1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Dérives sectaires

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Sangothias, 5 Avril 2007.

  1. Sangothias

    Sangothias Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2007
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Valence, drôme

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je suis tombé (ouille ouille ouille) sur le site psy vigilance. J'ai donc lu les lettres que l'association a récemment envoyé en support aux débats gouvernementaux que nous suivons de près. En gros, pour résumer, ils s'insurgent, certainement à raison sur les dérives sectaires, largement répandues, selon eux, dans les cabinets des thérapeutes...du style foutons nous tous un peu à poil, retrouvons notre enfance, branlez moi je stresse, ouille t'as un gros doigt etc etc.
    Bref, le site en question dresse un portrait plus que dissuasif de la psychothérapie et des psychothérapeutes.

    Qu'en est il réellement? Est ce que ces pratiques sont aussi répandues qu'ils le disent?
    Quelles sont vos expériences?
     
  2. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Après les avertissements de "Psychothérapie Vigilance.com" , voici l'avis de "Transthérapie Certitude.fr"

    [align=justify]Attention :evil: : l’association « Psychothérapie Vigilance.com » est « un pouvoir spécial de répression » (Engels). Sa raison d’être : la haine de l’Etrange(r). Son but obsessionnel ultime : éliminer du paysage (psycho)thérapeutique tous les thérapeutes qui soulagent subjectivement mais efficacement la Souffrance. Sa manière d’opérer : faire croire aux masses incultes (sic !) qu’il n’existe qu’une seule et unique psychothérapie : la psychothérapie hautement scientifique… validée et reconnue par l’Etat.

    Ce que Monsieur Guy Rouquet, chef de cette association satellite de l’Etat autoritaire, appelle des « pseudothérapeutes » ou des « grigrithérapeutes » -parce qu’ils utilisent des outils de croissance puissants comme la PNL, l’Analyse Transactionnelle, l’Hypnose…-, moi je les appelle des « Eveilleurs ». Loin d’être de dangereux terroristes du PsychoSomatique, ils guident avec bienfaisance et tolérance les victimes du Système sur le chemin de la Vérité. De tout temps, il y a eu des « chasses aux sorcières »; de tout temps il y a eu des chasseurs apeurés par l’Inconnu qui tirent sur l’Etrange(r) comme on écrase sans pitié la douce et charitable araignée. Empêtrés dans un système de croyances obscurantistes, les militants de cette association sont convaincus que tous les thérapeutes non agréés mentent, trompent, trahissent et convoitent le Pouvoir. Que de haine envers soi-même !

    Messieurs les militants pestiférés, apprenez à vous aimer et vous verrez alors le monde d’une toute autre façon. Je vous l’assure ! Apprenez à vous aimer et vous découvrirez que ces hommes et ces femmes que vous traquez inlassablement ne sont pas vos ennemis mais vos frères et sœurs. Osez penser autrement qu’avec vos yeux de persécuteurs ! Je le répète aux oreilles encore bouchées par le manque d’assurance et d'espérance : les thérapeutes « atypiques » ont bien plus d’humanité en eux que les thérapeutes-chasseurs de têtes qui ne leur reviennent pas !

    Vous qui souffrez, vous qui ne savez pas où aller, écouter votre cœur plutôt que l’«opinion publique ». Car vous seul savez ce qui est réellment bon pour vous !
     
  3. Sangothias

    Sangothias Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2007
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Valence, drôme
    Bien bien bien....A la lecture des propos de Ro(u)quet, il apparait plus qu'évident que, sous couvert de protéger les usagers des dérives sectaires, son but est de discréditer tout parcours atypique et toute formation non universitaire. C'est pas trés ouvert et pas trés joli, soit. A le lire, il n'existe aucun psychothérapeute honnête et surtout aucune psychothérapie qui n'a jamais aidé un patient, pardon mortecouille...un client. Ce type de personne sort, lorqu'il l'estime utile à sa chaplle, les prases de leur contexte d'origine et ces méthodes sont plus que détestables.
    Cependant, il suffit de se renseigner sur le web pour constater que de telles dérives existent et que l'abscence totale de réglementation à d'ores et déjà trop nuit à la profession que nous souhaitons défendre.

    Cela à déjà été débattu sur différentes discussions de ce forum. Et donc, puisque c'est là où je veux en venir, ne pensez vous pas qu'une réglementation soit la seule manière decouper l'herbe sous le pied des divers psychopathes euh... logues et chyatres aussi coincés dans leurs certitudes qu'un marron ans le cul d'une dinde? :shock:
     
  4. ArtOfInfluence

    ArtOfInfluence Membre

    Inscrit:
    5 Février 2007
    Messages:
    86
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Localité:
    Belgique
    De toute façon tout ce qui est Psy-quelquechose est déjà (dé)passé de mode par un nouveau phénomène: le coaching. Vous ne croyez pas? On a beau réglementer, les pratiques prendront un autre nom (Voir aussi madame Soleil et le professeur Matumba qui prennent aussi une part du importante du marché du mal-être psychologique).
    Mais même si je suis en faveur de la libre expression de la créativité dans le domaine, je dois dire que je reste sans réponse face à la question posée par un professionel: pouvons-nous tolérer par exemple que quelqu'un dans une profonde dépression ne reçoive pas un traitement approprié parce qu'il s'adresse à quelqu'un qui n'a pas les compétences pour la diagnostiquer? Et je ne crois pas que ce soit après quelques formations à l'hypnose ou la PNL qu'on en soit capable.
    Tout ce qui provient de notre enseignement ne doit pas nécessairement être rejeté parce que trop académique, mais simplement complèté par une formation continue et diversifiée, ainsi qu'une vie professionelle qui commence avec des personnes plus expérimentées. Qui confierait la construction de sa maison à un architecte auto-proclamé? La défense de ses intérêts au tribunal à une personne qui a étudié le droit par elle-même?
     
  5. Magikstarlight

    Magikstarlight Membre

    Inscrit:
    28 Janvier 2006
    Messages:
    96
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Ces chasseurs de sorcières doivent vraiment s'ennuyer pour consacrer leur temps à cela....

    Cela dit, ayant récemment interviewé deux psychologues, je leur ais demandé où ils se situaient dans la polémique actuelle concernant le droit d’exercer en tant que psychothérapeute sans posséder de diplôme universitaire...

    Le premier m'a parlé de concurrence , du fait que cela repose le problème de l’utilité de la fac pour le psychothérapeute et aussi de dangerosité car pour lui un psychothérapeute est quelqu’un qui utilise la psychologie à des fins thérapeutiques, il me posa alors la question :peut on se prétendre psychothérapeute sans avoir fait de la psychologie ?

    En cela il est compréhensible qu'ils vivent mal de perdre leur patients, dépassés par tous les nouveaux arrivants non diplômés officiellement...Après 5 ans d'études et encore 2 ans de formation minimum pour acquérir des outils thérapeutiques, nous pouvons comprendre qu'ils deviennent aigris par cette situation sans toutefois tolérer les actions malveillantes que certains entreprennent pour pallier à ce qui les dérangent...
     
  6. Sangothias

    Sangothias Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2007
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Valence, drôme
    perso, je pense que l'on peut exercer sans avoir fait de psycho, mais c'est limitant. Et je pense que l'on peut aussi apprendre par soi-même et pa obligatoirement par un cursus universitaire. Cela étant dit, pensant qu'il est malheureusement indispensable de légiférer sur la profession, je m'onterroge sur le programme en psycho des instituts de formation de psychothérapeute sur 3 à 5 années d'études.
     
  7. Sangothias

    Sangothias Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2007
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Valence, drôme
    pour revenir à nos moutons, qu'en est il en réalité des dérives sectaires dans la profession? Je me fiche de savoir que G Rouquet agit ainsi pour des raisons douteuses. S'appui t il dur des éléments réels pour exprimer autant de joie et d'ouverture d'esprit. Etre bouché n'empeche pas certains d'être persuadés d'eêtre honnête et souvent, ils le sont en partie. Je me méfie d'autant de manichéisme. Si tout n'est pas noir, tout n'est pas blanc non plus. J'aimerai seulement avoir une idée des nuances. Y a t'il besoin d'une autorité de vigilance spécifique aux thérapeutes et analystes?
     
  8. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    paris
    qu'appellez vous concretement "derives sectaires"?

    a ce jour,il n'y a pas de définition juridique ou sociologique serieuse de ce terme...
     
  9. Sangothias

    Sangothias Membre

    Inscrit:
    7 Mars 2007
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Valence, drôme
    Je qualifie de dérives sectaires l'utilisation de la psychothérapie en tant que mode de recrutement de personnes fragilisées. Cela va de pseudos thérapies par le sexe entre praticien-patient ou praticien patients. L'utilisation de la thérapie pour couper le patient de ses relations diverses, le pousser à la consommation de thérapie, en faire un addict. Cela peut aller aussi jusqu'à le faire entrer dans une communauté d'illuminés aux pratiques douteuses d'éveil de la personnalité.
    Contrairement à guy Rouquet, je ne peux croire que cela concerne un nombre important, voire une majorité de cabinets. Cela dit, même si ces accusations et cette haine farouche de la profession poussent certains à discréditer l'image du psychothérapeute, il est interessant de savoir par exemple si cette criminalité sévit plus durement chez les thérapeutes que chez les psy..accrédités par l'état et le cas échéant, si il est judicieux d'imputer cela à l'abscence effective de réglementation de la profession.

    Comme le soulignait artoinfluence, le problème, aprés reglementation, se déplacera sur le coaching de toutes facons . Mais qu'en est il réellement de ces dérives dans toute l'arborescence des professions psy, telle est la question qui me taraude, cher docteur mandrille.
     
  10. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    paris
    je vous comprend bien et moult personnes se la posent il me semble. :lol:


    tout le probleme c'est que :
    ceci peut aussi etre la consequence d'une therapie reussie...c'est vriament une quesiton de point de vue a ce niveau la,combien de gens ont changé leur cercle d'ami voir leur conjoint a l'issue d'une therapie?
    meme si on tache defaire attention a ne pas briser des couples,quand ces derniers ce sont construits SUR le probleme et la dependance du aptient?que faire...si le conjoint ne souhaite pas bouger d'un pouce?

    souvent cela peut se solder par des separations...des fois.

    cela existe deja avec des therapeuthes qui ont pignon sur rue...mais qui a dit qu'une therapie devait etre breve?
    (je suis d'accord avec le fait qu'il meparait logique qu'elle le soit..mais c'est une croyance)

    je criant que ,dans ce genre de cas,la personne qui juge les autres comme etant "illuminé",ne parles pus de ses propres peurs que des pratiques réels d'autrui,processus classique de projeciton a l'oeuvre aujourd'hui au sein du process de "chasse au sorciere" :?

    cela m'interesserait aussi..en gardant a l'esprit que le systeme d'evaluation restera partial et ,somme toute,bien limité.
    la therapie n'est pas une science exacte maisun art...impossible a evaluer réellement objectivement(mais on peut essayer et ca ne manque pas d'interet...)

    alors pourquoi ne pas lacher prise? :)