1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

aide svp...première métaphore..

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par optiparadise, 22 Juin 2010.

  1. optiparadise

    optiparadise Membre

    Inscrit:
    8 Juin 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    loire 42

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    bonjour,

    j'ai écris hier soir ma toute première métaphore, j'aimerais que vous m'aidiez à corriger mes erreurs si vous en voyez. ce serait très sympa.
    merci d'avance.

    Un jour, un petit aiglon blessé qui n’arrivait plus a voler dû se résigner à interrompre son voyage vers la montagne, a bout de force il aperçut au loin une belle bâtisse qui avait l’air accueillante, arrivé plus près, il trouva refuge dans le grenier d’une étable et pu enfin se reposer, une de ses ailes ne voulait plus se déployer, du coup son vol était fort compromis. Le vieil homme qui vivait là, avait tant à faire, pour s’occuper de toutes ses bêtes que le premier jour, il ne remarqua pas la présence de l’oiseau déjà majestueux. Du haut de son perchoir, le petit aiglon observait cet homme qui soignait toutes sa basse-cour avec tant d’amour, chacun de ses gestes, sonnait juste, et tout était fait avec tendresse.. celui-ci parlait avec ses bêtes, comme on parle a des enfants, tendrement, et avec douceur, ses mains noueuses a force de labeur semblait accomplir leur tâche sans réfléchir, . Chaque geste était d’une justesse infinie, et utile à la douce vie de la ferme. Lorsque le vieil homme eu terminé son labeur, l’aiglon le vit s’asseoir sur le banc devant la grange, une fleur dans la bouche, celui-ci parlait maintenant à son chien, espérance, son fidèle compagnon qui le regardait avec justesse, comme pour lui dire, ton amour est infini, et je le partage volontiers, j’ai beaucoup de chance d’être aimé sans conditions et d’être protégé par ta présence rassurante. Après avoir caressé le poil soyeux du chien, celui-ci, reprit le cours de sa journée qui était loin d’être finie. Espérance, s'était couché dans un rayon de soleil, et poussa un rale de plaisir avant de se laisser aller dans un profond sommeil.
    L’aiglon repéra alors dans un coin de l’étable, un seau remplit de graines, normalement réservé aux poules, celui-ci savait qu’avant de poursuivre son voyage, il devait reprendre des forces, il se laissa glissé doucement le long d’une échelle qui permettait de descendre jusqu’au sol, et put se nourrir de ce merveilleux mélange, de blé et de mais, que le paysan avait laissé là, comme pour lui. Alors qu’il picorait tranquillement, il n’avait pas entendu le chien revenir vers la grange. D’abord effrayé, celui-ci essaya de s’envoler pour rejoindre son perchoir, mais il chuta sur le sol. Mon dieu, pensa t’il, je suis perdu, je vais finir en repas gastronomique.. et je ne reverrais plus jamais mes montagnes… le chien eut l’air de lire toute la peur dans les yeux de l’aiglon, celui ci déjà bien nourrit par son maitre, n’avait pas la moindre envie de chasser, il semblait même amical, remuant la queue, et regardant l’aile abimé de l’aiglon avec une certaine curiosité. Espérance s’approcha plus près, l’aiglon eut un mouvement de recul et trébucha carrément contre le seau, espérance qui savait etre patient, poussa un grand soupir en s'asseyant, le temps que l'aiglon prenne confiance, il respirait calmement comme pour l'aider à retrouver son calme. lorsque l'aiglon eut l'air enfin apaisé, et s'approcha et vient le toucher avec sa truffe humide, juste là, et a la grande surprise du petit aiglon, il commença à lui lécher l’aile blessé, comme pour lui dire, je vais t’aider, ne t’inquiète pas, et après avoir panser les blessures, il se coucha avec toutes les précautions nécessaires contre l’oiseau, qui avait d’ailleurs bien besoin d’un peu de chaleur. les jours passèrent et Le chien et l’oiseau jouait ensemble lorsque le paysan n’était pas là, et espérance ramenait de temps en temps, une pomme à son ami, ou une autre fois un morceau de viande que son maitre lui avait donné, car le partage était une chose naturel pour ce magnifique animal. Au fil des jours l’aiglon avait repris suffisamment de force, et réussit à s’envoler jusqu’au sommet de l’étable. Le chien compris que l’oiseau allait bientôt pouvoir repartir, et, il encourageait son nouvel ami, lorsque l’aiglon volait au dessus de lui, il courrait en dessous, comme pour l’accompagner et l’encourageait en aboyant, comme pour dire « envole toi », "l’heure est venue pour toi de rejoindre le monde". Attiré par les aboiements de son chien le vieil homme, vint jusqu'à l’étable. D’abord un peu effrayé par cet aigle qui volait dans sa grange, il ne mit pas longtemps a comprendre qu’une danse de la vie se déroulait sous ses yeux. Malgré tout, cet homme sage savait que la place d’un aigle n’était pas à voler dans une grange, il monta d’abord à l’échelle, l’aiglon un peu effrayé ne tardât pas à voir dans les yeux plein de bonté du paysan que celui ci voulait l’aider aussi, il ouvrit grand les portes du grenier, et lui faisait signe qu’il devait s’en aller par là et allez plus haut dans le ciel… l’aiglon était partagé, bien sur sa montagne lui manquait, mais ici il avait désormais un ami qui lui avait sauvé la vie, il ne savait que faire, l’homme continuait à lui faire des signes pour lui montrer la direction, espérance sautillait en bas en aboyant, mais lorsque l’aiglon regarda profondément dans les yeux de son ami, il eut la sensation de pouvoir lire « envole toi mon ami , va retrouver ta montagne, moi j’ai déjà trouver ma voix, et mon cœur est déjà plein d’amour grâce a mon maitre, mais toi, ton évolution doit continuer, le bonheur t’attends quelque part et tu dois le trouver, vole vers le ciel,c’est à ce prix là que tu découvriras le monde, ton monde »
    L’aiglon sentit que le moment était venu, il descendit vers espérance, et lui caressa tout le dos avec ses belles ailes soyeuse, comme pour lui dire, merci, et s’envola très loin dans le ciel, il tournoya quelques temps bien au dessus de la grange, regarda une dernière fois de ses yeux perçant en direction de son ami qui le regardait d’en bas et pris son courage a deux ailes et partit instinctivement dans la direction de la montagne, maintenant il se sentait plus fort, a chaque battement d’aile, il se sentait de plus en plus libre, il planait au dessus d’une immense forêt, et il percevait toute la force qui émanait de celle ci, comme si elle l’emplissait encore d’une plus grande énergie. L’aigle retrouvait toute les sensations agréables du vol, il s’amusait a virevolter, suivait le courant, il se permettait même quelque acrobatie, si fier de voler à nouveau de ses propres ailes, il profitait pleinement du bien-être retrouvé, de l’équilibre subtil de tout son corps dans ce nouvel espace agréable. Et puis alors qu’il n’avait pas vu passer le temps de son vol, il vu au loin, la montagne. Là tout son corps ressentit profondément le bonheur d’être si près du but. Il vola plus vite, certain de retrouver ses congénères, en s’approchant il vit tout de suite qu’il avait trouvé instinctivement sa montagne, celle vers laquelle il allait pouvoir vivre intensément sa vie d’aigle. Il pensa un moment à espérance et fort de cet amitié, il décida que toute sa vie, il se rappellerait que l’amour et la chaleur guérissent les plaies les plus profondes, et se jura qu’a son tour il saurait enseigner ses valeurs à son prochain .
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Bonjour Optiparadise,

    je trouve ce script métaphorique riche et bien écrit

    Et toi, comment ressens tu son contenu ?

    Préfères tu être l'aiglon, le chien, le paysan, l'aigle ou le caractère chaleureux de l'histoire ?

    Comment t'es venue l'idée de ce script ?

    :)
     
  3. optiparadise

    optiparadise Membre

    Inscrit:
    8 Juin 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    loire 42
    bonjour surderien et merci de ton commentaire.

    ce script je l'ai écrit pour ma compagne, mais j'avoue qu'il pourrait tout à fait m'être adressé :), je l'ai finalement sans doute écrit pour moi :shock: .
    En ce qui me concerne, je crois pouvoir m'identifier assez facilement à l'aiglon, a qui il manque des ailes... désir de reconversion... mais peur de l'inconnu... croyance ancrée.... on ne lâche pas la proie pour l'ombre et la réussite n'est pas pour moi...

    Est ce que je peux enregistrer ce script et l'utiliser en auto-hypnose ? un script que l'on a écrit en conscience (bien qu'au fur et a mesure de l'écriture j'ai eu une impression de fluidité assez étonnante) est il "efficace" pour soi même ?

    encore merci de ton commentaire
    a bientôt
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Oui comme vous avez pu le remarquer, votre imagination s'est fluidifiée au fur et à mesure de vos écrits, ce qui reflète un certain ECM au bout d'un moment...

    Moi je pense qu'il serait intéressant de l'enregistrer mais surtout faites attention au rythme de votre voix, faite des pauses au bon moment, ne bafouiller pas, le texte doit être enregistré avec des intonations.

    Vous pouvez enregistrer quelques lignes au départ juste pour voir ce que cela donne et rectifier très rapidement le timbre de votre voix...

    Moi je l'ai déjà fait mais pas une seule fois sur un de mes propres scripts, sinon plusieurs sur des scripts déjà créés...
     
  5. optiparadise

    optiparadise Membre

    Inscrit:
    8 Juin 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    loire 42
    bonjour métaphore, merci de votre message

    j'essayerais de faire cet enregistrement, et je vous dirais si il m'a semblé être transe-porter comme j'ai eu l'occasion de l'être avec certaine séances trouvé sur le net.
    a bientôt
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Si tu es plutot auditif, çà peut -être intéressant pour mieux t'en imprégner

    si tu es plutot visuel, le relire le soir avant le coucher est aussi une bonne solution !

    J'ai toujours pris l'habitude de relire ce que je souhaitais retenir et approfondir le soir, de cette manière...surtout en hypnose...

    8)
     
  7. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    J'ai trouvé votre texte bien imagé, très plaisant à lire, j'ai eu rapidement des images, des atmosphères sur les mots.

    Pour encore plus de fluidité au niveau de la compréhension, je vous proposerai de veillez à rester toujours en affirmatif. Les négations peuvent perturber, en tout cas moi, elles me perturbent un peu.

    il n’avait pas entendu le chien revenir vers la grange => il fut surpris par le chien qui revenait vers la grange

    ne t'inquiètes pas => rassure toi

    cet homme sage savait que la place d’un aigle n’était pas à voler dans une grange => cet homme sage savait que la place d'un aigle était de voler là-haut dans le ciel, libre au-dessus des granges.

    ne tardât pas => bien vite

    ...

    a+
     
  8. optiparadise

    optiparadise Membre

    Inscrit:
    8 Juin 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Localité:
    loire 42
    merci corfinas, pour le compliment, et les corrections, c'est vrai j'avais oublié ce principe :oops:
    a+
     
Chargement...