1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Cochon dinde et meditation power!

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par gabrielgemme, 24 Janvier 2013.

  1. gabrielgemme

    gabrielgemme Membre

    Inscrit:
    8 Janvier 2013
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Un jour pas tous les jours, j'me promenaillais en Inde avec ma copine et puipuis notre ami libraire qui nous vit de sa boutique, nous proposa d'aller en moto dans le désert des sens (la p'tite moto faisait pas le poids, mais nous oui!)

    Nous tombim-bâmes presque entre les dunes, pour finallemand arrivager dans un temple où nous comptions rencontrer Alou Baba (les gens de Pushkar le surnommaient ainsi, parce qu'il se nourrissait exclusivement de pommes de terre). Sur le coup, nous ne le reconnûmes point pantoute. Cependouillant, il eut la folie, pour toute première phrase, de dire à ma copine (un peu musclée) qu'elle était trop grosse. C'était peut-être un grand sage, mais son espérance de vie venait de rétrécit de plusieurs années (y avait pas lu l'étiquette qui disait "rétrécit au lavage" en cas d'insulte).

    Enfin, nous laissâmes "l'homme pomme de terre" seul avec sa bêtise (il peut bien lui faire des cochoncetés si ça lui tente, d'ailleurs!), ma copine pensant à sa vengeance et moi au fait que la vodka, c'est du jus de pomme de terre, et nous montâmes au second étage du temple.

    Soudain, nous vîmes un homme assez gros, une chevelure féline toute grise, caressant son visage de gorille d'environ soixante-dix ans, assis en demi-lotus, à peindre un troisième oeil élégant sur son front saillant.

    Sa présence en elle-même était profondément apaisante et hypnotique, si bien que je fermai ma grande gueule pour m'asseoir sous le poids accueillant d'une lourde et chaleureuse transe méditative. Si enlevante.

    Ses mots étaient de peu d'importance, sa présence et la beauté arradiant de son coeur parlaient avec éloquence. Un des seuls gourous qui n'en fut pas un et qui ne tenta pas de nous barapiner avec son bar à pain (baratin), son pain braguette ou des blablagatelles!

    Que tous les sadou vicieux, yogi mielleux et dudes ésoterribles en prennent de la graine et puis la sèment dans leurs lents grenages (Marc Favreau)!

    Mes seins serrement, j'ai tellement apprécié rencontrer quelqu'un d'aussi lumineux et groundé avec une bonne vibe, quand ch'tais en Inde!!

    Merci d'm'avoir lu en long, maintenant on prend le large!