je me présente, une patiente curieuse

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par Constance, 17 Septembre 2014.

  1. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Bonsoir à toutes et tous,

    Je vais essayer de me présenter rapidement, sans trop de détails, ce serait trop long.
    Je suis tombée dans l'hypnose par hasard et depuis que je l'ai découverte, elle ne me quitte plus.

    Je suis une jeunette de 44 ans qui traine une pathologie neurologique dégénérative depuis plus de 15 ans avec traitement pendant 12 ans. Il y a 2 ans environs, une nouvelle pathologie auto-immune s'invite à la fête et m'oblige à stopper heureusement tout traitement, enfin. J'ai toujours eu cette intuition que quelque chose ne collait pas dans la manière dont on traitait mes symptômes.

    Je me retrouve à ce moment là dans une phase de colère, d'incompréhension, voir même l'envie d'arrêter mon histoire, je suis exténuée.

    Une amie me conseille une hypnothérapeute (Erickson), pourquoi pas, au point ou j'en suis.
    Une vraie aventure, merci V.., je suis ravie des résultats, j'ai l’impression de revivre à tous les niveaux.
    Les effets bénéfiques ont été rapides, un réel tourbillon. Les changements continuent toujours après 2 ans, tant au niveau physique que psychique.
    J'ai beaucoup progressé, à la grande joie de mon entourage.

    Moi, la cartésienne, j'ai été envahie par un état que la science n'explique que partiellement et ça m'intrigue et me passionne.
    J'ai toutefois l'impression qu'il manque quelque chose dans ma démarche et j'espère pouvoir trouver des pistes avec vous.

    Bonne soirée à tous
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Bonjour et bienvenue. Quel beau témoignage et belle aventure! Merci de ton partage, je suis sûre que tes progrès vont continuer. Pour les pistes n'hésite pas à parcourir les différents posts et toi même à en créer, à répondre, à poser tes questions...
     
  3. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Bienvenue Constance,

    L'hypnose et l'auto-hypnose sont de précieux alliés dans le domaine de la santé, notamment en matière de confort de vie au quotidien, de réduire les symptômes, d'ouvrir des chemins de guérison potentiels, de vivre sa vie pleinement, d'aider le psychisme et l'organisme, tout cela de concert avec la médecine classique. C'est un chemin qui mérite d'être emprunté par tous les bienfaits qu'il peut vous apporter, et que vous avez commencé à explorer.
    Bonne route à vous, au détour d'un virage, il y aura beaucoup d'agréables surprises
     
  4. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Bonsoir constance,

    Merci pour ce beau partage de vie

    Pouvez-vous nous en dire un peu plus , développer votre ressentit sur cette phrase de "manque de quelque chose dans ma démarche " ?
    Que voulez-vous exprimer plus clairement ou profondément là ?
     
  5. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Merci à tous pour vos messages et encouragements.

    Je pense effectivement comme toi Prudence " je suis sûre que tes progrès vont continuer". Je suis sortie d'un bavardage mental très destructif et je ne compte pas y retourner.

    Zoulouk2, tu parles "d'ouvrir des chemins de guérison potentiels, de vivre sa vie pleinement" est là j' y suis en plein dedans.

    Pour répondre à xorguina, il va falloir que je détaille un peu mon histoire.

    Comme je l'ai dit, on m'a diagnostiqué deux pathologies auto-immunes incurables. L'une, la sclérose en plaques par l'IRM et des symptômes(essentiellement sensitifs), l'autre thyroïdite atypique auto immune par la prise de sang et échographie.
    Je ne suis pas du tout convaincue de la première et comme il n'y a aucun examen pouvant la confirmer de façon certaine, je considère au vu de mon état que je n'en suis pas atteinte.
    La deuxième étant une conséquence possible du traitement que j'ai eu pendant 12 ans et ayant des images et des dosages le prouvant, elle existe bien.
    Par contre, on vu des symptômes que j'ai cerné et des recherches que j'ai faite, (grâce à l'hypnose entre autre,tout devenait évident et logique), je soupçonne une autre pathologie auto-immune encore. Elle est bien moins grave que la SEP mais là encore pas de traitement dans la médecine conventionnelle.

    Bref ça parait peut-être dingue ce que je dis, mais j'en suis persuadé.

    Pour me soigner, je devrais revoir mon alimentation entre autre et arrêter de m'intoxiquer avec le tabac.

    Et c'est là que je coince. J'ai modifié certaines choses mais je continue à m'intoxiquer comme si j'étais en mode auto destruction.

    Mon problème réside dans ce comportement.

    Est-ce que je n'ai pas assez soigné le passé?
    J'ai déjà abordé plusieurs sujets:
    - relation avec les proches: non dits, éducation, culpabilité et tous ces sentiments destructeurs.
    - vision de la maladie, peurs, handicap etc..

    Voilà, où j'en suis. Je dois faire des examens pour faire le point sur les différentes pathologies, peut-être qu'il y aura des réponses.

    Bonne soirée



    Voilà ma quette si on peut dire
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Pour le tabac, je demande toujours consciemment à la personne si elle voit des raisons qui font qu'elle fume encore, il peut y en avoir plein et il vaut mieux les voir, les reconnaitre, les accepter et comme ça on peut trouver d'autres réponses (ex: s'occuper, se détendre, repousser les hommes, s'isoler, se sociabiliser...). Et en hypnose je redemande à l'inconscient de trouver et combler "l'intention positive". Si le problème du tabac était si simple que tabac = poison il n'y aurait pas autant de fumeurs. L'image du tabac devient, heureusement, moins glamour (enfin il me semble) mais elle reste, ne serait-ce que dans l'industrie cinématographie et télévisuelle associée à des valeurs positives (glamour, richesse, pouvoir...), et ça c'est juste la partie émergée de l'iceberg puisque c'est juste la partie sociale, après il y a d'autres choses et des choses plus personnelles.
    Bon courage pour le reste.
    L'hypnose peut augmenter le confort de vie quand on est malade.
     
  7. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    526
    Points:
    5380
    Bonjour et bienvenue Constance

    Prudence, pour le tabac j'aime bien le protocole du Dr Mégglé. Je vais essayer de mettre un scan dans les ressources.
     
  8. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Merci Hibou.
     
  9. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    526
    Points:
    5380
    c'est fait.
     
    Dernière édition: 22 Septembre 2014
  10. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Merci Prudence et hibou13

    L'approche de Prudence pour l'arrêt du tabac ne me convient pas. J'avais déjà essayé avec une thérapeute, qui m'a d'abord présenté le tabac comme un poison puis m'a fait ressentir le bien être de ne plus fumer et à la fin m'a demandé de jeter mon paquet dans un trou et d'apprécier le bien être procuré par l'absence de tabac.

    Çà n'a donné aucun résultat, que de la frustration et de l'angoisse.
    Mais merci pour les conseils qui peuvent utiles à d'autres.

    J'ai lu le protocole du Dr Mégglé transmis par hibou13 et je retrouve la démarche qui m'a été bénéfique.

    Dans mon cas beaucoup de mes problèmes sont liés à de la peur, des angoisses ou de la culpabilité.
    J'ai l’impression de devoir à chaque fois rassurer mon inconscient.
    Je suis une sensitive, c'est sans doute pour ça que j'avais des troubles sensitifs dans mes premiers troubles neuros.
     
  11. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    526
    Points:
    5380
    Bonsoir Constance
    Tu sembles avoir déjà un sacré parcours et pas mal travaillé. Comme on dit, tu es "experte" en ton problème.
    Dans ce cas, à moins d'une anamnèse sérieuse (une discussion entre l'"experte en son problème" et l'"expert en pratique thérapeutique") on ne peut que faire que des hypothèses parfois hasardeuses.
     
  12. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Bonjour Constance ,

    En te lisant, je te sens très sûre de toi et à la fois pas du tout

    Sûre dans le sens ou tu connaîs bien des ressentis face à la maladie et aussi aux problèmes liés, émotionnels
    Pas sûre, dans le sens ou tu pressens que tu as déjà fait une bonne partie et qu'il t'en reste une autre
    car sinon, tu aurais réglés ton "soucis" tabac .

    Et puis comme tu le dis si bien, si clairement : " j'ai tjrs l'impression de devoir rassurer mon inconscient"

    Là se trouve sûrement la solution à ce "manque de quelque chose " que tu précises en tout premier message

    De part mon expérience, j'ai un ce conseil qui peut t'aider à t'orienter

    Le stress : accès futur .
    L'angoisse: accès passé .
     
  13. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Bonjour je reviens,:)

    J'avais besoin de temps pour "digérer" vos derniers messages, mes avancées dans mon état de santé et je me rends compte que ce n'est pas évident à intégrer tout ça[​IMG]

    J'ai aussi commencé à consulter un magnétiseur. On avance vraiment à grand pas, encore de gros changements, autant physique que psychique.
    Pour le physique ce n'est que du bonheur, de gros progrès.[​IMG]
    Par contre au niveau psychique de gros changements qui déstabilisent.
    J'en suis arrivée à la conclusion que je n'accepte pas le monde qu'on me propose et ceci depuis mon enfance.
    On m'a toujours présenté comme une révolté, une lutine selon une prof de latin, une sensible, une insociable parfois et je sais pourquoi maintenant.
    Je suis agacée par ces non-dits, ces apparences, ces mensonges, ces façades que les gens proposent souvent.

    Je dois trouver un moyen pour ne pas retourner dans un état qui convient à mon entourage (surtout travail et parents). Cet état qui ne me ressemble pas et qui me pousse vers la maladie.

    Je ne sais pas si je me suis bien exprimée et si ce n’est pas trop délirant mais c’est comme ça que je le ressens.

    L’hypno que j’avais rencontré me disait que je serais une bonne thérapeute si je voulais. Sa remarque m’avait surprise.
    Quand j’y pense aujourd’hui, je me dis que franchement au vu du monde qu'on nous propose, j’en ai aucune envie.
    Et pourtant j'aimerai à ma façon apporter un peu de paix autour de moi.:D

    Bref on va continuer l'aventure
     
  14. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Ca ne me parait pas délirant du tout, au contraire. Parfois dans les relations on prend des rôles, on accepte de jouer le jeu parce qu'on gagne sur certains points même si on perd sur d'autres, du coup quand on va très mal et que ces rôles sont remis en question... la question peut se poser de savoir comment se recréer une place confortable avec nos proches. Trouver et conserver l'essentiel en se préservant.
     
  15. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Bref on va continuer l'aventure

    Pourquoi "on" ?

    o_O
     
  16. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Bonsoir Constance,

    Il m'est déjà arrivé de ressentir ce sentiment d'être agacée par des non dits, et cette couche de superficialité et espèce de sociabilité de surface qui rend parfois les relations assez mièvres... ou encore ces gens qui se plaignent de bobos, quand soi-même on est par exemple assez gravement malade.
    Ce que j'ai compris, même si parfois ce sentiment qui fait dans le fond se sentir différent et pas à sa place ( et parfois bien triste), je ne sais pas si c'est ton cas, c'est que plutôt que de subir cet état de fait, de soi même impulser les relations, pour nouer plus de relations dans un style relationnel qu'on affectionne. Dans ce sens, l'idée de l'hypno peut avoir de la pertinence, car tu sortirais de ce schéma dans une relation thérapeutique. Bien sûr, il y a d'autres moyens.

    Une petite expérience sympathique à faire, qu'un ami aimait à faire, c'est de passer dans une rue sur le trottoir de droite en faisant la gueule avec un air tristounet, et ensuite de passer sur le trottoir de gauche, avec un grand sourire et air détendu. (prendre une rue assez longue). Bien observer ce qui se passe au niveau de la réaction des autres sur chaque trottoir, ce que tu ressens également sur chaque trottoir, comment tu le vis.
    Cette expérience est pleine de sens, si le coeur t'en dit, c'est interessant à vivre et à nous rapporter.

    Pour la poursuite de l'aventure
     
    Prudence aime ça.
  17. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Tu as raison Prudence "Trouver et conserver l'essentiel en se préservant", voilà ce que je recherche à atteindre.
    C'est comme si j'étais sur une corde raide actuellement et je vais tomber mais de quel côté?

    Surderien, ta remarque m'a fait sourire. Ce "on", c'est peut-être tout mon problème.
    Sans doute un matraquage dans mon enfance, petite dernière qui doit écouter les plus grands qui savent.
    Adulte et malade: "on va essayer ce traitement", le monsieur en blouse blanche sait.
    Un conditionnement en quelque sorte.

    Au fait, je vais corriger une première absurdité le choix de mon pseudo qui ne me représente pas du tout: constance:p

    Je suis tout sauf constante.:D

    Martine
     
  18. Constance

    Constance Membre

    Inscrit:
    15 Juillet 2014
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    390
    Merci Zoulouk pour ton message

    Depuis que je suis cataloguée "malade", je me suis battue pour paraitre en bonne santé. Personne n'a jamais rien remarqué à part mes proches lors des crises.
    Cette apparence de bonne santé m'a valus des remarques désagréables et blessantes mais c'est le choix que j'avais fait et mon état me le permettait.
    Je ne veux pas de compassion et encore moins aujourd'hui, puisque je vais nettement mieux (rémission selon les docs, c'est très imprévisible, moi je penche plus vers l'autoguérison ou mauvais diagnostique, l'avenir nous dira qui a raison :)).
    C'est vrais que j'ai du mal avec les bobos divers et variés de mes collègues, surtout qu'après toutes ces années, j'ai beaucoup appris sur les maladies et le fonctionnement de notre santé.
    Je repère parfois chez certains des problèmes qui sont confirmés quelques temps plus tard.
    Je suis très curieuse et j'aime apprendre et comprendre.
    Ce que j'ai pu remarquer dans beaucoup de pathologies chroniques, il y a un déclencheur, un choc émotionnel. Certains vont jusqu'à l'ignorer, le minimiser ou même l'intégrer comme une fatalité.
    D'autres l’entretienne comme une punition.
    Ce qui m'agace surtout c'est la façon dont la médecine traditionnelle nous soigne actuellement. L'aspect émotionnel et totalement occulté.
    J'ai découvert et subit les méfaits du business qui dirige la médecine actuelle sans me révolter.

    Concernant la petite expérience que tu proposes, je confirme, c'est génial. Je la pratique depuis longtemps par jeux, pour me faire du bien et parfois pour faire réfléchir les gens que je croise.
    C'est très agréable de voire une personne inconnue vous dire bonjour avec un grand sourire.:D
     
  19. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    En séance ça m'arrive de proposer de travailler le "on", réahabiliter le "je" pour savoir plus facilement ce que la personne veut, souhaite, repartir sur la perception personnelle et pas chercher ce qu"'on" attend peut être de nous.
     
  20. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    J'aurais presque écrit Prudence ce "con" attend de nous...

    Dernièrement lors d'une soirée jeux, il y avait trois braillards, à gueuler tout le long de la partie. J'avais choisi la discrétion... et lors du dernier tour, j'ai choisi de gueuler encore plus fort. Ce fut très drôle sincèrement. Ils ne s'attendaient pas à ça... et peut-être cela les a t'il fait s'entendre. Gràce à ces petites expériences, et bien d'autres, comme tu le fais déjà, tu peux continuer à sortir des rôles qu'on ( con) t'assigne, genre la petite fille à docteur ou à maman, ou la confidente du chef.. etc...
    Peut-être peux tu aussi choisir le chemin d'identifier ces rôles, de garder ce qui te plaisent, de modifier légèrement ceux qui te contrarient un peu, d'en jeter aux oubliettes. Les autres, tous les ON, ne pourront finir que par s'y adapter aussi.
    En quelque sorte de trouver de la liberté dans tous ces jeux de rôle (que nous épousons tous et toutes) en pleine conscience de choix et d'aller dans ta propre direction
     
  21. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    On ! ne peut changer le monde qu'en commençant par soi même, m'aime .

    L'acceptation en est le maître mot .

    Quand par le passé , on a pas eu de référence de constance , difficile de pouvoir la ressentir, ne restant plus qu'à , l'imaginer ,la créer, cette clé .

    C'est là le pot en ciel de réalisation du Soi :)
     
  22. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6532
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    on/je

    La grande question de l'identité et de l'identification qu'on se crée de soi-même

    Modèle maternel, paternel, parentaux de couple, familial, éducationnel...

    Groupe, gang, indivi dû...

    La remodélisation est parfois difficile mais essentielle si on veut se sortir de soi-même où on se sent mal

    Le jeu de rôle est une possibilité d'aventure gratuite des plus enrichissantes +++

    Jeangeneve m'avait initié à second live que j'ai converti en multilive : Surderien, Peurderien, Matadore, Hypnomad...
    Paulélie m'en a voulu de mon anonymat et de mes avatars...

    Souvent avec mes patients j'entre dans leur jeu, dans leur monde, dans leur pathologie avec un avatar adapté pour les inciter à oser dans la nouveauté d'une nouvelle modélisation.

    Ce forum m'aide énormément à m'aider à les y aider

    La réalisation de soi à travers les autres.

    Martine et Constance pourvu qu'on se choisisse bien...

    :cool:
     
    Dernière édition: 24 Octobre 2014
Chargement...