1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

l'individualité

Discussion dans 'Esotérisme - Philosophie - Spiritualité - Arts' créé par xorguina, 5 Décembre 2010.

  1. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant


    Partage d'une pensée d'individualité.

    Elle peut également répondre à plusieurs questions que l'on peut se poser sur soi, pourquoi malgrès la volonté ça ne marche pas etc....


    Le mental dit : "Je veux être et faire (ceci-cela)", généralement dans un contexte limité de références externes : métier, argent, possessions, ou même attachement "spirituel" (groupe, autorité, bibliothèque), etc.

    Le coeur dit : "Non, c'est cela que tu es".

    Déterminer la différence entre le coeur et le mental est simple.

    La voie, c'est quelque chose qui se rappelle régulièrement à soi, depuis l'enfance. On dira "oui mais (le fameux "oui mais") j'ai eu envie d'être et de faire plein de choses, et j'ai fait plein de choses différentes, et maintenant je veux faire ceci, alors je ne sais pas". C'est normal.

    On a beau faire tout ce qu'on veut, il y a toujours quelque chose de particulier qui se rappelle à soi, régulièrement. On la met de côté pendant un certain temps (des mois, voire des années), elle refait toujours surface, un jour ou l'autre, par périodes. Si on la découvre et si y porte son attention, elle s'affine.

    Pour le savoir, il suffit de scanner son propre historique dans cette vie ou, mieux encore, dans d'autres vies (mais cette vie suffit, tout s'y trouve). Et observer ce qui nous attire toujours. Non pas par le conditionnement antérieur, mais par une petite voix subtile.

    Le test d'intégrité du galactique, c'est : être et ensuite agir !

    La définition du péché, par Scott Peck : manquer la cible !

    Et sur cette planète, dans cette société, tout, absolument tout est organisé pour le péché (pour qu'on rate la cible) généralisé et pour faire dévier de la voie individuelle. Pas seulement les organisations au sommet (ceux au "sommet" le sont effectivement... sur la pyramide inversée de la peur), mais aussi tout ce qui nous entoure, et à peu près tout le monde (car tout le monde vit dans l'hypnose collective). Tous tenteront de distraire de la voie (dis-trahere = tirer hors du chemin), même sur des sites ou forums. Il n'y a rien à justifier à qui vit dans l'hypnose et le conditionnement transformé en auto-conditionnement car on attire immédiatement le jugement (souvent hypocrite) teinté d'agressivité ainsi que des pièges divers. Ils sont la plupart du temps sous influence hyperdimensionnelle.

    Il s'agit de choisir entre le conformisme et le péché d'un côté, et l'intégrité personnelle de l'autre. C'est le grand test individuel de l'inframonde galactique
     
  2. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Bien, je continue de vous partager les discussions , questions qui se sont posés sur ce texte


    Citation:
    La voie, c'est quelque chose qui se rappelle régulièrement à soi, depuis l'enfance.../...On a beau faire tout ce qu'on veut, il y a toujours quelque chose de particulier qui se rappelle à soi, régulièrement. On la met de côté pendant un certain temps (des mois, voire des années), elle refait toujours surface, un jour ou l'autre, par périodes. Si on la découvre et si y porte son attention, elle s'affine.../...


    Affirmatif...
    Et choisir sa voie ne plait pas à tout le monde, forcément...Cela nécessite de pouvoir supporter, au moins provisoirement, une bonne dose de solitude...



    "Ils sont la plupart du temps sous influence hyperdimensionnelle."que veux tu dire par là ?

    En ce qui me concerne j'ai réussi à apprendre à ne pas me laisser entraîner par mes réactions aux "coups bas" tout en les prenant en compte pour mieux les comprendre en m'observant, ça m'a permis de lever bien des couches obscures en moi de plus en plus rapidement, et comble de la joie il ne faut pas beaucoup de temps pour que ceux et celles qui m'attaquent s'enfèrent eux même et livrent les dessous de leur perversion publiquement me permettant ainsi de renforcer la confiance encore trébuchante que j'ai de mes perceptions multidimensionnelles, c'est à dire la dimension de la personne, de l'âme, et de l'esprit, et le trafic du mental émotionnel la dessus, les dessins que ça fait et les différents "trous de vers" dedans...
    La fréquentation de ce forum et l'accent sur le travail de la Conscience au delà en deça et à travers nos limites à renforçé ma confiance dans ce processus ...
    C'est un peu comme le tir à l'arc zen, je laisse la cible devenir moi quand je lâche la flèche Vie...
    Tous les gros "péchés" que j'ai vécu sont des cibles perverses, j'ai eu beaucoup de mal à la lecture de Scott Peck "Les gens du mensonge", ce livre me décrivais des personnes que j'ai aimé et avec qui j'ai bouzillé ma vie... j'ai eu beaucoup de mal à me pardonner d'avoir ainsi "péché", et la vie que je mène ici maintenant depuis 3 ans me le fait vivre dans toutes les dimensions encores cachées... purge des charges sur les parois de mes cellules, maison bulle, oeuf cosmique, comique cosmique...

    ... c'est peut être pourquoi je pèche le thon avec des poires ^=^



    Citation:
    "Ils sont la plupart du temps sous influence hyperdimensionnelle."


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***



    La projection à l'identique se produit au même niveau. Quand il s'agit de niveaux différents, c'est un réflexe homéostatique alimenté par la peur collective et par les architectes du contrôle de l'esprit qui sont l'incarnation de cet (ces) égrégore(s) de peur collective. Il peut aussi s'agir d'êtres hyperdimensionnels négatifs dans l'hologramme.

    Le réflexe homéostatique s'opère contre celui qui est différent, qui en sait plus, qui a vu des trucs hors du commun etc. Qu'on ait vu un ange, un ovni, ou qu'on maîtrise certaines choses plus banales, cela ne change rien :


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Citation:
    Et choisir sa voie ne plait pas à tout le monde, forcément...Cela nécessite de pouvoir supporter, au moins provisoirement, une bonne dose de solitude...


    Toujours. Et tout ce qu'on pourrait en dire à autrui ne donnerait qu'une vision parcellaire, qui serait ensuite tronquée par des étiquettes. Derrière les étiquettes, ce sont toujours les "attachements" collectifs ou personnels, à l'un ou l'autre niveau.

    Il y a les voies collectives et celle de l'individuation.


    Citation:
    « Aussi longtemps qu’on te louera, crois bien toujours que tu n’est pas encore sur ta voie, mais sur celle d’un autre » Nietzsche


    C'est un des meilleurs baromètres, avec le rejet :D

    Citation:
    j'ai eu beaucoup de mal à la lecture de Scott Peck "Les gens du mensonge"


    Mais lire Scott Peck est quand même un régal. J'ai aimé tous ses livres.


    Le réflexe homéostatique s'opère contre celui qui est différent, qui en sait plus, qui a vu des trucs hors du commun etc.


    Les gens ont peur, très peur de ceux qui se connaissent intérieurement. Ces êtres ont une certaine autorité, une certaine aura et un certain magnétisme ; un charisme qui est capable de libérer de jeunes personnes de l’emprisonnement traditionnel.
    L’homme réalisé ne peut pas être asservi - là est la difficulté - et il ne peut pas être emprisonné…. Chaque génie qui a découvert quelque chose de son intériorité sera difficile à absorber ; il sera une force perturbatrice. Les masses ne veulent pas être dérangées, même si elles peuvent être dans la souffrance. Elles sont dans la souffrance, mais elles sont accoutumées à la souffrance et celui qui n’est pas dans la souffrance apparaît comme insolite, étranger.
    L’homme réalisé est le parfait étranger dans ce monde, il ne semble appartenir à personne. Aucune organisation ne le limite, aucune communauté, aucune société, aucune nation.




    On ne se libère que de ce dont on se croit prisonnier. On se créera alors de nouvelles prisons de l'esprit avec de nouvelles autorités successives, réelles ou illusoires, qui simuleront la guidance vers la libération.

    Le but n'est pas la libération mais l'incitation, par imprégnations successives, à s'accomplir au plus haut niveau de potentialité, pour qui le souhaite