Formation Hypnose

Concours du mois d’avril

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Racontez nous votre meilleure séance d’hypnose,faites-vous plaisir et faites nous rêver
 

jumb

Membre
Top Posteur du mois
Ma meilleure séance d'hypnose c'est celle que je n'ai pas encore faite
C'est celle qui est à venir
La meilleure de toutes
Le nec plus ultra
Celle que j'imagine être la meilleure
Jusqu'à la prochaine
Encore plus idéale
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Je présenterais celle que j'ai faite pour une dame souffrant de migraines uniquement les weekend ou les congés
Je lui ai simplement dis plusieurs fois en étant convaincu de ce que je lui disais:"vous êtes déjà une experte de votre problème,puisque vous le tenez loin de vous lorsque vous ne voulez pas qu'il vous dérange.Vous vous relâchez le weekend et les jours de congés,alors que l'inverse serait mieux pour vous ,pour profiter pleinement de vos temps de repos.... "
Une séance a suffit,elle n'est jamais revenue ,car n'en a plus besoin...
Je la vois tous les jours à la cafétéria de notre lieu de travail
 

jumb

Membre
Top Posteur du mois
J'aime déjà Moune sur ce premier descriptif.
Ca me fait penser à toutes ces personnes qui tombent malades pendant leurs vacances ou à leur retraite et pas les autres moments où elles travaillent par exemple ou alors l'inverse.
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
oui cela m'a surprise,lorsque je lui ai demandé combien elle avait de jours d'absences dans l'année:aucun figurez vous.Je ne savais même pas que ça pouvait exister
 
Bonjour à tous! Je dirais que ma meilleure séance s’est produite à un moment où je ne m’y attendais pas!

Étant au début de mon activité je cumule les consultations et mon travail d’operateur de saisie. C’est dans un open Space chacun son ordi les uns à côté des autres et à ma gauche, mon acolyte avec lequel je parle beaucoup, des conversations interminables sur la philosophie, le sens de la vie, la psychologie, etc...

Récemment il a commencé à s’ouvrir un peu sur des aspects de sa vie perso, son enfance, son père en phase terminale d’un cancer, son avenir professionnel, son instabilité sentimentale...

Et la conversation prenant une tournure particulière, j’ai saisi l’occasion pour commencer de l’hypnose conversationnelle. Puis naturellement nous commencions à parler de plus en plus doucement, de façon plus intimiste, et j’ai observé des changements, des signes évidents d’un état modifié de sa conscience, et de la mienne...

Et comme une évidence, il a commencé à entrer en introspection, pendant que je lui faisais des suggestions plus directes, moins camouflées... et sa tête qui penche lentement vers l’avant, les yeux ouverts mais le regard clairement défocalisé et fixe, la bouche légèrement ouverte.

Au bout d’une dizaine de minutes d’hypnose tout en chuchotement, au moment d’une omission, un silence de quelques secondes et il est sorti naturellement de la transe et m’a remercié d’avoir permis cette expérience, de lui avoir montré des portes qu’il pensait fermées ou carrément inexistantes.

A sa demande nous allons commencer à nous voir dans le cadre de (vraies) consultations.

Super surprise pour lui et pour moi à l’issue de cette conversation!
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
J'aime déjà Moune sur ce premier descriptif.
Ca me fait penser à toutes ces personnes qui tombent malades pendant leurs vacances ou à leur retraite et pas les autres moments où elles travaillent par exemple ou alors l'inverse.
oui cela m'a surprise,lorsque je lui ai demandé combien elle avait de jours d'absences dans l'année:aucun figurez vous.Je ne savais même pas que ça pouvait exister
Ça s'appelle le syndrome des vacances ou syndrome du week-end et il y a une raison physiologique a cela. Je le mentionne dans mon bouquin :p parce que je trouve ça passionnant!

De mon côté ça s'est passé il y a peu de temps. J'évite de m'occuper de mes proches, sauf dépannage de bricoles et urgences.
Là j'avais un proche, du genre nerveux, toujours en mouvement, incapable de se poser qui souffrait terriblement suite à une opération depuis une dizaine de jours (avant aussi d'où l'opération, mais moins). Cette personne aurait dû être en arrêt presque deux mois et n'en a pas pris... Ce n'est pas de mon ressort, mais je lui ai demandé de m'accorder, de m'offrir 15 minutes de son temps, ce que cette personne a fini par accepter.
Et là, hypnose, tranquillement au bord de la piscine, suggestions douces de guérison, d'apaisement, de mise à distance de certaines sensations, du corps qui fonctionne bien etc.
Au retour, cette personne me regarde surprise parce qu'elle n'avait plus mal et c'était la première fois depuis plus d'un mois. Elle a pu passer une bonne nuit de sommeil.
Par contre ça n'a pas tenu sur la durée par ce qu'il faudrait remettre en question le mode de vie et là, pour moi, ce sont des choses trop "profondes" pour aller travailler ça avec un proche.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut