L'hypnose entre à l'hôpital...

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par surderien, 18 Juillet 2012.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
  2. Street Hypnose

    Street Hypnose Membre

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Messages:
    317
    J'aime reçus:
    43
    Points:
    3080
    Il était temps ! :lol:
     
  3. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    petit navire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
     
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Encore une fois, c'est très bien... Mais je me méfie. Quand l'on parle "d'encadrement" c'est que l'on parle de pratique contrôlée, mais contrôlée par qui? Comment? Avec quels a-prioris et prémisses? Celle de la médecine et psychologie officielle? Combien d'hypnothérapeutes compétents risquent de se voir perdre le droit légitime de pratiquer l'hypnose à des fins thérapeutiques?
     
  5. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je suis d'accord, je pense que ce n'est pas innocent si le milieu médical commence à s'intéresser à l'hypnose en milieu hospitalier... pour eux un marché financier reste un marché porteur... :roll: et surtout du pouvoir de contrôle...
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    je pense que vous êtes en polémique parano

    l'hypnose a eu un mal fou à pointer son nez auprès des médecins qui sont trés cartésiens

    les médecins qui disaient pratiquer l'hypnose ont été trés longtemps considérés comme des originaux et encore maintenant, et ils le font sans le dire sous couvert de "l'entretien motivationnel"

    cela étant, je pense que l'engouement médiatique va retomber et que cette technique continuera de faire partie "discrétement" du multidisciplinaire pour ceux qui la pratiquent déjà depuis longtemps

    je suis convaincu qu'elle doit rester une pratique complémentaire dans le cadre d'une profession de soin cadrée, et pas une discipline à part entière !

    8)
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Je ne crains pas que les médecins se mettent à pratiquer l'hypnose en chasse gardée légale. Je crains qu'ils établissent des normes ou, par exemple, il faille être un psychiatre ou psychologue avec doctorat pour la pratiquer légalement. Ou que l'état établisse des diplômes et cursus hermétiques, où ce qui est différent ne sera pas seulement anathème médicalement mais de l'hérésie au point de vue légal.

    Ici, l'ordre des psychologues du québec a usurpé le droit de décider qui est psychothérapeute et qui ne peut pas l'être. Je ne voudrais pas que cela arrive avec l'hypnothérapie
     
  8. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    paul et mickey discutent dans un cabinet médical....
    paul dit je suis inquiet....
    mickey le doc répond:
    vous êtes paranoïaque....
    vous voulez des médocs ou un petit coup d'hypnose?
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Il suffit que l'hypnothérapie ne soit jamais validée comme spécialité à part entière !

    Comment décadrer sécuritairement et dissocier hypnotiquement des malades si l'on est pas soi-même clairement structuré dans un cadre de santé thérapeutique sécurisé ?

    Que les psychothérapeutes et les professionels de santé l'utilisent dans le cadre de leur fonction précise ( notamment diététiciens, psychologues cliniciens, orthophonistes...) reste totalement logique !

    De toute façon, pratiquer de la thérapie ou de la psychothérapie sans un niveau minimal de formation de santé ne sera plus licite dans les critères de validation des pratiques professionnelles européennes.

    De là à envisager un consensus mondial, ce sera pour un peu plus tard.

    Ce consensus évitera les dérives actuelles qui ne sont pas que liées au simple business mais à l'inconscience de nombreux pratiquants au rabais, hors cadre légal contrôlé.

    Et à l'heure de la survalorisation des diplômes scientifiques, vouloir protéger des pratiques hors cadre controlé ne vous paraît donc pas des plus anachronique et anarchique ?
     
  10. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    C'est à dire qu'en tant qu'autodidacte sérieux, je suis déchiré. J'avoue bien candidement que j'aurais peine à référer un patient ou client à un praticien autodidacte moi-même, à moins de connaître l'étendue de ses connaissances.

    Cependant il m'est arrivé de référer des gens à un praticien bardé de vrais diplômes et d'être vraiment déçu, voire choqué de constater des incuries. Il m'arrive souvent de recevoir en consultation des gens bourrés inutilement d'ordonnances ou de concepts douteux donnés par des professionnels bien reconnus.

    EN THÉORIE, il serait excellent de pouvoir contrôler l'exercice de pratiques comme l'hypnothérapie ou la psychothérapie et ainsi de suite mais EN RÉALITÉ, qui établira les paramètres? Qui possède LA vérité? En ce moment, ceux qui déclarent la posséder, avec la complaisance de la société, sont tout autant, sinon plus, truffés d'incompétents, de cupides et même de déments que ceux qui ne sont pas reconnus par cette même société. L'anarchie, elle est déjà installée.
     
  11. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Reste que le terme de thérapie est censé concerner le traitement de véritables affections organiques, et qu'il est nécessaire qu'il soit exercé par un somaticien officiel !

    et que lorsque l'hypnose sert d'outil complémentaire lors de gestes techniques invasifs souvent répétés en service de soins, la rigueur nécessaire pour en user la fait se rapprocher des protocoles utilisés en anesthésie

    Dans le cadre des pathologie psychosomatiques et des troubles psycho comportementaux, la suggestion et l'entretien empathique et motivationnel sont au premier plan : l'hypnose n'est qu'un moyen un peu plus subtil et plus rapide pour y parvenir

    Reconnaitre l'utilisation d'outils hypnotiques pour l'arrêt du tabac, du stress, de l'anxiété, des tocs des insomnies des phobies, des verrues et des autres troubles psychosomatiques, comme une "hypnothérapie" officielle me semble vraiment abusif, ces troubles psychosomatiques de base ayant toujours été pris en charge antérieurement dans le cadre de la psychothérapie classique.

    Mais
     
  12. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    ha, j'ai du me tromper, en lisant que les verrues ne sont que l'avatar d'un virus du type papilovirus .
    et que les personnes qui y sont jamais exposée n on jamais de verrues.
    c'est dingue l'hypnose.

    la médecine institutionnelle me sidère de plus en plus et j'ai de plus en plus de pêne à croire ...
     
  13. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    S'il n'y a pas de remède miracle dans la médecine institutionnelle, les hypnocharlatans vous diront tout le contraire en ce qui concerne leur thérapie !

    Dans une controverse envoûtante ils feront alors tout ce qu'ils voudront de la personne, en la sidérant mentalement,

    exactement comme vous vous le dites des manipulateurs institutionnels !


    L'outil essentiel des charlatans c'est bien leur hypnose !

    Les thérapeutes honnêtes le savent.

    8)
     
  14. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je partage totalement ce que vous dites Léo ainsi que le message par la suite.

    Egalement de mon côté j'ai remarqué des aberrations médicales...

    Surderien vit dans son monde médical sécurisé, et a du mal à sortir de son carcan hypnotique hospitalier...
     
  15. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Oui et on constate souvent l'effet inefficace...

    Je trouve plutôt que c'est votre discours qui est abusif...

    Sur un post de ce forum, une femme disait qu'elle était suivie par un psychanalyste depuis 10 ans, au final elle est toujours avec les mêmes troubles même si elle a compris le pourquoi du comment, cela vous semble normal ?...
    Combien de personnes consultent des psy conventionnels pendant des années sans beaucoup d'efficacité... Donc ces psy auraient droit à l'hypnothérapie et pas les autres ?
    Il est évident que l'hypnothérapie dans certaines écoles est plutôt orienté hypnose de spectacle, sans avoir la moindre connaissance de la psychopathologie, alors là oui c'est pas de la thérapie pour moi...

    Toujours les mêmes gueguerres, le pouvoir, l'argent, l'industrie pharmaceutique, enfin bon toujours le même discours...

    Donc encore une fois je partage les interventions de Léo sur ce post, ligiférer OK mais par qui ?
    Perso je pense que les hypnothérapeutes (indépendants) incompétents n'ont pas de patients tout simplement, puisque dans ce métier c'est beaucoup le bouche à oreille, ou avoir de très bonnes relations...
     
  16. undy

    undy Membre

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1730
    Localité:
    Villeurbanne (France)
    Je suis le seul à avoir l'impression que certaines personnes disent exactement la même chose, mais arrive à entrer en conflit en faisant comme si les autres disaient le contraire?
     
  17. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Surderien vit dans son monde médical sécurisé, et a du mal à sortir de son carcan hypnotique hospitalier...


    Tout concourt dans la société Française actuelle à garantir une médecine de qualité, accréditée et capable de justifier de la légitimité des dépenses.

    Alors oui, votre reproche c'est un point d'honneur pour le médecin hospitalier que je suis !

    l'hopital public reste la structure d'accueil et de soins ouverte 24H/24H sans aucune discrémination malgrés les risques de violences verbales et physiques

    quotidiens envers les soignants, mais heureusement ils assurent pour la solidarité du pays !

    Un carcan bien utile en cas de plan blanc, rouge et orsec !

    Mais les hypnosants névrosés, bien protégés dans leur lit douillet peuvent continuer de polémiquer : ce seront toujours eux les plus exigeants

    :lol:


    et dire qu'on a la patience de les écouter !

    :?
     
  18. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    :4:
     
  19. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    Et surtout de se justifier :roll:
     
  20. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    C'est de la distorsion cognitive, et cela aboutit à ce que ces personnes sont sans cesse en contradiction avec elles-mêmes,

    tout en accusant l'autre d'être à l'origine de cette contradiction,

    et sans se rendre compte que le besoin de leur hypnose, c'est d'être dans ce permanent conflit : dans une guerre (hypnotique) sans fin !


    Et malheur à ceux qui se prennent à leur jeu.

    Et malheur à ceux qui ne se prennent pas à leur jeu.

    Déprimant.

    :(
     
  21. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    jamais vous ne parlez de vous ou de votre pratique....

    toujours en train de critiquer la passion des autres !

    ce manque c’est le manque d'un drogué!



    De ma pratique, j'en ai partagé ici nombre de cas, mais cette pratique ne convient pas à certains polémiqueurs chroniques,

    qui trouvent, sur ce forum, un ping pong de base au plus juste de leur hypnose.


    Moi, ma pratique me rend heureux et les malades aussi !

    Il est vrai qu'au 12 ème jour de permanence non stop pour l'hôpital, mon hypnose se doit de tenir la route : encore 6 jours...

    et puis ce seront les vacances : la sortie du toxico de son carcan hospitalier ! Enfin !


    et merci pour cette petite pause hypnotique...

    car finalement, pas besoin de faire des conférences, pour partager ses certitudes...

    que l'hypnose est bien un piège

    qui depuis bien longtemps a aussi envahi l'hôpital !


    Dans le temps, on appelait cette hypnose, la vocation...

    Désormais, d'autres l'appellent le business.

    :roll:
     
  22. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Comme vous dites Surderien, déprimant et/ou sécurisant pour vous votre discours... :? Sortez un peu de votre bulle...
     
  23. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    je ne suis pas OK, EPHEMERE.

    je perçois un surderien avec un coup de mou.

    toutefois je crois bien que c'est inconprénsible de bosser 12 jours 12 heures par jours, encore que 12h c'est bien en dehors de la réalité.
    un truc qui ne risque pas de vous arriver.

    l'hypnose est à l'hôpital probablement depuis toujours.
    en fait, sur bien des point.

    toujours et interminablement sources de tensions et de conflits
    l'hypnose est à tous les étages.
    je ne sait pas comment comment faire autrement, par exemple avec des patients comme moi .

    je suis toujours autant impressionné de l'état de régression dans le quel tombe les patients rapidement, c'est certes encouragé.
    putain si cela met de l'huile dans les rouages.

    ça me choque, me révolte et si plus tard on ne se souviens pas trop bien c'est pas plus mal ... finalement .
     
  24. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    le coup de mou c'est de voir la polémique de certains contre le structurel de soin, les médecins, le législateur, etc...

    et que l'individualisme auto-hypnotique va à l'encontre d'une solide cohésion sociale.

    Plus facile d'être contestataire que conciliateur, d'être troll que modérateur !

    Pour moi si l'hypnose permet de dissocier, c'est pour mieux se restructurer en elle.

    comme dans une bulle, peut-être, mais pleine de transparence.


    c'est ce que moi j'aurais appris sur ce forum.

    Mais à chacun de voir son business perso.

    :roll:
     
  25. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Vous avez parfaitement compris le fonctionnement de votre bulle très hospitalière, et des bulles en général, Surderien,
    et vous y entrez et sortez selon votre choix !
    Ephémère est elle aussi dans une bulle, et pas très intégrative finalement, mais dont elle ne se rend pas compte !
    Alors ne vous acharnez pas sur elle (à essayer de lui faire comprendre)
    Vous avez montré la distorsion cognitive
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    elle met en double contrainte tous ceux qui se prennent à lui répondre,
    - s'ils sont d'accord avec elle, c'est qu'ils fonctionnent bien, comme elle...
    - s'ils sont contre elle, c'est qu'ils fonctionnent mal, pas comme elle...
    Tout est donc là !
    Bonnes vacances.
     
  26. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Je rappelle que mon seul propos était d'exprimer une crainte à l'effet que si l'hypnose devenait acceptée et même pratiquée par les médecins, psychiatres et psychologues, la société, et l'ego surdimensionné qu'elle donne avec complaisance à ces derniers, pourrait faire émerger le risque d'une réglementation abusive qui couperait l'herbe sous le pied à d'excellents thérapeutes qui ne font pas partie de cette soi-disant élite.

    Personnellement, je n'avais même pas pensé à Mr Surderien en tant que médecin; c'est un détail que j'oublie tout le temps.

    Ceci dit, j'ai le plus grand respect pour certains médecins, tout en ayant constaté, en tant que "client" du système de santé moi-même, que les doctorats ne sont pas garants du jugement de l'intervenant, qu'il soit médecin généraliste ou spécialiste comme les psychiatres.

    Je déplore aussi la latitude dont "jouissent" les psychiatres qui peuvent faire des semblants de psychothérapies et psychanalyses sans avoir passé eux même par un processus thérapeutique comme la plupart des psychothérapeutes et les psychanalystes. Et puis, bon... Il n'ont pas le temps, finissent par médicaliser et donner des ordonnances sous l'oeil cupide et vainqueur des pharmas. C'est la même chose pour les psychologues. Ce n'est pas parce que l'on est psychologues que l'on est compétent en psychothérapie.

    Je déplore aussi que la majorité des psychologues (en tout cas, ici, au Québec) pratiquent le cognitivo comportemental sous sa forme la plus béhavioriste (lire bêbête) et que cela ne semble jamais donner grand chose comme résultat (ça va de soi de toute façon).

    Alors c'est sur tous ces constats que mon inquétude se base... Qui de ces gens là, jugeront de qui aura le droit de pratiquer l'hypnose thérapeutique? Que l'on interdise la pratique à des imbéciles, des sociopathes, des gens sans jugement ou des incompétents, je veux bien, mais qui jugera de la chose?

    En tant que client informé du système, je vote pour que l'on cesse de réglementer à gauche et à droite pour se donner bonne conscience et faire taire l'élite.

    Un bon matin, on ne pourra plus sortir de chez soi sans porter un casque de sécurité et on se rendra compte que la compagnie qui les fabrique sont devenu un autre puissant lobby.
     
  27. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    C est bien dans ce sens que je partageais votre point de vue Leo...
     
  28. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    moi aussi!
    de toutes façon , il s'agit ici de l’expérience du client!
    alors le positif et le négatif est nécessaire...
    c'est eux qui font la différence!
    les jeunes ,les vieux....les amateurs et ceux plus experimentés....ceux qui ont des resultats et ceux qui en ont moins... cette diversité est necessaire pour que le client puisse comparer!
    tant mieux si l'hypnose rentre a l'hosto....
    si les patients ne sont pas satisfaits ils deviendrons clients....
    tant que la réglementation ne spécialisera pas les thérapeutes hors medecine comme charlatans....
    nous avons de beaux jours devant nous!
     
Chargement...