Formation Hypnose

Anxiété sociale - Phobie

neidge

Membre
Bonjour à tous,
Nouveau sujet en tout cas pour moi!
Je suis (du verbe suivre...) un consultant qui se dit agoraphobe, mais lui c'est pas les grands espaces c'est plutôt la foule donc oclophobe sauf que effectivement il a du mal a aller plus loin que 20 min en voiture. Je précise qu'il ne conduit pas, c'est sa compagne qu'il l'emmène quand il n'a pas le choix de sortir de chez lui pour le reste... Exemple il a laissé sa femme et son fils partir seul en vacances cet été puisque 2h de route.
Cela fait 4 ans qu'il est comme ça avant il était plutôt extraverti et aujourd'hui il sort très peu mais me dit se foutre du regard des autres... Mouais... Pas sur... et paradoxalement il aime aller vers les gens discuter pas de problème de timidité en soi. Par contre dès qu'il doit aller quelque part c'est l'angoisse avec tous les signes qui vont avec tachycardie, maux de tête et le plus handicapant: Diarrhée et vomissements... Donc ces conséquences physio le font évidement rester encore plus chez lui. Il ne voit pas de psy et n'a pas de medicaments en parallère pour l'aider éventuellement à calmer ses angoisses et ce qui me gêne c'est que en 4 ans il n'a rien essayé de mettre en place de lui même, son degré de motivation de 1 à 10 C'est 8! Bon ok mais j'attendais mieux car quand on est mal comme ça... Je précise que c'est sa compagne qui a fait appel à moi, disont que c'est elle qui gère tout, aller travailler pour ramener un salaire, aller chercher fils à l'école et spectacle d'école, courses... Bien évidement. Bon alors voilà je lui ai expliqué que l'hypnose n'était pas magique, qu'il fallait une réelle motivation au changement de sa part et que si nous travaillons ensemble alors nous ferons une équipe, je m'investit biensur mais lui aussi et si je ne sens pas d'implication de sa part je stopperai les séances. Vous allez peut-être me penser dur sur le coup, moi je dirai plutôt que ça lui annonce la couleur de son investissement ça permet de voir s'il est vraiment prêt pour le travail et je le fait dans le but de l'accompagner au mieux tirer de l'argent de plusieurs séances sans résultats au bout ne m'intéresse pas. Oh la la c'est déjà un roman désolé... Alors j'ai appris et lu que pour les phobies en général il fallait de la relaxation, de la dissociation genre écran de cinéma et de la désensibilation pour les conséquences (pour lui diarhée, vomissement, tachycardie)
Alors voilà la "trame" de travail que j'ai pensé pour lui:
A pres la séance d'anamnèse, je l'ai revue 15 joiurs après pour une séance confiance en soi, 1ère expérience hypnotique pour lui qui s'est très bien passé en espérant que l'ancrage que je lui ai fait va lui servir!
Ensuite je lui ai préparé un enregistrement pour auto-hypnose de relaxation en incluant une activité qu'il aimait beaucoup faire avant sa problématique, la pêche et une visualisation de ce moment agréable de détente avec dans le scénario son fils à qui il apprendrait à pecher avec une merveilleuse complicité entre eux, joie, fieté... Ayant bien compris que son fils de 6 ans et le regard de son fils sur lui était très important pour lui je pense même que c'est sn let motiv alors je me suis dis qu'un combiné de relaxation+futurisation+valorisation était le bienvenue, vous me direz ce quevous en pensez...
Bref alors pour la prochaine séance dans 3 semaines je ne sais pas si je dois faire en premier une séance désensibilisation ou une séance écran de cinéma avec dissociation? (sachant que pour le cinéma il faudra peut-être que j'en fasse 2 car ça ne va pas quand il va dans un endroit mis ça ne va pas non plus dans la voiture, sur le trajet) Impossible de me décider ce qui serait le plus logique à faire, dans quel ordre? Et c'est là que j'ai besoin d'aide...
Ensuite je lui ai proposé un travail de terrain, nus irons ensemble faire 2 ou 3 courses en fonction de comment ça va lui, comment il avance sacahnt que je le prépare doucement en lui demandant d'aller chercher son fils chaque soir à l'école par exemple chose qu'il sait faire mais rarement donc go! Chaque jour, la je lui ai dis d'aller chercher une huile essentielle en pharmacie. Ayant été phobique sociale je sais que la vrai solution c'est chaque jour se mettre des défis à la hauteur de ce que l'on peut faire biensur mais toujours aller de l'avant!
Bref... Merci de m'avoir lu j'attends vos précieux avis...
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
j'ai un peu de mal a comprendre de quoi "souffre" cette personne.

Tu dis ochlophobie, ok, sauf que dans une voiture il n'y a pas grand monde.

Cela fait 4 ans qu'il est comme ça avant il était plutôt extraverti
Qu'est ce qui c'est passé pour avoir ce changement ? a mon avis c'est important !

Il y a un point qui me gène, sa compagne a fait appel a toi, elle gère tout, et lui est motivé.... si je suis motivé, je n'attends pas que les autres gère tout ce que j'ai a faire et encore moins que les autres prennent un rdv a ma place, il me semble que la motivation elle doit y être dès le début !

Attention je ne suis pas a en train de dire que sa femme ne doit pas l'aider, mais bien que sa souffrance ne l’empêche pas de prendre un rdv, d’où je me demande (pour le moment) s'il n'y a pas un gros bénéfice secondaire la dessous.

Autre question leur couple, pour lui, il est comment ?
 

neidge

Membre
Bonjour Nossolar,

Merci de ton message. D'après ce qu'io me dit il a plutôt peur de la foule, et ne pmeut pas aller loin de chez lui, sinon diarrhées, vomissements... C'est pour ça que j'en ai "résumé" même si ce n'est pas le bon mot à une anxiété sociale, et n'ayant pas travaillé donc sortie de la vie active depuis 4 ans les choses n'ont pas été en s'arrangeant! Bien-sûr qu'il en tire un bénéfice secondaire car tant que sa femme "gère" pour lui et ne le pousse pas, tout va bien pour lui... Aujourd'hui je sens qu'il a vraiment envie de changer. A premier rv j'avais quelques doutes donc j'ai mis les choses au clair tout de suite et apparament ça a germé... Concernant leur couple tout va bien si on mets de côté le fait qu'ils ne font jamais de sortie pour eux évidement... Cela fait 16 ans qu'ils sont ensemble ils ont eu quelques soucis au tout début, en même temps il avait 19 ans quand ils se sont connus, le couple est solide. J'ai "fouillé" pendant l'anamnèse et je n'ai rien trouvé sur la cause de cette phobie/anxiété ont ne la trouve pas toujours d'ailleurs il me semble, je ne dis pas ça pour me rassurer. Et ce qui m'embêtent c'est que les conséquences de ces anxiétés sont violentes, c'est pour ça que je pensais à un travail de relaxation et désensibilisation en "t'raute"
 

jumb

Membre
Ce qui m'embête dans cette situation, c'est que concrètement cette personne se retrouve bloquée chez elle, et qu'elle n'ait pas manifesté par elle-même le désir de s'en sortir. Dans le fond, elle peut vraiment avoir peur, mais normalement il y a une partie d'elle-même qui devrait se trouver insatisfaite de la situation...
Ou autrement dit la personne s'accomode de son mode de vie (en évitant de se confronter à sa peur) et ça lui va bien comme ça.

Quand je suspecte que la situation convient bien à la personne, je lui demande de s'imaginer dans la même situation qu'actuellement pour voir quelles émotions, quelle réaction elle va avoir...souvent ça permet d'y voir plus clair.
 

neidge

Membre
cette personne m'a dit clairement ne plus vouloir être spectateur de sa vie mais acteur ce qui m'a fait voir qu'ilétait motivé au changement. Et quand je lui ai demandé d'aller désormais aller chaque jour son fils à l'école il l'a fait car il l'avait déjà fait quelque fois donc ça lui semblait compliqué pas il était partant et il l'a fait et il m'a même dit avoir été surpris d'avoir voulu aller chercher du pain alors qu'il n'en avait pas besoin il m'a dit qu'il avait eu envie d'aller un peu plus loin ce jour là apres l'école au lieu de rentrer directement chez lui, j'ai été agrablement surprise et l'ai félicité et encouragé à continué ainsi j'ai bien insisté en lui disant que chaque jour il faut faire une petite sortie même à pied mais aller de l'avant et la fois dernière je lui ai conseillé d'acheter une huile esssentielle et lui ai demandé d'aller lui même à la pharmacie faire cet achat, sa femme le conduira en voiture biensur mais il devra aller seul à la pharmacie, il m'a dit ok! j'attends la suite... et comment ça s'est passé.
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
n'ayant pas travaillé donc sortie de la vie active depuis 4 ans
donc il a perdu son boulot il y a 4 ans ?

Concernant leur couple tout va bien
du point de vue de qui ? si c'est du sien (ce qui ne m'étonne pas, si ma femme fais tout et que je reste a la maison, je vais me dire que j'ai une femme extraordinaire....) peut-être lui demander d'inverser le rôle avec sa femme, donc que lui doive tout gérer, comment il se sentirai ? (en même temps cela le projette a l'extérieure sans qu'il ne s'en rendre compte :) si tout se passe bien alors une petite ratification comme quoi en imagination il vient d'y arriver sans problème ! )

le couple est solide.
pour combien de temps ? a un moment je pense que sa femme en aura "marre" (enfin moi j'en aurai marre, sans doute une projection personnelle....)
 

neidge

Membre
Il n'a jamais eu d'emploi fixe il a toujours fait des missions de quelques mois sans avoir une spécialité en particulier... Il a ensuite suivi pendant 2 ans un cursus pour l'aider à trouver une voie qui lui conviendrai niveau emploi, il a eu des moments ou ils ne se sentait pas bien durant ses 2 années (qu'il a fini en mai 2017) ou il me dit qu'il a eu pas malde diarrhée et vomissement que ce soit au debut ou à la fin de ses 2 ans il a malgré tout tenu le coup et est resté jusqu'au bout des 2 ans mais une fois encore sa conclusion étant... Ca ne m'a rien apporté! Je pense que sans parler de sa problématique c'est une personne qui a toujours besoin qu'on lui tienne la main, disons un "mou" de nature... J'ai pensé au fait de lui faire imaginer l'inverse si dmain sa femme était comme ça que ferait t'il commentle gererait il mais je ne souhaite pas le culpabiliser je ne crois pas que c'est la bonne technique pour lui. La provocation a peut-être parfois du bon mais cela dépend aussi de la personne qui est en face... C'est mon avis perso
 

neidge

Membre
Je ne sais pas si je peux m'entretenir avec sa femme, je ne voudrais pas foutre la m... dans le couple mais oui j'imagine qu'elle en a marre de cette situation mai que peut(être elle aussi s'y est fait et trouve aussi des avantages de "porter la culotte"!
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
je ne souhaite pas le culpabiliser je ne crois pas que c'est la bonne technique pour lui
est ce au thérapeute a juger de cela ou au client ?

La provocation a peut-être parfois du bon
En effet elle aide a briser les schémas habituelle dans lequel on s'enlise et que le coté classique aide a s'enliser.
Sinon en quoi jouer le rôle de l'autre est une provocation ?

c'est une personne qui a toujours besoin qu'on lui tienne la main
il est justement temps qu'on la lui lâche, bien sur ce ne sera jamais le bon moment, ni la bonne personne, il y aura toujours une "bonne" excuse.

un cursus pour l'aider à trouver une voie qui lui conviendrai niveau emploi
il a des passions dans la vie ?
 

neidge

Membre
il aimait beaucoup la pêche quand il sortait... Depuis c'est la console... Je lui est fait un enregistrement relaxation avec visualisation et futurisation avec son fils àla pêchece qui lui enseignerait et la joie que cela leur procure, la joie de son fils, sa fierté de père... Son fils étant son let motiv, j'ai fait cette auto hypnose qui je l'espère va porter ses fruits...
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Vous pouvez aussi lui sortir une belle métaphore de votre chapeau:à vous lire,l'histoire d'un arbre qui a toujours eu un tuteur pour qu'il pousse droit,demande à ce qu'il lui soit enlevé ,car il ne sert plus à rien..ou un bébé qui aurait grandi et serait toujours à téter sa mère et lui tenir ses jupes,sans vouloir aller jouer avec les enfants de son âge..
Vous pouvez aussi à la prochaine séance prendre le couple et leur demander à chacun de mimer la vie de l'autre sans qu'ils fassent des commentaires(juste se mettre dans la peau de l'autre et voir ce qu'il en ressort);puis une fois sortis de chez vous qu'ils essaient de faire un compromis ou un mix de tout cela...
La problématique de base semble être le travail et la formation qui va avec....il avait peut être ce problème bien avant puisqu'il n'a jamais passé son permis...
 

Chriscool

Membre
Coucou... avant de l'aider à aller mieux, booster sa confiance et tout et tout, il faut déjà l'arrêter de se saboter. Depuis 4 ans que ça dure, le pauvre j'imagine qu'il a bien essayé de s'en sortir, c'est invivable ce genre de trouble et vouloir le "booster" ou même le raisonner ne feront que consolider son problème, voir le culpabiliser. Dans les attaques de panique, le but premier des personnes est de les éviter, les contrôler et pour cela il va mettre en place plein de stratégie de "soulagement"... malheureusement ces tentatives sont très temporaires et ne font qu'aggraver son problème; avec le temps, elles en deviennent même la principale source alors que le déclencheur est bien derrière, voir presque oublié. Depuis 4 ans, ce brave monsieur n'a fait que s'enfoncer, sans le savoir, toujours un peu plus dans son trouble.

Tout ça pour dire qu'avant une désensibilisation ou autre "reconstruction" de cette personne, il est nécessaire qu'elle arrête déjà ce cercle vicieux en cassant ses mauvaises stratégies. Ce n'est qu'après avoir créer un peu d'espace qu'il pourra se mettre en mouvement dans la bonne direction. Je pense que l'hypnose peut l'aider dans la phase de reconstruction ou de relaxation pour retrouver de son énergie, mais il y a aussi une grande part de systémique à tenir compte pour l'aider à court terme. Une thérapie brève bien ciblée associée à de l'hypnose serait sans doute très efficace. N'oublions pas que Milton Erickson ne faisait pas que de l'hypnose, il prescrivait très souvent des tâches dans ses stratégies thérapeutiques.

Belle journée :)
 

neidge

Membre
Bonjour,

Merci à tous pour vos conseils, je pense effectivement que le culpabiliser comme je l'ai dit plus haut n'est pas la bonne solution, c'est pourquoi j'axe surtout sur la confiance et la relaxation tout en lui donnant quelques exercices pour cela mais aussi quelques exercices pour sortir petit à petit en fonction de ce qu'il peut biensur et c'est aussi pour cela que je lui ai fortement conseillé de faire en parallèle un TCC. Il note, me dit qu'il va se renseigner mais au fond je ne suis pas persuadé qu'il va le faire j'ai la sensation qu'il attend beaucoup de l'hypnose et à cela je lui ai bien dit que l'hypnose seul n'était pas magique et qu'il faudrait faire une thérapie cognitive et comportemental en parallèle, qui était très efficace pour tout ce qui était phobie.
Merci Moune pour ton lien, j'avais déjà été le voir je l'avais trouvé très intéressant, je pourrais aussi lui soumettre...
Je vous tiendrai bien sur au courant!
Bonne journée à toutes et tous.
 

jumb

Membre
Imagine un peu le regard porté par la société sur les personnes qui boulotent à droite à gauche, qui sont chômeurs , maintenant depuis 4 ans, qui présentent en plus des troubles du comportement... la question est presque comment ne pas redouter le regard des autres en ces circonstances ? Il faut donc être sacrément fort pour pouvoir supporter cela... Comment être sûr de soi si dans par exemple dans sa rue, quelqu'un lui fait une réflexion sur ce sujet ?

Pour moi, il y a l'aspect à travailler, sur ce que la personne est en ce moment et comment elle va pouvoir (s'accepter) et interagir avec les autres ? Quoi répondre à par exemple : vous faites quoi dans la vie ? ou des gens qui disent les gens qui ne bossent c'est parce qu'ils n'ont pas envie etc... etc...
 

neidge

Membre
Je suis tout à fait d'accord avec toi, ces phbies sociales sont très compliquées et demande beaucoup de courage.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut