Pourriez-vous me conseiller sur mon trouble social ?

  • Initiateur de la discussion Tyrro
  • Date de début
Tyrro

Tyrro

Membre
messages
11
Points
490
Bonjour,

Je me permet de lancer cette bouteille à la mer car je ne trouve pas de réponse encore à mon problème.
Je précise que j'ai vu coach de vie et deux thérapeutes, (dont un hypnothérapeute) mais que cela ne s'est pas bien passé.

Mon problème est dû à plusieurs choses :
- Quand je vais devoir mettre une tenue vestimentaire (j'ai un look atypique et je porte des couleurs pastel : je précise que je suis un homme), je me sens assailli par des question du genre "qu'est ce que les gens vont penser", "qu'est-ce qui vont en dire"... Et je change parfois la tenue...
Sur ce point, je sais que cela vient de mes parents qui m'ont souvent critiquer sur mes habits, ma façon d'être et m'ont seriné à coup de "Ne te fais pas remarquer, tu nous fais honte..."
Note : Je me suis rendu compte que je critiquais les gens consciemment ou insconsiemment, j'ai depuis pris du recul et plutôt que de juger quelque chose que je n'aime pas ou un comportement, je me dis que cela ne me concerne pas car c'est la vie de cette personne et que je n'ai pas à interférer ou avoir des jugements de valeur sur sa vie.


- Quand les gens me regardent (ou pas) dans la rue, je baisse les yeux et je stresse énormément...
Encore une fois, mes parents me disaient de baisser les yeux quand je m'adressais à eux, des les respecter car je n'étais qu'une m****.

- Si je dois parler devant un groupe de personnes, je me sens stressé et je vais bégayer ou préférer me terre. J'ai l'impression d'être dévisager et ai peur de me mettre au centre de l'attention. Aussi juste dans des situations où il y a beaucoup de monde, j'ai l'impression que l'on m'observe...
Je n'ai jamais de vraies situations où des gens ont pu se moquer de moi... Sauf mes parents à des repas de famille...
Note : Une information à inclure, je suis AESH ; j'accompagne des enfants de situation de handicap en école. J'ai déjà eu à gérer la classe seule car la maîtresse était absente. A ce moment, là je n'ai aucun stress à parler devant des élèves, expliquer un cours etc... C'est dès qu'il y a un collègue ou un adulte dans le lot.

- J'adore le chant mais malheureusement impossible de chanter devant les gens. J'ai énormément de stress, gorge qui se serre etc... j'ai peur des regards et des jugements.
Encore une énième fois, je chantais lorsque j'étais plus jeune chez moi... Jusqu'à ce que mon cher père n'entre dans ma chambre pour m'affubler d'un "Ferme ta G"...
Donc, je me suis arrêté de chanter... Simplement... Enfin pas totalement

Note : je fais du chant depuis un an et demi avec mon professeur qui me dit que j'ai vraiment un potentiel énorme pour le chant. Donc je ne rate aucun cours mais à la fin de cette année, il m'a dit que pour aller plus loin, je vais devoir chanter en groupe...
Je suis donc allé dans une école de chant près de chez moi et j'ai dû chanté devant une prof inconnue et au micro (stress etc) mais j'ai réussis. Pareillement, elle me dit qu'il y a vraiment de quoi faire d'excellentes choses avec ma voix. Elle me demande si je suis sûr pour le chant en groupe (la formule de l'école c'est une semaine chant individuel et l'autre semaine, chant en groupe)... Ce à quoi je lui ai répondu que si je ne le faisais pas, je n'y arriverai jamais.
Donc j'ai eu l'audace et le culot !


Ce que je remarque, c'est qu'en deux ans, il y a eu des progrès énormes (prof de chant, parler en anglais avec des inconnus ou avec des amis natifs américains, chanter pour ma meilleure amie...). Le yoga m'aide beaucoup aussi pour mieux accepter mon corps.
Aujourd'hui j'aimerai me débarrasser de cette sensation de stress et de peur quand au regard de l'autre.
Je suis confus quant à savoir s'il s'agit d'une phobie, d'un manque d'estime (je le pense), d'un manque de confiance corrélés à mon atypisme.
Si je vous demande cela, c'est qu'il y a beaucoup d'hypnose ultra intéressante sur YT (je pense à M Lubszynski).
Je fais celle en ce moment pour parler en publique mais il n'y a pas grand chose concernant le regard de l'autre spécifiquement. Et certaines fois, soit les voix ne me plaisent pas soit les vidéos sont très longues (45 mn à 1h) et cela me bloque de l'envie de les écouter...
Je pense aussi aux bienfaits de la visualisation positive.

Merci d'avance pour toute réponse que vous pourrez m'apporter :)

Cordialement

Yanis
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 618
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
bienvenue Yanis

En premier de tout, si ce mode de défense est protecteur pour toi, ne t’en débarrasse surtout pas +++

(Suggestion paradoxale qui te donne la liberté de choisir toi-même…
garder cette carapace de sécurité et/ou développer d’autres moyens de sorties, utiles en temps utile…)

Ton mode de protection a bien marché jusqu’à maintenant et tu as finalement réussi dans tes projets.

Tu as des capacités d’écoute quitte à te mettre en retrait pour mieux te positionner.
C’est une qualité précieuse qui finalement ne t’as pas franchement étouffé, socialement, et cela semble même plutôt le contraire ?
Tu me parais tenir du caméléon tout en sachant jouer la tortue bien protégée plus qu’au lièvre à courir à découvert sans se méfier…

Tes profs ont cru en toi et en ton «hypnose » ? Alors oui, à toi d’en jouer et de t’y perfectionner.

Un coach pourrait t’y aider mais tes profs t’ont motivé à être ton propre coach ?
🤔

PS Le truc, contre le trac, c’est le troc.

Je débute souvent là dessus, lors d’une prestation difficile en public ou lors d’une conférence, et je commence par transmettre ma méthode…
Je montre (en non verbal) que j’ai le trac mais que j’ai une super méthode de conjuration.
Et je continue en ayant mis tout le monde à l’aise…
Surtout moi…
😎

Au plaisir de te lire.
 
Tyrro

Tyrro

Membre
messages
11
Points
490
Bonjour Surderien,

Je suis désolé, bon il est tard est peut-être que je comprends de travers... :p

De quel mode de défense parles-tu et est-ce une bonne chose ? 😗
> alors oui, mon prof de chant me dit toujours que j'ai une voix (dont il est un peu jaloux lol) mais qu'il me manque juste une petite dose de confiance. Donc c'est pour ça que je suis inscrit dans une autre école de chant.
> Ma première hypnothérapeute, ne faisait que de me parler de mes parents, qu'il fallait que je fasse sortir ce mal être mais au plus je cherchais et je faisais les exercices, plus je me sentais de plus en plus mal et déprimé...
> Je suis confus quant à savoir s'il s'agit d'une phobie, d'un manque d'estime (je le pense), d'un manque de confiance corrélés à mon atypisme. De quoi peut-il s'agit sachant que l'anxiété sociale peut-être multifactorielle (je pense d'ailleurs que mon cas tiens plus de l'anxiété que de la phobie sociale car je ne vais pas (c'est rare) éviter des situations mais j'ai l'impression d'y aller parfois contre ma volonté et d'être stressé du coup.
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 618
Points
9 760
Localisation
Suscinio 56
Souvent, rechercher la cause n’est pas la solution.

Explorer ce qui mène à la confiance, au bien être, à la disponibilité aux autres, amène en retour le même processus pour soi-même.

Ne pas forcément chercher à faire sortir ce mal être, juste aller vers un petit moment agréable qui spontanément s’amplifiera comme une graine qui germe et laisse place à une plante qui se développe tranquillement, automatiquement, naturellement vers le meilleur.
🧑‍🌾

Te souviens-tu de moments de confiance, de bien-être, de joie, peut-être avec ton hypno, peut être avec d’autres ?
Juste se tourner vers ces moments positifs et la positivité t’illumine
Le processus s’enclenche ainsi automatiquement.

C’est là encore la technique du troc.
Échanger pour de meilleurs trucs et les échanger encore contre d’autres trucs toujours plus meilleurs…

Juste prendre plaisir à entretenir le truc…

Qui devient de plus en plus hypnotique…

🌞
 
Eurostar02

Eurostar02

Membre
messages
8
Points
320
- Quand je vais devoir mettre une tenue vestimentaire (j'ai un look atypique et je porte des couleurs pastel : je précise que je suis un homme), je me sens assailli par des question du genre "qu'est ce que les gens vont penser", "qu'est-ce qui vont en dire"... Et je change parfois la tenue...
Sur ce point, je sais que cela vient de mes parents qui m'ont souvent critiquer sur mes habits, ma façon d'être et m'ont seriné à coup de "Ne te fais pas remarquer, tu nous fais honte..."
Note : Je me suis rendu compte que je critiquais les gens consciemment ou insconsiemment, j'ai depuis pris du recul et plutôt que de juger quelque chose que je n'aime pas ou un comportement, je me dis que cela ne me concerne pas car c'est la vie de cette personne et que je n'ai pas à interférer ou avoir des jugements de valeur sur sa vie.
Que représente ta tenu vestimentaire pour toi ?
comment tu te sent quand tu t'habille comme ça ?
dans ta tête les gens disent quoi ?

- Quand les gens me regardent (ou pas) dans la rue, je baisse les yeux et je stresse énormément...
Encore une fois, mes parents me disaient de baisser les yeux quand je m'adressais à eux, des les respecter car je n'étais qu'une m****.
"je baisse les yeux" quand tu as cette posture tu stresse c'est ça ?
c'est quoi ta posture qui te permet d'être confiant ?
Tu dois les respecter parce que tu es qu'une m**** mais une m**** on ne la regarde pas d'habitude, on l'évite, a cause de son odeur, mais je ne savais pas qu'une m**** pouvais voir, avait 2 bras et 2 jambes et prenez l'initiative de parler, si c'etait comme ça je ne sais pas si je tirerai la chasse d'eau.
- Si je dois parler devant un groupe de personnes, je me sens stressé et je vais bégayer ou préférer me terre. J'ai l'impression d'être dévisager et ai peur de me mettre au centre de l'attention. Aussi juste dans des situations où il y a beaucoup de monde, j'ai l'impression que l'on m'observe...
Je n'ai jamais de vraies situations où des gens ont pu se moquer de moi... Sauf mes parents à des repas de famille...
Note : Une information à inclure, je suis AESH ; j'accompagne des enfants de situation de handicap en école. J'ai déjà eu à gérer la classe seule car la maîtresse était absente. A ce moment, là je n'ai aucun stress à parler devant des élèves, expliquer un cours etc... C'est dès qu'il y a un collègue ou un adulte dans le lot.
C'est dès qu'il y a un collègue ou un adulte dans le lot. Cette personne représente quoi pour toi ?
- J'adore le chant mais malheureusement impossible de chanter devant les gens. J'ai énormément de stress, gorge qui se serre etc... j'ai peur des regards et des jugements.
Encore une énième fois, je chantais lorsque j'étais plus jeune chez moi... Jusqu'à ce que mon cher père n'entre dans ma chambre pour m'affubler d'un "Ferme ta G"...
Donc, je me suis arrêté de chanter... Simplement... Enfin pas totalement

Note : je fais du chant depuis un an et demi avec mon professeur qui me dit que j'ai vraiment un potentiel énorme pour le chant. Donc je ne rate aucun cours mais à la fin de cette année, il m'a dit que pour aller plus loin, je vais devoir chanter en groupe...
Je suis donc allé dans une école de chant près de chez moi et j'ai dû chanté devant une prof inconnue et au micro (stress etc) mais j'ai réussis. Pareillement, elle me dit qu'il y a vraiment de quoi faire d'excellentes choses avec ma voix. Elle me demande si je suis sûr pour le chant en groupe (la formule de l'école c'est une semaine chant individuel et l'autre semaine, chant en groupe)... Ce à quoi je lui ai répondu que si je ne le faisais pas, je n'y arriverai jamais.
Donc j'ai eu l'audace et le culot !
Dans toutes les histoires c'est la faute de tes parents dans ton analyse ... donc j'ai une question, imagine que tu as un enfant comment tu te comportera avec lui ? qu'elle seront les valeurs que tu lui donnera ? Que fera tu pour ne pas reproduire ce que tes parents ont fait pour toi ?

il y a quelque chose que tu sais, mais sans savoir que tu le sait. Quand tu sera ce que tu ne sais pas savoir, alors tu n'aura plus de problème avec tous ça.
 
Tyrro

Tyrro

Membre
messages
11
Points
490
Merci pour vos réponses. D'ailleurs, désolé de mes réponses tardives.

> oui, il y a un moment dans mon adolescence, j'ai fais énormément d'autosuggestions positives avec du binaural et je m'étais mis (au bout de 4 bons mois de travail mental) à chanter devant les gens dans la rue et m'en "foutre" de leur regard. J'ai perdu cette confiance de nouveau à cause de mes parents et par la suite , j'ai eu un ex pervers narcissique qui m'a bien démonté également.

> C'est ce que j'entends beaucoup, des fois, il ne faut pas chercher la cause du problème mais plutôt "aller de l'avant" et chercher à être bien. C'est ce que j'ai expérimenté avec mon ancienne coach de vie/hypnothérapeute, elle insistait que sur mes parents et je ressortais de consultation beaucoup plus malmené que bien.

> Je vais essayer les autohypnose que j'ai pu voir sur https://free-hypnosis-mp3.com/fr/c/les-mp3-d-hypnose-sur-la-qualite-de-vie#-10. Certaines me parlent directement au travers de leur description.

> Ma tenue vestimentaire est très coloré, pastel avec des éléments manga, jeux vidéos etc. Cela représente le fait que j'aime le Japon, les jeux vidéos, le manga et que j'ai laissé mon ancien être gothique derrière moi. Je ne portais que du noir avant pour ne pas me faire remarquer mais j'ai vraiment décidé de l'avant et j'ai vraiment changé au niveau de la personnalité.
Dans ma tête, dès que je met une tenue dont je sais que les gens ne sont pas accoutumés (peut-être un jugement de ma part mais les gens de ma ville sont arriérés... et le fait que je sois homo n'aide pas.) C'est un dialogue du style "Ils vont te regarder", "Ils vont se moquer et te juger...". Des fois, j'affronte cette petite voix en me disant que je m'en fout et des fois, c'est "Elle" qui gagne.

> Quand je suis dans la rue et qu'il y a une personne devant moi qui me regarde (ou pas) je baisse les yeux généralement et je sens mon rythme cardiaque s'accélérer. C'est vraiment du psychosomatique auquel mon corps s'est habitué et c'est dérangeant. Car des fois, je suis hyper bien au niveau moral etc, et d'un coup, pouff, quelqu'un apparaît, ou plusieurs personnes dans la rue que j'emprunte etc et je me sehs mal, observé.

> oui dès qu'il y a un adulte dans la salle, même un collègue que j'aime bien, je vais me sentir stressé (plus ou moins selon la personne et la proximité). Exemple, même si je connais le professeur de musique de l'école vu que c'est également mon prof de chant hors de l'école, impossible de chanter devant les élèves devant lui même s'il est là... J'aurai l'impression de me faire remarquer... En écrivant c'est phrase, dans ma tête c'est "je ne suis pas libre de moi-même", 'j'ai peur d'être moi-même".

> Si j'avais un enfant, je l'encouragerais et je lui apprendra à être lui-même hors du jugement des autres. Je lui autoriserai les activités qu'il souhaite faire même si pour le commun des mortels c'est bizarre, pas normal (par exemple faire de la danse pour un garçon souffre encore de stéréotype, ou faire de la boxe pour une jeune fille. Même si les clichés s'estompent quelque peu, cela reste encore assez vivace). Je lui dirais qu'il/elle est bien, beau/belle et qu'il/elle doit être fièr(e) d'elle/de lui. Je ne l'insulterai pas et je ne le frapperai pas comme cela a été le cas pour moi.

Je ne sais pas ce que je ne sais pas... Je sais peut-être que je dois le trouver pour passer à autre chose.
 
Eurostar02

Eurostar02

Membre
messages
8
Points
320
Si j'avais un enfant, je l'encouragerais et je lui apprendra à être lui-même hors du jugement des autres. Je lui autoriserai les activités qu'il souhaite faire même si pour le commun des mortels c'est bizarre, pas normal (par exemple faire de la danse pour un garçon souffre encore de stéréotype, ou faire de la boxe pour une jeune fille. Même si les clichés s'estompent quelque peu, cela reste encore assez vivace). Je lui dirais qu'il/elle est bien, beau/belle et qu'il/elle doit être fièr(e) d'elle/de lui. Je ne l'insulterai pas et je ne le frapperai pas comme cela a été le cas pour moi.
Maintenant tu as des pistes sur ce que tu ne savais plus que tu savais, fait le pour toi, essaye une journée ou peu etre deux, ou même plus, et essaye d'observer au mieux les changement pour toi, pour que le jour ou tu aura un enfant tu aura les mots justes et tu pourra lui expliquer quelque chose qu'il y a que toi qui sait.
 
Tyrro

Tyrro

Membre
messages
11
Points
490
Heu ouais, sauf que là, c'est un peu trop confus pour moi...
Un je ne compte pas avoir d'enfant
Deux, je recherche de l'aide pour moi...
 
Eurostar02

Eurostar02

Membre
messages
8
Points
320
Heu ouais, sauf que là, c'est un peu trop confus pour moi...
Un je ne compte pas avoir d'enfant
Deux, je recherche de l'aide pour moi...
oui j'ai compris, applique les réglés que tu voulais donnée a ton enfant imaginaire pour toi, sauf si tu n'es pas prét ou que ça te semble trop compliqué pour le moment, essaye peu etre une phrase petit a petit pour toi, tu sais c'est comme
une grenouille dans une casserole d'eau froide et en la faisant chauffer peu à peu, la grenouille ne verra pas nécessairement ce changement graduel de la température de l'eau.
À l'inverse, jeter la grenouille dans une casserole en ébullition va provoquer une réaction presque immédiate du saut de grenouille hors de cette casserole.

Même si tu ne veux pas d'enfant personne ne peux savoir si tu aura un jour, donc pour lui ou pour toi ça sera bénéfique cette apprentissage.
 
Vous aimerez:
Hypno-Morgane24
  • Question
  • Hypno-Morgane24
Réponses
23
Affichages
6 K
Hypno-Morgane24
Hypno-Morgane24
Tyrro
  • Question
  • Tyrro
Réponses
2
Affichages
420
Nossolar
Nossolar
Kamou
  • Question
  • Kamou
Réponses
1
Affichages
2 K
xorguina
xorguina
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
Réponses
6
Affichages
236
Pattricky
Pattricky
Peggy.hypnose
  • Peggy.hypnose
Réponses
0
Affichages
7
Peggy.hypnose
Peggy.hypnose
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut