Hypnose et Anesthésie

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par freeky, 15 Juin 2016.

  1. freeky

    freeky

    Inscrit:
    15 Juin 2016
    Formé à l'hypnose Ericksonnienne je souhaite apprendre des inductions plus rapides parfois utiles dans le cadre de mon métier d' Anesthésiste Réanimateur.
     
  2. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    bienvenue
    les ruptures de pattern,la confusion,fixation d'un point,tout cela met vite en hypnose.
    Pourquoi faire vite?Il suffit simplement du temps dont vous avez besoin pour techniquer le patient
     
  3. freeky

    freeky

    Inscrit:
    15 Juin 2016
    Merci de votre réponse ( rapide !)
    Je fais essentiellement de la conversationnelle en accompagnement à des procédures chirurgicales (après une consultation pré opératoire ) ; mais comment "accrocher" un patient qui arrive en trans négative : je n'ai pas beaucoup de temps et j'ai besoin d'une induction rapide (type street ?) mais sans prétalk ni test de suggestibilité je ne suis pas sur de la réussite d'une rupture de pattern ... auriez vous un enchainement efficace à ma conseiller ? merci de vous conseils !
     
  4. Le Sage

    Le Sage

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Meilleure Réponse
    Bonjour.

    Pank a publié énormément de vidéos sur le sujet... Voir sa chaîne YouTube Hype-N-Ose
     
  5. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Si vous les voyez en pré anesthésie,déjà là vous pouvez casser la transe négative....établir ,la confiance,faire passer le professionnalisme,l'empathie,...leur expliquer grosso modo le déroulement de l'anesthésie:loco-régionale,..ou anesthésie totale avec une bonne qualité de réveil en fin d'intervention,....,leur dire qu'une personne est là en permanence pour les regarder dormir,qu'au réveil une autre sera là également à l'écoute de toute éventuelle douleur et y remédiera rapidement.....peut être faire un ancrage à ce moment
    pour l'hypnose conversationnelle le faire parler de ce qu'il aime ou le touche,lui faire visualiser l'après opération ,guéri et lui faire imaginer tout ce qu'il va faire ensuite...
    je ne vois pas trop bien la street hypnose au bloc opératoire!à la Messmer and co....
    Un jour il m'a été raconté une séance avec une anesthésiste qui parlait avec un patient danseur de flamenco professionnel,elle aussi adorait cette danse mais son mari est un piètre danseur ,donc ils sont partis tous les deux en transe jusqu'au moment où le chirurgien a dit:"vous pouvez desserrer le garrot"...ce devait être une ALRIV et l'anesthésiste avait simplement oublié d'injecter et de mettre le garrot:l'opération c'était très bien déroulée sans saignement....c'est ça l'hypnose conversationnelle....
     
  6. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    J'en connais une autre qui raconte une histoire de petit lapin qui court dans la garrigue aux enfants en pré anesthésie et reprend la même histoire au bloc,les enfants voient ce petit lapin ,s'endorment dans ses bras en toute confiance et se réveillent d'un sommeil très calme,sans pleur,..un vrai régal,jamais de bronchospasme avec cette professionnelle
     
  7. Sammy

    Sammy

    Inscrit:
    17 Novembre 2015
    Comme le dit Le Sage plus haut. Pank a fait tout un cours là-dessus, "Inductions pour tous" dont voici l'intro:


    De manière générale, l'hypnose Elmanienne est intéressante pour ce genre de situations. C'est une autre approche, complémentaire, moins répandue me semble-t-il en tous cas en francophonie.
     
  8. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Pensez aussi au yes set ,très facile à faire au moment de l'accueil,qui peut casser la transe négative:
    vous sous appelez bien Mr...
    le côté à opérer est bien le droit...
    vous êtes bien à jeun....
     
  9. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    http://www.hypnoses.com/content/uploads/2014/09/Perrotin_Sophie.pdf

    Dans mon travail, j'essaie par tous les moyens de casser la transe négative des patients douloureux chroniques
    en leur montrant qu'il existe des moments où ils se sentent bien ,en développant le positivisme,en ressortant de toutes situation un aspect heureux
    (j'ai perdu mon mari qui m'a trompé avec ma meilleure amie;un de perdu 10 de retrouvés)(c'est une caricature)

    ...hier j'en ai une qui n'était pas prête et pourtant?...elle m'a annoncé après une séance d'hypnose que penser à un endroit où elle se sentirait en toute sécurité n'est pas pour elle ,en ce moment ;mais que par contre elle souhaiterait parler à la psychologue du service pour régler des problèmes qui sont en elle,et qu'elle reviendra ,peut être ensuite...pour moi c'est une réussite,même si j'ai montré le contraire à la patiente,toujours leur laisser le choix ou leur laisser croire ...
     
  10. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
  11. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Avec votre mari alors :):):) excellent :D
    On entend bien la surprise, limite la vexation du patient quand il entend cette phrase !
     
  12. Le Sage

    Le Sage

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Tu es sûr que cette "affirmation interrogative" est vraiment de nature à casser la transe négative ??? :p
     
  13. Le Sage

    Le Sage

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Pas mal la vidéo sur la communication thérapeutique !
    Dommage que la probabilité de rencontrer une équipe entière formée à cette discipline soit quasi nulle...
    Et dommage aussi que les accompagnants ne bénéficient d'aucune forme de communication... mais il s'agit là d'un autre débat.
     
  14. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    je donnais un exemple simple pour utiliser le yes set qui a des bonnes probabilités pour entrainer un autre oui à la question suivante...celle où il va l'inviter à revivre un souvenir agréable,ou tout autre chose pour casser la transe négative
    les hôpitaux développent l'hypnose et la communication positive,ces vidéos en sont la preuve...... il y a effectivement encore du travail pour continuer à améliorer.....
     
  15. freeky

    freeky

    Inscrit:
    15 Juin 2016
    Bonjour à tous ,
    J'approfondie mes recherches sur les inductions rapides et les trans profondes : avant le chloroforme il y avait Esdaile ....
    si des confrères anesthésistes vont dans cette voie ( il n'y a pas que Erickson ....surtout au bloc opératoire !) je serai content de connaitre leurs expériences et d'échanger !
     
  16. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Opérée il est à 3 semaines, j'ai eu ce genre de questionnaire au bloc. J'ai le souvenir de mettre dit "dis donc il en prends beaucoup de précaution à me poser autant de questions (une dizaine) pour vérifier que c'est bien de moi qu'il s'agit et qu'on va bien m'opérer de la bonne pathologie et que mon parcours médical est le bon alors qu'une personne vient tout juste de faire mon checking ID. Un peu lourd mais super sérieux la triple vérification !". Jamais je n'aurais imaginer qu'il pouvait s'agir d'une technique pour apaiser le patient !
    Je précise que je ne suis pas issue du corps médical, juste quelqu'un qui a découvert l'auto-hypnose à visée antalgique dans ses protocoles de soins il y a environ un an.
     
  17. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Oui, on peut utiliser tout "support" pour l'utiliser sous un mode hypnotique et notamment transformer toutes les informations à donner à une personne en adoptant un discours positif motivationnel Éricksonien rassurant

    En évitant les mots négatifs directement inductifs negatifs Peur, cancer, problème,

    En utilisant des mots positifs, rassurants, sécurisants, apaisants

    Un anesthésiste en début d'opération propose de prendre dans la main une feuille de papier blanc et de dire ce que l'on voit dessus...
    L'induction est quasi immédiate et on part "dans" le monde de la feuille blanche...
    Et dans tout ce qu'on peut on imaginer voir dessus
    Le patient mais aussi l'anesthésiste qui mène la danse ( Hypnotisante) ...super agréable...:rolleyes:
     
Chargement...