1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Anosognosie

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par bertouillette, 3 Septembre 2010.

  1. bertouillette

    bertouillette Membre

    Inscrit:
    3 Septembre 2010
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je débute ce sujet pour avoir un avis éclairé.
    Voilà, ma mère a fait une rupture d'anévrisme située sur l'artère communicante antérieure le 17 juillet dernier. Après 2 artériographies, elle se fait opérer le 5 août.
    Depuis, elle a un dicours dyschronologique et parfois fabulatoire symptomatique de son amnésie antérograde. Le tout ponctué par une anosongosie majeure.
    Vous comprendrez donc pourquoi mes réflexions actuelles portent sur la conscience des ses propres pensées.
    D'où ma question : l'hypnose et/ou l'hypnose ericksonnienne peut-elle être efficace dans ce genre de troubles ?

    Merci pour vos réponses et réflexions associées.
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Bienvenue Bertouillette

    Difficile de juger de l'anamnèse complète !


    Anosognosie

    Absence de conscience de la maladie

    Ne se rendent pas compte de leur problème

    Ce qui leur évite d’en souffrir…

    Dans son cas elle oublie qu’elle oublie

    Peut-être une chance plutôt que de se morfondre et se désespérer sur son problème ?


    Alors comment peut-elle renforcer le fonctionnement de sa mémoire ?

    Se souvient elle des faits anciens et oublie-telle les faits récents ?

    A-telle bénéficié d’une consultation mémoire auprès d’un neurologue ?

    Quelle est sa demande face à son problème ?

    Parallèlement des techniques pour organiser, renforcer et retrouver de la mémoire de type hypnose et PNL pourront l'aider

    Sachant que la récupération d' un accident vasculaire cérébral peut se faire trés à distance au bout de plusieurs mois,

    le temps que le cerveau supplée ou récupère de ses lacunes par d'autres connexions, ce en quoi il peut être aidé

    par des exercices de kiné mentale type remue-méninges...


    Beaucoup de patience et de savoir être inventif pour compenser ses lacunes !

    8)
     
  3. bertouillette

    bertouillette Membre

    Inscrit:
    3 Septembre 2010
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Pour être tout à fait complet, il faut savoir que pendant l'opération (le chirurgien m'avait prévenu avant), pour accéder à cette artère, le chirurgien a dû pratiquer l'abaltion d'une petite partie de cerveau nécrosé par le sang suite à la rupture d'anévrisme.
    Ma mère est non fumeuse, n'est pas alcoolique, non sportive mais très active professionnellement. Elle a 53 ans.
    Concernant son discours dyschronologique, quand je lui amène la preuve indiscutable que ce qu''elle vient de dire est faux ou mal placé dans le temps, elle s'en rend compte et ça l'énerve prodigieusement. En revanche ces prises de conscience amenées par une tierce personne sont quasi-inexistantes lorsqu'elle se retrouve seule. J'ai l'impression qu'elle n'a plus cette faculté d'auto-critique qui nous empêche de dire des choses incohérentes.
    Ma réflexion est donc la suivante : si d''une manière ou d'une autre, cette anosognosie devait disparaître, elle retrouverait alors l'auto-critique de ses propres pensées. Et par la même, elle "s'auto-guérit".
    Est-ce que l'hypnose peut jouer un rôle dans le processus de résilience ?

    Merci...
     
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Quel sont ses troubles ? est-elle génée dans des gestes de la vie courante ?

    est elle désorientée dans le temps ?

    a-t-elle des troubles de mémoire, des oublis ?

    des troubles de compréhension ?

    des difficultés d'articuler ses idées, ses pensées ?
     
  5. bertouillette

    bertouillette Membre

    Inscrit:
    3 Septembre 2010
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Elle n'a aucun dysfonctionnement moteur. Elle sait parler, écrire, lire, compter, marcher.
    Elle présente néanmoins une amnésie antérograde qui se traduit par une grande difficulté à intégrer les nouvelles informations. Elle y arrive un peu mais c'est compliqué. Cela se traduit également par une désorientation dans le temps et l'espace. Faire appel à des souvenirs proches se termine souvent en fabulations. C'est comme si son cerveau prenait des bouts de souvenirs réelles plus ou moins anciens (une personne d'un souvenir, un lieux d'un autre,...) pour constituer de nouveaux souvenirs dans le présent.
    Du coup, elle a énormément de mal à tisser un lien logique dans la synchonisation des événements.
    Par exemple, ça ne lui pose aucun souci de me dire qu'à 10h00 elle eu une séance d'orthophonie dans son centre de rééducation puis qu'elle ait aller voir ses parents à 400km de là, et enfin qu'elle à manger à 12h00 au centre de rééducation.
    Dans ce genre d'anecdote (des dizaines de fois par jour), il y a 2 choses.
    1- L'enchainement anormal des événements lui ne lui pose pas de problème si je ne lui fait pas remarquer l'incohérence.
    2- La visite chez ses parents est une fabulation.
    Le problème est qu'elle ne s'en rend pas compte sans qu'une tierce personne apporte la preuve qu'elle se trompe. La prise de conscience ne se fait que par ce biais mais disparaît très vite.