1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

PNL ou PNLs ?

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Lemaléduqué, 8 Novembre 2006.

  1. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je m’intéresse depuis peu à la PNL… et je suis embêté. D’où ce petit mot. D’abord, je dois dire que parler de PNL de première, de deuxième et troisième générations me pose problème. Cette « évolution » ne me semble pas être forcément une « révolution »… notamment pour la pratique thérapeutique. N’étant pas un spécialiste en la matière, j’aimerais avoir l’avis de PNListes confirmés sur le ou les but(s) de ce découpage de la PNL en périodes… pour ne pas dire en tranches. Et plus précisément, je souhaiterais savoir s’il n’y a pas derrière ce souci de faire « évoluer » la discipline une volonté (manifeste ?) de reléguer la PNL de Bandler et Grinder au « stade préhistorique »…

    Par ailleurs, beaucoup de PNListes se réfèrent, consciemment ou inconsciemment, à Anthony Robbins et à ses « exercices »… sans pour autant le citer. J’ai comme l’impression que ce brillant monsieur gêne la « communauté PNListe ». Pour preuve, dans la bibliographie remise à la fin de ma formation « Les bases de la PNL », le nom d’Anthony n’apparaît pas. Curieux, non ?
     
  2. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    PNL et "PNL"

    bonjour,

    comme toujours lorsque je me penche sur une définition à donner, je me sens obligé de donner plusieurs réponses appartenant chacune à un contexte.

    ainsi pour moi la PNL est :

    - une approche à caractère théorique, des modes de structuration de la pensée, permettant ensuite de dégager des axes d'application.

    - une méthodologie de travail visant à corriger des troubles (supposés ou ressentis) et ceci en utilisant les principes théoriques évoqués ci-dessus (dont on peut souligner qu'ils sont pour beaucoup empiriques, du fait des difficultés de démonstration scientifique)

    et par extension la PNL devient encore :

    - une collection de méthodes (ou boîte à outils), directement inspirées des principes directeurs, ces méthodes pouvant être rassemblées de diverses manières en familles : celles qu'emploient les commerciaux pour développer leur efficacité commerciale, celles qu'emploient les chefs de groupe pour optimiser leur "management", celles qu'emploient des pédagogues pour améliorer les apprentissagesde leurs élèves, celles qu'emploient les "coachs" pour rectifier le parcours de leurs disciples, celles enfin qu'emploient des thérapeutes pour (au moins) optimiser leur communication et sans doute aider leurs patients à se libérer de souffrances diverses (au travers de diverses présentations plus ou moins formalisées).

    Je pense que les évolutions concernent les boîtes à outils, car il s'en crée de nouveaux, on en repeint des anciens pour les faire briller d'un nouvel éclat, on en décline certains pour affiner leur efficacité, et (peut-être) en décore-t-on parfois en apposant un nom propre dessus histoire de faire école.

    n'étant pas spécialiste de grand chose après tout, c'est l'idée que je m'en fais, mais qu'en pensez-vous ?
     
  3. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Re: PNL et "PNL"

    Bonjour Castorix,

    [align=justify]Je profite de votre intervention pour vous dire comment j’apprécie votre façon bien particulière de répondre aux questionnements des uns et des autres. Je trouve votre « définition » de la PNL très pertinente… et aussi très « humble ». Que dire après cela… pas grand chose. J’aspire simplement à ce que cette « psychologie neurologique et linguistique » continue à améliorer certains outils pour les rendre encore plus performants et persiste à renouveler ceux devenus désuets… dans le respect de la philosophie de ses « parents biologiques ». Je n’idolâtre en aucun cas Bandler et Grinder. Simplement, j’estime que leurs diverses « découvertes » n’ont pas encore toutes été convenablement exploitées et qu’il serait bon d’y revenir avant d’envisager d’explorer de nouveaux horizons… parfois aux frontières du « mysticisme ». Ou alors dans ce cas, il faut avoir l’honnêteté de se démarquer de ce courant… et de se lancer « à son compte ». En ce qui concerne, Anthony Robbins, j’aimerais bien avoir votre avis… si bien évidemment vous le souhaitez.
    Cordialement. Lemaléduqué
     
  4. Adélaide

    Adélaide Membre

    Inscrit:
    27 Février 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Bonjour, je vais tenter d'expliquer clairement au premier intervenant ce que signifie PNL de première, deuxième et troisième génération;

    La PNL de première génération est la PNL de communication de John Grinder et Richard Bandler (c'est la PNL utilisée en effet pour le coaching, les techniques de marketing et la formation des commerciaux à la vente efficace)

    La PNL de deuxième génération est la PNL thérapeutique amenée par Robert DILTS, (de nombreux exercices permettent de travailler en réelle thérapie comportementale)

    La PNL de troisième génération est la PNL toujours thérapeutique améliorée par Robert DILTS et ANDREAS (avec la création d'autres exercices, tous plus efficaces les uns que les autres)

    Voilà, vous savez tout sur les trois générations PNL.

    Il est bien évident que la pluplart des personnes qui parlent PNL ne connaissent que celle de première génération, c'est à dire, de communication;

    Un thérapeute PNL connait les trois générations à fond et possèdent entre les mains les véritables outils pour pratiquer une véritable et efficace thérapie
     
  5. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Merci Adélaide pour toutes ces précisions. Si j'ai bien compris vos propos, la PNL de Bandler et Grinder n'est pas une « PNL thérapeutique »... mais une « PNL de communication ». Je ne suis pas certain que Bandler et Grinder soient forcément d’accord avec -encore une fois- ce découpage arbitraire. Si je me réfère à leurs différents ouvrages, ils parlent certes de communication mais aussi beaucoup de thérapie. Pour eux donc, la PNL est bel et bien un outil de thérapeutique. D’ailleurs, bon nombre de thérapeutes formés à la PNL -entre autres- travaillent à partir de leur « trouvaille ». Aussi au lieu de parler de PNL de 1ère, 2ème et 3ème génération, ne devrait-on pas plutôt parler de PNLs ou de la PNL de Bandler et Grinder et de la PNL de Dilts, etc. ? Car parler en terme de génération est, je trouve, partisan. Cela sous-entend, en effet, que la PNL de 1ère génération est quelque peu désuète… notamment en ce qui concerne le domaine de la thérapie. Ce qui n’est pas forcément le cas. Pour terminer, et puisque j’ai l’occasion d’avoir une « spécialiste PNL », j’aurais aimé avoir votre opinion sur A. Robbins… de la 1ère et/ou 2èmeet/ou… génération :lol:.
     
  6. Adélaide

    Adélaide Membre

    Inscrit:
    27 Février 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Je n'ai jamais dit qu'il fallait renfermer Bandler et Grinder au rebut; ils parlent effectivement de thérapie (Grinder est toujours en vie) et ce sont les pionniers de cette discipline; n'oublions pas qu'il est nécessaire d'étudier la PNL première génération pour pouvoir comprendre le reste; elle est indispensable!! cependant, on ne peut pas se contenter de cela pour devenir thérapeute; DILTS a vraiment apporté des améliorations et des innovations pour parler de PNL thérapeutique, tout comme ANDREAS.
    C'est pour cela que l'on parle de PNL de première, deuxième et troisième génération; parce qu'il y a des exercices spécifiques qui ont peu à peu été apportés par DILTS et améliorés par ANDREAS, qui n'existaient pas dans la première génération de GRINDER et BANDLER;
    Le fait de découper les générations de PNL ne doit pas être interprété de manière sectaire; c'est simplement pour faire la différence entre les personnes qui ont apporté leur contribution à faire évoluer la matière, sans oublier évidemment, ceux qui l'ont fondé; mais cela existe pour n'importe quelle thérapie, art, profession, ou autres que vous allez apprendre;
    Il y a toujours les pionniers, les fondateurs, et ceux qui ont fait évoluer les choses, heureusement!!!! sinon, la situation serait figée et vite obsolète.

    Quant à ROBBINS, je ne suis pas fan; je le connais trés peu; j'ai lu un bouquin et je n'ai pas pu arriver au bout, car je les trouvé trés/trop AMERICAIN; bien que la PNL soit née au Etats Unis, les applications que l'on en fait me semblent souples et en tout cas, je peux vous dire que ça marche!!!
    ROBBINS, me paraît plus marteler ses convictions; c'est mon avis, je ne porte aucun jugement, mais il ne me convient pas.
     
  7. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Je n'ai jamais dit que vous aviez dit que... :lol:
    Je lis bien... Mais peut-être qu'alors les dits "continuateurs", qui n'en sont plus forcément, devraient oser lâcher l'appellation PNL pour...
    Merci de bien avoir voulu partager votre avis :wink: .
     
  8. Adélaide

    Adélaide Membre

    Inscrit:
    27 Février 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Je pense que vous devriez vraiment vous renseigner de manière plus approfondi sur la PNL et discuter avec des professionnels thérapeutes confirmés car visiblement vous parlez sur ce forum de quelque chose que vous ne maîtrisez pas du tout;
    Dire que DILTS et ANDREAS sont des continuateurs qui n'en sont plus forcément est une hérésie;
    DILTS et ANDREAS sont également des découvreurs dans les exercices qu'ils proposent et qu'ils améliorent sans cesse; ils sont aussi importants que GRINDER et BANDLER;
     
  9. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    [align=justify]Je suis effectivement loin d'être un « spécialiste de la PNL »… Est-ce une raison suffisante pour sous-entendre que je n’ai pas à émettre une quelconque appréciation sur la question ? D’ailleurs, mon interrogation d’amateur, certes provocatrice, n’est pas partie de rien. Elle s’appuie sur les dires de certains thérapeutes PNL (donc des professionnels compétents) … thérapeutes qui ne sont pas forcément des « fans » de Dilts. Eh oui, ils existent ! Vos propos quelque peu acrimonieux me font dire que vous ne faites pas partie de cette catégorie de PNListes… et c’est votre droit. Je trouve toutefois dommage qu’on ne puisse pas émettre un avis subjectif contestataire sur Dilts sans provoquer des remous disproportionnés. On m’avait prévenu… Je ne remets pas en cause la grande intelligence de ce Monsieur, simplement je cherche à dire que la PNL d’aujourd’hui n’est pas simplement la PNL de Dilts. Vous disiez de Robbins qu’il prêchait. Dilts aussi. A l’entendre (plus qu’à le lire), j’ai cette ferme impression qu’il veut faire de sa « PNL », « la » PNL. A la limite, et pour poursuivre dans la provocation, je dirais que Robbins est plus PNliste que Dilts. C’est certainement d’ailleurs une des raisons pour laquelle les thérapeutes d’influence diltsienne dénigrent Robbins. Par ailleurs, avez-vous déjà oublié que Dilts a cherché très maladroitement à s’approprier certaines découvertes et notamment celle du « mouvement des yeux » de Bandler et Grinder ? Indécent. Aussi, quand je lis dans votre commentaire que Dilts est un « découvreur »… je ne peux que sourire. Il est temps pour lui d’inventer sa thérapie… comme ont pu le faire un certain nombre d’élèves de Sigmund Freud. Mais il est vrai que rester pieusement dans le cocon PNL a bien des avantages… Puisse ce commentaire peu expérimenté permette d’en appeler d’autres… histoire de poursuivre un débat loin d’être clos.
     
  10. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    La Pnl étant un ensemble de techniques et d'outils suffisament divulgués aujoud'hui, il est tout à fait normal que certains cherchent à améliorer ces techniques et procédures.
    Dilts est très doué, et il est aussi normal que son impact sur la pnl soit aussi significatif.

    Pourquoi donner un autre nom à une thérapie si elle s'inscrit parfaitement dans le cadre de la Pnl?
    La pnl est en évolution constante grâce à ses utilisateurs et aux créatifs qui osent sortir des pas de leurs prédécesseurs.
    Les anciens comme les nouveaux apportent leur pierre à l'édifice et construisent la Pnl.
    Pas de place pour des combats de renomée, la renomée s'acquiert par la réussite des procédés et des méthodes mis en place.