Formation Hypnose

[?] On apprend mieux quand on s'y intéresse ? Comment ça fonctionne ?

Bonjour, je sais pas si c'est le bon endroit pour poser cette question...

Je me suis souvent posé cette question...
J'aimerais savoir pourquoi j'arrive mieux à me souvenir des informations (par exemple quand je lis une seule fois quelque chose sur un sujet intéressant --> j'arrive à m'en rappeler sur une longue durée sans forcer/essayer de retrouver l'information)

Alors que quand je suis un peu forcé d'apprendre, de me souvenir de certaines informations et que ce n'est pas forcément un sujet passionnant, je trouve qu'il est beaucoup plus difficile de se souvenir de ce que l'on a appris.
Est-ce vrai, est-ce faux ?
Le but de ma question ici est de savoir si il y a une sorte de mécanique, de fonctionnement qui se passe dans notre cerveau et comprendre brièvement comment cela fonctionne :)

Merci de vos réponses !
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Est-ce vrai, est-ce faux ?
Pour moi c'est tout a fait vrai.

Je vais donner ma définition/vision des choses.

Quand on s’intéresse à un truc, c'est pour moi comme justement de l'hypnose, on reste focalisé sur le truc, le "monde" extérieure est coupé, l'attention est pleine et surtout on est complètement dans son être, je veux dire par possible d'avoir des pensées autre que ce que l'on est occupé à faire. On est animé de l'intérieure vers l'extérieure.

Dans le cas inverse on se force, là les pensées "négatives" sont déjà présente "Pfffff et dire que je dois faire ceci ou cela alors que j'ai pas envie, et puis le prof il parle mal, etc...." on remarque alors que le dialogue interne est bien présent, si bien présent que l'on est plus occupé a discuter avec soi même qu'a faire attention a ce qui se dit a l'extérieure et oui notre attention est interne et non externe. C'est l'extérieure qui anime l'intérieure, malheureusement comme l'extérieure ne nous plaît pas alors ils nous "frustre/détruit"
 
Très intéressant !
Cette réponse me semble très correcte.
Je me demande si il est possible de contrer cette réaction:

Dans le cas inverse on se force, là les pensées "négatives" sont déjà présente "Pfffff et dire que je dois faire ceci ou cela alors que j'ai pas envie, et puis le prof il parle mal, etc...." on remarque alors que le dialogue interne est bien présent, si bien présent que l'on est plus occupé a discuter avec soi même qu'a faire attention a ce qui se dit a l'extérieure et oui notre attention est interne et non externe. C'est l'extérieure qui anime l'intérieure, malheureusement comme l'extérieure ne nous plaît pas alors ils nous "frustre/détruit"
par l'hypnose ou une autre technique ? Ce serait très intéressant de savoir comment, et si il est possible.
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Humm la contrer, est ce que l'on est pas déjà dans une sorte de se forcer, je me pose la question.

Je pense qu'il faut déjà différencier je me force (pour certaine raisons) et je me force parce que pas d'autre choix, le deuxième pour moi il faut faire avec, je le vois comme exemple, je me force a bouger parce que la voiture arrive vers moi, pas le choix sinon je me fais écraser.

Pour le premier, par exemple je me force a étudier les maths alors que je n'aime pas cela, plusieurs solutions je pense, soit trouver un truc qui nous intéresse dans les maths, calcul logarithmique, calcul de déclaration d’impôt, calcul de résistance des matériaux, calcul astrophysique, bref quel branche j'aime et là ou les maths seraient intéressante pour moi.
Soit trouver ce qui fait que l'on aime pas les maths, par exemple à l'école le prof était ennuyeux ou trop sévère et du coup j'en garde une mauvaise sensation, en hypnose on pourrait travailler sur le fait de changer cette sensation, de toute façon cela va être au cas par cas selon l'anamnèse de la personne.
On peu aussi ne pas du tout aimer les maths et rester comme cela, donc du coup faire faire les calculs par une autre personne, c'est aussi une question de choix.
 

jumb

Membre
Quand on s'intéresse à quelque chose, on a comme une sorte de joie à apprendre des éléments nouveaux. Ca nous stimule. Ca rentre alors tout seul sans efforts.
Quand on ne s'y intéresse pas, on s'en fiche, on n'a pas vraiment besoin de ces connaissances. La démarche ne vient pas de nous, elle est imposée, et c'est là à mon sens que le bas blesse. On peine alors.
L'idéal est alors de pouvoir trouver un intérêt, quelque chose à quoi s'accrocher dans ce que nous devons apprendre. Si vraiment ça déplaît, il reste possible de le prendre comme un défi, un jeu, d'y ajouter quelque chose de ludique pour faciliter l'apprentissage.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut