Formation Hypnose

Hypno-Apprentissage Les médicaments qui interdisent l hypnose

  • Initiateur de la discussion Toltek
  • Date de début
Toltek

Toltek

Membre
messages
17
Points
420
Bonjour a tous
J ai appris en formation que certaines pathologies comme la schizophrénie ne permettent pas d effectuer des seances d hypnoses du fait des médicaments psy qu une personne pourrait avoir en traitement
Question : avez vous une liste des pathologies et des médicaments ou il vaudrait mieux refuser la personne !

En formation je n ai pas eu les reponses que j attendais, j en apelle au partage d experience et d opinions éclairées sur ce sujet merci a vous!
 
dide70

dide70

Membre
messages
3122
Points
6160
Localisation
Belfort
pathologies et des médicaments ou il vaudrait mieux refuser la personne !
schizophrénie, bipolaire, de manière générale quelqu'un qui présente une pathologie mentale sérieuse, mais pas toujours facile à évaluer pour une personne qui n'est pas spécialisée dans ce milieu.
 
Toltek

Toltek

Membre
messages
17
Points
420
La bipolarité n est pas toujours definie malheureusement, elle peut se camoufler simplement sous un etat depressif chronique, du coup qu en est il de tous les gens qui prennent des anti depresseurs, peut etre un public a risque?
Mon metier d avant fait que je connais la schizophrénie, la bipolarité, l autisme, les délires paranoïaques, le principe de decompensation etc d ou mon intérêt pour ce point precis
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2615
Points
6460
Localisation
France
Pour un patient sous traitement il faudra être plus incisif ,car le traitement le rend plus ou moins indifférent aux émotions .Evitez les psychotiques à cause du risque de décompensation.Si vous connaissez par votre travail ces patients ,vous pourrez facilement les repérer et les diriger ailleurs
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8111
Points
9460
Localisation
Suscinio 56
Utiliser de l’hypnose stabilisatrice, calmante, équilibrante, afin d’éviter une psychostimulation trop violente.

Une hypnose rassurante ;)

Pas un chaînage mental d’association d’idées trop mobilisant et trop incisif pouvant déclencher un épisode maniaque.

Recourir aux techniques métaphoriques douces adaptées aux enfants en tenant compte de l’extrême sensibilité de ces personnes

quand çà part çà part trés vite et très loin...
Çà pétarde 🧨
La force est en eux.

o_O
 
Toltek

Toltek

Membre
messages
17
Points
420
Merci pour vos éclairages
Il faudra que je creuse d avantage l hypnose infantile afin de l appliquer au besoin pour des personnes sensibles et/ou sous traitement d antidépresseur léger
Si vous avez d autres conseils s appuyant sur l expérience je suis preneur de toutes pistes de reflexion
Une liste des psychotropes et pathologies serait intéressante à établir car tout le monde ne maîtrise pas ces domaines 😊
Cordialement
 
H

hypno2016

Membre
messages
12
Points
860
Age
50
Localisation
paris
Pour moi, la règle est de ne jamais faire d'hypnose sur des patients ayant une pathologie "psychiatrique chronique" sans l'accord du psychiatre qui les suit.
Beaucoup de patients sont difficilement étiquetés, notamment dans les premiers temps de la pathologie avec en particulier des formes "border-line" qui peuvent évoluer secondairement vers une pathologie donnée.
A titre d'exemple, les techniques de dissociation peuvent être catatrophiques chez un schizophrène par exemple.
Évidemment, Erickson soignait des pathologies psychiatriques chroniques.. mais il etait psychiatre....
A noter que beaucoup d'auteurs americains considèrent les abus sexuels dans l'enfance comme une contre-indication relative (et non absolue, evidemment) à l'hypnose.
Leur argumentation est que, pour se protéger de ces abus, la personne a appris à se dissocier seule (mise a distance du "corps abusé").
La dissociation hypnotique pourrait leur faire revivre ce traumatisme sexuel passé.
Bonne soirée a tous
 
  • J'aime
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8111
Points
9460
Localisation
Suscinio 56
On peut considérer que le psychotique est spontanément dissocié et que les psychotropes agissent par effet bloquant sur sa dissociation.

Redéclencher de la dissociation chez ces personnes est donc à très haut risque.

Le schizo est hypersensible au voyage hypnotique. Il amplifie des idées qui deviennent très rapidement délirantes.

Il conviendrait donc, par de l’hypnose douce, de l’aider à freiner sa haute hypnose...

Entrer dans son monde pour l’aider à en sortir...

Mais l’ivresse de son délire l’attire...

:oops:
 
d-kortik

d-kortik

Membre
messages
166
Points
2060
Localisation
Besançon
Un simple conseil facile à suivre pour les non-médecins : éviter de prendre en charge les patients sous neuroleptiques
 
d-kortik

d-kortik

Membre
messages
166
Points
2060
Localisation
Besançon
Pour ceux que ça intéresse, je me suis amusé à lister les neuroleptiques disponibles en France :
Chlorpromazine

Cyamémazine

Lévomépromazine

Pipothiazine

Propériciazine

Dropéridol

Halopéridol

Pipampérone

Amisulpride

Sulpiride

Tiapride

Clozapine

Loxapine

Olanzapine

Quéthiapine

Asénapine

Flupentixol

Zuclopentixol

Aripiprazole

Pimozide

Risperidone

Palipéridone

Ziprasidone
 
  • J'aime
Toltek

Toltek

Membre
messages
17
Points
420
Merci kortik
 
H

hypno2016

Membre
messages
12
Points
860
Age
50
Localisation
paris
D-kortic
Et pour être exhaustif, on peut rajouter les neuroleptiques dits "cachés".
Le metoclopramide (Primperan) est l'exemple même d'un médicament "banal", d'usage courant, qui en fait, est un neuroleptique mais là on devient completement hors sujet 😊😊😊
 

Bienvenue sur notre Forum

Une expérience communautaire fascinante.

Découvrez, partagez, échangez autour de l'Hypnose. Ouvrez de nouvelles portes.

L'inscription est gratuite!
Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 33 000 Membres + Accès Privé

Nouvelles Discussions

Vous aimerez:

Haut