l'essai de "catalepsie" de Castorix

Discussion dans 'Sophrologie - Bien être et Développement Personnel' créé par katia (zoulouk), 25 Août 2011.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Allons y !

    Castorix a écrit:

    Faites l'essai maintenant, approchez un tabouret à 1,40m de votre lit, placez au milieu du tabouret le milieu d'entre vos omoplates et les pieds sur le bord du lit, vous verrez comme c'est aisé de tenir en faisant la planche et regardant le plafond (même les bras bien le long du corps ; alors qu'en transe les bras descendent un peu plus).

    Si vous avez deux amis auprès de vous, et deux tréteaux dans le garage, placez un coussin sur chaque tréteau pour votre confort et faites-vous placer dessus vous verrez le même résultat !
    Simplement il ne faut pas placer l'appui sous la nuque mais un peu plus bas, près d'entre les deux omoplates.


    Je vous mets au défi (je blague) de nous dire que vous n'y parvenez pas, transe ou pas ! (ce serait une controverse de politicien ?! )
    Car chacun peut essayer et ainsi voir le mythe qui, lui, ne tient pas...


    Je viens de tenter l'expérience (sans transe) avec un nounours sur le ventre et j'y suis parvenue. Par contre il vaut mieux placer les omoplates sur le lit (plus confortable) Ca marche pareil entre deux tabourets, et plus le support parait etroit, plus c'est impressionant.


    Par contre il y a plus confortable comme position :wink: , et on ne risque pas de se faire mal, on est très près du sol, et il suffit de poser son fessier en premier par terre.

    C'est crevant rapidement, mais bon en ah on devrait même pouvoir reussir à tenir un bon moment ? Combien de temps ? Un defi ?
    Si on a des problèmes de dos, s'abstenir.

    Comment se muscler gratuitement et expérimenter une transe. :lol: Merci Castorix

    Au passage ça en fout un coup au moral, c'est démystificateur !
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Ah ben dis donc... Je ne savais pas. :shock:
     
  3. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530
    Je suis très étonné de votre étonnement!
    C’est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’être en transe pour faire ce genre d’expériences,
    Comme il n’est pas nécessaire d’être sous hypnose pour marcher sur des braises
    ou encore s’étendre sur une planche de clous.

    Mais prenez une personne non hypnotisée, elle est debout, dites-lui de se raidir au maximum car
    on va la placer entre deux chaises. Deux personnes sont à côté d’elle et vont essayer de la porter.
    Le sujet est droit comme un i, mais vous verrez qu’il ne se laissera pas facilement tomber en
    arrière tout en restant droit, probablement par crainte, par manque de confiance,
    ou encore par manque d’entraînement.
    Il faudra peut-être s’y reprendre à plusieurs fois, mais c’est tout à fait réalisable.

    Maintenant, faites l’expérience avec une autre personne, mettez là sous hypnose.
    Dites-lui que son corps va se raidir et deviendra aussi dur qu’une barre de fer... et faites des suggestions
    comme : tout se passera très bien etc.
    Là, l’expérience marchera du premier coup, et bien plus efficacement.
    Les suggestions auront fait leur travail.

    L’hypnose dans ce cas permet simplement de supprimer tout ce qui pourrait être un frein
    (autosuggestion : ça va rater etc.) à la réussite de l’expérience…
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Pour réussir en somme, cette expérience il suffit de ne pas avoir peur.

    Et pour un gars qui s'asseoit sur votre ventre, c'est idem ?

    Pourrais je demander à quelqu'un de s'asseoir sur moi ?
     
  5. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonsoir Oratorioo,


    Votre explication est des plus intéressante, mais d'après moi, vous oublié quelque chose de fondamental en Hypnose.

    La situation peut être hypnotique en elle-même. C'est d'ailleurs ce que tous bons hypnotiseurs doit savoir créer; c'est malheureusement actuellement l’ une des lacunes des hypnotiseurs.

    J'ai déjà marché sur les braises et fais marcher d'autres personne sur un tapis de 10 mètres de long (personne n'avait été mis sous hypnose). A ma connaissance, toutes personnes ayant réalisé cette expérience se sentent dans un état second quand elle passe sur la tapis. D'ailleurs certains ont des brûlures sous la plante des pieds et ne sentent aucune douleur, ce qui n'est plus la cas, une demi-heure après.
     
  6. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonsoir Oratorioo,


    Votre explication est des plus intéressante, mais d'après moi, vous oubliez quelque chose de fondamental en Hypnose.

    La situation peut être hypnotique en elle-même. C'est d'ailleurs ce que tous bons hypnotiseurs doit savoir créer; c'est malheureusement actuellement l’une des lacunes des hypnotiseurs.

    J'ai déjà marché sur les braises et fais marcher d'autres personne sur un tapis de 10 mètres de long (personne n'avait été mis sous hypnose). A ma connaissance, toutes personnes ayant réalisé cette expérience se sentent dans un état second quand elle passe sur la tapis. D'ailleurs certains ont des brûlures sous la plante des pieds et ne sentent aucune douleur, ce qui n'est plus la cas, une demi-heure après.
     
  7. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Vous nous proposez de marcher sur les braises, accepterions nous de le faire ? Nous risquerions d'avoir peur.

    Nous risquerions de nous dire que nous allons nous bruler (evidemment sans qu'il y ait d'artifice)

    Par contre je sais que parfois, juste après un truc sensé être douloureux, on n'a pas mal, tellement on est médusé de la situation. Pour une fracture, je me suis vue prendre l'os, et le remettre en place à la main. Deux fois. J'étais terrorisée de le voir ainsi pas à sa place, par contre pas une larme, ni douleur pendant quelques temps, dizaine de minutes ou un peu plus. Mais après !

    Comment ils ont fait les gens pour accepter cette expérience ?

    Car il y a l'avant (y aller), le pendant (hum) et l'après (aie ! )et sans hypnose ????

    Et je crois qu'on se brule les papattes ! A finir à l'hosto :cry: ?
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Vous êtes étonné? C'est que je n'ai même pas 5 ans d'expérience en hypnose et que je continue d'apprendre. Je suis surtout psychanalyste moi. L'hypnose pour moi est vraiment et seulement un outil thérapeutique dont je ne connais pas encore toutes les possibilités. Je ne me suis pas attardé aux techniques surtout employées en spectacles.

    Thérapeutiquement par contre je les connais pas mal :wink:
     
  9. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530
    Pour moi aussi, Léo, l’hypnose est essentiellement thérapeutique, et dans ce domaine vous avez plus d’expérience que moi. J’approfondis tout ça depuis quelques mois seulement. Je suis nutritionniste de
    formation.
    En revanche, mes premières expériences d’hypnose datent d’il y a plus de 20 ans.
    J’ai commencé comme font les petits jeunes de ce forums.
    C’est une très bonne école de pratiquer les inductions rapides, le reste paraît beaucoup
    plus simple par la suite (et de ce fait on s’ennuie aussi parfois dans les séminaires d’hypnose éricksonienne quand on passe à la pratique des inductions!)

    Marc, je comprends ce que vous dites concernant l’état second des « marcheurs sur les braises ».
    En effet, on peut créer un climat particulier propice à renforcer la confiance en soi pour se lancer
    dans ce genre de défit.
    Mais, physiologiquement, il n’y a pas beaucoup de risque de brûlure en marchant à un certain
    rythme…

    Katia, je vous déconseille de faire assoir quelqu’un sur votre ventre, votre corps posé sur deux chaises!
    Ou en tout cas, allez voir un bon ostéopathe après, parce que ça peut faire du dégât ce genre de chose, et pas forcément juste après l’expérience.
    Cela dit, il est certain que sous hypnose l’expérience serait beaucoup plus concluante qu’à l’état
    d’éveil…
     
  10. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonjour,


    Tout l'intérêt de la marche sur le feu c'est d'apprendre à transformer ses peurs en énergie. Dans ce cas précis c'est la peur d'être brûlé grièvement. La chaleur qui se dégage du tapis de braise est quasiment insupportable pour ceux qui se trouve tout près de celui-ci . Toutes les personnes que je connais qui ont fait cette expérience, même ceux qui l'on refaite plusieurs fois, ont peur. C'est parce qu’à un moment précis ils sont parvenus à transformer leur peur en énergie qu’ils peuvent s'élancer d'un pas ferme sur le tapis de braises ardentes.
    Certains n'auront pas su transformer complètement leur peur, ils auront une marche peu assurée et se brûlerons légèrement, en général au 1er degré. D'autres, très rares ne parviendront pas à transformer leur peur et ne traverseront pas le lit de braise.
    De part mon expérience, je pense que si une personne n'éprouvait pas de peur devant le lit de braise et donc ne pourrait pas transformer celle-ci, cette personne se brûlerait.

    Les séminaires de marche sur le feu se font en groupe. Ce facteur est très important.


    A titre d'exemple :
    Une personne qui était enseignante pour les enfants de cm1 et cm2 était gênée de prendre la parole devant ses élèves. Elle y parvenait toutefois assez facilement. Le problème était de prendre la parole devant des adultes et entre autres, lors des réunions des parents d'élèves. Elle rougissait, et même de temps en temps elle bégayait.

    Elle me demanda de participer à un de mes séminaires. Devant le tapis de braise elle sacrifia mentalement sa peur de parler en public et marcha sur le feu d'un pas décidé, elle ne se brûla pas. A la sortie du tapie elle fut toute euphorique.

    Un mois plus tard j'eus de ses nouvelles, elle m'indiqua que maintenant parler en publique lui était même agréable.
     
  11. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    et marcher sur la mer :) ?
     
  12. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    ouai ces séminaires avec a la fin ce genre de convincer
    est une mode des années 80 de différents gourous dont Salomé.

    c'est des techniques new- age qui fait très souvent des dégàs .
    notamment ces trucs en entreprises,il y a lieux d'être prudent.
    la personne qui en a rien a foutre, qui a peur est manipulée par léffet de groupe mais surtout par les perspectives de la perte de son emploi
    tout cela pour créer des équipes plus soudées et plus productives.
    je me rappelle d'un séminaire qui se finissais par un saut à l'élastique...
    une dame a refusé dès le départ, elle a assisté quand même au séminaire obligée, ensuite elle est partie le dernier jour....
    un mois après elle a été virée...
    2 mois après ca été le suicide .

    le groupe n'est là que pour forcer la personne à l'engagement...
    l'effet de groupe est le plus souvent pathogène et est mal vécu par l'être ensuite...
    prudence avec ces techniques
     
  13. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6528
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    çà me rappelle des techniques high tech de formatage d'un entreprise multinationale racontée il me semble dans un film "la firme"

    çà finit par être "la ferme"

    une dépersonnalisation dans une standardisation bien structurée bien cadrée, incontournable et terminale.

    pas d'expression individuelle originale.

    pas de décadrage possible.

    comme dans la démarche référentielle d'assurance qualité ...

    comme dans la scientologie ...

    :twisted:
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    C'est dommage de se suicider pour un saut à l'elastique quand on est cadre et qu'on peut retrouver un autre travail Et même si on n'est pas cadre.

    Bon personne ne m'a forcé à m'allonger entre deux chaises, et tout a bien été.

    Le fait qu'une expérience soit contrainte et non volontaire change tout. Enfin, attendons le retour de Marc 1963, mais une personne qui ne veut pas marcher sur des braises, m'étonnerait qu'elle le fasse ! Et ce n'est pas vraiment courant de faire ça.

    Et en outre je ne sais pas si c'est sans danger.. il faudrait que je vois pour croire.. car j'ai déjà mis ma main sur le poele à bois, petite et je l'ai vite enlevée, et il y avait une brulure. Les braises, c'est chaud !
     
  15. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Ouais... Comment peut-on mettre son absolu dans un simple job? Ben la réponse est simple. C'est qu'on en a pas d'autres...

    Alors, petite leçon du prof Lavoie :wink:

    Si vous ne trouvez pas votre absolu en vous, y'a plein de gens qui vous en trouverons un et, oh surprise, ce ne sera pas à votre avantage mais à leur avantage, pécunier, la plupart du temps. L'on vous pressera comme un citron et l'on vous crissera au poubelles.

    L'on s'engage pour travailler dans une boite qui est nommément et assurément "à but lucratif" (noter qu'il n'y qu'un seul et unique but) et l'on y met son âme? Ben voyons... Réveillez vous. C'est peut être là qu'entre en jeu le principe de l'hypnose dite "humaniste" de Mr Lockert...Déshypnotisez vous bon sang! :roll:
     
  16. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    De plus, j'en profite pour réitérer ce qui m'écoeure royalement dans l'utilisation de ces techniques de style Robbins et PNListe. L'exploitation de ces choses en entreprise.

    C'est franchement dégueulasse. Toute une organisation en séminaires juste pour foutre plus de sous dans les poches des actionnaires. Et on y met le paquet...Comme dans les sectes. L'énergie positive se confond avec l'énergie requise pour être productif. C'est carrément abject à mon point de vue.
     
  17. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    je tiens pas a peindre le diable sur la muraille :lol:

    il y a l'effet de groupe marc le dit lui même, tu cours le risque de te faire exclure du groupe ou de te faire rejeter.

    et détrompe toi le coup des braises c'est le trend du moment il y a un nombre incroyable de ses stages de développement personnel sur quelques jours.
    c'est pas toujours expliqué mais le dernier jour ca fini à tous les coups par les braises.

    à l'époque ca m avais intrigué ce truc, j' y ai vus une sorte de secte.
    ca m avais amusé de voir du fric investit dans un truc pareil alors que tout le monde se débattait avec des salaires de misères et un énorme turn over dans l'entreprise.
    les anciens regrettait cet époque .

    je venais d' entrer dans cette entreprise, j'ai donc pas fait ce truc sur 4 jours mais j'ai été forcé a participer a certains ateliers pour me conditionner et me faire connaître, prendre ma place ...
    un atelier de paint ball ou je fus laminé en 5 min, ne connaissant personne je ne savais pas les stratégies donc 5 min ou j'ai servis d'exutoire, de bizu
    ensuite je devais le faire une fois par semaine j'y ai jamais foutu les pieds
    pas de perspectives d'avancement ou d'augmentation de salaire sans !
    j'ai immédiatement quitté toutes relation sociales induite par cette boite pas de participation aux pots et multiples grillades...

    le lendemain il y avais l 'atelier des secrets, 5 heures avec deux pseudo thérapeutes et un gas des RH ... avec le recul en bref :
    établissement de la confience 2h de discution puis un a un nous somme invité a retirer notre carapace au propre comme au figuré.
    en se mettant a poil en face du reste du groupe .
    après quand tout le monde a été nu on devais confier un secret un truc dont on et pas fière, un échec, un problème ...
    le groupe pardonnais et ensuite on devais plonger dans l'eau glacée du lac probablement pour nous laver métaphoriquement :twisted:

    par la suite, a chaque fois que j'avais une demande, on me parlais de ce que j'avais confié, je suis resté dans ce schéma durant des années.
    mais comme les cadres changeais rapidement, au bout d'environs 5 ans cela s'est tassé.

    dans la petite boite ou je suis actuellement je suis sans arret sollicité pour participer a des soirées offertes par le patron.
    au quel j'échappe facilement en demandant a chaque fois combien il payent pour que je viens ... :p
    j'évite tout contact et tout engagements, utilisation continue du répondeur, évitement, je fait mon job, je m engage pour le client et pas pour eux !
    cela me rappelle un sujet sur les toxiques...

    leo dit: C'est qu'on en a pas d'autres...

    c'est exactement cela
    l'esclavage moderne...

    mais bon tout cela n'est que des histoires, de la parano
    que l'on vis pourtant de façon quotidienne, sans sans vraiment d' en apercevoir, c'est cela la psychologie moderne, c'est son but ....
    et les "humaniste font leurs entrés la dedans avec leur techniques visant a induire des croyances en une entité supérieur et nous inciter a lâcher prise...
    un truc efficace en addictologie probablement impossible d'y résister ou même de s'en rendre compte sur une semaine de spécifiquement vague et de saupoudrage et ou tout le monde ressort complètement boosté.

    tout le monde trouve cela génial et le tour est joué l'esprit critique n'est plus là et personne ne se pose des questions sur les buts, c'est si génial.
     
  18. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530
    Jean, ce que vous relatez là est sidérant!
    Se foutre à poil devant les collègues du boulot! Mais comment peut-on accepter une chose pareille ?
    Nous sommes là dans la manipulation, mais personne ne s’est rebiffée lors
    de cette réunion très spéciale ?
    C’est sous le coup de la loi d’organiser un truc pareil...
     
  19. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Je viens de lire le message de Jeangenève, sidérant en effet, je me demande néanmoins pourquoi cela arrive à certaines personnes et pas à d'autres.

    Y a pas longtemps, une jeune femme de 25 ans m'exposait ses problèmes et me racontait une histoire professionnelle presque aussi dégradante que celle de Jean qui l'avait fortement traumatisée. Et quand je lui ai demandé pourquoi elle avait accepté ce poste ayant lu les clauses du CDD de 6 mois (20 pages...à fuir sur le champ) elle m'a répondu qu'elle était dans une mouise financière et qu'elle n'avait pas le choix... j'étais un peu étonnée étant donné que son petit ami travaillait, bref par la suite j'ai appris que son éducation stricte et rigide l'obligeait inconsciemment à accepter parfois des choses inacceptables... :roll:
     
Chargement...