1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La personne qui bouge pendant la transe

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Victoire, 28 Mars 2014.

  1. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,
    je pratique depuis peu sur des personnes que je connais, ce qui me permet de développer ma confiance dans ma pratique, j'ai remarqué dans les dernières séance d'hypnose alors que je suis environ dans le le moment du travail thérapeutique avec la personne, celle-ci remonte voire se gratte, ce qui me fait penser qu'elle se réveille.
    peut-être que je manque quelque chose dans mon induction ?
    auriez-vous des suggestions ?
    merci d'avance
    :)
     
  2. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne
    Bonjours victoire, les signes que tu perçois sont sujet à tes interprétations et à tes croyances, facilitantes ou invalidantes. Peut-être pourrais-tu faire un inventaire de tes croyances et voir celles qui pourra être modifié pour te permettre d'utiliser tout ce qui se produit, dans ta propre cohérence.
    Si une personne ouvre d'un seul coup les yeux en pleine séance, soit tu te dis qu'elle se réveille, mais tu ne peux pas en être sûr, n'est-ce pas? Tu peux utiliser sa réaction comme une validation en lui disant, par exemple: "Maintenant que vous avez vérifié que tout va bien, vous pouvez retourner en vous, encore plus profondément (sauf si l'anamnèse t'a fait découvrir un pb potentiel avec l'idée de descente, profondeur, etc...).
    Une réflexion sur ton rôle peut te faciliter la tâche, est-ce vraiment toi qui fais le travail, ou es-tu juste un catalyseur qui va permettre à ton client de se reconnecter à ses propres capacités d'auto-guérison...
    Penses-tu que tout repose sur ta subtilité à utiliser des techniques d'hypnose, ou bien, l'hypnose ne serait-elle qu'une communication, dans laquelle le "thérapeute" accepterait de ne pas vraiment savoir ce qui se passe dans le vécu de son client (en fait un être humain, avec sa carte du monde bien à lui...)? Tu aurais alors juste le rôle de valider en témoins ce qui est exprimé, tout en étant dans ton axe, ta cohérence...
    Qu'en penses-tu?
     
  3. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne
    Si tu peux visionner la vidéo filmée par l'institut Emergeance (Rennes) sur le travail d'Ernest Rossi, à Los Angeles, çà t'éclairera sur mon propos peut-être un peu confusant... :)
     
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Les fluctuations sont normales, sinon pour les démangeaisons (si c'est ça qui provoque les grattages) il peut y avoir plein de raisons (détente -> chaleur -> vasodilatation -> démangeaison, l'hypnose peut aussi la rendre plus consciente des sensations de son corps, ça pourrait être un réflexe...) la personne s'en rend-elle compte et y attribue-t-elle un sens? Ce n'est pas forcément un réveil.
     
    Couchetard22 apprécie ceci.
  5. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1554
    J'aime reçus:
    414
    Points:
    4880
    Victoire
    Dans ma pratique, je dis nettement à la personne, qu'elle peut justement bouger, ce gratter, même ne pas écouter... l'important c'est de ce sentir bien etc..
    Il est courant que des gens, même en transe profonde, ce gratte le nez, la joue ou ce déplace le dos... ce n'est pas grave et ne veux rien dire de la qualité de la transe.
     
    DianeV et Couchetard22 aiment ça.
  6. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Bonjour,

    un grand merci pour vos réponses qui me sont d'une grande aide.

    Merci Couchetard22, je reprends tes propos pour y répondre et je ne les trouve pas confusants, je trouve que tu as été juste,


    faire un inventaire de mes croyances est une bonne idée,.. déjà :

    - au départ, dans les premières hypnoses ma crainte était justement de ne pas réussir à mettre la personne sous hypnose, du coup je parlais assez vite, depuis peu, je commence à utiliser le silence, des temps de pause et à baisser le son de ma voix, mais j'ai toujours cette appréhension,
    - oui, quand la personne s'est grattée la tête, j'ai cru qu'elle était presque réveillée, et après un court moment, je l'ai fait remonter, à son réveil elle m'a dit : ho qu''est ce que j'étais bien, je ne voulais pas revenir.

    - et si la personne ne ferme pas les yeux ? (du tout)je vais plutôt observer la détente de son visage ?
    - je suis partie aussi de cette croyance qu'il faut que je connaisse un maximum d'exemples types pour que je puisse m'adapter à n'importe qu'elle situation,

    je comprends bien que ce n'est pas moi qui fait le travail, et oui, je suis seulement un catalyseur qui va permettre au client de se reconnecter à ses propres capacités de auto-guérison, cependant, mon penchant à vouloir maîtriser, me fait me dire : et si je ne dis pas les bonnes suggestions ?
    et oui, il faudrait que j'accepte de prendre du recul en me disant que tout ne repose pas sur ma subtilité à utiliser les techniques d'hypnose,
    c'est effectivement quelque chose que je dois transformer, et que je vais apprendre au fur et à mesure de ma pratique,

    merci Prudence et hibou13, ce que vous me dites m'est très utile et c'est de ce type d'information dont j'ai besoin
     
  7. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne
    Merci Victoire pour ton retour. Un livre m'a fait avancer (évidemment c'est relatif...), C'est "Hypnose Thérapeutique" qui regroupe 4 conférences de Milton Erickson. J'ai eu l'idée de relire le livre comme si c'était Erickson qui parlait dans ma tête, à son rythme, etc... et j'ai commencé à percevoir (ou imaginer) à quel point il était simplement présent à l'autre (bien sûr, avec son vécu à lui, ses capacités d'observations...), avec toute sa bienveillance, il communiquait et observait et utilisait les rythmes ultradiens, en validant... :)
     
  8. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Couchetard22
    je suis en train de relire aussi ce livre en ce moment. je l'ai découvert avant ma formation et cela ne me parlait pas du tout. maintenant je le trouve au contraire très clair. je vais essayer de procéder à ta façon pour voir si cela fait une différence. merci
    les rythmes ultradiens, ce sont ces temps de silence ? je ne connaissais pas ce mot.
     
  9. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne
    Ce sont des moments de flottements, de rêveries, qui arrivent spontanément et naturellement 9 fois par jours en moyenne. Les collègues psy d'Erickson gardaient leurs clients 50 mn alors que lui pouvait les garder en séance 2h ou plus. Çà lui a permis de constater que tous ses clients passaient par des cycles d'attention modifiés. Il n'avait plus qu'à les pousser un peu plus loin lorsqu'ils étaient... flottants :) As-tu lu E.Rossi?
     
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Pour les yeux ouverts ça m'est arrivé il y a quelques mois suite au test de suggestion avec les doigts qui se rapproche la personne était plus à l'aise les yeux ouverts, j'ai proposé des suggestions de fermeture des yeux mais elles n'ont pas pris, ce qui n' a pas empêcher la personne d'entrer en transe.

    Ça me parait difficile de dire comment je sais que la personne est en transe car c'est quelque chose que je ressens, je me sens "partir" avec elle et je me sens "remonter" pendant ses remontées, j'accompagne instinctivement la transe.
    Ceci dit j'essaye de me rappeler au début, comment je faisais. Je me rappelle la fixité du regard, le fait que la pupille n’accommode plus, plus de réflexe de déglutition ou très ralenti, la respiration change de rythme, se calme, devient souvent plus profonde (encore que j'ai eu un étonnement avec ça, j'étais intriguée par quelque chose au niveau de la respiration d'une cliente, je lui ai tout simplement demandé si ça lui disait quelque chose et effectivement elle n'avait plus qu'un poumon), les muscles sous la peau n'ont pas les même volumes, la couleur de la peau change etc.
    Mais il peut y avoir des différences spécifiques à telle ou telle personnes. J'ai eu des personnes qui avait des tressautements dans le pied ou la main, certains avaient une respiration sifflante (il m'arrive souvent de ronfler en état de relaxation et/ou de transe même si je ne dors pas et en étant consciente de tout), certains se figent, d'autres deviennent mous etc.
    Je pense que la pratique apprend beaucoup.

    Il y a deux points qui me semblent importants:
    1. Éviter de le faire avec des personnes ayant des problèmes avec la réalité. Je ne pars pas dans un débat philosophique, c'est juste gaffe avec des personnes qui pourraient être psychotiques, l'hypnose est possible avec eux mais à laisser à des personnes qui maîtrisent parfaitement le sujet et qui ont certains moyens en cas de problèmes.
    2. Savoir réagir en cas d'abréaction: pas de panique, rester avec la personne, être présent, rassurant, confiant, laisser s'écouler les émotions et être une présence... rassurante et protectrice. Juste être présent dans le respect de l'autre et de ses émotions. Ça peut être impressionnant pour l'accompagnant, surtout que ça peut venir à des moments qu'on ne soupçonnerait pas, il faut bien accueillir ce qui vient.
    C'est aussi très intéressant d'avoir un superviseur et de pouvoir lui en parler, de partager, qu'il donne son point de vue etc.
     
    Couchetard22 apprécie ceci.
Chargement...