Formation Hypnose

hypnothérapeuthe à Paris

A

Anonymous

Invité
thérapie29 à dit:
discutions stérile; si le but est de faire fuir les personnes en demande, c'est encore gagné.
La discussion stérile commence là ou vous l'avez commencé... et après on peut dire simplement que vous n'avez plus d'arguments convaincants...

Les personnes ne fuient pas , elles réfléchissent et ont bien raison...

Ne cherchez pas un alibi qui ne tient pas debout... :x
 

DianeV

Membre
Si je comprends bien votre raisonnement, quelqu'un qui a toutes les formations, l'experience clinique nécessaire, et la passion d'être spécialisé dans un domaine particulier de la thérapie par hypnose ne vaut pas mieux qu'une personne de 60ans qui s'est formé au pif, dans le seul besoin de se faire du fric? (Je ne vise personne, c'est juste une image, avant que quelqu'un se sente visé)

Je suis désolée, mais j'ai beau n'avoir que 22ans, je considère que je suis suffisamment outillée et passionnée pour accompagner quelqu'un dans un cheminement thérapeutique en hypnose. Et ça doit bien être vrai, car j'ai en moyenne 10 clients par semaine dans ma clinique principalement par le bouche-à-oreille de mes clients qui ressortent satisfaits après simplement deux, trois séances. Et ça ne fait que 4 mois que je pratique dans ma nouvelle ville!

Un jour faudrait arrêter de toujours bloquer les gens à cause de leur âge, comment voulez-vous qu'on développe une supposée expertise qu'on a pas selon vous si vous pensez qu'on est pas suffisamment compétant? C'est le cercle vicieux des offres d'emploi "expérience demandée", mais que personne ne permet de s'en faire, de l'expérience.

Et, personnellement je ne fais pas d'arrêt de fumer car ça m'ecoeure, mais mon collègue en fait et charge plus cher que pour une séance normale et jusqu'à maintenant on n'a jamais eu de retour sur le fait que c'est cher. 205$, avec 6 mois de délai pour d'autres rendez-vous gratuits (mais que les gens ne reviennent presque jamais pour une deuxième séance), je trouve ça très peu cher pour se redonner une qualité de vie, une santé, etc, considérant que 200$ c'est remboursé rapidement quand on arrête de flamber son argent dans une merde toxique.
 

HYPNOMED

Membre
Pour moi tout est possible, grâce à l'hypnose, que l'on soit jeune ou vieux, pour transmettre son bien-être et sa joie !

Mais certaines personnes tournent sans fin dans un processus d'auto-satisfation pseudo-intégratif qui leur fait projetter sur l'autre leur propre schéma psycho-pathologique pourtant très évitable avec un peu de décadrage, même non hypnotique.
 

thérapie29

Membre
La demande original est : hypnothérapeute à Paris, j'ai eux malheur de dire qu'ils étaient cher (à Paris), et maintenant on en est à jeune et vieux! Pas de controverse, entre jeune et vieux, quand on est...Bref;
Recadrage, pas decadrage, enfin! Hypnomed! :p
pour ma part, je sort. :arrow:
 
Marc, votre réponse l'était tout autant... Si ce n'est + !

en effet, le topic demandait des "bonnes adresses" en terme de qualité.

La corrélation jeune / vieux, on peut faire une corrélation directe avec l'expérience du métier, de la psyché. Et on peut en discuter, car comme le dit Diane, bcp de "vieux" blasé de leur Smic voient dans le coaching et l'hypnothzrapie un eldorado. Les jeunes apprenent mieux, plus vite, et intègrent l'expérience et les pattern nettement mieux. Passé les 28/30 ans, combien de fois cette excuse est avancée pour justifier un niveau d'anglais pas top ?
ce débat ci est une suite logique du premier post, en fonction de ceux qui sont proposés.
on pourrait alors en conclure que jeunes, ca dépend a quel âge tout a commencé. les plus vieux sont remplis d'idées prefaites pré-thérapie, qui sont plus difficile a perdre qu'a l'âge de l'apprentissage...

Mais le tarif ? Le premier post parlait en terme de qualité, la bonne adresse, pas de qualité/prix ou de "bonne affaire" ... Vous, vous êtes hors sujet, Marc.
 

mindy

Membre
Il me semble que Kevin était déjà formateur avant la 30aine, pourtant personne ne contestait ses compétences. La qualité n'attend pas les années et l'âge avancé n'empêche pas la médiocrité, c'est au cas par cas.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
mindy à dit:
La qualité n'attend pas les années et l'âge avancé n'empêche pas la médiocrité, c'est au cas par cas.
Je partage cet avis, mais parfois je ne peux m'empêcher de penser qu'avec l'âge vient, pour certains, pas mal d'expérience. Mais ça n'empêche pas que certains sont des bébés-roses à 25 ans, et d'autres ont déjà tellement vécu à 14 ans. Pour moi, l'évolution et l'apprentissage font partie de la vie jour après jour, du coup ça me parait normal qu'à 50 balais on ait plus d'expérience qu'à 20, mais ça n'empêche pas d'avoir des vieux c*ns, bloqués dans leurs stéréotypes, qui n'avancent pas, n'évoluent pas, voir même régressent et en parallèle des jeunes qui se remettent en question, apprennent vite, on beaucoup appris déjà ect.
Comme le dot Diane, elle est jeune, 22 ans (si jeune!) et pourtant d'après ce que j'ai pu lire de ses réponses régulièrement, elle semble bien outillée, avoir une bonne réflexion, une approche qui me semble positive etc. Perso j'ai croisé des psychiatres bêtes comme leurs pieds probablement incapable d'aider vraiment qui que ce soit et qui avaient des dizaines d'années de pratique (comprendre rester les fesses collées à une chaise à ne pas parler à leur patients sauf pour prescrire des cachets et dire que la séance était finie et qu'il fallait payer).
L'expérience ça s'acquière, et que l'on ait 20 ans ou 80...
 
A

Anonymous

Invité
Que d'amalgame... :shock:

Je me demandais seulement comment un jeune d'à peine 25 ans pouvait avoir un cursus aussi long, sachant le temps d'intégration des formations et surtout les moyens pour financer toutes ces formations...
Donc voilà pourquoi le cursus de Gaelic m'apparait incohérent avec son jeune âge et je ne remet pas en question son professionnalisme.


Pour Diane, avoir 10 clients dans la semaine ce n'est pas vivre de son métier de thérapeute, et paraît tout à fait normal quand on a votre âge.

200$ est loin il me semble de 300 euros, non ? bref...
Vous dites : Et, personnellement je ne fais pas d'arrêt de fumer car ça m'ecoeure
Tiens c'est étrange votre réflexion, je serais intéressée de savoir pourquoi ?


PS : rappelons qu'un bon hypnotiseur est loin d'être un bon thérapeute...même si cela en dérange quelques-uns...

Et effectivement le nombre d'années n'est pas une sécurité garantie 100%,néanmoins comme dit Prudence, il y a quand même de forte chance que l'individu a gagné en maturité émotionnelle, surtout s'il est passé par la case départ (thérapie personnelle) avant de s'occuper des autres...
 
A

Anonymous

Invité
DianeV à dit:
Si je comprends bien votre raisonnement, quelqu'un qui a toutes les formations, l'experience clinique nécessaire, et la passion d'être spécialisé dans un domaine particulier de la thérapie par hypnose ne vaut pas mieux qu'une personne de 60ans qui s'est formé au pif, dans le seul besoin de se faire du fric? (Je ne vise personne, c'est juste une image, avant que quelqu'un se sente visé)

Je suis désolée, mais j'ai beau n'avoir que 22ans, je considère que je suis suffisamment outillée et passionnée pour accompagner quelqu'un dans un cheminement thérapeutique en hypnose. Et ça doit bien être vrai, car j'ai en moyenne 10 clients par semaine dans ma clinique principalement par le bouche-à-oreille de mes clients qui ressortent satisfaits après simplement deux, trois séances. Et ça ne fait que 4 mois que je pratique dans ma nouvelle ville!
Comment pouvez vous en être si sûre ?

Car dans mon quotidien, j'ai eu des personnes qui ont déjà consulté des hypnothérapeutes et ont arrêté pour plusieurs raisons, pas de feeling, et surtout pas de résultats satisfaisants...
Mais il est fort possible que les anciens praticiens pensent que leurs clients ont arrêtés parce que tout allait mieux, mais il n'en ai rien, d'où ma question...
 

mindy

Membre
Hypno-transe à dit:
Je me demandais seulement comment un jeune d'à peine 25 ans pouvait avoir un cursus aussi long, sachant le temps d'intégration des formations et surtout les moyens pour financer toutes ces formations...
Donc voilà pourquoi le cursus de Gaelic m'apparait incohérent avec son jeune âge et je ne remet pas en question son professionnalisme.
Vous dites juste que son CV est bidonné, effectivement rien en rapport avec son professionnalisme...

Hypno-transe à dit:
PS : rappelons qu'un bon hypnotiseur est loin d'être un bon thérapeute...même si cela en dérange quelques-uns...
Qui cela dérange-t-il?
 

DianeV

Membre
C'est normal que je n'ai pas encore une tonne de clients, je VIENS d'arriver dans ma nouvelle ville. Une clientèle se bâtit pas aussi rapidement.

Les raisons pour lesquelles je ne fais pas d'arrêt de fumer c'est juste parce que j'ai un dégoût profond envers la cigarette, et que je n'aime pas ces cas-là. Alors, autant les laisser à mon collègue qui en fait pas mal son dada. De la même façon, lui me laisse pratiquement 100% des cas de phobies car j'aime travailler cette problématique !

Et si je sais que mes clients sont satisfaits c'est par un moyen très sophistiqué et évolué! Ça s'appelle la communication. Ben oui !! À la fin d'un rendez-vous, on revoit tous les deux la nécessité d'un prochain rendez-vous, et normalement on prend la décision d'un commun accord. On appelle ça la fin d'une relation thérapeutique. C'est super pratique, ça permet de voir avec la personne si elle a rempli ses objectifs, et si non comment on peut modifier pour les atteindre :)
 

HYPNOMED

Membre
" En thérapie l'important ce n'est pas de faire beaucoup mais c'est de prendre le temps de faire et de prendre plaisir à bien faire"

On entretient ainsi sa propre thérapie.
 
A

Anonymous

Invité
DianeV à dit:
C'est normal que je n'ai pas encore une tonne de clients, je VIENS d'arriver dans ma nouvelle ville. Une clientèle se bâtit pas aussi rapidement.

Les raisons pour lesquelles je ne fais pas d'arrêt de fumer c'est juste parce que j'ai un dégoût profond envers la cigarette, et que je n'aime pas ces cas-là. Alors, autant les laisser à mon collègue qui en fait pas mal son dada. De la même façon, lui me laisse pratiquement 100% des cas de phobies car j'aime travailler cette problématique !

Et si je sais que mes clients sont satisfaits c'est par un moyen très sophistiqué et évolué! Ça s'appelle la communication. Ben oui !! À la fin d'un rendez-vous, on revoit tous les deux la nécessité d'un prochain rendez-vous, et normalement on prend la décision d'un commun accord. On appelle ça la fin d'une relation thérapeutique. C'est super pratique, ça permet de voir avec la personne si elle a rempli ses objectifs, et si non comment on peut modifier pour les atteindre :)
Pour éviter d'être HS plus longtemps, je continue sur le topic suivant pour vous répondre :
https://www.transe-hypnose.com/sujet/preferences-des-therapeutes.5567/
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut