La volonté - témoignages...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Roudil-Paolucci nathalie, 28 Janvier 2010.

  1. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1890
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    Bonjour,

    Je suis heureuse d'avoir enfin un peu plus de temps pour participer à ce forum...

    Dans le travail du thérapeute, parmi de nombreux "outils" la volonté est nécessaire au consultant pour aboutir plus facilement à l'objectif. Les thérapeutes et les coach travaillent à renforcer la volonté chez les consultants.

    En effet, pour changer, sortir d'une situation compliquée ou évoluer, c'est toujours plus facile d'être motivé, n'est-ce pas ?

    Il y a des personnes qui décident de s'arrêter de fumer et elles s'arrêtent, d'autres entreprennent de changer d'alimentation, de faire de l'exercice physique et perdent du poids, certains travaillent jours et nuits pour réussir un concours, exceller dans leur domaine professionnel, des sportifs s'entraînent pendant des années malgré le vent, le froid, la pluie, les chutes, la fatigue, les baisses de moral, Claude Pinault, atteint de la maladie de Guillain Barre sous la forme axonale subaigue, tétraplégique, condamné par le monde médical, s'est guéri par la force de la volonté, aujourd'hui il marche... :arrow:

    Alors qu'est-ce la volonté ? Avez-vous des témoignages ?


    PS : Attention, certains pourraient trouver de nombreuses justifications à ne pas avoir ou ne pas pouvoir avoir de volonté mais il serait bien ici dans ce cadre de trouver des témoignages intéressant et instructifs.
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    :arrow: Les thérapeutes et les coach travaillent à renforcer la volonté chez les consultants.

    Je parlerais plus de motivation que de volonté, car la volonté sans motivation épuise considérablement ses résistances, car "volonté" = "résistance à l'effort".

    Mais je pense qu'on utilise le terme "volonté" à mauvais escient, on devrait parler d'énergie constructrice, car n'utiliser que la volonté on sature vite sans plaisir.

    Pour les exemples que vous citez, comme pour bien d'autres, la motivation est indispensable et c'est là où ça devient compliqué en thérapie, il faut trouver ou plutôt aider l'autre à trouver "sa" motivation = besoin de se dépasser.

    Celui qui est dépressif aura beaucoup de mal à trouver sa motivation, il y aura un long travail à faire, celui qui a un handicap suite à un accident sans passé traumatisant, aura peut être plus d'énergie à se dépasser...

    Tout travail nous paraît épuisant si on n'y trouve pas de motivation. Une compétition peut nous paraître stimulante et non épuisante si nous sommes motivés.

    Voilà la différence que je fais et elle n'est pas des moindres.

    Exemple: arrêter de fumer
    Si un homme ou une femme a envie d'arrêter de fumer car il en connaît les conséquences, mais que dans sa vie il est en pleine séparation, que son travail ne lui convient plus ou en plein conflit avec sa direction, qu'il a des problèmes avec ses enfants ados, etc etc, et bien cette personne aura beaucoup de mal à arrêter, car son problème est ailleurs, et la motivation est donc au second plan.
     
  3. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1890
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    Je vous remercie pour votre discussion intéressante à propos de la volonté et de a motivation mais j'aimerai si vous le permettez que les internautes se servent de ce post pour témoigner des grandes aventures de la volonté-motivation. :idea:
    On pourrait par exemple raconter l'épisode de vie de Milton Erickson...Je vais la rédiger ce soir avec toutes les précisions mais de manière synthétique à moins que je sois devancée par un bon connaisseur de la biographie de Milton...
    Voilà, et je vous remercie par avance...
    Nathalie
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Et bien personnellement je ne vois pas l'intérêt de raconter un épisode de vie de M. ERICKSON. :shock:
    Si certains sont intéressés ils achètetent le bouquin...

    Pour moi ce qui compte ce sont les personnes en demande, et comprendre leur motivation et leur degré d'implication ou leur incapacité à dépasser ce blocage et comprendre le pourquoi.

    C'était bien le but de votre topic (volonté/motivation) où je me suis trompée ?...
    :roll:
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    D'ailleurs je trouve assez curieux ce besoin qu'on les thérapeutes Ericksonniens à vouloir s'identifier à leur Maître.

    Sa pratique ne fait pas le personnage qu'était M.ERICKSON dans ses valeurs humaines, ses compétences, alors pourquoi ce besoin d'identification chez les thérapeutes ?... y aurait-il une croyance chez les thérapeutes Erickso qui pensent ressembler à leur maître ?... :roll: ou ont-ils une croyance absolu dans la technique, mais encore une fois une technique ne fait pas l'homme et ses valeurs intrinsèques.

     
  6. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1890
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    Re-bonjour Métaphore

    Non pas tout à fait...Et ma requête est toute simple toute simple je vous l'assure ! Mon seul objectif est de raconter de belles histoires -vraies- comme par exemple celle Claude Pinault (lire "le syndrôme du bocal") ou bien comme la personne qui m'a envoyé tout à l'heure un génial témoignage en courrier privé de la forte volonté-motivation de son grand père qui sut se sortir avec brio de situations difficiles...J'espère que cette personne laissera son message ici...
    Après, si vraiment vous n'êtes pas d'accord avec ma requête, vous pouvez, je crois que cela serait mieux, ouvrir un autre post sur ce thème et l'exposer à votre manière...Mon humble subjectivité vous demande d'intervenir svp si vous avez un beau témoignage à nous offrir. Mais vous pouvez aussi ne pas le vouloir alors c'est moi qui cesserait :cry:

    Merci d'avance et passez une excellente fin d'après-midi.

    Nathalie
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

    Ah OK , je n'avais pas saisi votre topic dans ce sens..., mais je note quand même que vous associez les beaux témoignages à une thérapie Ericksonienne, donc cela me gêne un peu et je voulais vous le dire.

    Néanmoins je reste à l'écoute de témoignages d'une thérapie réussie, cela manque un peu sur ce forum d'ailleurs...

    Bonne fin d'après midi.
     
  8. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Bonjour Roudil

    Je veux bien témoigner !

    Depuis toute petite je contrôle la maladie et la douleur tout naturellement. Trouvant cela normal du fait d'avoir grandi en campagne, et ayant été habitué au dur labeur de la ferme.

    En parallèle, depuis tout petite également, je vis aussi des transes très profonde de type "voyage astral". Cette transe ne permet aucune censure... Dans cet état, j'ai eu accès au coté le plus sombre de moi-même mais aussi, après de longues années et plusieurs confrontations avec mon inconscient, j'ai eu accès au coté le plus numineux.

    Se battre, nuit après nuit, avec cet ombre fut très difficile et m'a demandé une Volonté à toute épreuve. Mais tomber face à face avec le numineux (ce que certains appelle dieu) le fut encore plus et m'a beaucoup déstabilisé. Encore une fois, cela m'a demandé une Volonté très forte pour passer au travers et comprendre certains aspects de l'inconscient que peu de gens ont accès.

    Je parle d'accès car je sais que bien peu de gens connaisse de leur vivant l'extase ou l'éveil de l'énergie de la kundalini (peu importe le nom que les divers traditions lui donne). Et oui, j'ai été priviliégié de connaitre cela mais pour traverser cette épreuve, encore une fois, cela m'a demandé une très grande force psychologique.

    Aujourd'hui, après des années de recul, je crois que chacun possede en lui cette volonté qui déplace des montagnes. Suffit de se regarder, de s'observer et de faire taire en temps et lieu notre égo démesuré.
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Je voulais apporter le témoignage d'une dame atteinte de la SEP.
    Elle avait contracté cette affection à environ 20 ans, et maintenant elle en a 56. Cette femme peut simplement bouger ses bras, et sa tête. Elle peut communiquer et entendre (mais ne voit plus rien...)

    Elle m'a confié qu'elle avait une grande soif de vie, qu'elle ne voulait pas mourir, et c'est pour cela qu'elle était encore là.
    Qu'elle aimait ses proches et que c'était réciproque, et que c'était une joie pour elle de "voir" ses amis. Bien que presque constamment alité, elle avait des visites régulières.

    Elle me disait aussi qu'elle trouvait la plupart des gens assez tristes et qu'elle essayait de les réconforter. Pour elle assez incomprehensible qu'ils n'aient pas conscience de leur bonheur...

    Son contact était chaleureux, et j'ai passé un bon moment avec elle... tellement à nous apprendre....

    Elle se sentait entourée, elle pouvait donner et recevoir...., et c'est cela qui lui donnait son formidable entrain pour vivre... (envers et contre tout le reste... )
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Juste une petite intervention sur les 2 témoignages, y a t-il eu une thérapie mise en place et si oui laquelle ? ou bien est ce la seule volonté/motivation de se dépasser ?
     
  11. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Pour mon intervention aucune thérapie, mis à part sa propre volonté.... enfin envie de vivre... et d'être bien...

    et d'y parvenir....

    Serait plus un exemple dans le regard porté sur la vie pour les autres.
     
  12. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Roudil, ce sujet m'inspire une réflexion :

    Trés souvent quand je rencontre une personne "alcoolique" elle me dit qu'elle va arrêter car elle a de la volonté !

    qu'elle n'a pas besoin d'aide ni de prise en charge car elle a décidé d'arrêter toute seule...


    Mais elle a beaucoup de volonté pour ne pas le faire...en vérité...


    Et c'est à moi, thérapeute de savoir la motiver à inverser les choses...

    Avec ces personnes qui ont conscience d'avoir de la volonté, je constate dans ma pratique que leur volonté

    peut être inversée dans le bon sens. Et çà ne me parait pas le cas des amorphes passifs...

    Est-ce vos expériences ?

    8)
     
  13. Métaphore

    Métaphore Invité

    Vous pouvez développer ce que vous voulez dire ?
     
  14. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1890
    Localité:
    Avignon - Ajaccio
    Merci Katia et petite fleur pour ces beaux témoignages !
    Surderien, j'ai moi aussi remarqué, dans ma pratique, que certaines personnes ont une très grande volonté à faire le contraire de ce qui est bon pour elles ou alors savent utiliser leur volonté ou leur motivation pour certaines choses et pas d'autres. Alors oui, j'accompagne les personnes à une inversion des pôles de la volonté ou bien à utiliser cette capacité pour l'objectif désiré.

    Petit témoignage : je me me souviendrai toujours de cette jeune fille de 17 ans arrivée en 3ième. De nombreux problèmes de famille et comportementaux avaient retardé sa scolarité et elle était plutôt enclin à tout mettre en œuvre pour mettre une ambiance délétère en cours, ne pas écouter, parler, chahuter...Elle était très forte pour cela ! J'ai usé de nombreuses stratégies, progressivement, sans heurts...J'ai testé de nombreux comportements et un jour alors que le travail de fond rendaient de bons résultats, je l'ai appelé pour la féliciter, la petite lionne avec toute une explication hyper-motivante pour elle...Ses yeux ont brillé, son visage s'est éclairé, son corps s'est redressé, etc. C'était fulgurant ! :p :idea: :arrow:
    Dès ce jour, elle s'est mise à travailler et en quelques mois était devenue l'une meilleure élève. Sa hargne, sa volonté, sa motivation étaient aussi forte qu'auparavant mais elle utilisait désormais à bon escient !
     
Chargement...