1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

  1. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1790
    Localité:
    Avignon - Ajaccio

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    :D Bonjour,

    Après un long silence sur ce forum dû à l'emménagement de l'association PSYCHE en Avignon et aux soucis de connexions internet, je suis heureuse d'intervenir ici, à propos d'une expérimentation sur l'amnésie ou oubli que nous sommes en train de mettre en place. En effet, nous allons rechercher des volontaires pour : non pas faire retrouver des souvenirs enfouis mais tout au contraire oublier des moments du passé qui entravent l'existence au présent. Concrètement, nous pensons que selon certains cas de dépression au autres problèmes divers et variés, les souvenirs du passé hantent le sujet et lui "servent" de surcroit à justifier un présent malheureux. L'exemple d'une dame avec qui nous devrions travailler est tout à fait significatif : alors que son présent pourrait être le plus heureux et dit-elle même que tout va bien en revanche sa dépression provient des malheurs de son enfance. Question : si certains souvenirs du passé sont oubliés, c'est-à-dire que le cerveau émotionnel s'est désinvesti de cette mémoire "parasite" comment désormais Madame B va-t-elle enfin apprécier son présent ?

    Ce travail doit se faire bien évidemment avec tout l'art de l'hypnose éricksonienne :idea: et les précautions écologiques pour le sujet.


    A suivre.... :!:

    Nathalie Roudil
     
  2. correia

    correia Membre

    Inscrit:
    1 Juillet 2008
    Messages:
    76
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1490
    Localité:
    77184 Emerainville
    Bonjour Nathalie,
    Oublier veut il dire effacer ?
    Pourquoi ne pas devenir plus fort et vivre sereinement avec son passé, peut etre tirer profi de ce passé, même s'il etait douloureux ?
    Aidez cette dame à cela serait selon moi plus adapter. Je pense que avec votre approche vous ne faites que deplacer les problemes.
    Cela ne reste que mon point de vue.

    Bonne route
    Victor
     
  3. chadoc

    chadoc Membre

    Inscrit:
    4 Mars 2008
    Messages:
    167
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1920
    Localité:
    BORDEAUX
    Bon retour sur ce forum Nathalie
    Mon point de vue rejoint celui de Victor: ça ne me parait pas écologique de vouloir “effacer” un souvenir précis de la mémoire. A priori, dans une démarche Ericksonienne, on considère que c'est l'Inconscient du sujet qui décide de ce qu'il y a à oublier ou non dans son histoire personnelle, pas un expérimentateur extérieur. Ne nous trompons pas de cible: ce sont les significations des évènements vécus qui sont à modifier, pas les évènements eux-mêmes. La falsification historique par omissions concerne plutôt la mémoire collective (mythes fondateurs d'une nation, religions, mensonges d'état, voire mythes familiaux...), ça me parait moins bon pour une personne en quête de cohérence et de sens par rapport à son existence. Si une personne a une histoire très dramatique (abandons, abus, ou violences répétées...), elle a plus besoin, me semble-t-il, de renforcement narcissique sur ses capacités à surmonter les épreuves et en tirer des enseignements utiles pour son futur que de renforcement d'un mécanisme de défense très peu élaboré comme l'amnésie. Je vous propose plutôt l'expérimentation suivante: imaginez vous à la place de votre cliente et demandez vous quelle signification vous attribuez à ce souvenir (en terme de croyance sur soi) au point que vous préfèreriez ne pas l'avoir vécu 8)
     
  4. apula

    apula Membre

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    Messages:
    307
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    39300
    Coucou,

    idem pour moi, je pense qu'il vaut mieux accepter les choses que les refouler. Surtout qu'on ne sait pas par la suite s'il ne va pas y avoir des symptômes secondaires. Je trouve que c'est jouer avec le feu car quand on enfonce quelque chose dans l'inconscient, on ne sait pas ce que cela va donner à terme. J'y vois plus de la fuite que de lévolution. Et la fuite donne souvent d'autres "mal à dit".

    Par contre personnellement je vois plus un oublie POUR le conscient et un travail pour trouver la solution la plus créative et la plus écologique pour xxx de rendre agréable le souvenir yyy ou d'y trouver les intentions positives (car dans toute chose il y a une intention positive). Cela ressemblerai à un recadrage (s'en est un d'ailleurs :lol: ) ou une RHV.

    Amicalement,
    Christophe
     
  5. HypnoCoach

    HypnoCoach Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2006
    Messages:
    52
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Localité:
    bry sur marne (94)
    J'encourage ton intention de developper les techniques Nathalie !

    Même si les arguments ci dessus ont aussi leur sens , je crois que ce dont tu parles peut effectivement être très utile à certains moments.

    Libre aux autre de ne pas les utiliser si leurs croyances ne vont pas dans ce sens.;-)

    D'ailleurs lorsque votre client efface une image traumatique avec les sous modalité jusqu'à la faire disparaître, que fait il à par amener cette même chose vers ou dans l'oubli et par là même desactiver les ancres qui y etaient liées ??

    Heureusement qu'erickson ou bandler ont eux même testé beaucoup de choses avant que le monde n'essaye de reproduire tout ce qui fonctionne bien dans leurs methodes.

    Le developpement d'une technique peut par ailleurs permettre de connaitre ou comprendre quelque chose de beaucoup plus important derruère tout ça.

    Tiens moi au courrant !
     
  6. correia

    correia Membre

    Inscrit:
    1 Juillet 2008
    Messages:
    76
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1490
    Localité:
    77184 Emerainville
    Désactiver les ancres qui y sont liées, ok excellent, mais pourquoi vouloir effacer ?
    Je conçois plus l'hypnose comme un moyen de grandir et de transformer nos traumatismes du passé, en nouvelles ressources.
    Mais bon, chacun ses croyances...
     
  7. apula

    apula Membre

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    Messages:
    307
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    39300
    oui effectivement il y a une différence entre refouler et décrocher ou transformer une image par submodalités. L'inconscient dans le premier cas "fait oublier" (donc enfonce dans l'inconscient) et dans l'autre il transforme et remodèle. Pas le même travaille :).

    Maintenant après réflexion de mes camarades ci-dessus je dois dire que si un jour j'ai un traumatisme, je serai bien content pendant quelques temps (le temps du travail) d'oublier directement certaines images. Reste que cela doit (à mon sens) s'accompagner ensuite d'un travail pour éviter toute remontée inconsciente (symptômes). Cela me fait penser à un urgentisme hypnotique. Cela me semble interressant si ensuite c'est bien suivi. C'est un peu comme la morphine, on sent plus rien mais le mal est toujours là, plus de morphine = douleurs qui reviennent. Donc est-ce de la morphine ou bien un médicament qui traite le mal à sa source ?

    J'aimerai en savoir plus sur la technique utilisée afin de savoir son contenu et si cela me correspond.

    Christophe
     
  8. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1790
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    Merci pour vos remarques qui me permettent d'avancer et de réfléchir sur ce travail expérimental....

    Et, en effet, Victor, je suis d’accord avec vos objections et il est tout à fait juste que l’on peut tirer profit d’un passé douloureux et même en faire une force et de ce côté. Spécialistes et de nombreuses personnes, encouragent et valident cette idée.
    Effectivement on parle et très souvent, aussi, de déplacement de problème et c’est pour cela que nous hypno-thérapeutes prenons beaucoup de précautions afin que cela ne se produise pas.

    De plus, Chadoc, je puis vous rassurer vous et d’autres lecteurs, je ne me permettrais pas, même en tant qu’expérimentatrice, de décider pour le consultant et je ne fais que proposer, solliciter des volontaires qui sont intéressés par ce protocole. Avant de commencer un travail de fond, il sera bien évidemment nécessaire de poser aussi la question à l’inconscient.


    Mais, en ce qui me concerne, mes croyances et mes certitudes manquent peut-être de « convictions culturelles » et je ne sais pourquoi, je suis toujours attirée par les paradoxes qui me semblent dignes d’intérêts et quelques fois révélateurs de nos limites. Je me permets de renverser un instant et cela avec beaucoup de respect et grande prudence des principes en supposant qu’ils ne sont peut-être que des théories ou des conventions.

    Quant au terme amnésie dans le cadre de ce protocole, voilà comment je le conçois : désinvestissement émotionnel d’un évènement (ou plusieurs évènements, d’une croyance, d’une habitude…), jusqu’à perdre de sa réalité présente, ils devient flou, évanescent, achevé comme un passé simple qui ne touche pas le présent. Concrètement le passé de cette dame n’aura plus d’impact sur son présent, elle aura maintenant oublié d’en parler et de le ressasser car elle aura choisi d’oublier. Il me semble que cela se fait très spontanément dans beaucoup, beaucoup de situations.

    Cher Christophe, je suis d’accord aussi avec votre point de vue auquel j’accorde depuis le début de ma pratique beaucoup d’intérêt mais ici rien n’est déplacé mais seulement changé de couleur, de luminosité jusqu’au point d’être quasiment invisible ou inaudible, jusqu’à ce que la direction existentielle de la personne soit dirigée en avant et que cet allant soit tourné vers autre chose.
    Et si je considérais que nos choix de pensées, de croyances mais aussi notre mémoire peuvent être ou ne pas être… Et je me demande tout comme le philosophe empiriste Hume si « je peux m’aventurer à affirmer du reste des hommes qu’ils ne sont rien qu’un faisceau ou une collection de perceptions différentes qui se succèdent les unes aux autres avec une rapidité inconcevable et qui sont dans un flux et un mouvement perpétuels. »


    Donc en résumé, ce que vous écrivez est rempli de pertinence et en toute humilité, je peux dire que je connais beaucoup de protocoles classiques et instruits quand je travaille avec mes consultants mais ici je m’aventure avec d’immenses précautions et avec l’accord de certaines personnes, dans un domaine plutôt inexploré et pour avoir commencer un peu ce travail avec une personne qui désire oublier une croyance limitante, il semblerait que dans son cas, cela soit prometteur.

    Merci HypnoCoach pour ton soutien et il est exact que nous ne citons jamais l’oubli ou l’amnésie dans beaucoup de protocoles qui pourtant et de fait réalisent ce dont nous discutons actuellement.

    Je crois Correia que les termes portent souvent des étiquettes assez étroites et selon comment on se les représente ; leur sens ou significations peuvent être différents. "Effacer", dans la situation dont nous parlons, c'est, selon moi, gommer des attaches, c'est-à-dire et pourquoi pas désactiver des ancres sachant que du moment où elles sont désactivées, l'état émotionnel conflictuel disparaît et l'évènement perd de son intensité et un "moi-nouveau-présent" advient, libéré. Quand quelque chose n'est pas important s'en souvient-t-on ?


    Christophe Delaigue, j'ai aussi quelques difficultés avec le terme "refouler" et il me semble, en effet, qu'il est plus écologique de transformer et "décrocher" grâce aux submodalités mais si la nouvelle représentation est désormais différente parce qu'elle a "décroché" l'ancienne qui s'est "effacée" au profit d'une autre bien plus positive pour le sujet ; ne peut-on pas concevoir que rien n'est "enfoncé" ou "refoulé" mais seulement considéré, représenté ?

    :shock: 8) :shock: Je ne sais plus à quel point je ne suis plus claire maintenant ! 1h20 du matin, je termine avec le plaisir ultérieur de vous expliquer dans un prochain message, la technique que je suis en train de mettre au point et cela avec quelques bons collaborateurs amis et bons critiques. :D

    :lol: Nathalie
     
  9. ToujoursEnTrance

    ToujoursEnTrance Membre

    Inscrit:
    19 Juin 2008
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Bonjour Nathalie!

    Allor les couleurs c'est fantastiquement envoutant dans une autre dimension! C'est un geste de creativiter gegnial a en mettre en trance un ours vers s'on epanouicement ^^

    Je reconnais que les douleurs passer sont de movaise choses et que tout movaise choses n'en sont que des bonne vue a l'envers.

    Pardonne moi mon ecriture je ne suis pas tres fortiche en chimi *Rien ne se retire, rien ne sajoutte, tout Trance-mute*

    Je n'ai jamais eu d'ami qui utilisait c'est souvenirs negative (charger d'une puissante energie) tel une source d'evolution extreme perso moi j'y capte que dal.

    Ouf il se fait tard j'ai completement oublier ce que je ne voulai pas dire allor prend soins des autres car mon coeur est avec nous!

    TojoursEnTrance
     
  10. correia

    correia Membre

    Inscrit:
    1 Juillet 2008
    Messages:
    76
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1490
    Localité:
    77184 Emerainville
    Bonjour Nathalie,
    Votre intention est beaucoup plus claire pour moi, maintenant. D'où l'intérêt en effet de préciser parfois ce que certains mots signifient pour chacun de nous, comme le mot "effacer".
    Votre ouverture d'esprit me semble traduire une grande synchronisatrice avec beaucoup de cordes à son arc.
    Racontez nous la suite de vos séances.

    Bonne journée :D
     
Chargement...