1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

l'humour!

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Paul Elie, 10 Juillet 2008.

  1. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    ne perdons pas de vue sa vertu thérapeutique!
    nous sommes confronté a tant de souffrances , malheurs et maladies....
    je salue et admire le sérieux de certain interlocuteur sur ce forum.
    et j'encourage son intégration dans toutes les session comme une chemin vers l'espoir (valeur d'exemple)
    l'horloge que vous verrez accrochée au mur en ouvrant les yeux , a la particularité de tourner dans le sens contraire a très grande vitesse...
    elle va simplement vous amuser et prouver le pouvoir immense de ce que votre esprit est capable!
     
  2. apula

    apula Membre

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    Messages:
    307
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    39300
    rooooo j'espère que vous ne parlez pas de moi cher maître ?

    Christophe
     
  3. ToujoursEnTrance

    ToujoursEnTrance Membre

    Inscrit:
    19 Juin 2008
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Melanger l'hypnose et l'humour ? Ca va ou koi!? l'Hypnose... c... c... c comme du miel... Fau pas en mettre nimporte ou.............. dans les yeux par exemple! :|

    Non! moi je dit non! L'hypnose c'est un trcu Serieux. Imagi... Imaginer ce que ca deviendrai si on racontais qui avait des clounes dans les bureaux d'hypnotherapeute... les hypnotherapeute aurait bin plus de clientelles! ca aurai po d'alure...

    Treve de plaisenterie serieuse {frase de Saian soupa}

    Vous connaisser Patch Adams? Moi j'lador ce mec! Ye fort pour changer lattention de place des clients, tse quand ils se font dire tout la journer... ta le kancer niveau un... hop nivo 2... a non tien... niveau 2 et 1/3, Pis la lmec debarque pis change completement leur etat d'esprit.

    Sur ce, je ne vous suggere sourtout pas le fabuleux livre d'Henri Bergson; Le rire. Essai sur la signification du comique.
     
  4. André.Piérard.NGH

    André.Piérard.NGH Membre

    Inscrit:
    13 Août 2009
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Mollens (Montana - Suisse)
    Voici quelques directions psychanalytiques relatives à l'humour. C'est extrait copier-coller de mon (vieux) cours de Fac et cela ne vise personne en particulier.
    André *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    LE RIRE ET SES MOTIVATIONS .
    Les théories freudiennes divisent le rire en trois types différents :
    1. le comique -"rire devant le clown"
    2. l'humour -"le mot d'esprit"
    3. le rire "du gibet", l'humour anglais.

    1. LE COMIQUE.

    C'est le gros rire qui existe quand on regarde un clown.
    Dans la vie on est parfois dans une situation d'infériorité. On se trouve souvent dans la situation d'un enfant. par rapport à un parent vrai ou substitutif, et on n'accepte pas tout à fait cette supériorité.
    Dans le comique, brusquement le parent en question (ou le substitut parental) joue le rôle de l'enfant: il exprime une maladresse telle que soi-même on se trouve supérieur à l'autre. Il ya délivrance de ce sentiment d'infériorité.

    Caractéristiques.
    - Si on est vraiment un petit enfant, on ne peut pas s'identifier au rôle de ses parents. L'enfant ne va pas rire des farces du clown. Un clown qui frappe ou est frappé ne fait pas rire l'enfant. Surtout s'il est encore au niveau du stade du miroir, l'enfant va au contraire souffrir et pleurer.
    - Si nous sommes tout à fait dégagés du problème d'infériorité et de supériorité, nous n'allons non plus pas rire. Nous allons percevoir le clown comme une personne triste, qui fait un métier difficile : faire rire les foules aux dépens de soi.
    - On va rire d'autant plus qu'on n'a pas d'identification à l'autre personne. Si on s'identifie à la personne en question, on ne rit pas, car on ne la considère pas comme un "adulte tombé au stade infantile".

    Exemple.
    Si en sortant de l'auditoire, quelqu'un tombe et se fait mal, nous n'allons pas rire s'il s'agit d'un ami infirme.
    Si au contraire, il s'agit du professeur, nous allons rire. Et d'autant plus que le professeur sera quelqu'un qui jouera à être autoritaire
    et parental. S'il s'impose à vous en vous écrasant, le fait de constater qu'il est inférieur, qu'il est maladroit ...C'est l'élément qui soulage et qui fait rire.

    2. LE MOT D'ESPRIT

    Il faut envisager le mot d'esprit dans une relation entre le ÇA (les tendances instinctuelles) et le SURMOI (la censure, l'interdiction parentale et culturelle).
    Il y a une chose.. que l' on voudrait dire mais qu' on n'ose pas dire ou qu' il est interdit de dire. Nous vivons avec un ÇA réprmé à cause des interdictions culturelles. Le mot d'esprit consiste a trouver un jeu de signifiants tel que le ÇA pourra tout de même s'exprimer en contournant la censure.

    Remarques.

    a.. Pour rire, il faut que le détour de SURMOI ne soit pas trop important.
    S'il faut réfléchir durant 5 minutes pour comprendre le mot d'esprit, il ya une telle perte qu'il n'y a plus de joie d'avoir pu contourner
    la censure.

    b.. Il faut obligatoirement un détour sinon on ne fait que relâcher le ÇA et on affronte brutalement la censure: le mot "vulgaire" pour lequel on ne rit pas, mais, au contraire, on est choqué. Le détour va dépendre de la culture. Dans la mesure où la culture extérieure présente une censure dans tel domaine, les enfants et les adultes vont rire au niveau qui sera déterminé par la culture.
    Par exemple, pour des enfants élevés dans un milieu très réprimé: rien que dire "pipi" et toute la classe rit.

    c.. Un fou rire fait souvent rire tout le monde parce qu'il exprime une forme de contestation au sérieux de la situation.

    3. HUMOUR DE "GIBET".
    Humour où l'on se considère soi-même avec une attitude méprisante ou dégagée. Dans la personnalité, il y a le MOI, le ÇA et le SURMOI. Habituellement on se met au niveau du moi et on subit le SURMOI (l'idéal du MOI) comme un être exigeant. On se sent en face de quelqu'un de très important et n'ose pas s'identifier à lui. (Surmoi par identification à la morale parentale).
    Comme cet "idéal du MOI" est vu comme quelqu'un de très valable, on se considère comme peu de chose par rapport à lui.
    L'humour de gibet consiste à ce que, au moment où le MOI est mis en péril on se place immédiatement au niveau de l'idéal du MOI et on se considère avec dégagement.
    Le "Je" parle du lieu du Surmoi et non du Moi .
    Remarque.
    Humour de "gibet" : parce qu'il est l'humour du condamné à mort qui, juste avant de mourir (moment où son MOI est profondément menacé) parvient à considérer la situation avec dégagement et à maîtriser son propre corps.
    Ce n'est pas du tout quelque chose qui fait toujours rire. Dans l'humour de gibet, on ne sait jamais si le mot va faire sourire ou au contraire, va entraîner l'admiration.
     
  5. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Bravo, André.Piérard.NGH,
    Très bel exposé sur l'humour, mais sans vouloir polémiquer, où est le rapport avec l'hypnose?

    Et là vous pouvez vous adresser à un visage, quelqu'un de concret, qui comme vous affiche sa photo,

    Bien à vous,

    :wink: 8)
     
  6. Nuage Bleu

    Nuage Bleu Membre

    Inscrit:
    17 Septembre 2009
    Messages:
    25
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960

    Moi aussi j'affiche ma photo !!! Vous pouvez vous adresser a un nuage, pardon a un visage :D mdr
    C'est ça l'humour !
     
  7. André.Piérard.NGH

    André.Piérard.NGH Membre

    Inscrit:
    13 Août 2009
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Mollens (Montana - Suisse)
    Ben, comme quelqu'un proposait d'employer l'humour dans les séances d'hypnose, j'ai trouvé utile de définir un peu plus profondément l'humour...
     
  8. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Merci pour la précision.

    :wink: 8)
     
  9. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    l'humour profond du haut des montagnes suisses....
    raisonne t-il jusque dans mon coin perdu vers le tarn?
    ce matin il faisait beau...et en marchant au milieu des fougères
    en cherchant des champignons
    l'ironie du sort
    ne m'as fait rencontré que des amanites....
    pour moi la saveur de l'hypnose est dans la simplicité!
    la science ne reconnaitra jamais l'esprit...
    car elle a perdu son humanité, celle qui nous fait apprécier
    l'odeur mouillée du sous bois et le bruit des branches qui craquent
    sous nos pas....
    y as t- il une vérité, si précieuse qu'il failles se battre pour se
    l'accaparer , en devenir maitre?
    je vous donnes le pouvoir , gardez le!
    je n'ai plus d'espoir dans le vide de ces conversations ou nous entretenons la chimère....
     
  10. André.Piérard.NGH

    André.Piérard.NGH Membre

    Inscrit:
    13 Août 2009
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Mollens (Montana - Suisse)
    Ah ! Le Tarn... ma jeunesse : mai 68 ! On lachait tout pour y aller, élever des moutons et cultiver de l'herbe. Grâce au ciel, je n'ai jamais cultivé du chanvre ni fumé : je suis vacciné à jamais par le comportement mental (tendances paranoïdes = je suis le meilleur et une victime du monde qui m'entoure et j'ai la solution pour sauver l'humanité du désastre qui l'attend) des épaves qui me consultent pour arrêter la fumette. J'ai un certain succès avec l'hypnothérapie, mais c'est long et difficile car ces sujets sont en plus très instables.
    Bref, voilà les résultats d'une recherche de l'Université de Genève. Je suis convaincu qu'il faut passer par une reconnaissance académique pour valider l'hypnothérapie devant les seigneurs qui nous dirigent. Pensons à Darwin : celui qui survit n'est pas le plus fort, mais le plus adapté. L'article est long, mais il peut nous donner une crédibilité aux yeux du système de santé.
    2 juillet 2009
    LE CERVEAU HYPNOTISÉ
    DES MÉCANISMES DE L'HYPNOSE RÉVÉLÉS PAR UNE ÉQUIPE DE L'UNIGE
    Une équipe de chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE) vient de franchir un pas important dans la compréhension de l'effet hypnotique sur le comportement et la perception. À l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, les scientifiques ont réussi à mettre en évidence les mécanismes cérébraux de cet état mental particulier ; mécanismes qui étaient jusqu'à présent très mal connus. En suggérant une paralysie par hypnose, les chercheurs ont trouvé des réseaux neuronaux spécifiques à cet état, qui sont différents de ceux impliqués dans le cas d’une simulation de paralysie. Publiée dans le dernier numéro de la revue Neuron, cette découverte apporte un éclairage nouveau sur les mécanismes cérébraux de la conscience.
    Bien que l’hypnose reste très mal comprise, il n'y a guère de doute sur le fait que cet état ait un réel effet sur le cerveau. L'hypnose est souvent perçue comme un état de conscience modifié, dans lequel l'individu n'a plus de volonté propre et se comporte comme un automate. Les études récentes sur la douleur et la mémoire suggèrent plutôt que cet état reflète une plus grande implication des régions participant au contrôle de l'attention et de l'inhibition. Cependant, aucune étude n'avait, jusqu'à ce jour, mis en évidence l'origine cérébrale de l'hypnose. Les mécanismes en jeu sont-ils propres à cet état ou peuvent-ils aussi être générés en simulant l'effet produit par l’hypnose?
    Une paralysie suggérée

    Des chercheurs de la Faculté de médecine viennent de tenter de répondre à cette question en hypnotisant des personnes à l'intérieur d'un scanner IRM. Les volontaires devaient se préparer à effectuer un mouvement de la main lorsqu'un signal leur était donné, puis exécuter ou non le mouvement préparé. Une partie des sujets recevaient la suggestion hypnotique que leur bras gauche était paralysé, tandis que d'autres, non soumis à l'hypnose, recevaient l'instruction de simuler une paralysie de ce même bras.

    Quand l'imaginaire prend le dessus
    Le groupe du prof. Patrik Vuilleumier, directeur du Centre interfacultaire de neurosciences de l’UNIGE, a ainsi réussi à montrer que des régions différentes sont impliquées dans la paralysie hypnotique et dans la simulation. Les volontaires sous hypnose présentaient effectivement une forte activité du cortex frontal en partie responsable du contrôle de la réalisation de la tâche, ce qui a amené les chercheurs à conclure que ces personnes étaient dans un état «d’hypercontrôle» - état par conséquent fort différent d’un état d’automate. De plus, malgré la suggestion de paralysie, l'activité liée aux intentions motrices était préservée, indiquant que la volonté d'agir n'était, quant à elle, pas inhibée.
    Les scientifiques ont aussi remarqué que le cortex moteur contrôlant la main paralysée semblait être connecté, plus fortement que dans l’état normal, avec les régions impliquées dans l’imagerie mentale et la mémoire de soi, suggérant ainsi que les sujets sous hypnose adoptaient une attitude introspective plutôt que perceptive. «C'est comme si l'imagination prenait le contrôle du cerveau et de la perception», explique Yann Cojan, co-auteur de cette découverte.
    Comprendre nos états mentaux
    Publiée dans la revue Neuron, cette étude révèle pour la première fois les mécanismes cérébraux liés à la suggestion de paralysie par hypnose. Elle montre que les régions du cerveau communiquent différemment entre elles lorsque le sujet est sous hypnose, en faisant notamment appel à des régions liées à la représentation de soi et à l'imagination. Grâce à la mise en évidence des effets neuronaux spécifiques au pouvoir de suggestion, cette étude ouvre aussi la voie à une meilleure compréhension des attributs de l’esprit humain que sont l'intention et la conscience.
     
Chargement...