Santé : l'apport réel de l'hypnose - Le Point

#1

Le Point

Santé : l'apport réel de l'hypnose
Le Point
L'hypnose est une pratique de plus en plus répandue, non seulement pour le traitement de la douleur, mais également dans l'organisation des soins. Elle offre, selon le Dr Patrick Bellet - qui vient d'y consacrer un livre* et qui est l'un des ...


Lire l'Article...
 
#2
Ce Bellet est un âne et le mot est faible....
Il affirme ce que ses collègues savent depuis 20 bonnes années, en faisant celui qui découvre et va ce faire du fric avec son bouquin.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
#3
Ça fait déjà plusieurs mois que je sais que je ne vais pas me réabonner à "Hypnose et thérapie brève", marre de l'attitude agressive et/ou condescendante.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#7
C'est le risque de se fourvoyer en l'hypnose
Certains sont dans le paradoxe d'aider les autres a la libération et au changement
Mais faites ce que je dis mais pas ce que je fais
Tel ce psychiatre réputé qui assure des formations d'hypnose de haut niveau
qui s'absente discrètement entre les séances pour aller fumer !
Moi, l'hypnose m'a appris à garder le sourire devant les paradoxes humains...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#8
A
Ça fait déjà plusieurs mois que je sais que je ne vais pas me réabonner à "Hypnose et thérapie brève", marre de l'attitude agressive et/ou condescendante.
À l'époque j'en ai lu quelques numéros, juste assez pour apprendre à construire des scénarios hypnotiques persos
Comme la foire à l'hypnose au palais des congrès ces jours ci : du business inutile quand on l'a compris
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#9
Je ne comprends pas pourquoi vous êtes si négatifs envers eux:l'idée du congrès mondial est une première je crois,l'initiative va réunir des personnes pratiquant l'hypnose de tous pays,certes ils ne seront pas toujours innovants,mais l'hypnose n'est elle pas très très ancienne;ce sera une façon de la rafraîchir et d'apporter des nouveautés comme les nano inductions...c'est également un moyen pour faire reconnaitre cette spécialité,et peut être éviter l'anarchie concernant les multiples formations qui existent où chacun pense détenir sa vérité( notamment ceux qui font des scénarios construits vendus tels quel et même verrouillés par leur école,ceux là pour moi sont des charlots!)
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
#10
Pour une autre revue je ne sais pas encore, peut être rien pour le moment.
Sinon un copain qui bosse pour la boîte qui édite "Psychologie positive magazine" m'a offert le premier numéro, je l'ai trouvé pas mal (je lis déjà Happinez de la même maison d'édition), il faudra que je me prenne la suite pour voir.

Sinon "Hypnose et thérapie brève" est plutôt bien, mais c'est quand même redondant (enfin en ce qui me concerne c'est quelque chose que je retrouve souvent et qui fait que je ne suis pas très "magazines"). Je ne regrette pas ma première année d'abonnement, mais maintenant je me lasse. Ce qui m'enquiquine c'est aussi le mépris assez violent de l'hypnose de spectacle (je ne suis pas une adepte mais de là à mettre tout le monde dans le même panier et à taper dessus...) et la tendance à vouloir restreindre l'usage de l'hypnose.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#12
2015. Paris. Promotion mondiale de l'hypnose.
c'est à la mode, çà marche, c'est miraculeux.
Hypnosea Panaceum disaient les anciens qui maitrisaient son latin.
 
Dernière édition:

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
#13
J'ai relu deux fois l'article que tu as posté Hibou, j'ai du mal (mais alors vraiment) à comprendre:
le docteur Claude Virot : faire de cette manifestation une étape de la « reconnaissance de la formation par un diplôme officiel »
[...]
lui-même le directeur d’un « Institut de Formation et de Recherche en Hypnose et Communication Thérapeutique » dont la plaquette de présentation a de quoi inquiéter ceux qui revendiquent une médecine fondée sur les faits et sur la science [3]. Il y est question d’auriculothérapie, discipline qui postule une correspondance entre l’oreille externe et les différents organes du corps, mais également de « multi-dissociation des Univers Parallèles »
Pour moi les deux ne vont pas ensemble.
Ça ne me gêne pas tant que ça que les gens utilisent des médecines parallèles dont l'efficacité n'est pas prouvée (pas supérieure à un placebo) mais pour moi ça ne relève pas d'un diplôme officiel (ni de l'assurance maladie).

Enfin, ce n'est pas tellement délirant par rapport à ce qu'on peut voir. J'ai été au congrès de psychiatrie du Grand Nancy il y a quelques mois et il y avait un intervenant qui a parlé brièvement de l'autisme. J'ai un peu discuté avec lui après son intervention et je l'ai remercié en lui disant que ça faisait plaisir d'entendre parler du sujet en s'appuyant sur des faits, et il était étonné qu'à la faculté de psychologie Nancy on en était encore à la psychanalyse (quand j'y étais donc vers 2005-2009). Dans certains services de psychiatrie ce n'est pas mieux...

En fait ça me gonfle cette dichotomie faculté-université = compétence VS école = charlatan.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
#14
Et rebelote dans l'autre article que je viens de valider:

Mais pour Claude Virot, médecin psychiatre, hypnothérapeute et président de la société internationale d'hypnose, il faut que cette pratique soit plus réglementée: "Malheureusement en France, la situation fait qu’avec une formation extrêmement légère – de quelques jours, parfois quelques semaines- des gens qui n’ont pas de formation médicale initiale vont pouvoir prétendre pratiquer de l’hypnose pour soigner des gens. De l’autre côté, on a des professionnels de santé qui vont faire une formation complémentaire d’hypnose, et ça créé une confusion entre des niveaux de compétence extrêmement différent".
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut