manipulation

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anonymous, 8 Octobre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    Peut t'on sous hypnose obliger quelqu'un à faire quelque chose contre sa volonté ?
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    A priori, non. Je crois que c'est bien clairement démontré et expliqué dans les nombreux livres qui parlent d'hypnose. En en plus, quand on comprend un peu mieux comment fonctionne l'hypnose, cela paraît logique...

    Armand
     
  3. Anonymous

    Anonymous Invité

    Une des fonctions principales de l'inconscient est la protection.
    Aucun ordre qui s'oppose à cette protection ne sera accepté par le sujet.
    Aussi toute suggestion qui se trouvera contraire à la volonté du sujet aura tendance à le faire sortir de transe.
     
  4. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    j'aimerais relancer ce sujet car je pense que ce n'est pas toujours aussi simple que cela.
    ainsi, en effet en hypnose il n'y a pas ordre mais suggestion le + souvent
    et il n'est pas évident de dire si une suggestion est contraire ou non à la volonté du sujet...

    utilisons le modèle des parties (outil PNL) pour développer en se distrayant.
    un sujet peut avoir en lui des tentations contraires (choix cornélien). par exemple :

    - dois-je me laisser aller à la tentation de passer à l'acte, avec cette jeune personne séduisante à qui je fais de l'effet aussi ?
    - ou bien dois-je dominer mes pulsions, en tenant compte du fait que cette jeune personne était il y a encore quelques jours, en train de nouer un début d'idylle avec mon beau-frère, qui vient de partir pour un mois à l'étranger ?? ((je vous avais dit Corneille, mais c'est plus moderne, parce qu'il est parti en avion)). :oops:

    imaginons que le sujet arrive chez son hypnotiseur et lui explique : "je suis amoureux mais je n'ose pas me lancer". il omet bien sûr de dire que cela serait un peu 8) une trahison du beau-frère, parce qu'après tout je ne crois pas que l'on dise toujours tout à son thérapeute... ?! :twisted:

    continuons, l'hypnothérapeute se lance dans une séance où (en transe moyenne) il monte une métaphore gonflant les plumes du jeune coq qui s'occcupe de toute la basse-cour... et... dès le soir le sujet séduit (et emballe) la jeune femme désirée.

    je passe sur le retour du beau-frère, la dispute, le désastre, la famille déchirée en deux clans, le sujet fâché à mort avec sa soeur et qui revient chez le thérapeute en pleurant l'unité familiale.
    (je n'ai encore rien démontré, patience, encore 4 lignes)

    et imaginons cette fois que le thérapeute ait mis de nombreuses précautions en jeu, du type "...et votre inconscient saura guider votre esprit conscient vers (...) tout en ayant pris la précaution de ... ; résultat, moins exalté au sortir de la séance, notre sujet dans ce cas a su résister à l'attrait de la belle Chimène ; la famille est sauvée.

    alors (j'espère que je me fais comprendre) : l'hypnose pourrait renforcer une des tendances du sujet, ou bien une tendance contraire, et de ce fait conduire à une attitude qui n'aurait pas été choisie si le sujet avait attendu "que le tri se fasse dans sa tête" sans autre intervention.

    conclusion : je ne cois pas que la volonté du sujet, soit assez univoque pour toujours le protéger d'une suggestion inadaptée.
    :9:
    (mais vous remarquerez que j'ai pris un exemple différent de celui de l'hypnotiseur qui fait ôter sa petite culotte à une cliente, comme l'affirmait un sujet sur ce même forum... parce que là les arguments auraient prêté le flanc à la censure... :wink: )
     
  5. Luna

    Luna Membre

    Inscrit:
    17 Mai 2006
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    bretagne 56
    A mon avis , ça dépend aussi de l'éthique du thérapeute;

    cette intervention (suggestion)dans le conflit "aimer -ne pas oser" respecte-t-elle l'écololgie de la personne? Quel est le but du but, l'intention de l'intention :?: :!: et ses valeurs :shock:
    je ne suis pas sure qu'il soit possible de renforcer une tendance contraire en ayant un objectif clair

    "ma" conclusion:
    le jeune coq aurrait peut etre trouve "sa" solution positive avec une bonne résolution de conflit... :wink:
     
  6. Anonymous

    Anonymous Invité

    Volonté signifie être certain de vouloir ou de ne pas vouloir faire quelque chose.
    Et dans ce cas "extrême" ou la personne est sure et certaine de ne pas vouloir faire telle chose, je pense qu'il est impossible de lui faire faire. (echelle des valeurs)

    Cependant, si la personne n'en est pas convaincue, si il existe un doute, une hésitation, ou bien si elle n'est pas consciente qu'elle a un choix à opérer, ou encore si elle obtient une plus grande satisfaction en satisfaisant une valeur plus haute dans son échelle, alors la personne sera plus ou moins resistante et donc plus ou moins manipulable.

    Et pour ceux qui croient encore que c'est le client qui fait tout, n'oubliez pas que communiquer, influencer et manipuler sont aujourd'hui des synonymes :!:
    Et ceci n'est nullement reservé au domaine de l'hypnose mais bien valable dans tous les domaines de la vie :!:
     
  7. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    je le pense aussi.
    et je crois que c'est assez souvent le cas

    donc il faut bien choisir son thérapeute... qui doit bien caler ses objectifs...
     
  8. Anonymous

    Anonymous Invité

    Alors, si la personne n'est pas convaincue,ou si hésitation il y a ,nous ne pouvons parler de "volonté" puisque celle ci n'est pas certaine de ce qu'elle veut...donc par extension "obliger"(forcer,contraindre) n'a pas lieu d'etre :wink:

    je pense que les choix que nous effectuons sont liés à notre perception des choses, "notre réalité" ...

    D'autre part,si la personne évolue au niveau de son échelle de valeurs avec de surcroit une satisfaction(chouette..!)en se libérant d'une limite,je trouve cela très positif;je dirais alors que s'est exercée une bonne influence sociale(plutot que manipulation qui inclut" incidieux" et pas approprié à cette situation) :!: Car heureusement,l'etre humain peux aborder une situation,un évenement sous un autre angle et ainsi en changer le sens;et alors bien d'autres choses :wink:

    Je ne pense pas que la personne fasse "tout",mais parce qu'elle le veut bien,prend une nouvelle orientation dans sa décision et effectue ainsi son propre changement; en ayant la responsabilité de ses actes (ouff..!) :!: :D
     
  9. Luna

    Luna Membre

    Inscrit:
    17 Mai 2006
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    bretagne 56
    C'etait luna ! :roll:
     
  10. Anonymous

    Anonymous Invité

    C'est exactement ce que j'ai signalé plus haut, et j'ai même rajouté que les cas dans lesquels la personne est certaine sont plutôt rares.

    d'autre part:
    Moi aussi je trouve ça génial si elle évolue positivement, cependant dans la plupart des cas je pense, la personne au contraire s'impose de nouvelles limites, et elle peut très bien modifier son echelle de valeurs entrainnant des effets negatifs sur elle.

    Là, c'est carrément de la manipulation, non :?:

    La question de départ était très ouverte:
    Peut t'on sous hypnose obliger quelqu'un à faire quelque chose contre sa volonté ?

    Ma réponse est simple:
    si la personne hésite, alors OUI.
    Et j'ose même rajouter que la transe hypnotique n'est pas du tout nécessaire :!:
    Regardez donc autour de vous, et observez....
     
  11. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Localité:
    paris
    quesiton precedente a poser : l'homme a t'il une volonté ou n'est ce qu'une illusion de volonté?

    :twisted: :twisted: :twisted:

    certains disent qu'il est possible d'aquerir une volonté mais que cela est tres ardu et demande tout un travail.

    sinon castorix a bien resumé la situation...
    suis je un et indivisible?
    pas sur.
    en fait,ca depend tellement de a quoi la personne s'identifie quand elle dit "je" qu'il n'y a pas de reponse générale je pense.
     
  12. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bonjour

    je vous propose une réflexion (pour les fêtes... et 2007)

    l'action précède la pensée qui, donc, en découle

    si l'on suit cette idée, la volonté pourrait (au moins une partie du temps) : être le choix finalement réalisé entre plusieurs décisions possibles pour la personne (plusieurs, selon les discours intérieurs produits par une activité pré-consciente)

    selon quels critères, cette décision ?
    la pensée élue, que la conscience nous présente comme notre volonté, serait (suivons l'idée de départ) très influencée par l'action entreprise

    la meilleure (= la plus efficace) manipulation de la volonté (d'autrui) serait donc de l'emmener dans un début d'action... et le reste suit
    (je ne prétends pas que ce soit une voie sans possibilité de faire demi-tour plus tard)
    mais cela ne surprend personne, puisque nous employons ce principe (en combinaison) dans toutes nos séances, non ?
     
  13. gauloise821

    gauloise821 Membre

    Inscrit:
    8 Février 2007
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    On ne pas obliger quelqu'un sous hypnose de faire quelque chose dont elle n'a pas envie.
     
  14. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    A la question de départ et si je me réfère à l'inconcevable et abominable succès de l’« hitlérisme » ou à l’incompréhensible suicide collectif des adeptes du « Temple du Peuple » -deux exemples parmi des millions-, j’ai envie de répondre : « OUI ! »
     
  15. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Localité:
    paris
    il est tres facile de faire faire a autrui ce dont il n'a pas envie,sous hypnose ou pas,a partir du moment ou nous avons assez d'informations(ou d'intuition) et aucune ethique...enfin,en tous cas,en deca d'un certian develloppement cognitif c'est assez simple.

    pour l'hitlerisme ok,pour le tepls solaire,quand on connait un peu les dessous de l'affaire...disons tres tres poliement que l'exemple est fort mal venu :evil: :evil:

    mais passons ce detail sordide et concentrons nous sur ce que tu as voulu dire :wink:
     
  16. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Je ne crois pas :lol:. J'ai pris ces deux exemples parce qu'ils ont bien des points communs... et sont , à mon sens, utiles à la réflexion sur la manipulation. Le fürher et le pasteur ont manipulés des masses manipulables (le peuple allemand d'un côté, des laissés-pour-compte de l'autre côté), et ces dernières ont produit Hitler et Jim Jones en tant que leur représentant psychologique. Grande leçon ! Ainsi, il y a manipulation à partir du moment où le dominant exerce son autorité sur le dominé et que le dominé accepte cette autorité comme étant pleinement normale et reconnait en plus sa domination. Ainsi, face à un hypnothérapeute peu scrupuleux, un personne fragilisée et volontaire peut non seulement entendre les suggestions tyraniques du thérapeute mais aussi et surtout les accepter au nom d'un mieux être illusoire. Conclusion : sous hypnose, il est possible d'obliger quelqu'un à faire quelque chose qui va à l'encontre de sa volonté... si la personne en question est bien évidemment d'acord pour que cela se fasse.
     
  17. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Localité:
    paris
    je..je me perme d'insister sur le temple solaire...il serait TRES indelicat et genant pour beaucoup que j'en parles ici...arretons nous en la stp :wink:
     
  18. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Je parle du "Temple du Peuple" et toi a-priori de "(l'Ordre) du Temple Solaire"... Il y a comme un malentendu, non ?
     
  19. docteur mandrille

    docteur mandrille Membre

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    Messages:
    237
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Localité:
    paris
    effectivemment :lol:
     
  20. ArtOfInfluence

    ArtOfInfluence Membre

    Inscrit:
    5 Février 2007
    Messages:
    86
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Belgique
    Bonjour

    pour moi l'hésitation dénote justement qu'il n'y a pas de volonté affirmée. Mais n'oublions pas que la volonté, comme l'hésitation n'existent pas (certains appelent ca une nominalisation je crois, merci les spécialistes de me corriger). Ce sont des processus internes, des sentiments/sensations plus ou moins fort(e)s qui nous indiquent qu'une scène imaginée serait bonne pour nous ou pas.
    Donc, quand je change la sensation associée à l'issue imaginée d'une action de la personne que j'influence, est -ce que je lui fait faire quelque chose contre sa volonté? Non je ne crois pas. Mais c'est par pour cela qu'il ne le regrettera pas.
    PS: s'il s'entraîne lui-même à l'art de l'influence, il pourra facilement aider son beau-frère à trouver quelqu'un d'autre!!
     
  21. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    La volonté se caractériserait donc par
    1une définition propre à chacun
    2un degré, une intensité, ou encore une norme
    3un instant "t"

    En jouant sur ces 3 paramètres, on pourrait donc la réduire à 0 et donc la supprimer ou au contraire la maximaliser.
    C'est une idée intéressante qui pourrait être à la base de l'hypnose Joeyienne, qu'en pensez-vous?
     
  22. jungo

    jungo Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    35
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    Strasbourg
    Démantèlement de plusieurs bandes de malfaiteurs


    La police judiciaire de la wilaya de Blida a eu du pain sur la planche ces derniers temps, par la prolifération de plusieurs bandes de malfaiteurs qui activaient sur le territoire de la wilaya, qui s’est soldé par le démantèlement de plusieurs bandes de malfaiteurs. Que ce soit à Blida, ou ses environs El Affroun, Chiffa ou à Béni Mered, les différentes équipes de la police ont travaillé sans relâche pour arrêter et présenter les délinquants où parmi ces derniers se trouvaient des mineurs et des femmes.
    Attentats à la pudeur et incitation de mineur à la débauche
    Au cours de ce mois, la police d’El Affroun a arrêté 3 individus dont la tranche d’âge varie entre 19 et 23 ans et un mineur, pour attentats à la pudeur et incitation de mineure à la débauche, une jeune fille de 15 ans qui accompagnait une amie, âgée elle aussi de 16 ans, à Blida car elle avait un rendez-vous avec son copain qui n’a d’ailleurs lui aussi que 17 ans. Une amourette banale, en somme mais qui va donner lieu à une tentative de débauche. Arrivées sur les lieux du rendez-vous et après avoir passé l’après midi ensemble et vu la tombée de la nuit, le jeune homme propose aux 2 jeunes filles d’aller passer la nuit ensemble chez des amis à Hameur El Aïn, dans les environs de Hadjout. Elles sont emmenées dans un atelier de menuiserie où deux autres individus les attendaient. Suite à une plainte faite par les parents, les services de la police ont pu mettre la main sur les mis en cause. Présentés au parquet, ils ont fait l’objet d’un mandat de dépôt.
    Vols en série
    Dans la commune de Chiffa et plus précisément à la cité Zerrouk-Amar, une bande de malfaiteurs opéraient et pratiquaient des vols par effraction au cours des nuits des 5, 6, et 7 février derniers. Les habitants de cette localité avaient effrayés ne savaient à quel saint se vouer. Après la plainte déposée auprès des services de police de cette commune, ces derniers ont tendu une souricière au groupe qui s’est avérée fructueuse puisque durant la nuit du 8 février les malfaiteurs ont été appréhendés en flagrant délit en train de forcer un magasin de cassettes audio-vidéo. Le groupe constitué de trois individus âgés entre 21 et 25 ans. Ils ont été présentés à la justice et placés sous mandat de dépôt.
    Ils hypnotisaient leurs victimes avant de les délester de leurs bijoux
    Une histoire hitchcockienne que nous n’aurions jamais crue si ce n’est les services de la Brigade Mobile de la Police Judicaire (BMPJ) eux-mêmes qui ont mené l’opération qui a mis à nue une pratique ancestrale pour voler les femmes au sein même de leurs foyers et de les délester de leurs bijoux. Trois plaintes, l’une à Blida et deux autres à Boufarik, ont été déposées par des femmes qui, malgré leur présence chez elles et tout en étant conscientes, ont été volées par une femme inconnue sans pour autant que cette dernière pénètre chez ses victimes. En réalité, elles n’étaient pas tout à fait conscientes, puisque l’enquête menée par les services de la police de Blida, a prouvé que la pillarde pratique de la sorcellerie et l’hypnose.
    Voici la reconstitution des faits : Une femme et deux hommes circulant à bord d’une voiture de type Laguna immatriculée Oran, font le tour des pâtés de maisons, et une fois leur victime ciblée, la femme se présente et demande un verre d’eau. Charitable, et ancré dans l’éducation de chacun d’entre nous, nous ne pouvons refuser de l’eau à quiconque. Une fois que la victime offre le verre d’eau, l’indigne femme commence à lui lancer des remarques sur son état de santé, que visiblement elle éprouve une grande peine et qu’il faut qu’on s’occupe d’elle un instant. Toute confiante, la victime se laisse faire. Tandis que l’assaillante commence à réciter des paroles tout en la regardant droit dans les yeux et fait sortir de quelque part des produits d’encens tout en lui demandant de ramener ses bijoux. Notre bonne femme exécute et ne se rend compte que quelques instants plus tard. Les services de police ont découvert le pot aux roses. Et il s’agit d’une femme âgée de 43 ans et son époux âgé lui de 27 ans et originaires tous les deux de Sidi Bel Abbès et un troisième âgé de 55 ans et originaire de Relizane. Le groupe vivait dans des tentes des nomades que nous voyons souvent sur nos routes. Ils ont élu domicile au quartier Diar El Bahri dans la commune de Béni-Mered.
    Dans ladite tente, la police a récupéré des bijoux en or pesant 203 grammes. Le couple a été placé sous mandat de dépôt et la troisième personne a eu droit à une citation directe par le parquet de Blida.
    Ils immobilisaient leur victime avec une lampe de 280 à 320 volts
    Une technique des plus diaboliques a été découverte ces derniers temps, par les criminels et des bandes de voyous. Ils ont trouvé le moyen d’immobiliser les paisibles citoyens avec des torches électriques. Des lampes de poches ordinaires qu’ils arrivaient à trafiquer pour pouvoir lancer contre leurs victimes des décharges électriques atteignant 280 à 320 volts. Au total, ce sont 5 inculpés qui ont été arrêtés dont l’âge varie entre 16 et 25 ans.
    Trois d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt et les deux autres sous contrôle judiciaire. Nous apprenons d’un autre coté que les torches en question se vendent entre 3 000 à 5 000 DA.

    extrait du journal algerien local...
     
  23. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    oh oh, dire à quelqu'un qu'on va s'occuper de lui, le mettre en confiance par des paroles puis à la fin lui soutirer de l'argent au moment de se quitter, ça me rappelle quelque chose ?!
    Non, je m'égare...
    bon, c'est assez pittoresque, et finalement c'est assez proche des scenarii modernes (p. ex. : de faux policiers qui ramènent un faux voleur avant de demander à la (bientôt) victime de chercher toutes ses valeurs pour les vérifier, ou d'autres scènes construites)
    lesdites victimes décrivent en général qu'elles ont commencé à sentir que ça n'allait pas, en cours de route, mais ont laissé se poursuivre l'action...

    Peut-on parler d'EMC ? ou de soumission librement consentie, suite à une manoeuvre psychologique ? (genre séquence d'approbation, cascade d'engagement, et autre surprise/soulagement...)
    :?:
     
Chargement...