Masochisme et dissociation

#1
Le Masochisme est t-il un moyen "dur" de generer la dissociation et d"éviter le réveil de la mémoire et des circuits émotionnels traumatiques ?



http://memoiretraumatique.org/psychotra ... ismes.html
 
#2
Le masochisme n'est pas nécessairement un moyen de générer la dissociation bien au contraire il permet d'intégrer un pan de réalité plus forte dans la majorité des cas parce qu'il ramène l'esprit dans l'instant par un/des stimuli physiques puissants. Si je vous pince sans que vous vous y attendiez vous ne risquez pas de vous dissocier bien au contraire.
 
#3
Un enfant battu par exemple, va se dissocier pour eviter la douleur, ça ne peut pas être un moyen de susciter une dissociation, pour eviter une douleur (qqconque , d'un autrree type ect ...) ?
 
#4
Avez-vous été battu?
C'est sûrement rassurant de penser qu'un enfant battu se dissocie pour transformer ou amoindrir la douleur mais ce n'est pas forcément ce qu'il se passe.
Malheureusement.
 
#5
Quand on a trop mal ( par exemple quand on se fait une blessure hyper douloureuse, un accident), on perd connaissance. (même si on se blesse à un pied, et que le restant de l'organisme n'est pas atteint)

On "s'enfuit" quand ça devient intenable.

Au niveau psychologique, c'est pareil. Des personnes qui ont connu une dissociation e qui ont pu survivre gràce à cela pourraient en témoigner.

Si c'est juste dans le seuil du encore tenable, on reste conscient et c'est là que c'est le pire.
 
#6
heu...

le pire n'est pas pour tout le monde...
pour certains la douleur leur permet de mettre en place un processus chimique interne pour inonder leur corps d'endorphines .
d'autres arrivent a complètement inverser le principe de la douleur.
plus il on mal plus cela leur fait du bien au point que cela deviens extatique

d'autres sont insensible à la douleur, en général il ne vivent pas très longtemps.
certains on un génie inversant, on les traites alors de malades
je ne suis pas loin de penser, de croire que c'est en fait une compétence .
la souffrance est certainement l'outil le plus efficace pour le conditionnement
et c'est utilisé depuis la nuit de temps
 
#7
J'ai cherché "maso" (flemme de taper tout le mot) dans la page où mène le lien, mais je n'ai pas trouvé, et vu la tournure que prend le topic, je dois demander:

Pour Molaco, "Le Masochisme" c'est quoi?

Parce que si je m'en tiens à ce que je pense, ce qui est dit n'a pas de sens, donc on doit avoir une définition différente.
 
#10
oui en effet certaines subtilités sont tellement subtiles.
que c'est sûrement exactement la même chose au bout du compte .
vous avez sûrement raison, c'est très subtile .
on peu en effet continuer a noircir des pages et des pages
sur la subtilité de la différence .
c'est un peu comme certains bouquins d'hypnose française, si subtiles sur 400 pages que il y a absolument rien d'utilisable pour l'hypnose .

je le reconnais c'est bien trop subtil pour moi en tous cas
j'espère juste que cette subtilité vous amuse un peu .
 
#11
jeangeneve a dit:
oui en effet certaines subtilités sont tellement subtiles.
que c'est sûrement exactement la même chose au bout du compte .
vous avez sûrement raison, c'est très subtile .
on peu en effet continuer a noircir des pages et des pages
sur la subtilité de la différence .
c'est un peu comme certains bouquins d'hypnose française, si subtiles sur 400 pages que il y a absolument rien d'utilisable pour l'hypnose .

je le reconnais c'est bien trop subtil pour moi en tous cas
j'espère juste que cette subtilité vous amuse un peu .
Vous pouvez trouver certaines choses inutiles. D'autres penseront au contraire que ces mêmes choses sont un éclaircissement.
Vous m'auriez demandé l'intérêt de cette distinction je vous aurais répondu.
Mais cela aurait peut-être été moins amusant...
 
#12
Vos définitions vont dans le sens auquel je pensais, à savoir accepter la douleur et y rechercher (associer?) le plaisir, mais Molaco semble à l'opposé avec son idée de dissocier et d'éviter la douleur.
C'est là que je comprend pas.
 
#13
bonjour,

dans toute situation, je joue la victime, je me donne en spectacle, je suis professionnellement un raté chronique, je n'ai pas de relation sexuelle avec ma compagne.
depuis que je fais de l'auto hypnose, j'ai eu une soif de victoire, et ma vie professionnelle va mieux mais ma compagne souffre de douleurs chronique un coup à la tête ou au dos ou au jambe de plus en plus.
elle me trouve colerique j'ai pas l'impression et moi je cherche toujours à faire à sa place.

je me torture et ce mail en est un bel exemple. j'ai quand même envie de vivre en coopérant avec autrui. ramasser les pots cassé est mon leitmotiv.

je voudrais retrouver une vie sexuelle avec de la sensualité et pas du porno. Pourtant j'en ressent pas le besoin fondamental
besoin d'être dans la norme

j'ai peur de la rupture

j'aime ma femme comme une soeur

dois je lui parler ?

l'auto hypnose que je pratique quotidiennement peut elle m'aider ? et comment ?
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#14
Bonjour
Je ne sens pas de masochisme dans votre discours,seulement une personne qui veut avoir des relation avec sa femme qu'il aime et qui souffre de douleurs physiques de son côté.L'hypnose peut aider,un sexologue aussi,une psychothérapie de couple également,...,je perçois pleins de solutions..laquelle choisissez-vous?
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#15
Avez-vous essayé de parler simplement à votre femme comme vous le faites là sur la toile,avec des mots sincères pour savoir comment elle le vit de son côté?
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut