1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

A laisser raisonner en soi .

Discussion dans 'Esotérisme - Philosophie - Spiritualité - Arts' créé par xorguina, 28 Septembre 2010.

  1. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Extraits de Christian Bobin



    « Je suis un jour entré dans un lien où chaque parole de l’un était recueillie sans faute par l’autre. Il en allait de même pour chaque silence. Ce n’était pas cette fusion que connaissent les amants à leurs débuts et qui est un état irréel et destructeur. Il y avait dans l’amplitude de ce lien quelque chose de musical et nous y étions tout à la fois ensemble et séparés, comme les deux ailes diaphanes d’une libellule. Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traîne dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première- celle qui permet de vendre toutes les autres. L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse. » (Ressusciter)
    « Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous, assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir. » (Ressusciter)
    « Une intelligence sans bonté est comme un costume de soie porté par un cadavre. » (Ressusciter)
    « Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense. » (La part manquante)
    Parlant de la mélancolie: « C'est la maladie de celui qui, dépité de n'être pas tout, choisit, par un revers enfantin de l'esprit, de n'être rien, ne gardant du monde que ce qui lui ressemble: le morne et le pluvieux. » (L'inespérée)
    « La vie est parfois grave, souvent légère, jamais sérieuse. » (L'éloignement du monde)

    L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. juliaestelle
    Réponses:
    9
    Affichages:
    508