1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

cancer et névrose?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par amisjusquaubout, 2 Septembre 2012.

  1. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    un ami très attaché, était venu vers moi en disant "c'est de la survie"... Besoin de câlins, de tendresse paternelle, mais aussi, en lutte contre des fantasmes de pédophilie, de sexe-luxure, et attaché à une femme particulièrement exubérante toute d'apparence avec qui la relation est insatisfaisante (dans la séparation et le conflit, et la ruine financière, ils ne vivent pas ensemble et plus grave: elle l'aime à l'image de son premier mari)

    il précise qu'il va mourir..
    "Je suis le troisième, ses deux précédents sont morts de maladies grave"..
    "elle m'a déjà arraché des bras d'un homme, mais j'aime cette femme".

    Il se gratte toujours l'Anus (somatisation d'une relation sexuelle sans amour)
    Il a le nez qui coule (il se lave de la culpabilité sexuelle)
    Il a un cancer de la peau (sentiment de souillure et peur d'arrachement affectif par rapport au père ou qui le représente)..

    en plein sommeil..
    - "un jour, ensemble, nous réduirons l'efficacité du rond point"
    - "C'est quoi le rond point? "
    geste de la main... Il me montre son carcinome baso-cellulaire (3cm dessous le plexus solaire)

    --" ça serait une JOUISSANCE que mon père me voit mourir sur un lit d'hôpital"


    Le rond point! la problématique qui conditionne TOUTE SA VIE... dans le moindre détail car... il est un...

    UN ANGE... qui se trimballe hélas dans la vie non divine avec une grosse merde sur lui sous les yeux de son père (damné donc par DIEU dans son inconscient)

    Plus tard.. nous avons visionné un film qui montre des gens blasés, et ridicules (humour) car collés à jouer leur rôle d'image sociale inconsciente dans une société déhumanisée et modernisée..

    [​IMG]

    - "ÉNORME!!! C'EST ÉNORME..."

    Belle définition d'une défense névrotique chez un homme qui est condamné à saboter le bonheur interdit par la perversion de son père et le manque de sa mère... il n'a pas été aimé pour ce qu'il était (un gosse qui a besoin de tendresse), mais pour ce qu'il devait être (un "homme à femme")..
    La femme qu'il aime semble être en fait le fantasme du père..

    il reproduit aussi la détresse du manque de tendresse de sa mère.
    Bien sur, il a trop peur d'être homo!

    Il a quitté ses parents, rompu un moment avec son père... pour partager avec moi..

    Bien sur.. nous avons du rompre quand on commençais à nous aimer et à réparer entre nous ce manque d'amour paternel.. résistance du père, de son amie, manipulations diverses pour un sabotage de la conscience, séparation dramatique...

    Au final... séparation avec arrachement affectif de son ami qui représentait sans doute le masculin, l'Amour du père..

    Il a ainsi répété.. sa pire peur somatisée, provoquer l'arrachement affectif avec son ami masculin..

    Mourera t'il de maladies grave sous l'emprise d'une perverse narcissique, pour exécuter le fantasme de ses parents???
     
  2. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    la psychanalyse et la première des névroses auto-réalisantes depuis bientôt deux siècles dont le corps médical ne veux pas sortir, vu les entrées financières importantes .

    on vois ici même ou mène la masturbation intellectuelle induite par la cocaïne.
    c'est parfois très grave, mais c'est le seul dogme que l'on nous a donné.
    face à l'innommable de la mort, continuons donc avec pipi caca en pleine régression archaïque.
    et dire qu'il y en a qui paye pour cela au lieu de vivre .

    continuons a nous gratter le cul, cela est en effet très significatif
     
  3. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    là c'était une tentative d'amitié dans la tendresse et la rencontre!

    on cherche à s'aimer... et il y a obstacle au bonheur.. on tombe alors sur des "conneries d'enfant bloqué" qui sabotent l'Amour en s'exprimant par symboles et aussi par le corps..
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    J'en suis pas si sur.
    ou pourrais aussi dire que parfois on pose des étiquettes facilement

    ou que tout a une snifification selon Freud,
    on peut alors exclure un sourire car cela n a pas de signification selon Freud
    et ne retenir que le grattement de cul, qui parfois démange réellement quand un a un cancer colorectal ...

    beaucoup de cancer sont provoqué par la chimie ou les nanotechnologies mais c'est mieux de masquer cela en culpabilisant et en y associant la névrose...

    le cancer est parmi nous, de plus en plus et c'est pas prêt de s'arranger avec les becquerels que on absorbe...
    et puis... on a décidé de ne pas vacciner les hommes contre le papillovirus.

    1 sur 4 a ou aura un cancer.
    que l'on crois aux vertus de la psychanalyse ou du brocoli,
    le mieux est de croire en soi .
    et jouir le temps que l'on est là...
    non ?
     
  5. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Le cancer de la peau peu aussi être du au soleil, à la bouffe de supermarché, à l'agression des lessives chimiques... Ce sont des facteurs favorisants..

    On ne peux expliquer sur un forum tout en détail... mais cet ami se trahissait dans sa culpabilité par des manifestations somatiques... les démangaisons, et le nez qui coule.

    je crois que ce qui "fais sens" peut donner un ancrage, du concrêt, servir de support à une émotion chargée d'énergie en rapport avec un ressenti refoulé.
    même si on découvre que c'est pas tout à fait ça, que cela est faux, c'est "vrai" pour un moment car il y a des déplacements d'émotions, d'énergie là dessus et ça permet de les exprimer, donc de les faire sortir. Quand elles sont sorties, apparaît une autre structure plus simple, mais plus chargée encore d'émotion et donc de résistance, jusqu'à un irréductible noyau centré sur le thème de mourir-jouir/naitre-souffrir.
    et là importe finalement qu'une chose... c'est de s'aimer profondément et de croire en soi. Mais quand il y a une blessure qui fait écran.. c'est le partage d'une blessure similaire dans un ami miroir qui mène à contacter, d'abord à travers l'autre cet Amour... pour Soi vu en l'autre. Mais si cet Amour est associé à Jouir= mourir... il y a alors le sabotage de la relation qui devient un partage de souffrance, dans une relation qui refait se rejouer toutes les peurs non admises dans l'inconscient: trahison, séparation, abandon...
     
  6. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir,

    Surprenant message que le vôtre, aussi ne sachant quelle réaction vous attendez (ce témoignage ému se compose plus d'affirmations que de questions) je propose une réaction.

    Celle-ci se voudra respectueuse, formulant des hypothèses, en aucun cas un jugement.


    C'est là que le principal est dit.

    On pourrait proposer :

    - un diagnostic de trouble délirant de mécanisme interprétatif, fondé certainement sur une culture personnelle (fruit de l'éducation, de l'instruction reçue, des informations glanées dans le pays et la catégorie socio-professionnelle de résidence), est probable.

    Pourquoi délirant ?

    - les liens entre le constat (nez qui coule) et l'interprétation (liée au sexe) sont improbables, non partageables avec la très grande majorité de la population du siècle où nous vivons (siècle marqué par des croyances scientifiques fortes) et fondés sur des associations très personnelles, ou peut-être des intuitions (dont la bizarrerie est frappante)

    - les liens décrits entre le prurit anal et une somatisation d'une culpabilité sont là encore si improbables que les qualifier de délirants est je crois vraisemblablement consensuel (quelques soient les pratiques sexuelles, le prurit anal est fréquent : après la moindre constipation qui peut favoriser des micro-crevasses douloureuses, par défaut d'hygiène surtout, sans même évoquer les hémorroïdes, l'eczéma, l'alcoolisme chronique, les colites avec inflammation muqueuse distale...).

    Alors avant d'affirmer le délire il faudrait connaître le degré de conviction, si la personne considère que « cette interprétation est la seule envisageable » ou bien si elle explique que « je crois qu'il y a d'autres possibilités mais celle-ci a retenu mon attention, pour telle ou telle raison... »

    Mon seul problème, et qui m'empêche d'avancer plus loin, est que le diagnostic de trouble délirant s'applique ici soit au patient, soit aux proches, ceci incluant éventuellement le thérapeute.

    pourriez-vous nous éclairer, avant que je ne courre le risque de me méprendre, sur la question de savoir qui a fourni les interprétations : le patient ou son entourage ?

    Merci d'avance.

    De toute manière cela n'empêche pas une prise en charge ericksonienne, qui accepte toujours de donner la parole au patient, et d'explorer avec lui le sens que son symptôme donne à la relation qu'il a (avec lui-même, avec son entourge, avec le monde).

    Mais le travail risque de démarrer par : la démarche de recherche de soulagement d'un état chronique que je comparerai à une auto-hypnose spontanée ou non, mais à conséquence péjorative.
     
  7. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    c'est juste: c'était une relation de partage d'une blessure narcissique avec une personne psychopathe, le fondement réel de cette relation était bien d'obtenir une destruction mutuelle encore plus grande et la complaisance dans le malheur suite au sabotage des ingrédients d'accès au bonheur (donc d'une thérapie et de l'aide des deux docteurs)

    tenir compte de 1700 heures de partage et des liens entre la somatique et les faits psychologiques liés à l'histoire de la famille est ici trop long et trop incroyable par exemple, pouvoir arrêter les anti-histaminique après s'être mouché dans une représentation des valeurs parentales (les bulletins de vôte)

    il y avait une dimension sexuelle associée à ces valeurs.. etc.
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Qui est l'auteur de ces interprétations par exemple des bulletins de vote comme représentatif des valeurs parentales ?

    Bien malheureusement nous trouvons ce genre d'interprétation dans des ouvrages écrits par des psychologues ou psychothérapeutes en exercice dans les années 2000.
    C'est pas loin de me créer des allergies.
     
  9. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Oui. Je partage assez l'orientation que propose Katia et Jeangenève.
    A quoi servent donc ces interprétations ?
    Je vais vous donner un exemple simple, de ce qu'elles desservent :
    Imaginez un conflit avec un ami. Vous rentrez chez vous et vous vous dites : je me sens blessé par ce qu'il a pu me dire. En fait, c'est toujours le même problème : sans le savoir mon ami m'a évoqué mon père, qui lui-même adoptait une attitude similaire et... comme d'habitude, je me sens coupable à la fin du compte.

    Question : ça sert à quoi de penser ça ?
    Réponse : ça entretient le problème !
    Pourquoi : parce que le temps passé à interpréter les problèmes occulte complètement la mise en oeuvre de solutions aux problèmes. C'est un véritable piège cognitif !

    Voyons comment les choses pourrait mieux se passer :
    Imaginez un conflit avec un ami. Vous rentrez chez vous et vous vous dites : je me sens blessé par ce qu'il a pu me dire. Comment je pourrais faire pour ne plus ressentir cela ? (Exemple de réponse : lui en parler, mettre fin à la relation, consulter un thérapeute pour "nettoyer ce ressenti" etc...)

    Est-ce que vous comprenez la différence entre la psychanalyse (en particulier, ses inconvénients) et ce que nous pratiquons ici ?

    PS : a propos du rond-point : il faudrait peut-être arrêter de circuler à reculons ! ;-)
     
  10. amisjusquaubout

    amisjusquaubout Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2012
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    révéler l'histoire avec assez de clefs pour la cohérence et pour la crédibilité serait trop impliquant, quand l'inconscient fait des signes de cette façon, autant parler d'alchimie ou de magie.. c'est pareil...
    la personne s'est mouchée.. en disant quelque chose dans le genre "ça m'a bien nettoyé, je faisais toujours en fonction de mon père, là ça m'a soulagé.."
    Une acupunctrice a remarqué au récit de cette histoire... "tu sais qu'il y a un lien évident entre les zones génitales et les fosses nasales?" ce qui expliquait certaines associations d'idées avec ce père très pointilleux sur la question sexuelle avec son fils... (il le prenait en entretient pour lui faire approuver qu'il fallait qu'il baise une femme pour pas avoir une maladie à force, car un homme doit se satisfaire sexuellement.. etc)

    oui, un piège cognitif? peut être.. faut t'il jeter des connaissances ancestrales?

    oui.. maintenant oui..
    je comprend que si la résistance à l'approche de la compréhension est telle que tout est saboté en "rond point"

    c'est pas les données de la psychanalyse qui sont à rejeter, mais la méthode..
    peut t'on zapper la puissance du verrou de l'interdit sexuel et de la reconnaissance parentale intriqué à l'Amour et à la survie?

    de toute façon, cette aventure n'avait rien à voir avec de la psychanalyse et même avec des "clefs" qui correspondaut à ce qu'on apprend de la psychanalyse, ça n'a pas aboutie à une libération par ce que dans le réseau qui entourait les deux amis, certaines personnes les manipulaient pour leur intérêt dans des directions opposées.

    restons en là..


    mais il y a un espoir... puisque qu'il avait déclaré... en pleine nuit à 5h du matin...

    Ensemble nous réduirons l'efficacité du rond point..



    "N'oublie pas, tu es un acteur qui ne pleure jamais, sinon regarde Terminator 2 aussi souvent que nécessaire... comme il y a chez toi une tendance à réfléchir comme un ordinateur ce rôle te va très bien."



    Terminator... c'est pas très divin comme truc...

    l'inverse? être soi même, ne pas faire l'acteur et pleurer sans réflechir, comme un humain abandonné de Dieu, devenir une larmichette attachante en sombrant dans les larmes serré dans les bras d'un ami tout puissant, devenu représentant de DIEU...

    Mais tout de même il faut le raconter et analyser après coup ce qu'il ressort de l'eau des yeux..

    La terre est peuplée d'humains... ça mérite quand même une analyse...
    vous me me direz peut être que c'est encore..
    "sombrer sans cesse dans l'analyse intellectuelle : toujours ce fichu principe féminin (vierge) qui te pollue.
    L'homme est synthétique, rempli, complet et n'a pas besoin d'analyse, ça c'est bon pour les femmes et leur communication à 99% futile."



    ... une analyse... mais peu conventionnelle... Considérer un "ami" comme jésus (IL Y A DONC DIEU AU FOND)... pour qu'il me sauve d'être humain... en l'aimant le plus fort possible et en pleurant de ne pas pouvoir accepter que nous ne pouvons pas réellement nous rencontrer dans l'amour de DIEU...

    Pierre Rabhi
    LE FÉMININ AU COEUR DU CHANGEMENT.
    La subordination du féminin à un monde masculin outrancier et violent demeure l'un des grands handicaps à l'évolution positive du genre humain. Les femmes sont plus enclines à protéger la vie qu'à la détruire. Il nous faut rendre hommage au femmes, gardiennes de la vie, et écouter le féminin qui existe en chacun d'entre nous.

    page 123 Pierre Rabhi "vers la sobriété heureuse." Ed actes sud.

    Pour prendre conscience.. rien de tel qu'un baptême des larmes.
    pleurer connecte le cerveau droit au gauche)....
    se faire entourer et serrer, (ça fait faire de l'ocytonine et rend le cerveau mieux connecté)

    "JÉSUS" CONSOLES MOI..


    Je le fais pour t'aider, même si comme tu dis 'ca m'en coute'


    être aimé......Et se confier, féminin et réceptif... aux bras de PAPA, Dieu LE PÈRE. .



    "Tu n'as surtout pas besoin d'apprendre à danser, sauf s'il s'agissait à la rigueur d'un prétexte pour te faire des femmes... à condition de les jeter ensuite ce que tu ne fais pas....

    Débarrasse toi de ton mental de femme insupportable qui pollue mon atmosphère. "


    "Oui Pa'."


    Nasio: Si ce fantasme œdipien de séduction du garçon se fige et envahit plus tard la vie de l'adulte que l'enfant est devenu, il sévit comme un agent nocif, cause fréquente d'une forme d'hystérie masculine très difficile à traiter. Souvent, la cure analytique de cette hystérie échoue et s'arrête sur une crise dite "roc de castration" ou comme l'appelait Adler "protestation virile" :Débarrasse toi de ton mental de femme insupportable qui pollue mon atmosphère. "


    Analyser ce qu'il en ressort de ce contact humain: LE CODE SOURCE DU DIABLE.

    c'est cela la psychanalyse?!

    le temps passé à interpréter les problèmes occulte complètement la mise en oeuvre de solutions aux problèmes. C'est un véritable piège cognitif !

    oui là d'accord..

    c'est du mental, c'est du passé..

    mais l'avancée est permise par des décharges d'émotions associées à une VERBALISATION des problèmes... , des pleurs, qui durent des heures, des émotions... il est vrai que l'analyse coute du temps, beaucoup du temps et reconstruit une "arnaque intellectuelle" ... et publier les analyses en construisant des symboliques est une grosse perte de temps.. mais c'est aussi poser des jalons pour d'autre, pour montrer qu'il y a une voie.. et ces symboliques sont des supports au moins transitoires d'émotions.. ça me semble nécessaire.


    le truc c'est de ne pas se trouver pris au piège du tourne en rond..

    [​IMG]
     
Chargement...