Formation Hypnose

parler au sub-conscient: 1ère ou 2ème personne

  • Initiateur de la discussion Manar
  • Date de début
Singin

Singin

Membre
messages
849
Points
5 560
Avant de répondre, j'aimerais vous dire à quel point j'apprécie la qualité de ce forum. Sur bien des sites, quand on a un ressenti différent d'une certaine ligne de pensée, on se fait tout simplement traiter de troll et le dialogue s'arrête là.
Mais pas avec vous.
Soyez donc salués bien bas.


@ moune

Pour ta conclusion la aussi tu pars en live:non ce n'est pas une illusion

Je me suis demandé après votre message si je ne confondais pas conscient et inconscient. C'est pourquoi j'ai pensé que j'avais peut-être construit une illusion.


@ Hibou

Je pensais que si on entendait le mot chocolat, c'est le conscient qui nous envoyait direct vers la tablette alors que l'inconscient nous faisait se prendre les pieds dans le tapis pour détourner l'envie.
C'est pour ça que, pour moi, le sale gosse est davantage le conscient.
Même chose pour les épinards et pour le vécu corrigé.
Autrement dit, tout serait inversé dans mon mental ?

Quand on lui demande de mettre dans une main les soucis, le problème, la gène... que nous avons à cet instant.
Quand on demande ensuite de mettre dans l'autre main les solutions possibles.
Heuuuuu est ce un langage normal ça? Ta vue ça en vraie toi un problème dans une main???
Si c'est pas une histoire pour enfant, c'est quoi alors?


De la symbolique.
De l'extériorisation.
De la représentation.
De la concrétisation.
De la visualisation.
Le genre de chose qui aide ou aiderait si la société autorisait ce genre de procédé dans le quotidien privé ou dans le travail sans nous traiter de cinglé ou d'immature.
C'est vrai que les enfants le font spontanément, mais les adultes devraient aussi pouvoir le faire sans que ce soit associé à l'enfance.
C'est ce que j'aime dans l'hypnose pratiquée par Kévin Finel et son équipe. Il redonne, en quelque sorte, une sorte de naturel à cette pratique enfantine qui est abandonnée bien souvent pour obéir à cette obligation de se plier à ce que la société conçoit comme étant adulte.
Mais, pour moi, ce procédé, et bien d'autres en hypnose, est au contraire très adulte, justement, peut-être, parce qu'on s'autorise à dépasser ainsi une sorte d'autorité sociétale qui ressemble à l'autorité parentale.
Mais, une fois encore, je suis peut-être montée à l'envers.


@ Prudence
Je me demande si, en fait, le domaine entre enfant et adulte est vraiment séparé. Il me semble qu'il y a juste une évolution qui se fait en fonction de ce qu'on apprend et du vécu. Et peut-être qu'il n'y a pas vraiment de séparation entre conscient et inconscient. C'est peut-être pour ça que je les confonds parfois.
Mais pour reprendre le fil du topic, je ne fais pas gaffe à la manière dont je parle mentalement. Je dis tu, je dis vous, je dis je, je dis nous, je demande, je réprimande, je joue, je plaisante, je vais voir des personnages ou je les fais venir. Je peux aussi écouter ou me lover dans une présence apaisante et réconfortante.
Et là, je pense que je me fiche un peu de savoir qui est le conscient et l'inconscient.
En fait, c'est vrai que ce qui est important, c'est que ça fonctionne. :)
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
merci à toi aussi pour cette discussion enrichissante
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Singin à dit:
Avant de répondre, j'aimerais vous dire à quel point j'apprécie la qualité de ce forum. Sur bien des sites, quand on a un ressenti différent d'une certaine ligne de pensée, on se fait tout simplement traiter de troll et le dialogue s'arrête là.
Mais pas avec vous.
Soyez donc salués bien bas.
Merci à tous ceux qui participent dans cet esprit d'échange :)

Singin à dit:
De la symbolique.
De l'extériorisation.
De la représentation.
De la concrétisation.
De la visualisation.
Oui, voilà.

Singin à dit:
Le genre de chose qui aide ou aiderait si la société autorisait ce genre de procédé dans le quotidien privé ou dans le travail sans nous traiter de cinglé ou d'immature.
C'est vrai que les enfants le font spontanément, mais les adultes devraient aussi pouvoir le faire sans que ce soit associé à l'enfance.
C'est ce que j'aime dans l'hypnose pratiquée par Kévin Finel et son équipe. Il redonne, en quelque sorte, une sorte de naturel à cette pratique enfantine qui est abandonnée bien souvent pour obéir à cette obligation de se plier à ce que la société conçoit comme étant adulte.
Mais, pour moi, ce procédé, et bien d'autres en hypnose, est au contraire très adulte, justement, peut-être, parce qu'on s'autorise à dépasser ainsi une sorte d'autorité sociétale qui ressemble à l'autorité parentale.
Tout à fait pour moi aussi ^^.
L'être humain catégorise beaucoup, ça lui fait gagner du temps, il range les choses mais peut être parfois un peu trop et en faisant des catégories exclusives là où elles ne devraient pas l'être.
Ça me fait penser au genre et au sexe, les intersexués on toujours existés mais on n'en parlait peu (par exemple juste en études de médecine comme des anomalies) et on les forçait à rentrer dans des catégories: garçon/fille, homme/femme, en niant les nuances de gris, en niant une partie d'eux, en leur donnant des médicaments (hormones) et en les opérant (notamment enfant, sans leur demander leur avis)... de force pour les faire entrer dans les cases. Actuellement des associations d'intersexués militent pour qu'on arrête de choisir le sexe de l'enfant à sa place et pour que soit reconnu qu'il y a autre chose que 100% masculin ou 100% féminin (et là ils luttent pour faire reconnaître une réalité biologique, physiologique, psychologique aussi d'ailleurs, mais qui ne correspond pas à la représentation sociale classique).
Pourquoi limiter la créativité, l'imaginaire (et tout ça sert dans la résolution de problème) aux enfants (et avec des représentations associées dévalorisantes telles que l’immaturité, l'incapacité, la faiblesse etc.)?
C'est comme perdre des qualités en grandissant, c'est bien dommage je pense.

Singin à dit:
Je me demande si, en fait, le domaine entre enfant et adulte est vraiment séparé. Il me semble qu'il y a juste une évolution qui se fait en fonction de ce qu'on apprend et du vécu. Et peut-être qu'il n'y a pas vraiment de séparation entre conscient et inconscient.
Oui, et non, je ne sais pas.
Il y a quand même l'adolescence où il y a de nombreux changements, bouleversements même, sur tous les plans de la vie: physiques, morphologiques, biologiques, psychologiques, sociaux, familiaux etc. On entre dans l'adolescence et quand on en ressort on a changé. Mais on change tout au long de sa vie (enfin plus ou moins). Peut être que c'est juste comme une courbe d'évolution avec des moments de croissance plus forts que d'autres (plus dévolution, de changement).
Séparation, je ne dirai pas ça. Par contre il y a des passages quotidien de l'un à l'autre. Il y a aussi par exemple un concept que j'aime bien d'évolution, d'apprentissage:
Inconsciemment Incompétent (je ne sais pas que je ne sais pas) ->
Consciemment Incompétent (je sais que je ne sais pas) ->
Consciemment Compétent (je viens d'apprendre à faire mais ça me demande de faire attention pour faire) ->
Inconsciemment Compétent (c'est devenu une habitude, je fais sans réfléchir)
Par ex:
Je suis un enfant de 3 ans, je vois un de mes parents écrire quelque chose sur un papier, je ne sais pas qu'il écrit, je veux faire pareil, je gribouille sur un papier.
Je suis un enfant de 4 ans, je vois un de mes parents écrire quelque chose sur un papier, je sais qu'il écrit mais je ne sais pas le faire et je sais que je ne sais pas.
Je suis un enfant de 5 ans, à l'école on m'apprend les lettres. C'est difficile, je confonds beaucoup le "b" et le "d", et puis aussi le "q" et le "p" et puis plein d'autre c'est dur! J'ai 6 ans, c'est toujours difficile de lire et d'écrire mais ça va mieux. J'ai 7 ans, c'est long de lire mais j'arrive à lire des phrases entières! ...
J'ai 31 ans, j'ai envie de me détendre, je vais me poser avec un bon bouquin. Je lis automatiquement, sans effort, je me représente directement ce que contient le livre.

Singin à dit:
En fait, c'est vrai que ce qui est important, c'est que ça fonctionne. :)
+1
 
hibou13

hibou13

Membre
messages
1 736
Points
7 160
Il faut arrêter de chercher a classer le conscient et l inconscient, enfant ou non! c est un débat stérile.
Le mot enfant est juste utilisé comme une illustration et seulement d un des aspect de l inconscient.
Si le mot pose problème il faut l oublier simplement et ne retenir que ce que l on sait de son fonctionnement, son influence et les changements que l on peut provoquer.
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
hibou13 à dit:
Il faut arrêter de chercher a classer le conscient et l inconscient, enfant ou non! c est un débat stérile.
Le mot enfant est juste utilisé comme une illustration et seulement d un des aspect de l inconscient.
Si le mot pose problème il faut l oublier simplement et ne retenir que ce que l on sait de son fonctionnement, son influence et les changements que l on peut provoquer.
Arrêter de chercher, je ne sais pas parce que je trouve la discussion qu'on a là intéressante par exemple. Je pense que c'est bien aussi de voir que certains vont préférer telle ou telle chose et que ça marche quand même et qu'on peut éviter de "forcer" les gens dans une voie qui ne leur convient pas.
Par ex: Dans une formation je viens de lire qu'il fallait mieux utiliser le "tu" que le "je" mais pour certaines personnes ça peut coincer de se parler à soi même comme si c'était quelqu'un d'autre ("tu"). Le forum permet aussi de voir plus de différents fonctionnements, préférences etc.

Sinon pour le reste je suis plutôt d'accord avec toi: que le mot enfant est "utilisé comme une illustration et seulement d un des aspect de l inconscient " et que le plus important c'est ce qui fonctionne, les changements possibles.
 
hibou13

hibou13

Membre
messages
1 736
Points
7 160
Je parlais en général prudence... ici on peut poursuivre sur les concepts bien sur.... mais dans mon idée, quand on bloque sur un terme, autant prendre le bleme par un autre bout. ...
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Ah oui, ok, vu comme ça pareil. Quand ça bloque c'est pas la peine d'insister c'est comme essayer d'enfoncer la forme ronde dans le carré dans les jeux pour tout petits.

Là je pensais plutôt aux situations où ça enrichi les représentations des uns et des autres en apportant des possibles.

Derrière la comparaison avec un enfant ça pose la question de la représentation de l'enfant:
On peut y voir un être immature, avec peu de connaissance, peu d'intelligence, de savoirs, quelqu'un qu'il faut éduquer, d'impulsif, qui doit obéir à l'adulte etc.
On peut aussi y voir quelqu'un en développement qui a les plus grandes capacités d'apprentissage qu'un être humain aura jamais, les enfants apprennent beaucoup plus et plus vite que les adultes, ils sont plus créatifs, plus imaginatifs, plus souples, s'adaptent facilement à différentes situations...
Ce sont des choses qui évoluent avec le temps aussi.

Et de la représentation de l'inconscient:
L'inconscient ça peut aussi être la représentation freudienne, et le "ça" plein de pulsion, de violence, de mort...
Mais l'inconscient ça peut aussi être le grand supermarché de ressource d'Erickson, un espace infini de possibles et de richesses.
Franchement, en toute honnêteté la version freudienne ne me donne pas envie d'aller y faire un tour ou de lui faire confiance.

Et de la représentation des deux:
La version ericksonienne est plus récente comme la valorisation et le respect de l'enfance (on voit moins l'enfant comme "quelque chose que l'on doit dresser" mais plus comme un être en développement à accompagner). L'évolution progressive sur les Violences Éducatives Ordinaires montrent un changement de représentation. Je pense que cela ouvre une voie de communication intérieure avec plus de respect: l'enfant et l'inconscient sont perçus différemment, comme des choses/êtres plus positifs, plus intelligents qu'on ne le pensait. Ça m'évoque aussi le livre d'Alice Miller "c'est pour ton bien, les racines de la violence dans l'éducation de l'enfant" quand elle parle justement de la place de l'enfant (notamment en Allemagne pendant l'enfance d'Hitler) dans la famille, la société, sa représentation et le lien à l'autorité (le père, Dieu, l’État...).
L'évolution des deux représentations est peut être même liée...

 
hibou13

hibou13

Membre
messages
1 736
Points
7 160
Je te comprend
Perso j'essaye de rester de ce que l'on sait (provisoirement) du fonctionnement de l'inconscient, des pensées, du cerveau...
Et de ce que l'on sait (toujours provisoirement) du "comment" faire évoluer les choses, du comment s'adresser à cet ensemble de "fonctions" etc...
Je laisse de coté la conception Freudienne de l'inconscient qui de toute façon n'est pas celle vue d'un point de vue de l'hypno et encore moins de celui des TCC, des "orientée solution", des thérapies brèves etc...
Je laisse encore plus de coté les débats philo-croyant-ésotérique fantasmant un inconscient plus ou moins surnaturel et support d'espérance de miracles paranormaux. Ce n'est pas que je n'ais pas de point de vue, mais je considère déjà qu'ils n'ont pas grand chose à faire ici (en tout cas en thérapie) et qu'ils sont souvent glissant....
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Pareil pour les trucs laissés de côté ^^.
 
Singin

Singin

Membre
messages
849
Points
5 560
De la discussion jaillit la lumière.
Voilà comment on peut donner une autre signification à un mot, et donc, à une idée, qui hérissait à l'origine.
En vous remerciant tous les trois, Moune, Hibou, et Prudence, je vous souhaite une bonne journée. :)
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 645
Points
7 260
Localisation
France
Merci à tous pour cet envol presque philosophique
 
alain delaunay

alain delaunay

Membre
messages
31
Points
2 860
Localisation
Nouméa
Pour communiquer avec l'inconscient je reste impersonnel.
exemple : "maintenant je m'adresse directement à l'esprit inconscient alors que l'esprit conscient lui peut continuer à (...)"
"Je demande avec respect à l'esprit inconscient (...) "
Certaines vidéos de l'ARCHE (voir youtube) donne un aperçu de ce que cela donne.
Cordialement
 
alain delaunay

alain delaunay

Membre
messages
31
Points
2 860
Localisation
Nouméa
Erreur ! Ce n'est pas à l'ARCHE que je pensais mais à XTREMA. Je suis désolé de cette confusion
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut