1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

addiction sexuelle

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par hypnotherapie32, 10 Mars 2012.

  1. hypnotherapie32

    hypnotherapie32 Membre

    Inscrit:
    16 Décembre 2010
    Messages:
    245
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous,

    Quelqu'un peut-il me donner quelques conseils concernant le traitement des addictions pornographiques. Un de mes clients est en demande et j'avoue que même si j'ai quelques idées sur la question, une aide serait la bienvenue. Alors merci par avance...
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    deja la persnne ne va pas assez bien, il faut le regler.
    deux, il y a eu des frustrations probablement par le passé, fait regler cela aussi...
    c'est probablement devenu un trait de caractère (il dira : "ca fait partie de moi") et faudra la gommer sur toute la duree de l'addiction.
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Quelqu'un peut-il me donner quelques conseils concernant le traitement des addictions pornographiques. Un de mes clients est en demande

    Bonjour ou bonne nuit, hypnothérapie 32, car à l'heure où je vous ai écrit je me suis réveillé avec des conseils qui pourraient vous donner des idées ( ou l'inverse en fait) pour répondre à sa question ou en fait ne pas répondre à sa question s'il peut trouver ses éléments lui-même grâce à vousnous

    je prie d'abord l'intemporelle métaphore de ne pas venir interférer sur mes propositions qui ne lui sont pas destinées et qu'elle trouvera de toute façon totalement inadaptées, comme d'habitude.


    Primo, je proposerai de partir de l'anamnèse pour mettre en valeur l'intérêt qu'il a de faire çà pour répondre à un besoin ( désir à satisfaire qu'il ne parvient pas à satisfaire et devant avoir recours ainsi à ce besoin, faux besoin) pour satisfaire ce besoin qui n'est pas satisfait finalement, car même en étant satisfait, il en a encore besoin encore et encore

    s'il est cortiqué, je lui parlerais du circuit en boucle de la récompense qui explique le phénomène d'addiction incontrolable de satisfaction de la jouissance au niveau du fonctionnement cérébral

    l'abord et les mots peuvent être choisis et adaptés en fonction de son âge, de sa profession, de ses hobbies, de ses habitudes ( sexuelles mais pas forcément et surtout familiales) de ses automatismes de pattern et de type de pattern

    je me rappellerais alors que l'addiction c'est la régression d'un désir au besoin pour éviter le vécu du manque


    et peut-être que je lui parlerais des addictions qui permettent de faire monter l'adrénaline comme les addictions au sport, faire monter ou être faites montées par les androgènes pour montrer sa virilité, pour être satisfait dans sa virilité, ou parfois du pire de partir dans la pédophilie sans savoir ce pourquoi du manque, de satisfaction, d' épanouissement, d'estime de soi n'est pas résolu

    devoir retourner encore et encore devant cet écran car il ne parvient pas à en partir, à se sortir car ainsi il peut échapper à accepter ce pourquoi il est là, car tant qu'il diffère cette décision de ne plus venir sur ces sites, il échappe à cette réalité qui lui déplait, à cette sensation de culpabilité qui est ainsi niée et oubliée dans ce virtule pornographique automatique

    ne pas s'en sortir de cela car ce serait accepter que c'est mal pour lui alors que çà le satisfait tant sur le plan besoin en évitant le manque du désir impossible ( quel désir ? qui n'est pas rempli, satisfait, répondu, entendu, sur un autre plan ?)

    car finalement ce n'est pas çà le plus mal et le plus grave le porno lui-même mais cette addiction qui le pervertit plus que le porno lui-même et qui aurait pû le porter sur du pire pédophilique ou du passage à l'acte véritable odieux l'écartant encore plus de son désir le plus profond

    positiver sur ce besoin qui lui a permis de consulter pour chercher et trouver à imaginer des idées qu'il désire et qui permettet d'éloigner cette adiction qui devient alors inutile. En fait réussir à trouver un réel épanouissement sur le plan où le manque se situe

    Montrer les images du fonctionnement de l'ordinateur cérébral, utiliser l 'analyse poolée avec de l'hypnose qui permet d'alterner sur le manque et sur le besoin pour en distinguer la différence et ré-apprivoiser son vrai désir profond qui n'est pas sexuel mais affectif sur un manque de désir, à trouver ce désir présent et ce qui manque pour qu'il se réalise et comment imaginer le réaliser, puis un autre, puis d'autres, en modèle, qui vont faire aimer de sortir et de se sortir de cette habitude stéréotypée et frustrante de venir sur son écran vampirisant

    finir par quitter l'addiction, ce besoin artificiel de godmichet mental et de voyeurisme d'observer passivement la jouissance de l'autre sans pouvoir satisfaire finalement réellement la sienne

    et enfin trouver ailleurs des plaisirs

    en se replongeant dans le quotidien de la réalité, sans besoin d'un écran qui s'interpose entre les échanges de soi et des autres,

    avec la capacité de prendre du plaisir dans cette relation à soi-même et aux autres, source d'épanouissement réel, par cette découverte en vécu véritable chaque jour un peu plus intéressante désormais

    comme moi qui vais quitter finalement là ce forum addictif pour aller m'occuper de mes besoins hypnotiques car cela m'a donné envie de retourner rêver à mon hypnose de demain,

    à un beau dimanche en famille.

    :)
     
  4. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Je souligne au passage :
    Très belle phrase ! J'ai même envie de la reformuler :
    L'addiction c'est la réduction d'un désir au simple besoin pour éviter le vécu du manque

    Je verrais deux plans distincts qu'il est possible de cibler : d'abord - si c'est le cas - la difficulté à ressentir l'amour, la tendresse, l'amitié. Je ne sais pas jusqu'à quel point c'est vrai pour tout le monde, mais j'ai souvent eu le sentiment que de nombreux addicts étaient émotionnellement plutôt froid. Ainsi, manquant d'émotions, ils compensent par l'addiction, ce qu'exprime très bien la phrase de Surderien.
    Voilà pour le plan émotionnel.
    Ensuite, l'abord cognitif : là aussi, je pense que d'une manière ou d'une autre, ils construisent leur addiction. Que fait une personne qui apprécie la pornographie tout au long de sa journée ? Passe-t-il son temps à regarder ses collègues de travail comme si elle était l'actrice principale d'un film porno ? En tout cas, c'est là une excellente manière de :
    1) Compenser l'absence d'émotion et, par ce biais, retrouver une manière d'être en lien avec les autres (les femmes en l’occurrence)
    2) Stimuler un désir sexuel
    3) Qui ensuite trouvera sa pleine puissance lorsque le soir venu, il regardera un porno
    4) Ce qui activera d'autant plus le circuit de récompense en faisant croire qu'il faut augmenter la quantité de 1,2,3. D'ou la dépendance.

    Avec tout cela, il manque toujours les émotions, le désir, les autres plaisirs. Moins il y a d'autres plaisirs, plus la dépendance augmentera. Il est dans ces conditions bien évident qu'il faut qu'il trouve d'autres plaisirs pour diminuer sa dépendance...

    J'imagine qu'en fonction des personnes, le processus que je viens de décrire peut avoir des variantes... Sans oublier toutes les autres causes : dépression sous jacente, anxiété, trauma du passé, frustration du passé etc...
     
  5. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1490
    Beaucoup de baratin pas si sur de rien pour rien Professeur Surderien !

    Mais la question essentielle finalement à travailler ici c'est :

    et qu'est-ce qui est encore plus épanouissant que le sexe ?

    et là vous entrerez au coeur de ce que l'entretien hypnotique peut apporter !

    et je la reposerai ailleurs d'une façon encore plus globale d' ailleurs...
     
  6. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Et si la personne répond : - "rien"
    ???? :eek:
     
  7. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Et si la personne répond le sexe ? ( ce qui est équivalent à la réponse rien)

    Ben, on pourrait lui proposer de s'enfermer une semaine à etre obligée de se regarder que des films pornos jusqu'à écœurement.

    Et comme cela la personne ferait le tour de la question Sans essayer de lutter contre son addict et toujours perdre en fait.
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6108
    J'aime reçus:
    457
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Si la personne répond le rien et bien il faut travailler sur le rien ( çà évidemment, en surderien j'adore ! 8) )

    Si la personne répond le sexe, et bien il faut travailler sur le sexe ( çà j'adore aussi, comme tous les mecs :lol: )

    et mince, je suis de nouveau addict à...

    :)
     
  9. hypnotherapie32

    hypnotherapie32 Membre

    Inscrit:
    16 Décembre 2010
    Messages:
    245
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    merci pour ces nombreuses réponses. Matière à réflêchir. Je reçois cette personne prochainement. L'anamnèse me permettra d'y voir plus clair.
     
  10. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Est ce un appel déguisé... :lol:

    Oui effectivement ces propositions ne me sont pas destinées... :D

    Pour le reste je n'ai pas compris grand chose, et effectivement cela ne me parle pas...

    C'est le seul point où on est d'accord, disons que ça va de soi... l'âge de l'individu, son contexte de vie, seul, en couple. A quand remonte cette addiction,... en a t-il d'autres ?

    Que se passe t-il en lui quand il regarde pas des films pornos ? noter tout ce que dit le patient dans les moindres détails...
    Que ressentirait t-il s'il ne regardait pas ses films pornos ? frustration ? impuissance ?... idem noter tout ce que dit le patient.

    Ces questions qui font partie de l'ananmèse peuvent aussi se rejouer en état hypnotique, la participation de l'inconscient réveillera plus les émotions.


    Après ben c'est le boulot du thérapeute, suivant les éléments recueillis, s'assurer que le patient a suffisamment de ressources en lui pour faire un travail de fond.

    Les suggestions hypnotiques ne sont qu'un support de détente et de prise de conscience mais n'en font pas une thérapie.

    Et je dirais également savoir en quoi cette addiction est dérangeante pour lui, dans quoi cela affecte t-il sa vie ? et à combien peut-il évaluer cette gêne sur une échelle de 0 à 10 ? car je suppose qu'il y a malaise s'il vient consulter...
     
Chargement...