énurésie enfant

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par dankay, 2 Octobre 2012.

  1. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    Bonjour,

    je possède une formation de base en hypnose et je suis éducatrice hypno-vie (accouchement), mais je suis très loin d'être professionnel. En ce moment j'ai décidée de me retremper dans mes livres afin d'aider mon garçon de 7 ans (bientôt 8 ) qui fait pipi au lit. Je manque de bagage pour par exemple faire une regression, mais pour l'instant j'ai fais 2 séances avec lui. les 2 fois, il a fait plus pipi la nuit de la séance :? Est-ce normal vous croyez?

    Hier, on a travaillés sur les stress, la colère entre autre et sur sa place dans la famille. J'ai peut-être brassée trop d'émotion en même temps et ça sorti pendant la nuit??

    J'ai moi même fait pipi au lit longtemps, je suis une 2e de famille et j'ai toujours sentie de l'injustice. Mon garçon est aussi 2e et malgré mes efforts il semble lui aussi être prit avec le même ressenti que moi. Son père est assez autoritaire, mais très présent...

    avez-vous une idée de comment je pourrais travailler avec lui pour l'aider?
     
  2. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Si on a éliminé les causes infectieuses neurologiques ou malformatives de l'énurésie, il reste deux étiologies accessibles à l'hypnose:
    - L'immaturité du réflexe de miction, dans le contrôle sphinctérien, dans une hyper tonicité du détrusor l'empêchant de se distendre suffisamment, ou dans une hyper contractibilité de ce muscle.
    - Et les causes psychologiques.
    Si la cause est psychologique, l'hypnothérapie sera évidemment dirigée vers le trouble du comportement ou de la personnalité mis en cause.
    Sinon, dans les immaturités du réflexe de miction, un enfant de cet âge répond souvent très bien aux histoires et métaphores,
    Le ballon de baudruche qui se laisse remplir et reste gonflé jusqu'à ce que l'on décide de le lâcher... La baignoire qui met tellement de temps à se remplir et qui ne se vide que quand on actionne le petit levier...

    L'essentiel est d'éviter d'essayer de traiter une cause psychologique qui n'existerait pas, à sept ans, une immaturité du réflexe de miction est encore assez fréquente.
     
  3. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    merci j'en prend note

    Quand vous dites éviter de traiter une cause psychologique qui n'existerait pas? Comme c'est un petit garçon un peu insécure et colérique, même si si ce ne serait pas la cause de son énurésie, ça ne peut tout de même pas faire de tord non??

    Ce soir j'ai tentée cette métaphore ci:
    http://lesmotsquisoignent.centerblog.net/6258958-enuresie---lacher-prise--

    j'espère réellement l'aider, car ça commence à le décourager et l'affecter beaucoup. Le pédiatre ne semble pas parler d'un problème physique et nous a prescrit la machine avec un alarme...

    si vous avez autre chose de plus précis pour me guider j'apprécirais grandement. Merci!
     
  4. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    pipi au lit la nuit passée, il s'est levé ce matin très agressif :? J'espère vraiment trouver une solution pour l'aider :cry:

    est-ce que vous croyez que d'aller voir un hypnologue professionnel pourrait l'aider encore plus?
     
  5. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Je pense qu'il ne faut pas être trop interventionniste, surtout chez l'enfant.
    La bonne question à vous poser est: Si le problème d'énurésie n'existait pas, est-ce-que son comportement m'inquièterait?
    Si oui, c'est certainement par là qu'il faut commencer en hypnothérapie, la cause peut être uniquement psychologique, avec un système urinaire tout a fait mature et normal.
    Si la réponse est non, il faut agir d'abord sur la capacité de la vessie à se distendre, et sur le contrôle sphinctérien... En pratique à 7 ans je donne un minimum d'info anatomique à l'enfant: vessie=réservoir, comme un ballon de baudruche, sphincter=robinet...
    La séance se fait en dissociation, axée sur les sensations corporelles et la relaxation corporelle, et en même temps, de façon imbriquée, des métaphores sur quelque chose qui se remplit lentement, encore plus lentement la nuit, un robinet qu'on contrôle et qu'on n'utilise que les yeux ouverts (Il faut le trouver...),La petite rivière, Le barrage dans la montagne, le lac, la baignoire...
     
  6. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Vous avez déjà une formation à l'hypnose, vous êtes peut être la mieux placée pour l'aider. Du moins dans un premiers temps je pense que vous pouvez essayer.
    Et vous avez l'avantage de pouvoir le faire au moment du coucher.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Les enfants sont tout le temps dans un état semblable, sinon pareil, à celui d'une personne plus âgée en état d'hypnose. En quelque part, ils sont toujours en état de transe hypnotique.

    Alors ce que j'aurais tendance à chercher, c'est ce qui lui suggère cette énurésie. Pas pour le bête plaisir d'analyser mais bien pour savoir comment intervenir. Je ne serais pas surpris que cet enfant ait besoin de la complicité d'un homme. À qui veut-il s'identifier? Il est en plein dans la phase d'identification à un modèle du même sexe. Où sont les hommes dans sa vie? Il est même possible que la dernière chose qu'il ait besoin soit, justement, de l'intervention de maman. Qui change le lit? Est-ce qu'il réveille quelqu'un quand il mouille son lit? Et c'est qui?

    Pour un enfant, la technique d'hypnose et la "qualité" de la transe importent moinsà cause de sa nature intrinsèque de subconscient "ouvert". J'ai déjà traité des cas d'énurésie avec succès. Il faut poser les bonnes questions.
     
  8. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Je ne voulais pas trop en parler...
    Mais c'est exactement ce que je proposais d'éviter en disant qu'il ne fallait pas être interventionniste chez l'enfant.

    On entre ici dans la conception freudienne pure et dure, et on va bien finir par trouver que la cause de son énurésie est liée à un complexe d'Oedipe.
    Rappelons quand même l'efficacité de médicaments (Que je ne conseille pas) comme le minirin en spray qui résolvent souvent le problème d'énurésie fonctionnelle en trois mois.
    Ils n'agissent pas sur l'Inconscient, mais bien sur un trouble fonctionnel.

    Dans ce cas d'énurésie, si le comportement de l'enfant n'est pas franchement pathologique, une bonne vieille hypnose Ericksonienne ou une hypnose axée TCC me semble de loin préférable.
     
  9. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Je n'ai pas parlé de Freud ni de complexe d'oedipe et je n'ai pas dit le mot anathème "inconscient". Je ne mords plus à ces hameçons ici, qu'ils soient conscients ou "pas conscients".

    @ Dankay, votre enfant est en formation et en développement, je m'inquiète surtout de son humeur qui, selon vos dires, est colérique et je ne serais vraiment pas surpris d'un lien possible entre ceci et cela. Il est temps d'agir maintenant... Peut-être pour vous en "n'agissant pas" d'une certaine façon. Vous pouvez me consulter et je vous guiderai.
     
  10. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Personnellement, je n'ai aucun problème avec le concept d'inconscient... pour information.

    Concernant, l'énurésie, j'aurais tendance à accompagner dans le sens d'un prise en main "par lui-même" du problème. "Bon on va t'aider, on va trouver une solution... parce que, c'est pas rigolo, tout ça... "
    Les enfants parfois ont honte de ce problème : c'est ce qu'il faut éviter.
    Parfois ils s'en fichent : c'est aussi ce qu'il faut éviter.
    Je mixerais donc une approche psycho-éducative (je crois que c'est ce que voulais dire Léo) avec un travail sur le stress et l'anxiété (ma fille, par exemple, avait recommencé à faire pipi au lit pour "que son oncle, qui était décédé, revienne la gronder")... avec, versant hypnose, de la suggestion et des métaphores...
     
  11. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Je fais peut-être preuve de trop d'optimisme, mais la mère étant éducatrice hypno-vie, je pense qu'elle connait ou s'est renseignée sur les règles hygiéno-diététiques et que son comportement vis à vis de son fils est adapté. Tout au plus a-t-elle besoin d'être rassurée ou conseillée.
    Et quand une mère parle d'un enfant un peu colérique et insécure, dire "je m'inquiète surtout de son humeur qui, selon vos dires, est colérique /.../ Il est temps d'agir maintenant... ", Cela me semble excessif et innadaptée pour une simple énurésie nocturne.

    Quand Léo dit encore: "Je ne serais pas surpris que cet enfant ait besoin de la complicité d'un homme. À qui veut-il s'identifier? Il est en plein dans la phase d'identification à un modèle du même sexe. Où sont les hommes dans sa vie? Il est même possible que la dernière chose qu'il ait besoin soit, justement, de l'intervention de maman." je ne pense pas qu'il parle d'une approche psyco éducative...
    Mais bien d'une approche psychanalytique ou freudienne complétement hors de propos à mon sens.
     
  12. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Bien sûr vous pensez ce que vous voulez, et ce sera ma dernière réponse à quelque chose qui dilue la problématique pour laquelle dankey demande de l'aide.

    Pour en revenir à la question de dankey. Une approche psychoéducative, en effet, mais je vous conseille d'introduire l'apport masculin dans sa vie, de façon plus active que passive. Si ce n'est pas possible il faut bien faire avec ce qui l'est et je pourrai vous conseiller en ce sens gratuitement si ça vous parle tout ça. Je ne cherche pas de polémique mais je peux vous aider. Ce forum n'est pas le meilleur lieu pour ça.
     
  13. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Vouloir aider, c'est bien, mais il faut avant savoir écouter:
     
  14. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    merci pour vos réponses, je prends actuellement toute les pistes qui peuvent m'aider à solutionner le problème.

    oui, le comportement commencerait à m'inquiéter, puisqu'il est de plus en plus présent et plus évident. Dans le sens que je comprends qu'il nous parle avec ses comportements assez pour savoir qu'il y a qqc. Je veux comprendre ce qu'il essaie de nous dire à sa façon :?

    merci je note, j'ai une allégorie avec une rivière et un barrage, je vais essayer ce soir.
     
  15. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    Pour répondre à vos questions: Père un peu autoritaire, mais très présent, aimant, attentionné etc. Mais effectivement il chercher beaucoup l'attention de son père (souvent négativement), il veut lui plaire... Je lui ai d'ailleur conseillé de prendre plus de temps seul avec lui et surtout d'être plus patient face aux mauvais comportements et d'essayer plutôt de comprendre ce qu'il veut dire à travers...
    Pour les séances venant de ma part, il semble apprécier, on parle beaucoup, je lui ai dit que j'allais tout faire pour l'aider et qu'on allait finir par trouver une solution. Il aime les séances d'hypnose et c'est même lui qui me les demandes...

    C'est maintenant lui qui change son lit le matin, il me les apportes dans la salle de lavage et on part la laveuse ensemble. Il ne se réveille pas la nuit ou bien les fois ou sa arrive soit il vient me voir moi ou bien s'arrange seul...
     
  16. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    Pour répondre à vos questions: Père un peu autoritaire, mais très présent, aimant, attentionné etc. Mais effectivement il chercher beaucoup l'attention de son père (souvent négativement), il veut lui plaire... Je lui ai d'ailleur conseillé de prendre plus de temps seul avec lui et surtout d'être plus patient face aux mauvais comportements et d'essayer plutôt de comprendre ce qu'il veut dire à travers...
    Pour les séances venant de ma part, il semble apprécier, on parle beaucoup, je lui ai dit que j'allais tout faire pour l'aider et qu'on allait finir par trouver une solution. Il aime les séances d'hypnose et c'est même lui qui me les demandes...

    C'est maintenant lui qui change son lit le matin, il me les apportes dans la salle de lavage et on part la laveuse ensemble. Il ne se réveille pas la nuit ou bien les fois ou sa arrive soit il vient me voir moi ou bien s'arrange seul...
     
  17. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    merci, je retiens l'offre, vous faites des séances par webcam??

    je viens de prendre un rendez-vous en osthéopathie aussi, peut-être trouvera-t-on quelques choses.

    Pour sa colère oui bien sur ça m'inquiète, mais ce n'est pas son été général. Du moins pas avec nous et pas non plus à l'école. Je dirais plutôt qu'il a la mèche courte et que ses frères se font souvent un plaisir de jouer avec ses limites. Sauf que dernièrement la mèche est de plus en plus courte :cry: Se lever le matin mouiller quand le petit frère est au sec lui, c'est aussi très fâchant, je le comprend. Ça commence a affecter son estime...
     
  18. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    S'il veut plaire à son père et si vous avez l'impression qu'il veut être comme son père alors vous en avez une motivation avec laquelle vous pouvez "jouer" car son père ne mouille pas son lit. Mais je suggère que son père le "coache" pour cela, avec bienveillance et sans jugement. Mais il faut faire attention aussi pour que l'attention qu'il reçoit à mouiller son lit soit clairement moins agréable que l'attention qu'il recevra à ne plus le mouiller et ce, de la part de tout le monde concerné.
     
  19. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Je fais des séances par webcam, oui. Et ça fonctionne très bien. Pour la guidance, nous pourrons communiquer par mail, si ça vous chante. Des gens me consultent par mail depuis bien des années.
     
  20. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    C'est ce qu'on essaie de faire, le problème commence de plus en plus a le gêner et déranger, voila pourquoi on veut l'aider.

    Je suis déja en train de travailler sur le stress et l'enxiété. Il présente de l'insécurité depuis tout récemment seulement, je dirais depuis cette été. Pourquoi? pas encore trouver, il n'y a pas eu de changement ou situation stessante, il nous resort des vieille histoire de quand par exemple X l'a perdu l'espace d'un instant et qu'il a eu peur etc. On essaie de le rassurer le plus possible, mais dernièrement je me suis rendu compte qu'il semblait reproduire beaucoup les comportements de son petit frère. Peut-être qu'il trouve qu'on s'aoccupe plus de son petit frère et qu'il voudrait qu'on s'occupe plus de lui? C'est un peu pour ça que j'ai demander à son père de lui donner plus de temps, et j'essaie moi aussi de mon coté... C'est un 2e de famille, comme moi et j'ai toujour eu le sentiment d'injustice ou bien pensée que mon frère et ma soeur on plus que moi. Il semble prit avec se même défaut, même si je fais tout pour pas qu'il se sente ainsi :?
     
  21. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    ok merci je vois et merci pour l'offre de m'aider par courriel, c'est très gentil :) J'ai quelques outils pour faire un bout de chemin et quelques pistes encore à explorer, mais je garde en note et ne me gênerai pas au besoin :)

    Pour l'attention, on a longtemps ignoré, justement pour cette raison. Il défait son lit seul le matin et vient me les porter. On félicite énormement lorsqu'il réussie a ce lever au sec etc..
     
  22. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    merci, vous avez effectivement bien cerné et compris mon besoin. Je pense avoir un certain bagage en psychologie de l'enfant, pour bie l'encadrer, mais un avis extérieur et plus professionnel peut certainement m'aider...
     
  23. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Une autre approche consisterait à lui demander, à l'occasion, de s’entraîner à mouiller presque volontairement son lit. Il devra se conditionner pour cela, avant de s'endormir (tu dois y penser très fort) et le but de l'exercice sera d'apprendre "de mieux savoir comment ça se passe quand c'est un accident". S'il ne fait pas pipi au lit, en essayant cet exercice, reprochez lui de ne pas s'être assez concentré... Il y a de forte chance qu'il y arrive encore moins la nuit suivante.
    S'il fait pipi au lit, demandez lui s'il s'est bien concentré pour se rendre compte de ce qui se passe et, comme il dira que non, demandez-lui de recommencer un peu mieux le soir suivant et reprochez-lui de mal faire l'exercice.
    Si après plusieurs soirs il fait toujours pipi au lit, arrêtez toute la procédure et passez à autre chose

    Si au contraire il vous semble que cette approche fonctionne "préparez-le à éviter une future rechute de pipi au lit" et si, un jour, il rechute effectivement "remettez-en un couplet, en lui disant que c'est parce qu'il a toujours mal fait son exercice destiné à lui apprendre comment ça fonctionne de faire pipi au lit involontairement". De fait, petit à petit il se culpabilisera d'être propre, au lieu de se culpabiliser de faire pipi au lit. Son attention s'en trouvera déplacée et il ne fera plus pipi au lit.
    ... puis il oubliera tout ça.
     
  24. Perso, je trouve qu'il serait plus raisonnable qu'il consulte un professionnel, que de jouer à l'apprentie professionnelle... c'est loin d'être une critique, mais une remarque judicieuse. Vous êtes sa mère, vous avez déjà un ascendant d'autorité sur votre enfant, il me semble difficile pour lui de vous avoir comme thérapeute, de plus vous dites que vous débutez, donc sincèrement je pense qu'une thérapie extérieure serait bien plus favorable...

    Qu'en pensez vous ?

    PS : je précise que je n'ai pas lu tous les échanges sur votre topic, j'y reviendrais ultérieurement...


    Vous dites également : Je manque de bagage pour par exemple faire une regression. On ne pratique pas de régression pour un enfant de cet âge là, pas besoin, il y a bien d'autres techniques bien plus adaptées pour les enfants de son âge...
     
  25. dankay

    dankay

    Inscrit:
    21 Septembre 2012
    merci pour votre commentaire. Effectivement je ne me considère pas comme une professionnelle. Je pense tout de même continuer un peu et réévaluer dans quelques temps les résultats et voir ensuite.

    Hier matin et ce matin, il s'est levé, défait son lit calmement et a été porter ses draps au lavage sans larmes, sans colère ou déception. 2 beaux matins calmes comme ça fesait longtemps qu'on avait pas eu et sans qu'il passe sa frustration sur ses frères. C'est donc une belle victoire pour moi. On a pas régler le problème du pipi encore, mais je sens qu'on est sur une bonne voie alors je vais me faire confiance et poursuivre encore un peu :wink: Il apprécie beaucoup ce moment au couché et me le redemande chaque soir...
    Faut bien commencer quelques part :)


    * Quand je mentionnais la régression, c'était plutôt pour donner un exemple des limites des mes connaissances :eek:

    hier soir et ce soir je ne suis pas là pour faire une séance, mais samedi je vais essayer le conseil de Hubert et essayer une allégorie de barrage sur la rivière...
     
  26. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    l'enfant passe son enfance à se tester et à tester ses parents...

    l'éducation est une vaste exploration...

    alors avec un minimum de base on peut, trés simplement, raconter des histoires métaphoriques...

    et si on aime raconter de belles histoires, le soir, çà a toute chance de marcher...

    sinon faudra trouver un autre hypno qui montrera comment réaliser des histoires plus complexes...

    et qu'en les testant, on apprend à faire progresser le système...

    :p
     
  27. Tout à fait, belle métaphore. Les enfants sont très sensibles aux histoires et visualisations métaphoriques...Tenez nous au courant... :D
     
  28. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    S'il n'y a pas de cause médicale, qu'il n'y a plus de conséquences pour d'autres que lui (vu qu'il gère le lavage), et qu'il reconnait ce qui se passe, pourquoi ne pas envisager d'abandonner l'idée qu'il y a un problème.
    S'il estime lui-même plus tard que c'est un réel problème, aidez-le, mais sinon, s'il gère la situation lui-même, pourquoi ne pas l'en féliciter.

    C'est pas un truc que j'ai lu ou un truc du genre, c'est juste une application de la logique contre la répétition du passé et des préjugés.C'est juste une idée à considérer, sans que je sache exactement comment ça se mettrait en place.
     
  29. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    Ce principe est toujours pertinent, même s'il n'est pas forcémnt facile de combiner les objectifs de "réduire les tensions autour de l'incident nocturne redouté" et "éviter de parvenir à une gratification autour du pipi au lit".

    Le métier de maman, enfin le rôle des parents, donne l'occasion quotidiennement renouvelée de chercher un délicat équilibre entre le fait de donner des limites et accompagner le développement des compétences tout en favorisant les expérimentations et sans cesser d' "arroser d'affection" ! :roll:
     
  30. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    il était une fois un petit garçon qui avait compris qu'il avait désormais le choix de mouiller ou non son lit

    car le plus important, dans cette histoire, c'était que ses reins fonctionnent bien.


    :idea:


    (et ceux qui me diront que je ne vais pas là, prendre des vessies pour des lanternes, c'est parce qu'il n'y a pas de problème au niveau de la vessie non plus, jusqu'à preuve du contraire)
    .
     
Chargement...