Le comble d'un psy...

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#1
Savoir prouver à ses collègues qu'il sait traiter des trucs inguérissables, hors du commun +++

Qui n'ont pas encore de traitement connu.

Qu'il a inventé un truc pour traiter l'inguérissable

Savoir soigner des trucs de psys

Savoir gérer des trucs impossibles.

:cool:
 
#2
Le comble d'un cordonnier est de ne pas trouver chaussure à son pied

Le comble d'un chef de gare est qu'il déraille

Le comble d'un psy est ?????
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#3
De savoir qu'il est un super psy et qu'il se soigne tout en soignant les autres...

= la plus belle auto- injonction thérapeutique ?

:cool:


CF : Christophe André :
" les psys se confient pour vous aider à trouver l'équilibre intérieur "

22 témoignages auto-biographiques de psychiatres qui racontent comment ils sont devenus des "pros" +++

:)
 
Dernière édition:
#4
Les psys ont parfois des idées bien arrété !!!!! j'ai eu l'occasion d'entendre : " dites vous que toutes ces nouvelles approches, votre hypnose en l'occurence, ne vous permettra jamais de guérir, seule une analyse menée au bout vous ouvrira une porte à la rémission de vos maux...... enfin c'est ce que j'ai cru entendre ou ce que j'en ai retenu.....
 
#5
Les psys ont parfois des idées bien arrété !!!!! j'ai eu l'occasion d'entendre : " dites vous que toutes ces nouvelles approches, votre hypnose en l'occurence, ne vous permettra jamais de guérir, seule une analyse menée au bout vous ouvrira une porte à la rémission de vos maux...... enfin c'est ce que j'ai cru entendre ou ce que j'en ai retenu.....
Il prêche pour sa paroisse et avoir la seule méthode qui marche. On sait bien que c'est faux
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
#10
C'était beau.

En ce moment je lis les "paie ton psy"... horribles contre-exemples, le comble :(
Par contre pour les patients victimes ça peut être un exutoire et une manière de se libérer et de ne plus porter ça en soi, de le déposer à l'extérieur.
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'Équipe
#11
Le comble d'un psy serait que son propre patient lui fasse découvrir qu'il a des problèmes d'origine psychologique :D
Le super comble serait que le patient arrive à soigner son psy :cool:
Le méga comble serait que l'ancien patient devenu maintenant psy aurait comme meilleur patient son ancien psy :rolleyes:
 
#12
Le comble d'un psy serait que son propre patient lui fasse découvrir qu'il a des problèmes d'origine psychologique :D
Ca c'est possible
Le super comble serait que le patient arrive à soigner son psy :cool:
Ca c'est encore plus super possible
Le méga comble serait que l'ancien patient devenu maintenant psy aurait comme meilleur patient son ancien psy :rolleyes:
Ca c'est méga 10000 fois possible
 
#13
Je m'inscrit en faux Clémence, en fait ce que je suis en train de résoudre en ce moment, c'est justement tout ce qui est remonté à la surface à une certaine époque, et qui est resté là, de façon latente, sans jamais y être et sans jamais disparaitre. Le tout entre deux eaux, entre deux images, entre deux invasions, entre deux souffrances. Alors J'ai fait un choix, celui qui ne guéri pas, mais qui me fait retrouver confiance en la vie....
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#14
De savoir qu'il est un super psy et qu'il se soigne tout en soignant les autres...
= la plus belle auto- injonction thérapeutique ?
:cool:

CF : Christophe André :
" les psys se confient pour vous aider à trouver l'équilibre intérieur "
22 témoignages auto-biographiques de psychiatres qui racontent comment ils sont devenus des "pros" +++
:)
Peut être qu'un psy (qui a un problème psy) peut devenir un psy ( qui sait gérer les problèmes psy) car devenu psychothérapeute?

Et qu'entre psys (co-thérapeutes) ils réglent alors leurs problèmes psy (personnels) à travers les problèmes psy de leurs consultants, et ce ensembles, en intervision ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#15
Je m'inscrit en faux Clémence, en fait ce que je suis en train de résoudre en ce moment, c'est justement tout ce qui est remonté à la surface à une certaine époque, et qui est resté là, de façon latente, sans jamais y être et sans jamais disparaitre. Le tout entre deux eaux, entre deux images, entre deux invasions, entre deux souffrances. Alors J'ai fait un choix, celui qui ne guéri pas, mais qui me fait retrouver confiance en la vie....
Ça s'appelle surfer sur les vagues ?

;)
 
#17
Normal Souce, puisque chaque patient étant unique, chaque patient augmente en fait les compétences de son psy..... donc chaque patient et le prof de psy de son psy........ mais chut ! ça le psy ne le sait pas, il est tellement sur de lui.
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut