Formation Hypnose

mal des transports

Bonjour,
Un (ou plusieurs) de vous aurrait-il une expérience dans le traitement de la cinétose à un degré très élevé et dans quasi TOUS les transports (même en nage par très faible visibilité = perte des repères visuels)
Merci
 

valikor

Membre
courforest à dit:
Bonjour,
Un (ou plusieurs) de vous aurrait-il une expérience dans le traitement de la cinétose à un degré très élevé et dans quasi TOUS les transports (même en nage par très faible visibilité = perte des repères visuels)
Merci
non mais cela résulte d'un désaccord entre différentes perceptions sensorielles qui entrent en conflit au niveau du cerveau et celui ci n'arrive pas à privilégier une des composantes pour ignorer les autres.

il faut que la personne apprenne à ignorer les informations inutiles, pour cela il faut aussi savoir prioritiser....

aurait elle aussi un problème de concentration?

Perso, quand j'étais assez jeune, j'ai appris à lire en voiture, même sur les routes de montagnes qui tournent beaucoup : j'ai appris à ignorer les sensations fluctuantes corporelles pour rester concentrer sur le visuel fixe.
 
valikor à dit:
courforest à dit:
Bonjour,
Un (ou plusieurs) de vous aurrait-il une expérience dans le traitement de la cinétose à un degré très élevé et dans quasi TOUS les transports (même en nage par très faible visibilité = perte des repères visuels)
Merci
non mais cela résulte d'un désaccord entre différentes perceptions sensorielles qui entrent en conflit au niveau du cerveau et celui ci n'arrive pas à privilégier une des composantes pour ignorer les autres.

merci, c'est déjà une piste car je m'arrêtais sur les l'oreille moyenne (marteau-étrier-enclume)

il faut que la personne apprenne à ignorer les informations inutiles, pour cela il faut aussi savoir prioritiser....
ça, c'est un autre problème avec elle car elle panique pas mal

aurait elle aussi un problème de concentration?
bin avec la panique, oui

Perso, quand j'étais assez jeune, j'ai appris à lire en voiture, même sur les routes de montagnes qui tournent beaucoup : j'ai appris à ignorer les sensations fluctuantes corporelles pour rester concentrer sur le visuel fixe.

mille merci valikor
 
M

Métaphore

Invité
courforest à dit:
Bonjour,
Un (ou plusieurs) de vous aurrait-il une expérience dans le traitement de la cinétose à un degré très élevé et dans quasi TOUS les transports (même en nage par très faible visibilité = perte des repères visuels)
Merci
J'ai lu la réponse de Valikor, mais avant je voudrais vous poser une question, quel âge à cette personne ? a t-elle déjà consulté un généraliste pour des problèmes de vertige ?

Est ce un phénomène récent ou depuis combien de temps ?

D'autre part vous dites qu'elle panique pas mal, mais du fait de ressentir ces symptômes ? ou une angoisse plus généralisée ?
 
Métaphore à dit:
courforest à dit:
Bonjour,
Un (ou plusieurs) de vous aurrait-il une expérience dans le traitement de la cinétose à un degré très élevé et dans quasi TOUS les transports (même en nage par très faible visibilité = perte des repères visuels)
Merci
J'ai lu la réponse de Valikor, mais avant je voudrais vous poser une question, quel âge à cette personne ? a t-elle déjà consulté un généraliste pour des problèmes de vertige ?

Est ce un phénomène récent ou depuis combien de temps ?

D'autre part vous dites qu'elle panique pas mal, mais du fait de ressentir ces symptômes ? ou une angoisse plus généralisée ?

hello métaphore,
personne de 50 ans qui a toujours été malade, en voiture (sauf quand elle conduit, tiens tiens), en avion, en train, en bateau et même dans l'eau (elle a vomit par 6 mètres de fond en mer rouge à cause du courant et dernièrement, elle a eu des nausées lors d'une plongée dans un brouillard de particules avec une visibilité de 1 mètre : je n'avais pas de repère m'a t-elle dit)
Elle a consulté un Kiné(siologue je crois) réputé pour soigner la cinétose, après 10 séances, il a jeté l'éponge en disant :"cas désepéré"
cette dame anxieuse d'origine mais a une joie de vivre à toute épreuve (et elle en a eu, des épreuves)

ma demande est personnelle car cette personne, même si nous avons déjà eu une séance ensemble, ne sait pas que je me renseigne sur sa cinétose. Ce n'est que de la pure curiosité (d'autant plus que je souffre atrocement du mal de mer, pourquoi ne pas essayer sur moi vos propositions)
 
M

Métaphore

Invité
courforest à dit:
hello métaphore,
personne de 50 ans qui a toujours été malade, en voiture (sauf quand elle conduit, tiens tiens), en avion, en train, en bateau et même dans l'eau (elle a vomit par 6 mètres de fond en mer rouge à cause du courant et dernièrement, elle a eu des nausées lors d'une plongée dans un brouillard de particules avec une visibilité de 1 mètre : je n'avais pas de repère m'a t-elle dit)
Elle a consulté un Kiné(siologue je crois) réputé pour soigner la cinétose, après 10 séances, il a jeté l'éponge en disant :"cas désepéré"
cette dame anxieuse d'origine mais a une joie de vivre à toute épreuve (et elle en a eu, des épreuves)

Bon déjà pour moi c'est un point de départ à ne surtout pas négliger avant toute chose... (j'ai connu les problèmes de transports, vertiges, nausée, suée...) l'anxiété généralisée procure souvent ce type de malaise... et est renforcée dès que les premiers signes apparaissent dans le contexte.

ma demande est personnelle car cette personne, même si nous avons déjà eu une séance ensemble, ne sait pas que je me renseigne sur sa cinétose. Ce n'est que de la pure curiosité (d'autant plus que je souffre atrocement du mal de mer, pourquoi ne pas essayer sur moi vos propositions)
Donc moi je commencerais par traiter l'anxiété dans sa globalité, en s'appuyant sur les moments et les endroits où elle se sent parfaitement à l'aise et détendu, dans une activité quelconque où tout va bien pour elle... faire des ancrages positifs.

Quel type de séance avez vous déjà fait avec elle ?



PS: a t-elle subi des accidents de voiture, transports ?
 
Donc moi je commencerais par traiter l'anxiété dans sa globalité, en s'appuyant sur les moments et les endroits où elle se sent parfaitement à l'aise et détendu, dans une activité quelconque où tout va bien pour elle... faire des ancrages positifs.

Quel type de séance avez vous déjà fait avec elle ?



PS: a t-elle subi des accidents de voiture, transports ? [/quote]

notre séance était plus une séance pour apprendre l'autohypnose (type relaxation puis suggestions que son C ne savait pas encore que son INC connaissait le chemin pour atteindre son objectif et donc s'ouvrir au monde .....). Elle a trouvé ça génial, je suis allée si loin m'a t-elle dit, j'étais bien....et le lendemain, patratrac elle a pleuré toute la journée ne sachant même pas aller travailler !!!!

Accident????? je ne sais pas
 
M

Métaphore

Invité
courforest à dit:
Donc moi je commencerais par traiter l'anxiété dans sa globalité, en s'appuyant sur les moments et les endroits où elle se sent parfaitement à l'aise et détendu, dans une activité quelconque où tout va bien pour elle... faire des ancrages positifs.

Quel type de séance avez vous déjà fait avec elle ?



PS: a t-elle subi des accidents de voiture, transports ?
notre séance était plus une séance pour apprendre l'autohypnose (type relaxation puis suggestions que son C ne savait pas encore que son INC connaissait le chemin pour atteindre son objectif et donc s'ouvrir au monde .....). Elle a trouvé ça génial, je suis allée si loin m'a t-elle dit, j'étais bien....et le lendemain, patratrac elle a pleuré toute la journée ne sachant même pas aller travailler !!!!

Accident????? je ne sais pas[/quote]

Lui avez vous demandé ce qui s'est passé pour elle à ce moment là ? quel était le problème ? crise d'angoisse ? dû à quoi ?
 
oui, bien sur, sa réponse, pas 'angoisse, elle pleurait c'est tout, elle n'arrivait pas à s'arrêter de pleurer. pas de peine, pas de raison.
 
M

Métaphore

Invité
courforest à dit:
oui, bien sur, sa réponse, pas 'angoisse, elle pleurait c'est tout, elle n'arrivait pas à s'arrêter de pleurer. pas de peine, pas de raison.
hum... :roll:
 

jeangeneve

Membre
parfois il faut vider quelque chose,
on sait pas quoi
(mais) on vide

on part au plus pressé ?

on sait pas mais on se vide
on sait que vide c'est mieux

que en pleurant "ca se vide"
vide, c'est moins lourd
un auto-contrôle empirique je me trompe ?
 

corfinas

Membre
courforest à dit:
... notre séance était plus une séance pour apprendre l'autohypnose (type relaxation puis suggestions que son C ne savait pas encore que son INC connaissait le chemin pour atteindre son objectif et donc s'ouvrir au monde .....). Elle a trouvé ça génial, je suis allée si loin m'a t-elle dit, j'étais bien....et le lendemain, patratrac elle a pleuré toute la journée ne sachant même pas aller travailler !!!!
On dirai une abréaction, et depuis a t elle récupérée, va t elle mieux ? Se sent elle libérée de qqchose ? ou pas ?

a+
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
courforest à dit:
... notre séance était plus une séance pour apprendre l'autohypnose (type relaxation puis suggestions que son C ne savait pas encore que son INC connaissait le chemin pour atteindre son objectif et donc s'ouvrir au monde .....). Elle a trouvé ça génial, je suis allée si loin m'a t-elle dit, j'étais bien....et le lendemain, patratrac elle a pleuré toute la journée ne sachant même pas aller travailler !!!!
On dirai une abréaction, et depuis a t elle récupérée, va t elle mieux ? Se sent elle libérée de qqchose ? ou pas ?

a+
Oui tout à fait Corfinas, mais justement je ne sais pas quand a eu lieu cette crise de larmes... il aurait été intéressant effectivement de savoir comment elle se sent à présent ?
 

valikor

Membre
Métaphore à dit:
valikor à dit:
ca arrive, c'est une décharge émotionelle, un contrecoup. ca passe.
Toujours aussi fort Valikor... je suis admirative... :?
vous cherchez toujours trop à analyser....et votre coté dévalorisant et culpabilisant sont toujours trop systématiquement présent.

continuez votre travail sur vous si vous voulez etre thérapeute. quand vous serez installée avec 20 personnes à la semaine régulièrement, on en reparlera....
 
M

Métaphore

Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
valikor à dit:
ca arrive, c'est une décharge émotionelle, un contrecoup. ca passe.
Toujours aussi fort Valikor... je suis admirative... :?
vous cherchez toujours trop à analyser....et votre coté dévalorisant et culpabilisant sont toujours trop systématiquement présent.

continuez votre travail sur vous si vous voulez etre thérapeute. quand vous serez installée avec 20 personnes à la semaine régulièrement, on en reparlera....
Oui bien sûr Valikor... c'est vrai ça change tout de suite... 4 personnes par jour ça fait de vous un excellent thérapeute... :shock: mais moi ce que je vois ce sont vos écrits, et ça me suffit largement...
 
elle va bien. Merci pour elle mais son problème d'ouverture aux gens (de la gente masculine) n'est pas encore réglé. Disons qu'il s'est amélioré un peu....
 

valikor

Membre
Métaphore à dit:
Oui bien sûr Valikor... c'est vrai ça change tout de suite... 4 personnes par jour ça fait de vous un excellent thérapeute... :shock: mais moi ce que je vois ce sont vos écrits, et ça me suffit largement...
surtout n'ouvrez pas votre esprits et ne vous libérez pas de vos croyances et de vous-même, vous risqueriez d'être libre, ouverte, écoutée avec reconnaissance...
 
M

Métaphore

Invité
valikor à dit:
Métaphore à dit:
Oui bien sûr Valikor... c'est vrai ça change tout de suite... 4 personnes par jour ça fait de vous un excellent thérapeute... :shock: mais moi ce que je vois ce sont vos écrits, et ça me suffit largement...
surtout n'ouvrez pas votre esprits et ne vous libérez pas de vos croyances et de vous-même, vous risqueriez d'être libre, ouverte, écoutée avec reconnaissance...
C'est quoi cette réponse :shock: .... une phrase bateau comme d'habitude... des propos sans tenants et aboutissants.... :?
 

jeangeneve

Membre
c'est paradoxal et c'est tout l'intérait
c'est tout sauf sans aboutissants

j'y connais rien, on dirais bien
une injonction sans vraiment de double liens positif

ça incite a l'action, à l'action paradoxale consciente
l'inconscient ignorant la négation vous risquerez a être libre

** libre, ouverte, écoutée avec reconnaissance...**
4 sentiments positifs
je n'est pas d'expériences, je trouve cette fin de phrase fabuleuse, il me semble que chaque mots induit un "état" positif et, que le mot en lui même est une ancre.
d'où un empilement d'ancres

vous avez donc choisis de ne pas ouvrir votre esprit, il vas donc falloir que vous le prouviez.
(ça promet)

tout au long de vos post vous souligner a quel point nous sommes différant vous et moi.

je fait ici me même constat,
moi j'aurais dit probablement MERCI

alors que pour vous c'est "sans tenants"
c'est pas vraiment ouvert, sans reconnaissance de ce que vous écrivez
et vous êtes libre de laisser la porte ouverte

vous pouvez aussi être libre de me disqualifier en affirmant que je suis dans la confusion...

ce qui prouverais de façon magistrale et imparable que vous avez décidé de ne pas ouvrir votre esprit et par conséquent votre liberté absolue !
 

Paul Elie

Membre
ce n'est pas une abréaction mais une décharge... de trop plein d'émotions contenues ..... comme l'a dit valikor?
pour que vous atteignez l'abréaction.... vous pouvez répliquer cette émotions forte sous transe et suivre dans le passé vers l'origine du "mal"
très facilement.... mais attention au surprises!

l'abréaction quand elle vient est violente.... et vous devez vous préparer pour après une expression du phénomène....de 15 a 30 secondes...des fois plus.... dépends de l'intensité....
a sortir le client de la scène.... tout en dirigeant vers l'origine... puis vous utiliserez votre technique pour faire la thérapie....
moi j'utilise le pardon!
mais souvent juste le fait d'avoir eu cet abréaction suffit pour que le client guérisse..... dans les cas "légers"... ou le client n'as pas été traumatisé par un tiers.... viol , témoignage de crimes odieux,accidents grave et perte d'être chers.... pour ces cas il est nécessaire de faire un travail en profondeur!
 

Paul Elie

Membre
courforest à dit:
elle va bien. Merci pour elle mais son problème d'ouverture aux gens (de la gente masculine) n'est pas encore réglé. Disons qu'il s'est amélioré un peu....
pour ce qui est de ce probleme une simple visualisation de mise en scene.... pourrai vous aider ..... a l'aider!
avec participation active du client.... questions reponses!

car sous hypnose il vous sera plus facile d'argumenter, face au problèmes si il se présente dans le scenario...
prenez le contrepied du problème et amener votre client a trouver des comportements plus "sains?"
des reponses au problèmes!
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
ce n'est pas une abréaction mais une décharge... de trop plein d'émotions contenues ..... comme l'a dit valikor?
pour que vous atteignez l'abréaction.... vous pouvez répliquer cette émotions forte sous transe et suivre dans le passé vers l'origine du "mal"
très facilement.... mais attention au surprises!

l'abréaction quand elle vient est violente.... et vous devez vous préparer pour après une expression du phénomène....de 15 a 30 secondes...des fois plus.... dépends de l'intensité....
a sortir le client de la scène.... tout en dirigeant vers l'origine... puis vous utiliserez votre technique pour faire la thérapie....
moi j'utilise le pardon!
mais souvent juste le fait d'avoir eu cet abréaction suffit pour que le client guérisse..... dans les cas "légers"... ou le client n'as pas été traumatisé par un tiers.... viol , témoignage de crimes odieux,accidents grave et perte d'être chers.... pour ces cas il est nécessaire de faire un travail en profondeur!
Décidément nous n'avons pas la même formation... :?

C'est quoi pour vous l'abréaction si ce n'est une décharge d'un trop plein d'émotions...

L'abréaction peut être active ou passive, dans le cas présentée elle est passive, décharge émotionnelle ultérieure.

Ce que je préconisais à Courforest c'était de rassurer la personne quand elle lui a exposé sa crise de larme, en lui disant que c'était normal, car le sujet est dans cette période très vulnérable et ne pas lui expliquer qu'il s'agit d'une décharge émotionnelle peut la rendre encore plus fragile face à ce qu'elle ressent, il y aurait aussi un travail de renforcement du moi à faire en AH.

Il faut toujours rassurer le sujet qui vit cette expérience.
 

Paul Elie

Membre
votre message ne prouve qu'une chose.... celle que vous n'avez jamais ete temoin d'une abréaction!
il n'y as pas d'actif ou de passif , mais une abréaction et une décharge d'émotions.... ce qui n'as pas les mêmes résultats d'un point de vue thérapeutique! la décharge d'émotions si pas cadrées peu être résolue par le système de déni du client et ne servir a rien de bon pour le client!

l'abréaction est toujours physique, émotionnelle et souvent violente... et c'est très spectaculaire.....pas seulement une crise de larmes!
et souvent cette abréaction ne va durer qu'un bref instant ... rarement plus d'une minute!
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
votre message ne prouve qu'une chose.... celle que vous n'avez jamais ete temoin d'une abréaction!
il n'y as pas d'actif ou de passif , mais une abréaction et une décharge d'émotions.... ce qui n'as pas les mêmes résultats d'un point de vue thérapeutique! la décharge d'émotions si pas cadrées peu être résolue par le système de déni du client et ne servir a rien de bon pour le client!

l'abréaction est toujours physique, émotionnelle et souvent violente... et c'est très spectaculaire.....pas seulement une crise de larmes!
et souvent cette abréaction ne va durer qu'un bref instant ... rarement plus d'une minute!
Ca doit être la méthode USA, nous n'employons pas le même vocabulaire... :roll:

Pour le reste j'ai vécu en direct l'abréaction d'une personne en travaux pratiques lors de mes cours (en jeux de rôle) régression spontanée, donc vous voyez je sais ce que sais... et je sais qu'il existe aussi l'abréaction douce ou passive...

Vous n'inventez rien Paulélie...
 

Paul Elie

Membre
oui en jeux de rôles... ce qui n'as rien a voir avec la vrai!
>>>>>Vous n'inventez rien Paulélie...
mais je n'ai jamais eu cette pretention!
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
oui en jeux de rôles... ce qui n'as rien a voir avec la vrai!
>>>>>Vous n'inventez rien Paulélie...
mais je n'ai jamais eu cette pretention!
Décidément vous ne comprenez jamais rien, savez vous ce qu'est un jeu de rôle, c'est se mettre en situation réelle, et donc le sujet avec qui je travaillais a fait une régression spontanée ce qui n'était pas prévue...

Un conseil refaites une formation en France et on se comprendra mieux...


Je vous rappelle la base ce qu'est une abréaction :

Abréaction Définition :
Manifestation gestuelle et verbale provenant d'affects refoulés, surgissant la plupart du temps à la suite de la levée des résistances.
Il s'agit donc d'une libération de tensions.
ou
Effet libérateur produit par la décharge des affects refoulés liés à des conflits inconscients ou à des événements traumatiques.
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
le dernier mot?

Vous en êtes encore à ce stade ?... :?


votre définition est très loin de la réalité!

La définition n'est pas MA définition mais celle que vous pouvez lire sur n'importe quels liens sur l'abréaction...
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut