Formation Hypnose

Hypnose de spectacle

  • Initiateur de la discussion BlasfM
  • Date de début
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Moi je le trouve toujours pertinent ce débat Hypnose thérapeutique / hypnose de spectacle.

En ce moment même, la réalité est que y'a des gens qui souffrent inutilement parce qu'ils ont peur de faire cot cot cot et de marcher comme un poulet parce qu'ils ont vu ça en spectacle. Bref, ils ont peur de ne plus avoir le contrôle d'eux même et d'être totalement vulnérable face à l'hypnotiseur exactement comme ça en a l'air sur un "stage".

En ce moment même, y'a des gens qui souffrent intutilement et qui vont même écourter leur vie, parce que tout ce qu'ils connaissent de l'hypnose c'est ce qui est médiatisé, soit l'hypnose de spectacle. Oui l'hypnose de spectacle est coupable de ça... Mais le premier coupable de ça c'est la médecine officielle qui, depuis, Mesmer, a ridiculisé et donné mauvaise presse à l'hypnose peut importe ce qu'elle pouvait prouver comme résultats curatifs. C'est elle qui fait obstacle à la médiatisation positive de l'hypnose dans le sens thérapeutique. Elle l'a fait d'ailleurs si longtemps avec tant et tant de thérapies dites "alternatives"

C'était peut être excusable dans le temps de Mesmer et de Guillotin mais ce ne l'est plus depuis bien des décennies. À qui ce crime profite-t'il? On connaît ma position là dessus.
 
M
Métaphore
Invité
Vous savez Léo, je ne sais pas si c'est la faute à Mesmer, mais vous savez comme moi que nous vivons de plus en plus dans un monde matérialiste où tout doit rapporter le plus d'argent et le plus rapidement possible, pour cela on est prêt à tout, à profiter de la faiblesse et de la misère affective de certaines personnes, et dès fois quand je lis des posts sur ce forum, je me demande la motivation profonde de certains qui veulent devenir hypnothérapeute...

Néanmoins, je dirais que malgré tout, il faut savoir que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, et que chacun à son libre arbitre et qu'on apprend tout au long de notre vie qu'on est responsable de nos actes. Car j'en vois aussi beaucoup qui se comporte et conforte toujours en tant que victime pour se déresponsabilités de leurs actes ou comportements, un peu facile non ?...

Donc là on parle d'hypnose de spectacle, mais on pourrait parler du milieu médical qui ont du mal à accepter les médecines parallèles entre autre l'hypnose thérapeutique, car pour eux c'est un manque à gagner, et comme vous le disiez sur un autre post, ceux qui ont été voir pendant des années des psychiatres ou psychologues et qui en sont toujours au même point dans la dépendance de leur psy, on peut se demander ce qu'ils ont appris à leur école ?...aider l'autre, ce n'est pas le rendre dépendant mais le faire grandir...

Je pense aussi que beaucoup de personnes sont conditionnés par les médias, mais beaucoup y trouvent une sécurité car de cette façon, quoiqu'il leur arrivent, c'est toujours la faute à l'autre, à la politique, à la vie difficile, etc etc, finalement ils ne sont responsables de rien, alors dès fois je me pose des questions sur ces personnes.

Il y a un livre que j'ai lu il y a fort longtemps et là je l'ai repris suite à une interprétation de rêve que j'ai fait récemment et ou j'ai parlé à cette rêveuse de notre mission personnelle à chacun d'entre nous.

Ce livre s'intitule "Découvrez votre mission personnelle" de Nicole GRATTON. C'est un livre à la portée de tous. Si j'en parle c'est que j'ai lu votre présentation Léo sur votre site et j'ai beaucoup aimé votre simplicité et votre authenticité de parler de vous, et que votre mission personnelle vous l'avez trouvé et surtout vous vous êtes donné les moyens d'y parvenir. Moi aussi je suis autodidacte même si je n'ai pas encore la même expérience que vous.
 
Altmaier
Altmaier
Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Leo Lavoie à dit:
En ce moment même, la réalité est que y'a des gens qui souffrent inutilement parce qu'ils ont peur de faire cot cot cot et de marcher comme un poulet parce qu'ils ont vu ça en spectacle. Bref, ils ont peur de ne plus avoir le contrôle d'eux même et d'être totalement vulnérable face à l'hypnotiseur
En ce moment même, y'a des gens qui souffrent intutilement et qui vont même écourter leur vie, parce que tout ce qu'ils connaissent de l'hypnose c'est ce qui est médiatisé, soit l'hypnose de spectacle.

C'était peut être excusable dans le temps de Mesmer et de Guillotin mais ce ne l'est plus depuis bien des décennies. À qui ce crime profite-t'il? On connaît ma position là dessus.
Comme je suis d'accord avec vous Léo!!!

Mais vous trouverez toujours des gens pour vous dire que nous n'avons pas besoin de nous laisser influencer... :oops:
Que nous ne sommes pas obligé de croire que ce que les médias nous montre... :oops:
Que nous sommes tous responsable de nos actes... :oops:
Et ces gens parfois disent cela juste pour dire; "moi, je suis au dessus de cela"

Oui, vous avez raison Léo, l'hypnose gagnerait à être vulgarisé, et surtout démystifié. :4:

Cordialement

Jurgen
 
M
Métaphore
Invité
Maintenant que Altmaier parle de démystification, ça me rappelle qu'on nous l'a appris dans le tout 1er cours de formation :

1) démystifier l'hypnose
2) voir les croyances du patient
3) les attentes du patient par rapport à l'hypnose
4) les objectifs possibles d'atteindre après anamnèse
 
Altmaier
Altmaier
Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Métaphore à dit:
Maintenant que Altmaier parle de démystification, ça me rappelle qu'on nous l'a appris dans le tout 1er cours de formation :

1) démystifier l'hypnose
2) voir les croyances du patient
3) les attentes du patient par rapport à l'hypnose
4) les objectifs possibles d'atteindre après anamnèse
Quand je parlais de démystification, je voulais parler du grand public. Les gens qui viennent en consultation sont déjà plus ou moins convaincus.
le travail sera plus facile

C'est pour les autres, ceux qui regardent les spectacles, ou des émissions à la télé.

C'est là que comme Léo, je trouve qu'il y a des abus.
C'est là qu'on nous fait croire que l"hypnotiseur" a des pouvoirs, qu'il peut faire faire n'importe quoi aux sujets en état d'hypnose.

C'est au niveau du grand public qu'il faut agir si on veut que l'hypnose retrouve ses lettres de noblesse.
 
M
Métaphore
Invité
Altmaier à dit:
Quand je parlais de démystification, je voulais parler du grand public. Les gens qui viennent en consultation sont déjà plus ou moins convaincus.
le travail sera plus facile

C'est pour les autres, ceux qui regardent les spectacles, ou des émissions à la télé.

C'est là que comme Léo, je trouve qu'il y a des abus.
C'est là qu'on nous fait croire que l"hypnotiseur" a des pouvoirs, qu'il peut faire faire n'importe quoi aux sujets en état d'hypnose.

C'est au niveau du grand public qu'il faut agir si on veut que l'hypnose retrouve ses lettres de noblesse.

Encore une fois il ne faut pas toujours accuser l'autre (la télé, les médias, etc) , mais se prendre en charge, et ne pas croire à tout et n'importe quoi.

On ne peut pas sauver le monde, chacun à son libre arbrite, je suis d'accord pour aider l'autre sans compter si je sens qu'il a vraiment envie, mais je ne peux m'enliser dans la paresse de certains, et je sais de quoi je parle...

:arrow: Les gens qui viennent en consultation sont déjà plus ou moins convaincus. le travail sera plus facile.

Je n'en suis pas si sûre, de plus pour certains c'est souvent leur dernière tentative pour s'en sortir, donc au contraire il pense à ce phénomène de magie que peut apporter un hypnothérapeute, c'est dans ce sens que moi je parlais de démystification, de ne pas croire que le thérapeute a une baguette magique, mais que c'est un travail à deux, à chacun sa responsabilité...
 
Altmaier
Altmaier
Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Métaphore à dit:
c'est dans ce sens que moi je parlais de démystification, de ne pas croire que le thérapeute a une baguette magique, mais que c'est un travail à deux, à chacun sa responsabilité...[/color]
Oui, dans ce sens, je suis d'accord avec vous.

Il y a donc une contradiction. Pas chez vous, mais dans les faits.

L'hypnose spectacle fait croire que l'hypnotiseur a des pouvoirs, ce qui amène les désespérées de la médecine officielle à consulter, et tant mieux, mais après, il faut leurs dire que ce qu'ils ont vu dans les spectacles n'est pas la vérité???

C'est une situation que je rencontre souvent.
 
M
Métaphore
Invité
Pour vous répondre Altmaier, je présenterais les choses comme ça :

Déjà dire qu'il s'agit d'hypnose de spectacle et que cela n'a rien à voir avec l'hynose thérapeutique, que c'est très différent car d'une part dans un show d'hypnose, les sujets sont choisis parmi des personnes très hypnotisables c'est à dire des sommanbules, que sur des sujets dits "normaux" l'hypnotiseur n'arriverait à rien.

Et que l'hypnotiseur n'est pas un magicien, ni à aucun pouvoir sur l'autre, c'est seulement l'inconscient du sujet qui accepte les suggestions du thérapeute en vue d'une amélioration ou guérison d'un mal être, qu'en fait c'est lui (le patient) qui s'auto guérit avec l'aide du thérapeute mais que tout le travail lui revient, donc à partir de là on peut bien travailler si votre inconscient me fait confiance. Et bien lui dire qu'il restera toujours conscient de ce qui se passe tout en étant profondément relaxé.

Voilà comment je vois les choses.
 
Altmaier
Altmaier
Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Métaphore à dit:
Pour vous répondre Altmaier, je présenterais les choses comme ça :

Déjà dire qu'il s'agit d'hypnose de spectacle et que cela n'a rien à voir avec l'hynose thérapeutique, que c'est très différent car d'une part dans un show d'hypnose, les sujets sont choisis parmi des personnes très hypnotisables c'est à dire des sommanbules, que sur des sujets dits "normaux" l'hypnotiseur n'arriverait à rien.

Et que l'hypnotiseur n'est pas un magicien, ni à aucun pouvoir sur l'autre, c'est seulement l'inconscient du sujet qui accepte les suggestions du thérapeute en vue d'une amélioration ou guérison d'un mal être, qu'en fait c'est lui (le patient) qui s'auto guérit avec l'aide du thérapeute mais que tout le travail lui revient, donc à partir de là on peut bien travailler si votre inconscient me fait confiance. Et bien lui dire qu'il restera toujours conscient de ce qui se passe tout en étant profondément relaxé.

Voilà comment je vois les choses.
Mis a part le mot somnambule et sujet dits "normaux" que je n'emploie pas, c'est à la virgule prêt exactement ce qu'il faut dire aux patient qui vient consulter pour la première fois.
Si vous avez compris cela, c'est que vous êtes presque prête à pratiquer.

Je dis presque, car il me semble que vous avez dit que vous étiez en formation, il vous manque donc juste de terminer cette formation et d'acquérir un peu d'expérience en pratiquant en stage d'application.

Bon courage pour la suite.

Jurgen
 
M
Métaphore
Invité
Pour vous répondre Altmaier, je pense que le métier d'hpnothérapeute a un côté créatif et chacun emploie les mots qui lui semblent le plus adaptés suivant son patient et effectivement avec la pratique cela doit devenir de plus en plus aisé de jouer avec les mots.

Merci pour votre appréciation, néanmoins même si je ne suis pas encore prête pour l'hypnose, j'ai bien d'autres acquis à mon expérience, et je n'exercerais que quand je me sentirais vraiment prête pour encadrer et faire face à toutes difficultés en tant qu'hypnothérapeute, mais j'avoue que c'est pas une fin en soi, et que mon désir est d'explorer d'autres approches.
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Messages récents
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut