L'âge a t-il un impact sur les séances ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par TristanLol243, 16 Juin 2017.

  1. TristanLol243

    TristanLol243

    Inscrit:
    27 Juin 2016
    Bonjour à tous !

    J'ai une petite intrigue et je me demande si vous pouviez m'éclairer.

    Est-ce que l'âge intervient dans la manière d'hypnotiser une personne ?
    L'âge intervient-il dans la «réceptivité» à l'hypnose ?

    Merci de m'éclairer ! :)
     
  2. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    hello !

    perso ! je ne pense pas que l'age puisse intervenir dans la réceptivité....
     
  3. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    La séance sera différente avec un enfant, un jeune adulte et une personne du troisième âge
     
  4. Berna

    Berna

    Inscrit:
    13 Février 2017
    La réceptivité d'un sujet n'est certainement pas liée à l'âge. En revanche la méthode employée pour hypnotiser sera différente selon que ce soit un jeune enfant, un ado ou un adulte.
     
  5. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    J'ai vu peu d'enfant/adolescents mais c'était souvent beaucoup plus rapides avec eux. J'ai l'impression qu'ils sont plus réceptifs, mais c'est peut être un hasard.
    Pour le troisième âge, il y a souvent des pertes d'auditions (plus ou moins bien dissimulées) et c'est quelque chose à laquelle j'essaie de penser parce que j'ai tendance à ne pas parler assez fort avec les personnes ayant une perte d'audition. (bien sûr des jeunes aussi peuvent avoir des problème d'ouïe et des personnes âgées très bien entendre).
    Sinon, comme Moune, je pense que les séances sont différentes.
     
  6. Chaka14

    Chaka14

    Inscrit:
    31 Mars 2014
    tout dépend de "l’âme d'enfant" qu'a su ou pu garder le sujet. Si il est capable de se laisser aller et de jouer une certaine
    forme de jeu avec lui même alors il peut partir très loin et très vite.
    Le praticien, sa posture et son discours sont les composantes principale de la mise en transe.
    Si vous avez bien amené votre séance la personne est déjà "partie" avant de commencer n'oubliez pas que vous n'êtes que
    le chauffeur de la limousine et c'est eux qui savent ou ils veulent aller a vous de savoir leur donner l'envie, d'enlever les croyances
    limitantes et de les conduire à bon port
     
  7. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    La sensibilité à l hypnose est très forte chez le jeune enfant et adulte, puis décroît en vieillissant, peut être comme le dit Prudence c'est lié à la perte de l audition. J ai une courbe dans mes cours, , mais elle n est pas expliquée
     
  8. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Là, mes voisins ont dû m'entendre m'insurger!
    Quoi, qu'ouis-je ?
    Même pas une seconde pour entrer en hypnose, seule, ou avec un hypno, et c'est chaque fois génial.
    Bon, je veux bien admettre un presque chaque fois.
    Disons qu'une fois sur cent, c'est un peu moins bien.
    Et je ne suis vraiment pas certaine que la sensibilité à l'hypnose dépende de l'âge.
    Gaffe aux croyances limitantes.
     
  9. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Se sont des chercheurs qui ont fait des statistites.Singsing reste assise confortablement dans ton fauteuil et ménage tes coronaires
    J essaie simplement de répondre au plus près à la demande
    Il n y a pas de croyances limitantes, mais des statitiques que je peux retrouver et donner de manière plus précise
     
  10. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Comme la prison ?
    Euh, moi, c'est singin' in the rain, un de mes films préférés, et peut-être même le plus préféré.
    Eh bien, je suis contente d'être en dehors des statistiques. :)
     
  11. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Ca me paraîtrait plus simple avec des séniors ;)
    Dans mes quelques expériences, ça a été vraiment plus rapide pour un public de plus de 60 ans que des personnes autour de la quarantaine.
     
  12. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    C'est toujours le truc à prendre en compte avec les statistiques: c'est juste une photo très dézoomée d'une grande population (enfin des fois ça peut être une petite population avec des filtres modifiant la photo), ça ne veut pas dire que c'est valable pour chaque individu, mais juste qu'on retrouve une tendance, des facteurs etc. C'est pas parce qu'on a vécu plein de déménagements, divorces, qu'on a été abusé enfant etc. qu'on va forcément faire une dépression... n'empêche qu'on peut accepter que ce sont des facteurs de risque.
    En ce qui me concerne j'ai l'impression que c'est plus facile et rapide chez les enfants et ado, mais j'ai accompagné des adultes, dont une personne âgée avec qui ça allait super vite, loin et avec des super retours...
    C'est juste une tendance.
    Comme les élections: c'est pas parce qu'un parti domine que ça représente l'opinion de tous les Français.

    J'avais déjà lu ailleurs que ça pouvait être plus facile avec les enfants. Peut être parce qu'en général ils sont encore bien connectés à leur imagination, se laissent plus aller dans cet imaginaire etc. Certains adultes ont toujours ces facultés ou les ont retrouvées. Comme le dessin: on voit bien qu'en grandissant on dessine moins juste pour le plaisir (ceux qui continuent, généralement c'est à visée esthétique), certains continuent quand même ou d'autres, peuvent recommencer plus tard; mais la majorité arrête de dessiner juste pour le plaisir.
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Les enfants sont naturellement très hypnotisables et tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant, aussi !

    Faut juste faire attention à ceux qui sont "allergiques" à l'hypnose...

    :confused:
     
  14. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Je me demande si les statistiques ont tenu compte de l'âge du thérapeute, de l'attitude du thérapeute vis à vis de l'âge de l'hypnotisé, et de l'attitude de l'hypnotisé vis à vis de l'âge du thérapeute.
    J'ai consulté deux hypnothérapeutes.
    Un relativement jeune qui était d'un sérieux épouvantable et qui me traitait en personne âgée, c'est à dire avec verticalité dans les deux sens, je suis supérieur parce que je suis plus jeune, tu es supérieure parce que tu es âgée, et avec lequel, ça n'a absolument pas fonctionné.
    Là, j'entrais dans la statistique des personnes âgées difficilement hypnotisables.
    Et un autre, plus âgé que moi, eh oui, la retraite à soixante ans, même plus de soixante-dix, ce n'est pas pour les hypnos qui aiment leur métier, qui avait le même enthousiasme que moi pour l'hypnose et tout ce qu'on pouvait découvrir, qui me traitait de manière égalitaire et horizontale, et avec lequel ça a génialement fonctionné.
    Là, on faisait mentir les statistiques.
    Je pense que ce n'est pas l'âge qui compte mais la relation hypnotiseur-hypnotisé.
     
  15. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Vraisemblablement non. En matière de stats, il s'agit souvent de croiser plusieurs variables pour comprendre un phénomène.

    Tu touches sans doute du doigt un phénomène essentiel, c'est à dire aussi la capacité de chaque personne à se faire confiance mutuellement, à partager certains codes, à pouvoir être sur la même longueur d'ondes. Les personnes âgées sont juste jeunes depuis plus longtemps. Perso, pour en avoir cotoyé beaucoup au travail, et en côtoyer encore, il y a autant de différences de personnalité que chez des personnes plus jeunes.

    A 100 % d'accord
     
  16. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    entièrement d'accord ....

    le principal est de capter la confiance du client .... et s'il a un cerveau analytique et qu'il est peu enclin à une induction classique, alors je passe par la visualisation..... et ça marche ...
     
  17. neuneutrinos

    neuneutrinos

    Inscrit:
    30 Juillet 2014
    L'âge a un impacte sur une séance, mais mas directement.
    Cela va jouer sur le bagage d’expérience de la personne, sur la compréhension d'objet de pensé abstraite.
    L'impact d'une idée peut aussi avoir un impact différent selon l'âge. On a les effets du "c'était mieux avant" par exemple.
    Le comportement change avec l'âge, on ne se comporte pas de la même manière adolescent qu'en quinquagénaire (enfin en général :D )

    La relation hypnotiseur/hypnotisé peut être indirectement influencée par la différence d'âge (mais de manière général, j'ai déjà vu un enfant faire des séances d'hypnose de rue et avoir de bons résultat, ça ne doit pas jouer tant que ça).

    Question réceptivité, il n'y a pas de meilleur résultat ou pire selon l'âge.
    Cependant une personne jeune aura plus tendance à plus facilement tenter quelque-chose de nouveau (la prise de risque n'est pas la même en fonction de l'âge)
    Pour ce qui est l'hypnose de rue, une grande parti des volontaires sont jeunes, mais les moins jeunes qui osent tenter l’expérience hypnotique s'amuse très bien aussi.
     
  18. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    En ce qui me concerne, c'est l'inverse.
    Je dois être d'une autre planète. :)
     
  19. Jmardab

    Jmardab

    Inscrit:
    4 Avril 2017
    Je ne pense pas que ce soit l'âge en soi, mais plutôt la personnalité, l'environnement, l'éducation, même si effectivement, avec un enfant, le vocabulaire employé et le protocole puissent être différents. J'ai constaté que certaines personnes plus âgées (vers 70 ans) "attendaient" des suggestions plus directes, et, en ce qui concerne les inductions, étaient réceptives à des techniques classiques, tandis que d'autres nécessitaient une approche éricksonienne. Mais on ne peut pas faire de généralité : chaque personne est unique, de même que la relation thérapeute-consultant. C'est ce qui donne son caractère passionnant à l'hypnothérapie, qui ne repose pas sur de simples recettes, mais bien sur une véritable alliance ...
     
Chargement...