1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Arrêt de la cigarette, comprendre le mécanisme

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Victoire, 4 Octobre 2014.

  1. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour
    Je dois accompagner demain une personne qui a arrêté de fumer par elle même depuis un mois et demi.
    Elle se sent nerveuse et aimerait que je l'aide à retrouver son calme.
    Je suppose qu'il y a manque et que cela a cette conséquence chez elle.
    Auriez vous des conseils sur l'étape où elle se trouve. Je n'ai pas plus d'info pour l'instant.
    M'aider à comprendre le mécanisme d'un fumeur, me conseiller sur des liens ?
    Merci d'avance
     
  2. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    Bonjour,
    Je vais vous répondre juste en tant qu'ex-fumeuse n'étant pas thérapeute.
    Un fumeur donne à la cigarette un pouvoir démesuré.
    Elle est une aide et presque une solution à tout.
    S'il éprouve de la colère, une cigarette lui permet de retrouver la sérénité pratiquement le temps de l'allumer et de tirer la première bouffée.
    Il a un problème à résoudre, la cigarette l'aide à se concentrer, à clarifier ses pensées, et même à trouver la solution.
    Il se ne se sent pas à la hauteur d'une personne qu'il doit rencontrer, la cigarette lui donne cette aisance qui va lui permette de briller devant cette personne, et par extension en société.
    Il souffre de la solitude, la cigarette est une présence.
    Il souffre physiquement, la cigarette est un anti-douleur.
    Lorsqu'un fumeur arrête de fumer, il n'a plus rien pour l'aider à tout surmonter.
    De plus, il sait qu'il peut retrouver cette aide en refumant, il a très peur de recommencer, et il n'a rien pour arrêter cette peur.
    D'où la nervosité.
    Alors peut-être trouver un autre ancrage et persuader l'ancien fumeur qu'il aura les mêmes effets qu'une cigarette, mais sans les problèmes d'argent, de santé, et de relation avec les autres.
     
    Nippon apprécie ceci.
  3. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Super merci
     
  4. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    OK n'étant pas fumeuse, difficile de comprendre cela.
    Merci ça me donne des pistes pour orienter mes questions et observer les réponses qui me seront données.
    J'étais de prime abord sur une refexion d'intoxication due au substances, mais ce n'est pas seulement cela.
     
  5. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Chaque fumeur est différent mais comme le dit Singin elle peut être une réponse à tout. Pour aider à comprendre le livre d'Allan Care est sympa "la méthode simple pour arrêter de fumer" et comporte des métaphores intéressantes (comme le monstre mangeur de nicotine). J'ai fumé pendant des années et j'ai arrêté parce ce que ça ne cadrait plus avec mes valeurs personnelles, c'est un moteur très fort, mais il y en a d'autres. Comme Singin je pense qu'il faut trouver d'autres réponses la plupart du temps, des réponses qui apportent du positif sans le négatif.
     
  6. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    C'est vrai, comme le dit Prudence, que la motivation est importante. J'ai arrêté de fumer parce que je n'acceptais pas le fait que j'étais dominée par quelque chose qui n'avait pas de sentiments, pas d'émotions, et était incapable d'aimer.
    Lorsqu'on arrête de fumer, on doit lutter sur beaucoup de fronts en même temps, tout en n'étant pas bien ni physiquement ni psychologiquement.
    En fait c'est une gigantesque montagne devant sa porte qu'on doit repousser pour pouvoir se libérer.
    Mais on peut mettre la montagne sur des roulettes et comme on ne peut pas soulever la montagne, on peut faire appel à toute une équipe de gentilles petites taupes qui les placeront par en-dessous.
    Ensuite, on peut faire appel à des oiseaux pour attacher quelques bœufs à la montagne.
    Dès que les bœufs guidés par les oiseaux dans un premier temps auront tiré la montagne pour libérer la porte, le fumeur pourra sortir et guider à son tour les bœufs vers un endroit où la montagne s'intégrera superbement bien dans le paysage, ce qui pourra constituer dans la réalité un endroit ressource.
    On peut alors demander au fumeur de sentir les odeurs, de voir les formes et les couleurs, d'entendre les sons, et même de goûter l'eau d'une source, ou de la neige, ou des fruits sur la montagne, et lui dire que le tabac a altéré tous ses sens et qu'il soit attentif dans la réalité parce qu'ils retrouveront progressivement toute leur intensité.
    C'est juste une idée mais, une fois encore, je ne suis pas thérapeute.
     
  7. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Merci Prudence de tes explications. Je vais me procurer le livre. Il y en a de belles appréciations par les lecteurs.
    Et je note que la motivation est à trouver et celles que vous aviez toi et Singin font appel à des valeurs fortes.
    Bravo Singin, belle métaphore...
    J'ai trouvé également une vidéo de méthode d'arrêt du tabac je vais la regarder, voici le lien :

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  8. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    416
    Points:
    4880
    J'aime++++
    Voila vraiment ce qui est en jeu.
    J'ajouterais à cette liste, la ponctuation dans la journée notamment au travail, passage d'une tache à une autre en allumant une cigarette.
    La contenance que l'on ce donne une clop à la main.
    La sensation d'une pose tranquille avec soit même.
    La gestuelle.
    La dépendance qui même si elle peut être vite dépassé est présente.
    La panique de manquer, la peur d'être en manque.
    Le gout ce certaine cigarette avec un café, un verre d'alcool...
    Bref la liste est longue, mais cette liste relève de ressenti présent, immédiat, instantané, à la porté de la main et sans le moindre effort.
    C'est pourquoi, la raison ne suffit pas à adopter spontanément les arguments pourtant objectifs qui devraient nous pousser à arrêter: l’épouvantail de la maladie, le coût financier, la perte du gout, de l'odorat etc etc.
    L'inconscient nous pousse à la satisfaction instantané et non à des avantages promis (c'est une base de la connaissance en hypnose).
    Bien des thérapeutes, non fumeur ne comprennent pas cela et souvent ils ne peuvent même pas le concevoir. Pour eux la simple peur de la mort devrait suffire.
    Et ils choisissent alors la stratégie de l’aversion (qui peut marcher, mais qui ne s'adapte pas à tout les cas et encore moins aux anciens fumeurs).
    Pour moi le fumeur n'est pas un idiot, il sait les dangers, mais il ne sait pas comment faire pour faire un autre choix que de continuer malgrès cette connaissance.
    Consciemment il fait le choix des avantages immédiats et d'une promesse non dite sur la mort.

    Donc j'aime bien la démarche qui (en hypnose) pose bien le problème de choix et de prix à payer.
    -Vous savez les danger et ce dont vous vous privé en fumant.... (énumération)
    -Mais vous y trouvez beaucoup d'avantages.... (énumérations)
    -Maintenant laissons l'inconscient évaluer quel prix vous êtes vraiment prêt à payer. (sous entendu, faire que l'immédiat ne prenne pas le dessus sur l'avenir et inverser l'association cigarette et croyance en des avantages fictifs).
    Mais ce n'est qu'un avis dans l'océan des démarches face au tabac.
     
    Prudence apprécie ceci.
  9. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Tout à fait d'accord avec Hibou concernant la peur et l'aversion. Les fumeurs ne sont pas stupides, ils savent les dangers du tabac, si ça ne suffit pas, c'est que la solution n'est pas là. On m'a parlé récemment d'une nouvelle pub anti-tabac culpabilisante au possible, qui fait pleurer... ça n'empêche pas de fumer, au contraire, en faisant monter le sentiment du culpabilité les personnes qui fument vont avoir tendance à aller vers un secours connu: le tabac. Il y a eu des études faites sur l'inefficacité des campagnes anti-tabac mais rien à faire ils n'ont toujours pas compris que ça ne fonctionnait pas et continuent à dépenser en pure perte. Qu'est-ce que le fumeur a a gagner en devenant non fumeur? La bâton ne fonctionne pas, autant essayer la carotte.
    En ce qui me concerne ton message m'a fait plaisir Hibou, surtout "Pour moi le fumeur n'est pas un idiot, il sait les dangers", c'est vraiment ce que je pense aussi et le discours médical bien pensant et paternaliste ambiant me pèse souvent parce qu'il ne fonctionne pas, est culpabilisant, humiliant parfois et je pense qu'on pourrait mieux faire.
    Je suis non fumeuse mais j'ai été fumeuse et je vois parfois la réaction des fumeurs quand on leur dit qu'on a arrêté: leur corps recule, ils prennent souvent une position défensive, ça se calme quand il voient que je n'embraye pas sur le sujet ou que je ne leur dis pas comment vivre leur vie etc. Je me souviens aussi de la pression qu'il y a sur les fumeurs: morale, médicale, financier, les pubs, les images, les jugements... Surtout le jugement. Dans l'accompagnement à l'arrêt du tabac, je me rappelle souvent que c'est une drogue, une addiction, ce n'est pas facile pour tout le monde.
     
  10. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Je suis entièrement de'accord avec vous deux, pour moi aussi les fumeurs de sont pas idiots, loin de là. À 14 ans à 14 ans avec ma meilleure amie nous avons trouvé un paquet de cigarettes. on a pris chacune la moitié. j'en ai fumé quelques unes puis j'ai arrêté. Je pense que je n'y trouvais pas mon compte... la copine a continué et est devenue fumeuse.
    Je connais une personne qui a arrêté de fumer par elle même et s'est rendue compte après qu'en fait elle allumait une cigarette à chaque fois qu'elle ne voulait pas dire une parole désobligeante, par rapport a son travail ou ses relations, allumant la cigarette elle se faisait taire.
    Je pense qu'il y a une raison pour laquelle un jour pour un fumeur ça lui a ''parlé'' l'élément déclencheur, la connexion... bon ça rejoint toutes les raisons qui font que...
    Le système de la carotte me plait bien. Une méga carotte plus forte que le fait d'être fumeur.
    Cette personne adore la cuisine. C'est un passionné... je pourrais l'amener ce terrain là en amplifiant les bénéfices, saveurs, ressentis, satisfaction....
    Merci de vos réponses, cela va beaucoup m'aider cet après midi
     
Chargement...