La biologie fine de la psychothérapie et de l'hypnothérapie

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par surderien, 24 Septembre 2013.

  1. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Pour ceux que çà intéresse, la neurophysiologie neuronale, un article de synthèse sur la pharmacologie fine en neuro-transmission et neuro-médiation :

    Lien invalide

    La psychostimulation éricksonienne ( CF Rossi etc ) interviendrait ainsi sur les mécanismes de neuroplasticité via le BDNF "Brain derived neurotrophic factor" via le remue méninge et le sport cérébral : l'art de développer ses capacités neuronales...

    Finalement la pharmacologie des médicaments ou celle de la neuromédiation par la psychothérapie, ce serait du pareil au même !

    Mieux vaut sûrement une bonne auto-hypnose neuro-stimulante que du cannabis, pour ses récepteurs canabinoïdes !

    Mais reste à apprendre tout çà à l'école...et aux enseignants...

    8)


    CF la biologie de la psychothérapie

    http://www.cairn.info/revue-cahiers-cri ... 2009-2.htm
     
  2. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Des études faites sur Matthieu Ricard le porte parole du dalai Lama (et autres moines) on montrés également un effet de la méditation sur la neuroplasticité.
     
  3. Je ne pense pas qu'on puisse comparer la pharmacologie et la psychothérapie, d'un côté le changement produit chimiquement et de l'autre côté un changement écologique grâce a la plasticité du cerveau.

    La psychostimulation peut avoir des sources variées et leur impact différent suivant les individus et je suis dans une ouverture plus large que l'hypnose Ericksonienne. Ne pas se cantonner et restez figé dans une approche.

    C'est pour moi ma définition de la thérapie pleine conscience entre autre...
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Bonjour Alter-ego

    La question n'est pas pour moi de comparer chimie et écologie, mais de constater que l'écologie est la résultante d 'interactions naturelles diverses et variées qui sont finalement purement bio-chimiques (germination, croissance, floraison, fructification, compostage, jachérisation, engrais azotés, H2O, UV, cycle chlorophyllien du carbone, etc...)
    et que c'est le langage, comme ici on le pratique aussi, entre autre, éricksonien ou pas éricksonien, qui est l'outil de base de ce jardinage mental.

    De là à parler de jardinage pleine conscience, c'est peut-être simplement là un concept plus parlant qui se voudrait super écologique ?

    ou plus intégratif ? ou simplement plus "globalement" écologique ? ou se cherchant à être simplement beaucoup plus globalement encore beaucoup plus hypnotique ?

    Comme une forme d'hypnose canabinoïdo-intégrativo-corticale trop bonne pour le mental ?


    Et merci vivement à mon alter-égo pour cette gymnastique cérébrale matinale qui finalement ne sert pas à grand chose, mais qui entretient.

    :p
    .
     
  5. Bonjour Surderien,

    Je partage votre constat de votre 1ere ligne.

    Et quand je parle de P.C. c'est pour le différencier de l'HE, c'est encore une fois pour moi un état d'être qui permet d'étendre et d'amplifier ses propres mécanismes de défense immunitaires et d'élargir son champ de vision.

    Pour moi, la gymnastique cérébrale est un état excellent exercice qui maintient les neurones en activité... :wink:
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
Chargement...