1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Préférences des thérapeutes...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anonymous, 4 Juin 2013.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je reprends ce message d'un autre topic, pour ne pas être HS, car je suis intéressée par ce que dit Diane au sujet de son aversion pour l'arrêt du tabac...


    OK, mais c'est une réponse un peu simpliste... :lol: ; je peux vous dire que certains personnes ont préféré dire qu'ils allaient mieux à leur thérapeute pour aller voir qqu'un d'autre, j'ai eu quelquefois le cas, j'ai, reçu des clients qui ont donc menti à leur précédent thérapeute, d'où ma question initiale...
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3727
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Personnellement ça ne m'étonne pas et me parait normal. Si je pense qu'avoir fait une thérapie, un nettoyage etc est bon avant de se lancer comme thérapeute, je pense également que les psychopraticien & co restent des êtres humains avant tout et que ça implique certaines capacités, certaines sensibilités, certaines facilités et certaines choses avec lesquelles on est moins à l'aise. Que ce soit en rapport avec notre passé (ex: décès dans la famille lié au tabagisme), avec nos sensibilité (ex: pudeur et ne pas être à l'aise dans le domaine de la sexologie), des courants (ex: certaines personnes ne sont pas à l'aise avec les enfants et d'autres le sont plus qu'avec des adultes), on peut aussi ne pas être à l'aise avec des sujets qu'on ne maîtrise pas ou où l'on peut se sentir à côté de la plaque (ex: gérer sa vie avec un handicape, la prostitution, les privations de liberté... qui ne sont pas des choses auxquelles on est confronté tous tous les jours) etc.
     
  3. DianeV

    DianeV Membre

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    28
    Points:
    2680
    Localité:
    Montréal, Québec
    Un peu simpliste? Oui, la réponse est simple, je considère que je ne suis pas la personne pour les aider!
    Je fais beaucoup plus que des phobies (simples ou non), je dis simplement que c'est une problématique que j'aime travailler. Pas que je ne fais que ça!

    Je n'ai aucun problème avec la détresse, mes stages en soins infirmiers et mon vécu personnel m'ont permis de me forger une carapace. Toutefois, si c'était le cas effectivement j'aurais possiblement de la difficulté à prendre ces cas.
    Je crois qu'il est important, en tant que thérapeute, de reconnaître ses propres limites personnelles et professionnelles. Et non, je ne TRAITE pas les dépressifs, je ne suis pas un médicament, et surtout pas médecin :)

    Personnellement, si les clients me mentent et préfèrent aller voir ailleurs c'est tant pis pour eux, je ne prends pas le blâme de leur malaise à m'avouer ne pas voir de résultats. C'est eux les pires!
    Je ne vais pas commencer à devenir paranoïaque à penser que les clients qui ne reviennent pas me mentent, c'est pas très bon pour l'équilibre mental ;)
    Je suis beaucoup plus zen avec ça, et me dis que le libre-arbitre existe, et que s'ils vont voir ailleurs c'est que j'étais pas la personne pour eux!
     
  4. Anonymous

    Anonymous Invité

    Merci pour votre réponse et votre franchise :)

    Par contre je ne comprends pas la majuscule dans cette phrase :shock: :
    Et non, je ne TRAITE pas les dépressifs, je ne suis pas un médicament, et surtout pas médecin

    Moi non plus je ne suis pas médecin et ne prescrit donc aucun médoc, néanmoins je prends en charge des dépressifs, il y a une grande demande, autant que pour le tabac je dirais...

    Je ne suis pas non plus friandes non plus des arrêts tabac, et mon discours au tél est assez directif sur leur motivation de changement, ce qui fait qu'il ne prenne pas de RDV, tant mieux... :roll:
     
  5. Anonymous

    Anonymous Invité

    Je ne partage pas ce message, si un thérapeute est passé par la case thérapie, il ou elle peut traiter toutes personnes en détresse, quelque soit le motif, j'ai traité des personnes avec des parcours de vie similaires au mien, et je me suis fait la remarque après la séance que finalement même si j'était en empathie, je n'étais pas bouleversée alors que si je n'avais pas travaillé sur tous ces aspects j'aurai eu du mal à recadrer la séance...

    Bien sûr après on peut avoir ses préférences, mais comme Diane je n'aime pas traiter les arrêts tabac.
     
  6. DianeV

    DianeV Membre

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    28
    Points:
    2680
    Localité:
    Montréal, Québec
    Il est en majuscules car c'est vous qui avez dit "Votre aversion pour le tabac voudrait-il dire que vous ne traitez pas les dépressifs chronique par exemple, si vous ne supportez pas la détresse?..."
    ;)
     
  7. Anonymous

    Anonymous Invité

    Heu... OK, néanmoins cela ne répond pas à la suite de votre phrase...
    Et non, je ne TRAITE pas les dépressifs, je ne suis pas un médicament, et surtout pas médecin

    Pourquoi donc, les dépressifs c'est pas votre truc ? ... :roll:
     
  8. DianeV

    DianeV Membre

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    28
    Points:
    2680
    Localité:
    Montréal, Québec
    Le "je ne suis pas un médicament" c'était une blague dans le sens que ce sont les anti-dépresseurs qui traitent la dépression hihi ! Je travaille avec les dépressifs pour les aider, là est la nuance ;)
     
  9. Anonymous

    Anonymous Invité

    Ha OK, ou bien sûr, toutefois, certains dépressifs ne prennent rien, disons les plus légers, car dans la dépression il y a plusieurs degrés, plusieurs formes...

    Disons que les antidépresseurs restent un pansement à leur souffrance, mais n'est pas la guérison...

    Et dans ces cas là aussi en 3 ou 4 séances vous avez terminé avec ce type de client ?
     
  10. DianeV

    DianeV Membre

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    28
    Points:
    2680
    Localité:
    Montréal, Québec
    Les anti-dépresseurs sont nécessaires, la dépression est une maladie physique causée par des déséquilibres de neurotransmetteurs ... on a beau méditer, bouger, bien manger, les antidépresseurs sont un mal nécessaire, du moins pour un temps.
    Je n'ai pas eu des tonnes de cas de gens dépressifs, mais ceux que j'ai eu ont demandé plus de séances effectivement.
     
Chargement...