1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

  1. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Prière pour l'amour de soi de Don Miguel Ruiz


    Aujourd’hui, je m’accepte tel(le) que je suis, sans me juger.



    J’accepte mon esprit tel qu’il est, avec toutes mes émotions, tous mes espoirs et mes rêves, ma personnalité, ma façon d’être unique.


    J’accepte mon corps tel qu’il est, dans toute sa beauté et sa perfection.


    Que l’amour que j’ai envers moi-même soit si fort que jamais plus je ne me rejette, ni ne sabote mon bonheur, ma liberté et mon amour.


    Désormais, que chacune de mes actions, de mes réactions, de mes pensées et de mes émotions soit fondée sur l’amour.


    J’accrois mon amour pour moi-même, jusqu’à ce que tout le rêve de ma vie soit transformé et que la peur et les drames cèdent la place à l’amour et la joie.


    Que la puissance de mon amour pour moi soit assez forte pour briser tous les mensonges qu’on ma programmé à croire, tous ceux qui mont fait croire que je ne suis pas à la hauteur, pas assez fort(e), pas assez intelligent(e), et que je ne men sortirai pas.


    Que la puissance de mon amour pour moi soit si forte que je n’aie plus besoin de vivre ma vie en accord avec l’opinion d’autrui.


    Jai une confiance totale en ma capacité à effectuer les choix que je dois faire.


    Paré de mon amour pour moi je n’ai plus peur de faire face à quelque responsabilité que ce soit dans ma vie, ni à quelque problème dont je trouve la solution quand il se présente.


    Quoique je veuille accomplir, puissé-je le faire avec la puissance de mon amour pour moi-même.


    A partir aujourd’hui, je m’aime tellement moi-même que je ne fais plus rien contre moi.


    Je peux vivre ma vie en étant moi-même et non en prétendant être quelqu’un d’autre dans le but de plaire à autrui.


    Je n’ai plus besoin que les autres me disent du bien de moi, car je sais qui je suis.


    Grâce à mon amour pour moi, je prends désormais plaisir à limage que me renvoie le miroir de moi-même. Qu’un sourire illumine mon visage et qu’il accroisse ma beauté intérieure et extérieure.


    Je ressens un tel amour pour moi que ma propre présence m’est toujours un plaisir.


    Je m’aime sans jugement car lorsque je me juge, il en résulte des reproches et de la culpabilité puis le besoin de me punir, de sorte que je perds de vue mon amour.


    Je fortifie ma volonté de me pardonner en cet instant.


    Je nettoie mon esprit de tout poison émotionnel et de tout jugement afin de vivre dans la paix et l’amour.


    Que mon amour pour moi-même soit la force qui change le rêve de ma vie !


    Armé de ce nouveau pouvoir dans mon cœur, le pouvoir de l’amour de soi, je transforme chacune de mes relations à commencer par celles que j’ai avec moi-même.


    Je me libère de tout conflit avec autrui.


    Je suis heureux (se) de passer du temps avec ceux qui me sont chers et je leur pardonne toute injustice encore ressentie en moi.


    Je m’aime tellement que je peux pardonner quiconque ma blessé(e) dans mon existence.


    Jai le courage d’aimer ma famille et mes amis sans conditions et de modifier mes relations de la façon la plus positive et la plus empreinte d’amour.


    Je crée de nouveaux canaux de communication dans mes relations, de manière à ce qu’il n y ait plus de guerre de pouvoir, ni de perdant ou de gagnant.


    Je peux travailler en équipe, pour l’amour, pour la joie et pour harmonie.


    Mes relations avec ma famille et mes amis sont fondées sur le respect et la joie, afin de ne plus ressentir le besoin de leur dire comment penser ou se comporter.


    Mes relations romantiques sont les plus merveilleuses.


    La joie m’envahit chaque fois que je partage mon amour avec mon partenaire.


    J’accepte les autres tels qu’ils sont, sans jugement, car lorsque je les rejette, je me rejette moi-même. Et quand je me rejette, on me rejette.


    Aujourd’hui, je prends un nouveau départ.


    Je recommence ma vie en ce jour avec la puissance de l’amour de soi.


    J’apprécie ma vie, j’apprécie mes relations, j’explore la vie, je prends des risques, je suis vivant (e), je ne vis plus dans la crainte de l’amour.


    J’ouvre mon cœur à l’amour qui est mon droit de naissance.


    Je deviens Maître de la Gratitude, de la Générosité et de L'amour afin de pouvoir jouir de toutes les créations à tout jamais.


    Ainsi soit-il!
     
  2. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    les mots vivants Extraits de Christian Bobin

    A laisser résonner en soi:



    « Je suis un jour entré dans un lien où chaque parole de l’un était recueillie sans faute par l’autre.

    Il en allait de même pour chaque silence.

    Ce n’était pas cette fusion que connaissent les amants à leurs débuts et qui est un état irréel et destructeur.

    Il y avait dans l’amplitude de ce lien quelque chose de musical et nous y étions tout à la fois ensemble et séparés, comme les deux ailes diaphanes d’une libellule.

    Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traîne dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première- celle qui permet de vendre toutes les autres.

    L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse. »
    (Ressusciter)

    « Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous, assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir. » (Ressusciter)

    « Une intelligence sans bonté est comme un costume de soie porté par un cadavre. » (Ressusciter)

    « Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense. » (La part manquante)

    Parlant de la mélancolie: « C'est la maladie de celui qui, dépité de n'être pas tout, choisit, par un revers enfantin de l'esprit, de n'être rien, ne gardant du monde que ce qui lui ressemble: le morne et le pluvieux. » (L'inespérée)

    « La vie est parfois grave, souvent légère, jamais sérieuse. » (L'éloignement du monde)

    L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse
     
  3. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    J’accepte les autres tels qu’ils sont, sans jugement

    car lorsque je les rejette,

    je me rejette moi-même

    :?
     
  5. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Il n'y a plus nulle part où aller… si ce n'est en toi-même

    Tu peux tenter de fuir le monde en escaladant la plus haute montagne, en te réfugiant dans l'Océan le plus profond, ou encore en te barricadant. Tu peux construire ou te faire construire une demeure ou même un temple afin de te protéger du monde. Tu peux engranger des tonnes de nourriture et remplir tes comptes en banque… Tu pourras résoudre les équations les plus compliquées, te remplir de savoir et devenir un érudit, participer aux projets les plus audacieux, les plus ambitieux, honorer des Dieux, tu seras toujours face à toi-même. C'est ton propre œil intérieur qui te regarde fixement et te dévisage avec sérénité et amour.

    Il n'y a plus nulle part ou aller… si ce n'est en toi-même.



    La question n'est plus maintenant de savoir ce que tu as, ce que tu fais, mais qui tu es.



    Tu es maintenant face à toi-même. Confronté à ta propre nudité. Tu es un peu pareil à ce nouveau-né qui doit tout réapprendre. Derrière le masque des habitudes et des certitudes, il n'y a plus que toi, toujours et éternellement, comme une promesse qui se dessine jour après jour dans l'océan de tes yeux, de ton cœur, de tout ton être, et s'élève dans ta conscience.



    Les voiles sont entrain de tomber car nous vivons une fin de cycle. C'est un long chemin qui s'achève, c'est une nouvelle promesse qui s'élève…



    Tout ce que tu peux lire ou croire, tous les stages et les méthodes ne sont que des poteaux indicateurs tournés vers toi-même, vers ton propre centre. Toutes tes dualités te montrent le chemin de l'unité. Toutes tes tensions te montrent le chemin de la guérison.



    Tu as été semeurs. Soumis aux intempéries de la vie. Tu as traversé, maintes et maintes fois, les champs de toutes les dualités et maintenant tu peux choisir en toute conscience.



    J'entends toutes tes prières et goûte toutes tes larmes, versées dans le plus profond du silence, du plus profond de ton cœur. Je pardonne tout si tu le demandes. Il te suffit de demander et de tout me donner si tu le souhaites. Tu me donnes et je te pardonne… Je partage tes solitudes et toutes tes douleurs. Je respecte tous tes tourments et tes contrariétés. Tu n'as qu'à demander. C'est cela le miracle d'ici et maintenant. La souffrance est une illusion nécessaire qui se dissout lentement et se fond dans cette évidence qu'est la vie éternelle. Eternelle et vivante comme l'espoir qui t'habite et te permet de traverser les tempêtes de la vie qui te forge dans un cristal de sérénité.



    Le miracle c'est qu'il te suffit de demander pour recevoir. L'illusion est de l'avoir oublié. Mais ces deux phases étaient nécessaires puisque… tu les as choisis…



    La sérénité c'est le cadeau du présent lorsqu'il n'y a plus rien à prouver. C'est la liberté retrouvée. C'est là que la pensée créatrice prend son envol dans le vide de la sérénité… Et se répand dans le monde comme une prière…



    Le miracle c'est de prendre conscience que la vie elle-même est un miracle.



    Le miracle c'est de le faire homme. Comprendre que le miracle du vent c'est de soulever l'inspiration, que le miracle de l'eau c'est de rejoindre l'océan de son cœur, que le miracle de notre univers c'est d'accéder à son propre univers et que le miracle des étoiles c'est d'accéder à sa propre lumière intérieure.



    Et le miracle c'est également la plante qui pousse dans le désert, la fraternité universelle et toutes les expressions de la beauté qui habillent ce même univers, ou simplement cette source d'eau fraîche qui jaillit d'une pierre et rafraîchit l'homme en chemin.



    Le miracle c'est de retrouver son temple intérieur et en faire sa demeure. Alors tu fais corps avec la conscience universelle et tu redécouvres l'amour inconditionnel comme une évidence à cultiver dans les jardins de ton temple intérieur.



    Le sacrifice était d'oublier en s'incarnant. Le miracle est de le retrouver et de le vivre dans le présent qui est le temps du miracle. Ainsi le miracle se fait homme et c'est maintenant l'été qui chante dans ton temple de chair car tu as déjà tout pardonné et tu fais corps avec les étoiles et les constellations.