1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Les cybercondriaques

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par surderien, 1 Septembre 2010.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    « Les cybercondriaques, la nouvelle plaie des toubibs »

    Libération

    Libération consacre une page et demie aux « cybercondriaques, nouvelle plaie des toubibs ». Eric Favereau remarque qu’avec « l’essor de l’autodiagnostic médical sur le Web, lors des consultations, les médecins doivent désormais convaincre autant que guérir ».

    Le journaliste se penche ainsi sur ces « patients qui arrivent chez leur médecin en ayant en tête un diagnostic glané sur le Net, surdocumentés sur leur pathologie comme pour un grand oral. En face, des toubibs qui s’en agacent, maudissant la Toile… ».

    Eric Favereau explique : « En ligne de mire des praticiens, les forums des sites de santé généralistes. […] Ce n’est pas le contenu rédactionnel, rédigé par des journalistes scientifiques ou des médecins, qui les irritent, mais bien ces espaces communautaires où foisonnent des informations souvent non vérifiées et anxiogènes à souhait ».

    Le journaliste observe que « si le médecin reste la source principale d’information, Internet est devenu le deuxième moyen de s’informer. A égalité avec les proches, mais devant le pharmacien. […] Les deux tiers des internautes fans de sites médicaux n’en font pas état lors de la consultation », poursuit Eric Favereau.

    Jacques Lucas, vice-président du Cnom, remarque que « les ragots de santé ont toujours existé. […] Il y a 20 ans, nous étions dans un rapport paternaliste : le médecin avait l’autorité sur le patient, car il savait. Désormais, la relation reste de confiance, mais n’est plus aveugle, puisque le patient peut croiser ses sources ».

    Le responsable estime que « les professionnels de santé doivent aller là où se jouent les enjeux. Les deux tiers des Français interrogés se rendraient sur le site de leur médecin s’il en avait un, et 35% des personnes ne consultant pas sur Internet pourraient le faire si leur médecin disposait d’un site ».

    Eric Favereau conclut toutefois que « très peu [de médecins] connaissent le contenu des sites de santé grand public. La raison invoquée ? Le manque de temps, tout simplement ».




    Et ici une excellente image du miroir thérapeutique…

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    :roll:
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    le temps... il se prend... s'ils n'arrivent pas à prendre de temps c'est qu'ils ont du mal à dire non... dans ce cas, attention à la mal-à-dit
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    :4:

    C'est sûr que 5/10 mn maxi par personne toute la journée, ils sont épuisés pour prendre connaissance de ce qui se passent hors de leur cabinet... :?
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    moi cela ne m'étonne pas, c'est flippant de vois des patients comprendre soudainement le vocabulaire, la taxonomie, et les alternatives possibles,

    on est soudainement moins dans le "je déteint la vérité"
    on est moins dans l'autorité de celui qui sait.
    une grande majorité de toubibs disent ne pa vouloir perdre leurs temps a expliquer et convaincre...
    pire nombreux sont ceux qui se braquent et isent ne pas vouloir "discuter des options, vous faites ce que je dit ou allez voir un confrère.
    une manipulation efficace

    alors que beaucoup de jeunes sont prêt a cela.

    seulement voià il s'agis pas d'eux mais se soi, il ne s'agis pas d'une pathologie, mais de votre mal.

    je suis effaré des témoignages sur les forums psy,
    les entretiens mensuels avec "son" psy ne tourne que sur une seule chose
    s'assurer que les médicaments sont pris, convaincre du bon choix, vous les faire prendre coûte que coûte, pour nombres de patients renoncer et c'est l'internement...
    en général après quelque séjours le patient comprend !
    de plus ces "traitement" entraîne une forte dépendance c'est un hasard ?
    en fait il y a pas de traitements...
    tous sont sédatif ! wy ?
     
  5. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Il se trouve que j'ai eu à faire avec la médecine cette semaine et que je me suis fait une crise de cybercondrie hier soir, suite à la lecture des effets indésirables de mes médicaments et croisement avec info sur internet. La crise est passée quand j'ai eu mon médecin au téléphone.

    Cela dit après réflexion cette crise a fait remonter chez moi des questions plus profondes (voir existentielles) auxquelles, aujourd'hui bien plus conscient qu'hier, je peux faire face avec plus de sérénité, il ne faut juste pas avoir peur des montagnes russes.

    a+
     
  6. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    oui la peur des montagnes russes!!!!!
    ou serai ce un mal être plus profond en rapport avec notre style de vie?
    cette angoisse du temps! qui dans notre société est exploitée....
    pour vendre une pseudo solution....( puisque temporaire-montagnes russes!)
    sans la résolution par la découverte de la vrai raison!
    la vrai raison étant la raison du client pas du thérapeute!