Apnée du sommeil

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Freedox, 5 Juillet 2013.

  1. Freedox

    Freedox

    Inscrit:
    3 Mars 2013
    Bonsoir à toutes et tous, j'ai eu beau chercher sur le forum mais je n'ai pas trouvé de sujet abordant " l'apnée du sommeil " donc ma question est de savoir si l'un d'entre vous à déjà eu un patient souffrant d'apnée du sommeil et quelle techniques utilisées (metaphores, suggestions, témoignages..) Ps: j'ai un patient présentant ce trouble avec 39 apnées à l'heure (donc appareil PPC) qu'il ne supporte pas du tout. Après avoir fait l'anamnese, le patient est une personne sujette au stress, l'anxiété, et tendance à l'hypocondrie. Ce que j'ai commencer à traiter dans un premier temps pour des nuits calmes de meilleures qualitées. Pour l'apnée en elle même, j'attend avec plaisir vos témoignages :) Bonne nuit réparatrice à tous ;). Fred
     
  2. thérapie29

    thérapie29

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Bonjour,
    oui, j'ai eu ça. Il y a des techniques de respiration et de relaxation très simple que l'on peut faire en transe, pour se rapprocher d'une respiration entière (diaphragmatique) Respirer avec une bougie imaginaire devant le nez et voir la flamme se courber.... Et en plus, hypno-transe est d'accord avec moi, alors pour te dire que c'est efficace.
     
  3. Freedox

    Freedox

    Inscrit:
    3 Mars 2013
    Meilleure Réponse
    Merci thérapie29, pas mal la technique de la bougie :) je pense aussi qu'une bonne induction avec une respiration abdominale et quelques suggestions, devrait aller. Au bout de la première séance, le patient dors beaucoup mieux (moins d'anxiété, stress et autres et surtout un grand lâché prise pour l'hypocondrie. Bon week end !!
     
  4. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Mon pneumo m'a dit qu'on appareillait au dessus de 40 événements/heure (au passage se sont des événements, pas forcément des apnées, les ronflements comptent dedans sinon on ne pourrait pas se retrouver avec des personnes à 140 événements /minute). Pour l'apnée c'est important de se faire soigner avec l'appareillage parce qu'on n'en a pas conscience, on n'a pas de rétrocontrôle possible et ça épuise le cœur (et le moral par fatigue).

    Il existe plusieurs masques différents, et on peut régler la pression pour qu'elle soit progressive sur certaines machines, il y a eu de gros progrès technologiques. Il peut voir le problème avec la personne qui lui a passé l'appareil, qu'ils prennent le temps de tester, d'essayer des choses etc.

    Sinon effectivement continuer sur le repos, les nuits reposantes mais si le problème physique n'est pas réglé ce sera limité, je ne sais pas s'il fait beaucoup d'hypoxies mais si c'est le cas il ne faut pas s'étonner s'il est fatigué en se réveillant même avec une bonne et régulière pratique de l'hypnose.

    Perso j'aurai travaillé sur l'acceptation de l'appareil et pas sur la respiration elle même. Je pense à des visualisations de plongée sous marine avec des notions d'agréable pesenteur, de légerté, de flottement (association avec le sommeil), de sons étouffés, de monde bleuté, calme, serein, le bruit de la respiration dans le masque de plongée qui est lente, régulière, (on dit aussi plonger dans le sommeil), belles choses à voir etc. et associer le port du masque à des choses agréables, positives, relaxantes...

    Peut être prescription d'observer ce qui se passe en lui quand il met le masque, puis travailler là dessus. Proposer de voir ce qui se passe quand il le met, puis si les sensations sont les mêmes à la deuxième respiration, de regarder s'il y a un changement à la 5ème, si c'est différents au bout de 2minutes, au bout de 5 minutes etc.

    Tu peux aussi lui dire qu'il n'a plus besoin d'être stressé puisque l'appareil se charge de la Pression Positive Continue, qu'il peut se détendre, se relâcher, puisque l'appareil se charge de pousser pour lui etc.

    Le but, la motivation est ce qui va surtout déterminer si la personne va l'accepter ou non. Peux-tu travailler la motivation? Pour quoi? Pour qui? Intérêts au long et court terme.
     
  5. Freedox

    Freedox

    Inscrit:
    3 Mars 2013
    Merci prudence pour ton message, perso je vais continuer à traiter les problèmes sous-jacent (hypocondrie, stress, anxiete , nervosisité..) avec un reapprentissage de la respiration avec des suggestions et metaphores adaptées. Après le feedback d'une semaine après, le patient dors déjà beaucoup mieux sans être fatigué le lendemain, chose qu'il n'avait pas fait depuis des années. Ensuite, le patient devra faire une nouvelle polygraphie ventilatoire pour voir ou en sont ses apnées hypopnées (événements). A ce moment la seulement, je serai fixé sur les techniques à adopter sur soit une acceptation du masque ou pas ;) Belle soirée à vous
     
  6. thérapie29

    thérapie29

    Inscrit:
    10 Février 2013
    bien, bonne idée.
     
  7. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    oui, c'est une bonne idée de refaire le test. J'ai hâte d'avoir la suite de l'histoire.
     
  8. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Je cherchais justement quelques informations sur l'apnée du sommeil... Ce petit mot pour dire, Prudence, que ta réponse me semble éclairée et judicieuse.
    Beaucoup d'hypnotiseurs disent soigner les troubles du sommeil et, parfois, cela me pose problème : s'il y a apnée respiratoire, il ne faut pas oublier qu'une complication possible est la crise cardiaque et le décès.
     
  9. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Ivan +1
    L’appareil est une vraie torture pour certaine personne.
    Un proche à eu ce problème, apnées importante, appareillage provisoire avec des difficultés d'adaptation et finalement il à fallu une opération du voile du palet.
    Opération douloureuse, assez longue cicatrisation, mais depuis plus aucun problème.
    Cela n'est cependant pas valable pour tout le monde, c'est du cas par cas et le résultat ne peut être garanti (environ 50 à 60% de réussite) mais dans son cas, c'était ce choix ou l'appareil à vie.
     
  10. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Effectivement il ne faut pas oublier la santé, les réalités médicales et connaitre aussi les différents problèmes impliqués (l'exemple qui me vient à cause d'un post d'il y a quelque temps: ne pas confondre des hallucinations type psychotique avec une paralysie du sommeil). Et ne pas oublier l'inocuité de certains et le danger d'autres, de savoir soit faire la part des choses, soit de demander à la personne d'en parler avec son médecin pour plus de sécurité.
    C'était récent (genre moins de quelques années, dizaines d'années?) pour la personne que tu connais Hibou?
    Ca serait intéressant d'avoir des nouvelles du coup ^^.
     
  11. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    il à été opéré il y à 3 ans, la convalescence à durée 3/4 mois avant de ne plus rien sentir, le sommeil nickel des le débuts (disons dans la semaine suivante).
     
  12. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    C'était par rapport aux appareils, ils ont beaucoup évolués ces dix dernières années d'après ce qu'on m'a dit.
     
  13. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Les appareils pour l'apnée lourd à supporter, dans le sens qu'il n'y a plus rien de naturel dans le sommeil, le bruit pour la personne qui est à coté, une impression de médicalisation, d'être "vieux"... en bref vraiment galère, même par rapport aux bénéfices apportés, le doute est là... enfin c'est le témoignage de proches.
    Vivre avec ces "machines" le mieux possible, surement un axe à travailler... puis c'est peut-être un rêve rétablir la fonction naturelle d'une respiration libre (si possible), c'est encore mieux...
     
  14. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Chacun le perçoit à sa manière. Perso je trouve que le bruit est très faible (et sûrement inférieur à de nombreux ronflements). Pour les bénéfices, pour certains il y a un net mieux par rapport aux somnolences et aux endormissements de journée indésirables, pour d'autres c'est juste l'idée de la santé à long terme et de manière invisible (mais c'est comme la cigarette, quand ça parait loin que c'est un problème de probabilité c'est parfois difficile à intégrer).
    Pour les masques je viens de faire le parrallèle avec un article sur l'hypnose et la douleur chez l'enfant avec notamment le cadre hospitalier et les opérations. Pour les masques d'endormissement des enfants on peut faire un accompagnement hypnotique, imaginer qu'on fait un gâteau (maintenant il y a différents parfums!), dessiner au feutre sur le masque pour le rendre plus personnel et mieux l'accepter. Mais le port du masque peut aussi être le moment privilégié d'une transformation super-héroïque! Que ce soit pour un enfant ou un adulte. La nuit tombe et SuperDormeur arrive pour créer des SuperRêves avec sa SuperImagination!
     
  15. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    L'apnée s’aggrave souvent avec l'age, à 50 ans ne plus dormir sur le coté, ne plus faire de bisous à sa compagne comme on veux, ne pas s'éloigner trop du bord du lit, avoir 2 sangles derrière la tête, un museau de cochon, un bruit permanent (le jour on ce rend pas compte, mais la nuit.....) et l'idée que c'est à vie! Qu'il faut le transporter en vacances, a l’hôtel, dans l'avion etc...
    Certain s'adapte, d'autre pas.
    J'ai vue les différents appareils, certain sont assez léger, mais ça reste encombrant (difficile de faire autrement ceci dit).
    J'ai suivie le blème de mon collègue et la démarche. Selon le toubib (les toubibs même) chez les ronfleurs (ce qui était son cas) pour certain, il y à souvent à l'origine une déviation de la cloison nazale ou une mauvaise "orientation" du voile du palet. En vieillissant, les chaires ce détendent, ont prend du gras dans la gorge (coup, sous le menton etc) bref tout ce détend un peu et à un moment nuis à la respiration.
    C'est "mécanique" rien à faire avec des traitements, donc, masque ou opération quand c'est possible, avec le risque dont je parlais plus haut.
     
  16. rabahypno

    rabahypno

    Inscrit:
    11 Mars 2014
    bonjour moi au niveau de notre service on a eu un malade présenté pour un examen IRM qui étais claustrophobe et ayant des apnées de sommeil , l'examen est réalisé sous hypno-sophrologie le malade était focalisé sur sa respiration et l'examen s'est déroulé sans aucun probleme
     
  17. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    la relaxation n’augmenterait-elle pas l'apnée par détente musculaire...
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Murika
    Réponses:
    14
    Affichages:
    646
  2. apnéeman
    Réponses:
    13
    Affichages:
    4480
  3. Ambael
    Réponses:
    19
    Affichages:
    346