Charlie Chaplin: le jour où je me suis aimé pour vrai

Discussion dans 'Esotérisme - Philosophie - Spiritualité - Arts' créé par katia (zoulouk), 25 Février 2010.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Le jour où je me suis aimé pour vrai

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer.

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.

    Aujourd’hu, je sais que ça s’appelle Respect.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.



    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grand plans , j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

    Aujourd’hui, j’ai découvert l' Humilité.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

    Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.

    Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir ,mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux.

    Tout ceci est Savoir vivre !


    A méditer.......
     
  2. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    J'aime beaucoup kat :D merci ! :wink:
     
  3. Soline

    Soline

    Inscrit:
    7 Août 2005
    C'est là où est le Bonheur... C'est là où est la Vie... La Vraie...
     
  4. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Tiens je vous raconte une petite aventure qu'il m'est arrivé il y a qques semaines ou mois, je ne me souviens plus la date. Bon donc j'étais au lit, c'était le matin, un peu avant l'heure du réveil, j'étais entre sommeil et éveil, et c'est une douleur à la gorge qui me réveille, la sensation des aiguilles qui se plantent dans la chair quand on avale ... sensation connue pour moi: début d'angine :( donc là je commence à cogiter en dialogue interne: "oh non pas encore une angine ! pourquoi une angine ? tu va encore avoir mal ! qu'est ce que tu dois dire à qui ? qu'est ce que t'arrive pas à "avaler" ? etc ..." je commençais à me blâmer sur le registre du décodage biologique et là petit miracle du quotidien, j'ai eu une pensée du genre: "relax, si t'as pas dit qqchose à qqn, c'est que c'était pas le moment, ou qu'il ne valait mieux pas, il y a des raisons qui t'échappent et c'est sans-doute mieux comme ça ... tu es à ta place" et donc là miracle, je sens un changement d'énergie en moi, une sorte de chaleur qui se libère et qui remonte vers la gorge qui se met à "vibrer" (c'est le mot le plus adapté), genre une vibration de machine à laver, la vibration chauffe, la gorge se détends, la sensation d'aiguille disparait ! nickel ! :D

    a+
     
  5. Soline

    Soline

    Inscrit:
    7 Août 2005
    L'auto-hypnose fait des miracles !! :wink: :D
     
  6. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Trop mimi ton histoire corfinas !!!.......tellement vrai, tjrs a se prendre la tête du pourquoi comment qui ne fait que nous crisper nous contracter alors qu'en lachant prise sur le fait que chaque chose a sa bonne raison même la maladie et tous les blocages qu'on se colle.......ouaip j'adore ta petite histoire....finalement t'as bien avalé tes picottis et elle t'as remercié avec un tour de manège chaleureux :lol:
     
  7. C'est marrant ce que vous dites Corfinas, j'ai quasiment vécu la même histoire, la gorge aussi, (je suis très sensible aux angines même en plein été), mais moi je ne me suis pas fait tout à fait les mêmes commentaires, mais ça y ressemble, et dans les heures qui ont suivi tout c'était calmé et en soirée c'était reparti, et donc j'ai mis en place à nouveau mon petit dialogue intérieur et puis c'est passé, une chance ? je ne sais pas...

    Pour continuer dans le même sens, l'été dernier en vacances en Guadeloupe, mon compagnon souhaitait passer son niveau 1 de plongée, moi j'étais morte de trouille, 24h00 avant le jour du début du stage, je me suis levée avec une angine d'enfer, c'était fulgurant, RDV chez le médecin, "début d'angine blanche", évidemment j'ai fait le lien avec ma peur, mais au final j'ai fait le stage et j'ai eu mon niveau 1, car mon angine n'était pas gênante pour la plongée, contrairement à une simple rhinite où c'est pas du tout conseillé...


    Comme quoi il faut parfois dialoguer avec son symptôme pour le faire disparaître ou du moins comprendre ce qu'il a à nous dire... :wink:
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    :arrow: Comme quoi il faut parfois dialoguer avec son symptôme pour le faire disparaître ou du moins comprendre ce qu'il a à nous dire... Wink

    et comprendre qu'on n'en a plus besoin....
     
  9. Soline

    Soline

    Inscrit:
    7 Août 2005
    C'est tout à fait vrai... Dialoguer avec Soi... Ecouter son corps pour mieux le contrôler...
     
  10. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    c bizarre mais je voit chez corfinas une réelle acceptation de son état après bavardage alors que pour toi métaphore je voit plus une analyse du pourquoi et ensuite quand tu as compris ta peur et ton angine installé tu a quand même fait ton baptème.....pas vraiment pareil non??????
     
  11. Peut être que tu as raison... n'empêche que le résultat était le même.

    Ma peur a conditionné un symptôme mais j'ai voulu dépassé seulement le symptôme mais trop tard il était déjà installé, alors j'ai dominé ma peur avec succès...

    Ce n'était pas un baptême (au moins 7 à mon actif) mais un stage technique de plongée, d'où ma peur panique car je savais les exercices que j'allais mettre en pratique...
     
  12. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Comme quoi on peut se rendre malade facilement, pour ne pas faire quelque chose ou par culpabilité ou pour bien d'autres raison...

    Le symptôme a peut être fait diversion Métaphore, d'être absorbé dans celui ci et moins dans les exercices à faire ?
     
  13. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    ok, j'y connais rein en plongée...j'aurais bien aimé en faire mais j'ai les tympans perforés.........ça doit être très beau la dessous mais aussi très oppression moi qui suit un peu clostro......et un peu peur aussi de rencontrer des monstres marins :lol:
     
  14. Peut être que tu as raison... n'empêche que le résultat était le même.

    :arrow: Bon c pas pour chipoter avec toi mais le résultat n'est pas le même puisque tu as eu ton angine installé alors que corfinas lui a coupé l'herbe sous le pied avant qu'elle ne s'installe....

    Dans un certain sens tu as raison, mais vu que l'angine (le symptôme) n'a pas eu son pouvoir puisqu'il ne m'a pas bloqué dans ce stage, je l'ai fait et dépassé mes peurs et je peux te dire que j'étais loin de penser à mon angine à ce moment là, comme quoi la pensée, la concentration sur autre chose permet d'occulter la gêne ou le mal présent.

    Je voulais dire dernièrenement j'ai eu la même chose chez moi et cela s'est passé comme la version de Corfinas, je ne dis pas que cela marche à chaque fois, c'est un entraînement en fait...
     
  15. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    OK.....si tu as réussit chez toi à faire pareil.....corfinas c carrément guérit d'un coup par la chaleur qu'il a ressenti dans sa gorge...plus de piscotements,pas d'angine.....

    Je suis rarement malade...quand ça m'arrive, je ne m'écoute pas....je me dis que je dois me poser et que c bien comme ça.....et quand j'ai vraiment de la fièvre ça dure pas plus de deux jours.....jcrois que la dernière fois que j'ai choppé un truc ct il y a aumoins deux ou trois ans.....même quand ma fille a eu la grippe H1N1 et qu'on a eu une semaine de quarantaine à la maison snas voir personne j'ai rien choppé......jcrois que mon corps rejette la maladie ou la transforme...jsait pas mais mon corps est très résistant aux microbes,genre angine,gastro,grippe etc.....