1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

HypnoActu Comment l'auto hypnose peut prévenir le burn-out - lavenir.net

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par HypnoActu, 4 Avril 2015.

  1. HypnoActu

    HypnoActu Membre

    Inscrit:
    29 Avril 2014
    Messages:
    229
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1230

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    lavenir.net
    L'auto hypnose n'est pas une technique de relaxation, selon le Dr Mairlot. «C'est une technique d'hyperconcentration, qui permet de modifier son état de conscience et être dans un état privilégié de fonctionnement qui se situe entre l'éveil et le ...


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Je n'ai jamais entendu ça (enfin pas d'une source sérieuse, hors légende urbaine) et j'ai toujours lu que c'était faux, que l'hypnose ne remplaçait pas le sommeil. Quelqu'un aurait une idée d'où il tire ça?

    Ça me parait beaucoup. J'ai vu plusieurs personnes avec qui s'était bon en une demie heure: rappel d'une transe spontanée, création mentale de la situation, vivre la situation, transe, suggestions de pouvoir retrouver, sortie de transe, suggestions, on recommence 2-3 fois, vérification que la personne peut le refaire seule sans ma voix... Pour certains c'est plus long avec parfois plusieurs séances.
     
  3. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1552
    J'aime reçus:
    411
    Points:
    4880
    Il me semble que c'est là qu'il place sa comparaison et non en terme d'utilité du sommeil globalement.
    En disant :
    "...En effet, pendant la nuit, on gère pas mal de chose avec les rêves notamment, mais avec une auto hypnose diurne, l’inconscient est beaucoup plus actif: il y a des mécanismes d’auto guérison..."
    L'AH est alors plus efficace et réparateur que le sommeil en cas de burn out (selon lui).
    Par ailleurs le scientifique/pilote Bertrand Piccard explique sa compensation de manque de sommeil dans ses expérience en vue du tour du monde avec Solar impulse par l'AH.
    Sans véritable remplacement du sommeil, l'AH présente indéniablement un fort pouvoir de récupération.
    Il me semble que les visées proposées dans le cadre spécifique du burn out peuvent justifier un certain temps de préparation. Il peut y avoir actions sur les causes et contexte du stress (le travail par lui même, le chef , les collègues, le transport, la confiance en soit, la peur de la compétition etc.) actions sur les effets du stress (sommeil, nervosité, abattement, colère, nourriture, relation dans le couple ou autre etc).
    Il me semble donc qu'en plus de la technique proprement dite d'induction, d'un vécue de transe... Il doit probablement y avoir une explication un peu plus précise du fonctionnement de l’inconscient en hypnose afin que la personne puisse être autonome et imaginer des séances en fonction de différents objectifs.
    Et cela ne ce fait pas en 30 minutes à mon avis, sinon on se contente d'une "recette"
    qui risque bien de laisser la personne en plan face à un autre problème.

    Je le crois, en repensant à un débat tout récent ici à propos de l'AH. L’"accompagnant" qui avait guidé une personne en AH se retrouve dépourvu face à un problème de ressenti pendant la séance.
    Dans ce cas l'"accompagnant" manquant lui même des bases de connaissances de l'hypnose ne peut transmettre que des "recettes" à la personne. La recette montre ses limites et la machine ce bloque!
    Il me semble donc vraiment nécessaire d'apporter quelques connaissances aux candidats à l'AH pour que ce soit vraiment utile au delà d'une simple relaxation.
    J'espère donc que ce Dr inclus quelque chose de cet ordre dans ses ateliers.
     
    Dernière édition: 5 Avril 2015
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Je vois ce que tu veux dire, quand il parle d'apprentissage à l'auto-hypnose c'était pas seulement l'auto-hypnose en soi mais le fait de prendre soin de soi dans le contexte du burn-out avec l'aide de l'auto-hypnose. Mais pourquoi si certains sont particulièrement doués ça prend moins de temps? Qu'est-ce qui qui est à ce point plus rapide?
    Les personnes avec qui ça a duré 30 min c'était vraiment pour la mise en transe et donc l'apprentissage de l'auto-hypnose technique mais le reste était plus long (parler un peu de ce qu'est l'hypnose et parler du problème pour lequel la personne consulte).
    Donc ce ne serait pas que "l'auto-hypnose" mais une prise en charge du burn-out (et du coup ça me semble peu maintenant ^^)
    Et pour le sommeil, pas de remplacement je suis bien d'accord avec toi. Je n'aime pas la formulation dans ce cas si c'est ce qu'il voulait dire. Oui, on peut gérer pas mal de choses inconscientes, et bien récupérer en hypnose mais clairement ça ne remplace pas un vrai sommeil. Je ne sais pas comment à fait Bertrand Picard mais j'avais vu un documentaire sur le sommeil des navigateurs solitaires avec un entrainement au fractionnement et le raccourcissement des cycles de sommeil par entrainement. L'hypnose peut être aider en parallèle, non?
    Merci de tes réponses Hibou.
     
  5. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1552
    J'aime reçus:
    411
    Points:
    4880
    Enfin moi c'est ainsi que je le traduis...
    Oui, dans un article Piccard explique utiliser l'hypnose pour entrer plus rapidement dans un sommeil profond pour maximiser (en quelque sorte) un cycle court.
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    ok, merci.
     
  7. gege83var

    gege83var Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2015
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    420
    Localité:
    France
    Si 20 min d’AH pouraient remplacer 2h de someil, j’aurais plus réduire ma duré de someil de moitier XD Je pratique en moyenne 30 min d’AH se qui voudrait dire 3h. Et je dort en moyenne 6-7h par nuit avec ou sans AH. Il est vrai que l’AH permet un bon moment de détente mais elle ne peut pas remplacer une nuit de someil. Pour le cerveau cela peut permettre de le reposer plus qu’en état de someil, mais le coprs aura toujours besoin de repos.
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6095
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    A mon avis il ne faut pas mettre le burn out à toutes les sauces et confondre stress et épuisement

    Les techniques de pleine conscience permettent de fonctionner en mode économique niveau mental en filtrant les émotions avant qu'elles ne nous dominent et niveau corps en le mettant sous une tension minimale.

    15 minutes de pleine conscience en se mettant en mode regénératif ont alors un effet boustant +++ ( mais de là à les comparer à une durée de sommeil c'est difficile à évaluer vraiment...)

    Encore une fois, rester en pleine conscience au rythme de la vie actuelle, sans s'isoler dans une bulle comme Bertrand Picard ou Matthieu Ricard, et y rester en permanence tout en gardant un comportement social "normal", çà reste un privilège très rare...

    Oui, l'AH çà aide à la pratiquer, mais vaut mieux pas trop en parler si on ne veut pas passer pour un original auprès de ses collègues de travail, ou savoir s'assumer "hors du commun"...
     
    Dernière édition: 5 Avril 2015
  9. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1552
    J'aime reçus:
    411
    Points:
    4880
    Et tu as raison... (je me fout pas mal de la définition d'ailleurs)

    En sociologie du travail, chez les observateurs en ergonomie, dans le domaine de la psychologie en entreprise et avant que le mot burn-out soit à la mode ont décrivaient 3 niveaux observables dans le rapport entre le travail et les effets sur le "bien-être" (limité au sujet du post)
    En résumé:
    1 Ceux qui sont dans un travail choisi, passionné, valorisant etc.
    Ils trouvent leur accomplissement personnel dans le travail et gère facilement leurs tracas (éventuellement les minimisent ou en font des défis)
    L'effet pervers est qu'a l’extrême, ils peuvent y sacrifier leur milieu familial ou leur cercle social. (égoïsme, tyrannie...)
    2 Ceux qui "subissent" leur travail (activité purement alimentaire, sans choix préalable ou vocation, limité par leur études etc...) En gros, la majorité des gens.
    Ils gèrent en "cloisonnant" au mieux. D'un coté le travail (et la pression, les problèmes à régler...) de l'autre la famille, les relations. Les vacances, loisirs, distractions servent à l'équilibre
    Les effets d'une pression trop forte peut alors aller de la simple "saute d'humeur" à une forte dévalorisation de soit.
    Ce qui peut engendrer divers effets pervers. (renfermement, colère, dépendances, doutes etc...)
    3 Finalement ceux pour qui la "pression" est trop forte.
    D'un coté (travail) chaque problème est vécu comme une agression. Une sorte d'effet domino, cumulatif au point de provoquer un sentiment qu'il n'y à plus de solution que de subir seul contre tous et tout.
    Parallèlement, il en va de même hors du travail. Le "cloisonnement n'est plus possible. Les effets pervers engendrent des problèmes relationnels constants (soit conflictuel, soit en replis sur soit).

    Bien entendu il y à des stades d'un niveau à l'autre, mais finalement je vérifie dans la pratique ce "classement" un peu rapidement exposé et résumé ici sans nuances. Je le constatais d'ailleurs dans mes activités antérieures.
     
Chargement...