Drogue numerique : la libanaise...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par surderien, 29 Novembre 2014.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Lol, merci du partage.
    Ça m'interroge pas mal sur la définition de drogue: là c'était des fichiers musicaux en question, à priori pas de toxicité, mais du fun possible, mais des autorités voulaient les interdire, à croire que le confort, le bien être doit forcément être suspect pour certains.
    Je ne pense pas que les musiques en elles même provoquent tout ce qui est dit mais "l'effet psychologique" mentionné, oui, effet placebo diront certains, je m'intérresse pas mal aux*** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** et je pense que c'est une grande force de notre esprit souvent inexploitée. Des musiques qui font du bien, je crois que c'est le cas pour la plupart des gens: souvenir d'un premier baiser, d'une nuit magnifique, souvenir d'un être cher, rythme qui parle à notre corps, à notre esprit... des musiques qui provoquent relaxation... il suffit d'aller jeter un coup d'oeil dans les magasins pour voir que ce n'est pas nouveau (relaxation, lounge, ambiance, bruits de la nature etc.)... et la musique qui provoque l'excitation sexuelle... mais et Barry White? Ca tient du réflexe conditionné pour certains.
    Tout de suite l'interdiction alors qu'aucun effet négatif n'a été observé, la peur en premier lieu. Pas les tests, la peur. Dommage de la part de personnes censées protéger leurs concitoyens de n'être pas plus rationnels.
     
Chargement...