Formation Hypnose

manipulations et management

jeangeneve

Membre
bon on vas encore dire que je vois les choses sous un mauvais angle...
cette nuit un nouveaux responsable en remet une couche à mon esclavage .

il a caché un bidon plein d'eau sur le toit...
le voyant au milieux de la nuit j'ai du escalader le toit, sur place j'ai pus lire sur le bidon :
ceci est une fuite virtuelle, envoyer moi un mail à... vous recevrez une bouteille.


j'ai risqué ma vie pour prouver que je fait bien mon job.

comment se sortir d'un tel esclavage ?
tout ça pour une paye de merde...
 

jeangeneve

Membre
Je ne vois pas en quoi cette information serais utile.
Sauf si bien sur il y aurais des profession ou il serais normal de se faire manipuler et dans d'autres pas.
en fait c'est cela que je voulais un peut vous faire remarquer.
plus on est au bas de l’échelle plus on manipule et plus il faut subir en silence et régresser.
en fait on est bien au delà de la lutte des classes.
 
Ton exemple, me fait penser quand j'étais au college et que toute la classe a eu le reglement à recopier trois fois pour cause de bavardage et de bruit excessif.
J'etais timide et ne parlait jamais. Il y avait d'autres enfants dans le même cas.
Cette histoire m'avait empêché de dormir à l'époque. Injuste. Alors j'ai refusé de faire. J'etais la seule à refuser et j'ai pu vaincre ma timidité et expliquer pourquoi je n'ai pas fait ma punition. Le prof a laissé tomber.

Intrinsequement nous subissons ces situations parce que trop de personnes acceptent de subir et souvent on est seul à contester. Et si on est seul, se faire respecter peut couter cher, son emploi ou plein d'emmerdements.

Plus on peut vous remplacer facilement, pire c'est en général.

Neanmoins, je pense que certaines personnalités parviennent à se faire plus respecter que d'autres. Au bas de l'echelle, je dirais malheureusement les personnes plutot violentes qui vont envoyer valdinguer quelques chaises ou taper du poing sur le bureau en posant leurs limites.

Savoir dire non ou stop et partir si on est pas à sa place.
 
I

Intemporelle

Invité
katia (zoulouk) à dit:
Savoir dire non ou stop et partir si on est pas à sa place.
Ben voilà c'est ce que je disais en 3 mots précédemment !

Cela ne sert à rien de passer son temps à se plaindre (si ce n'est un bénéfice secondaire...), cette énergie négative peut se transformer en énergie positive pour se motiver à ce changement d'orientation, quelque soit le niveau...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Dire de foutre le camp à celui qui est dans la merde me parait bien plus facile à dire qu'à faire !

j'ai pas mal de malades qui sont dans la merde et qui seraient contents de pouvoir foutre le camp mais qui sont effectivement piégés dans leur merde.

:shock:
 
Quand on est pris dans un piège, ça peut etre parfois plus simple d'y rester que d'essayer d'en sortir. Tout dépend de la nature du piège, de comment on le vit et des ressources dont on dispose pour pouvoir en sortir.

Si on en a vraiment assez du piège, et qu'on ne peut pas en sortir tout seul, on peut se faire aider. Il y a des pieges pas loin d'etre implacables, mais pas tous.

Au pire si j'en reste prisonnier que se passe t'il ?

Au pire si je tente d'en sortir que se passe t'il ?

Au mieux si j'y reste que se passe t'il ?

Au mieux si j'en sors que se passe t'il ?
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Dire de foutre le camp à celui qui est dans la merde me parait bien plus facile à dire qu'à faire !

j'ai pas mal de malades qui sont dans la merde et qui seraient contents de pouvoir foutre le camp mais qui sont effectivement piégés dans leur merde.

:shock:
Ah oui ? quel changement de ton Surderien :shock: , vous qui êtes d'habitude beaucoup plus comment dire .... hypno machin truc...

Un coup de blues ?... :roll:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Je pense simplement qu'un thérapeute qui dit à un consultant qui est dans la merde, qu'il n'a qu'à fuir pour se sortir de la merde dans laquelle il est, est nul à chier.

:x
 

Oratorioo

Membre
surderien à dit:
Dire de foutre le camp à celui qui est dans la merde me parait bien plus facile à dire qu'à faire !

j'ai pas mal de malades qui sont dans la merde et qui seraient contents de pouvoir foutre le camp mais qui sont effectivement piégés dans leur merde.

:shock:
Tout à fait!
Il ne sert à rien de dire à une personne qui a des problèmes "moi à ta place je ferais ceci ou cela".
Nous ne sommes pas à sa place, nous ne vivons pas ce qu'elle vit, nous ne sommes pas dans sa tête...
 

Oratorioo

Membre
surderien à dit:
Je pense simplement qu'un thérapeute qui dit à un consultant qui est dans la merde, qu'il n'a qu'à fuir pour se sortir de la merde dans laquelle il est, est nul à chier.

:x
Absolument!
J'allais dire la même chose en d'autres termes, mais ça me va aussi! :D
 

Molaco

Membre
Partout ou il ya du pouvoir il y a des abus.
Après selon la situation le tout se gère du meilleur au moins pire.
Et certains ont un certain talent pour s'accomoder.
Desfois c'est impossible, même pour le meilleur.

Et desfois il suffit d'une microchose pour que la situation bascule.
 
La question de l'enquêteur est:

Qu'est ce que vous pouvez faire aujourdhui, avec les moyens dont vous disposez, pour allez (r) mieux ?

Mais l'enquêteur n'est pas un thérapeute 8) mais il sait que dans la merde, ça ne sent pas bon.

Et l'enquêteur sait aussi que souvent quand quelque chose est fui sans la compréhension nécessaire à la question, la même chose se reproduit, parce que la même merde se trouve souvent ailleurs, là où la personne va.

Rien ne sert d'alller au bout du monde, on y emmene souvent ses problèmes.
Sans changement intérieur, on reproduit à peu près l'identique, en croyant que ça pourrait changer.

J'espère que les thérapeutes savent comment aider les gens pour sortir de leur piège, mais je déplore de lire beaucoup de critiques sans trouver aucune autre idée finalement que celle d'Intemporelle.

La critique est toujours facile, mais bon on est en attente de propositions thérapeutiques meilleures.
 

xorguina

Membre
Alors, jsuis pas thérapeute, mais mon bon sens dirait qu'en premier lieu avant d'en quitter un , en chercher un autre.

Pour ne pas re/tomber dans les même travers comme tu évoques, j'imaginerais, je me ferais mon film sur, le boulot qui me correspondrait le mieux..ce auquel j'aimerais d'après plusieurs paramètres de ma philosophie de vie...(au passage je sait de quoi je parle, c'est ce que j'ai fait ).

Si je n'ai pas d'idée, alors je chercherai dans mes rêves d'enfants, ceux qui , selon moi, se rapprochent le plus près de sa conscience majuscule.

Mais tout celà, j'en ai déjà parlé .
 
Parfois, Xorguina, il y a une marge avec ce qu'on imagine du métier et ce qu'il est.

Alors comme enquêtrice, un peu terre à terre, je te dirais d'aller voir des gens qui le pratiquent, pour savoir ce qu'ils font de leur journée, comment ça se passe dans ce métier, comment ils le ressentent.
Ils ne sont pas toi, mais ça permet de se confronter à la réalité du métier, de savoir un peu de quoi il en retourne et si ça correspond à ce que tu en attends.

Et si tu poursuis en ce sens, par rapport aussi à une réalité économique, marché de l'emploi, et de tes propres ressources.

En tant qu'enquêtrice, j'ai le droit de dire cela... mais peut être n'est tu pas enquêtrice dans l'âme... mais souvent ça sert de se renseigner avant.
 

jeangeneve

Membre
tiens on s'ennuie pas quand je dort.
certes les il y a ka provenant de personnes qui semble pas savoir ce c'est d'avoir un travail pourrais prêter a sourire.

si je marche c'est quoi l'étape suivante ?
reste que c'est délicat je ne suis pas le seul et des emplois pourrais finir d'être en jeux
c'est de la sous traitence, c'est un client
et ... le client a toujours raison

mon coeur balançais entre la métaphore :

je ne suis pas un animal de compagnie je n'est pas besoin de sucres (alcoolisé) pour effectuer correctement mon travail.
ceci-dit cela ressemble plus a un recadrage.

ou :
trouver un co-leader sur le front du refus et laisser faire la dynamique de groupe .

pour le moment cela donne ceci :
lègé recadrage qui a pas été bien compris, la réponse à été "c'est très bien de ne pas boire, je trouverais une autre récompense"
comme je suis un adepte du rien, le seau qui lui servais d'os à mystérieusement disparut.

et un co-leader a été trouvé

à suivre
 
Allez pour détendre l'atmosphère, une réponse, de Zoulouk, mais uniquement de Zoulouk,

est ce que voulez un verre ? (à celui qui a fait la farce ?)

A mon sens, ça renversait les rôles...
 

xorguina

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Parfois, Xorguina, il y a une marge avec ce qu'on imagine du métier et ce qu'il est.

Alors comme enquêtrice, un peu terre à terre, je te dirais d'aller voir des gens qui le pratiquent, pour savoir ce qu'ils font de leur journée, comment ça se passe dans ce métier, comment ils le ressentent.
Ils ne sont pas toi, mais ça permet de se confronter à la réalité du métier, de savoir un peu de quoi il en retourne et si ça correspond à ce que tu en attends.

Et si tu poursuis en ce sens, par rapport aussi à une réalité économique, marché de l'emploi, et de tes propres ressources.

En tant qu'enquêtrice, j'ai le droit de dire cela... mais peut être n'est tu pas enquêtrice dans l'âme... mais souvent ça sert de se renseigner avant.
Ben figure toi qu"avant de changer de metier je me suis renseignée pour savoir si celà correspondait au mieux de ce que j'avais imaginé !
Bien évidement il y a des inconvénients mais les avantages qu'il me permet est plus important que ce que j'avais, alors le choix a été vite fait et celà, malgrès les travaux entrepris et incertitude de travail en retour.

J'ai des responsabilités, une famille à m'occuper alors bon, jsuis quand même terre à terre, mais je me suis donné les moyens d'un de mes rêves, l'indépendance qui a son prix aussi !
 

xorguina

Membre
Et en attendant, je suis tout a fait d'accord avec ce qu'à dit Surderien au sujet des écrits d'intemporelle....je trouve ça déplacé , d'aucune empathie et très mal conseillé pour une thérapeute !

Faut quand même être gonflée après tout ce qu'elle écrit sur l'intelligence sortir un truc pareil à Jean dont nous connaissons son parcours !

Je comprends donc la colère justifiée à mon sens de surderien et l'appuie.
 
xorguina à dit:
Et en attendant, je suis tout a fait d'accord avec ce qu'à dit Surderien au sujet des écrits d'intemporelle....je trouve ça déplacé , d'aucune empathie et très mal conseillé pour une thérapeute !
Faut quand même être gonflée après tout ce qu'elle écrit sur l'intelligence sortir un truc pareil à Jean dont nous connaissons son parcours !

Je comprends donc la colère justifiée à mon sens de surderien et l'appuie.
Hummm... Il ne faudrait quand même pas faire subir à Intemporelle la même "cabale" qu'à Métaphore...
Personnellement métaphore me manque, il y avait beaucoup de connaissances et d'idées développées dans ses écrits.

D'autant que ce que dit Intemporelle ne me semble ni déplacé ni dénué de bon sens:

Intemporelle à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Savoir dire non ou stop et partir si on est pas à sa place.
Ben voilà c'est ce que je disais en 3 mots précédemment !

Cela ne sert à rien de passer son temps à se plaindre (si ce n'est un bénéfice secondaire...), cette énergie négative peut se transformer en énergie positive pour se motiver à ce changement d'orientation, quelque soit le niveau...

surderien à dit:
Dire de foutre le camp à celui qui est dans la merde me parait bien plus facile à dire qu'à faire !

j'ai pas mal de malades qui sont dans la merde et qui seraient contents de pouvoir foutre le camp mais qui sont effectivement piégés dans leur merde.

:shock:
Reprendre confiance en soi, utiliser son énergie à trouver des solutions pour un futur que l'on peut alors concevoir comme relativement proche,
ce n'est pas vraiment dire à quelqu'un de foutre le camp...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
surderien à dit:
Je pense simplement qu'un thérapeute qui dit à un consultant qui est dans la merde, qu'il n'a qu'à fuir pour se sortir de la merde dans laquelle il est, est nul à chier.

:x
c'est un avis indigné qui ne concernait "qu'un thérapeute" en général sinon j'aurais cité des noms !

8)


ou mis clairement au féminin !

:lol:
 
Intemporelle à dit:
Cela ne sert à rien de passer son temps à se plaindre (si ce n'est un bénéfice secondaire...), cette énergie négative peut se transformer en énergie positive pour se motiver à ce changement d'orientation, quelque soit le niveau...
C'est que je n'ai pas donné à ce post le sens de "Tu n'as qu'a foutre le camp".
Mais plutôt que si on a la possibilité de retrouver la confiance en soit, l'estime de soi, de s'accorder de la valeur, on peut alors entrevoir des solutions et les considérer comme accessibles et pas forcément très éloignées.
Quitter la plainte pour rendre possible un avenir plus positif...
 

jeangeneve

Membre
Tiens...

c'est a mes yeux pas vraiment un problème de confiance en soi.
car justement si j'je suis pas conscient de ma valeur, je n'aurais pas réagis, je n'aurais pas éprouvé de malaise avec ces pratiques, j'aurais cédé mon altérité et fait confiance a son jugement et accepté la récompense.
et je serais partit dans une escalade au jeux de la réciprocité.

ce que j'arrive pas a encore à gèrer c'est cette intention et volonté d’asseoir son autorité, de casser.
ce qui m'amène a penser que j'ai peut-être plus confiance en moi que lui.
personnellement la "fuite" n'est pas un comportement a adopter de façon systématique.

il est pour le moins intrigant que les personnes qui voient dans mon attitude un manque de confiance en soi propose la fuite.
ma boite à outils est limitée et surtout il y a recours a pas mal d'énergie du fait que le peut que je sait et peut-être acquis, mais de loin pas inné ou naturel.

et une fois encore j'exerce la dissociation ( la position du martien )
et je perçois pas bien ce qu'il y a de mauvais ou de pathologique en cela.
 

amrita

Membre
jeangeneve à dit:
bon on vas encore dire que je vois les choses sous un mauvais angle...
cette nuit un nouveaux responsable en remet une couche à mon esclavage .

il a caché un bidon plein d'eau sur le toit...
le voyant au milieux de la nuit j'ai du escalader le toit, sur place j'ai pus lire sur le bidon :
ceci est une fuite virtuelle, envoyer moi un mail à... vous recevrez une bouteille.


j'ai risqué ma vie pour prouver que je fait bien mon job.

comment se sortir d'un tel esclavage ?
tout ça pour une paye de merde...
Mettre un deuxième bidon sur le toit, et écrire, "n'ayant pas d'ordinateur, (mon salaire ne me permet pas de m'en payer un) merci de laisser la bouteille dans le 2ème bidon ??

Bon courage Jean !
 
I

Intemporelle

Invité
Triggermind à dit:
Intemporelle à dit:
Cela ne sert à rien de passer son temps à se plaindre (si ce n'est un bénéfice secondaire...), cette énergie négative peut se transformer en énergie positive pour se motiver à ce changement d'orientation, quelque soit le niveau...
C'est que je n'ai pas donné à ce post le sens de "Tu n'as qu'a foutre le camp".
Mais plutôt que si on a la possibilité de retrouver la confiance en soit, l'estime de soi, de s'accorder de la valeur, on peut alors entrevoir des solutions et les considérer comme accessibles et pas forcément très éloignées.
Quitter la plainte pour rendre possible un avenir plus positif...
J'apprécie fortement votre discernement d'une façon générale.

Certains se focalisent sur ce qui les indispose et renvoie leur agressivité alors que si on lit correctement les choses, on trouve ce que vous évoquez, et il y a une marge considérable...

Merci pour le recadrage... :wink:
 
I

Intemporelle

Invité
Triggermind à dit:
xorguina à dit:
Et en attendant, je suis tout a fait d'accord avec ce qu'à dit Surderien au sujet des écrits d'intemporelle....je trouve ça déplacé , d'aucune empathie et très mal conseillé pour une thérapeute !
Faut quand même être gonflée après tout ce qu'elle écrit sur l'intelligence sortir un truc pareil à Jean dont nous connaissons son parcours !

Je comprends donc la colère justifiée à mon sens de surderien et l'appuie.
Hummm... Il ne faudrait quand même pas faire subir à Intemporelle la même "cabale" qu'à Métaphore...
Personnellement métaphore me manque, il y avait beaucoup de connaissances et d'idées développées dans ses écrits.

D'autant que ce que dit Intemporelle ne me semble ni déplacé ni dénué de bon sens:
Je suis bien d'accord avec vous Triggermind sur toute la ligne... :wink:

 

xorguina

Membre
En passant mais alors vite fait !

Tu veux métaphore ? tu l'as en intemporelle..c'est la même personne cachée sous un autre pseudo, bref .

Vous avez beau la tourner dans le sens que vous voulez, elle dit à jean de se casser s'il n'est pas content, c'est plutôt clair alors...sur ce je vous laisse, moi l'hypocrisie et la mauvaise foi j'adhère pas .
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut