Formation Hypnose

Recherche suggestions pour modifer le métabolisme

  • Initiateur de la discussion Cath
  • Date de début
Cath

Cath

Membre
messages
326
Points
3 310
Bonjour !

Pourriez-vous m'aider à trouver des suggestions visant à transformer un métabolisme lent en métabolisme normal ?

Il s'agit d'un d'un homme en surpoids (1m93 - 103 kg) qui aimerait pouvoir manger normalement (il tourne à 2000 calories).

habitudes : sédentaire (voile de temps en temps)
passion : électronique


Objectif : 90 kg sans souffrir de la faim (et sans aérobic !)


J'espère que vous vous surpasserez, car il s'agit de mon prince charmant et que je cuisine merveilleusement bien.

Merci
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
metaphore je vous remercie pour votre condescendance...
j'ai même du chercher ce que fourvoyer voulait dire dans le dico!

Faire perdre le vrai chemin.
Se fourvoyer: perdre son chemin, se tromper, se perdre.

et si gentillement j'insiste sur ces points c'est qu'ils me semble
fondamentaux
de base ,
pour comprendre comment l'esprit fonctionne....
ce n'est plus dirigé a leo et j'espère qu'il ne le prend pas a cœur...
je n'ai pas perdu l'esprit ! j'ai cherché et ai trouvé une réponse!
et veut la partager....je suis conscient que ce n'est pas
la vérité seulement un savoir!
...et je me fiche un peu beaucoup de ce que les gens pourront en penser...
car l'important est dans la rémission de vos clients!
peu importe si je doit être ridiculisé...
si c'est le prix a payer! :D soit!
un hypnotherapeute qui ne comprends pas les bases...comment pourrait-il/elle
comprendre la suite?
mais attendons la réponse de castorix qui pourras nous donner un son de cloche différent sans doute!
que d'autres pros s'expriment sur le sujet!
 
M

Métaphore

Invité
Vous êtes très décevant Paulélie, mais qu'importe...attendez les réponses des professionnels, puisque c'est ça qui importe pour vous, franchement vous me faites bien rire.:lol:

Au début j'appréciais, contrairement à d'autre, votre franc parler, mais là ça manque cruellement de professionnalisme. :?

Quant à ma condescendance, ça ne fait pas partie de moi, je suis aussi directe que vous, mais je garde toujours le même cap...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
si je vous fait rire et bien c'est un début!
et moi qui me donnes un mal fou pour que vous m'aimiez :lol:
pas de soucis....et vous suivez une formation intelligente...
qui vous donnera des résultats.
la vie d'un bon hypnotherapeute est jalonnée d'apprentissage.
tant que votre esprit reste ouvert et critique....
vous avez de grande chances de succéder.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Mr Paul, D'abord ma mention au sujet de votre consommation de cannabis...

Je me suis demandé avant d'en parler si cela avait été mentionné en privé ou en public. Vous l'avez mentionné en public.

Je ne fais que vous mettre en garde sur un phénomène que j'ai observé personnellement avec les consommateurs de cannabis. Et cela semble être en proportion avec la quantité consommée ou la régularité de la chose. Ils ont souvent les pensées pas claires et ils deviennent un peu dans la confrontation défensive à cause qu'ils ne comprennent que de travers ce que les autres disent. Ça ressemble un peu à la consommation de coke mais en bien moins intense alors que la coke rend carrément parano.

Et, croyez moi, je n'ai jamais eu aucuns à priori sur la consommation de cannabis avant d'avoir fini par conclure cela à force de le constater.

Ce que je n'ai jamais pu savoir ou conclure c'est si cette condition d'esprit un peu confus, dans les faits ou juste dans la perception ou l'expression et cette tendance à la confrontation défensive qui semble vraiment venir de cette confusion est une cause ou une conséquence de cette consommation.

Bref, je me permets un conseil simple: Continuez à jouir de la bouffe et du vin mais cessez de respirer de la fumée...

De plus, je vous sais intelligent, je le vois, je le sens, mais y'a quelque chose dans votre propos qui transpire très mal vos nobles intentions et vos capacités intellectuelles. En lieu et place de vous juger rapidement et arbitrairement je ne peux que conclure que c'est quelque chose que vous consommez qui vous donne cet aspect trouble de votre personalité qui transpire ici.
 
M

Métaphore

Invité
Tout s'explique donc, effectivement ce que décris Léo m'a l'air tout à fait à l'ordre du jour.

Moi aussi je crois que vous êtes intelligent, je le vois, je le sens, comme quoi nous sommes deux.

Tout de même reprenez vous Paulélie !
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
paulelie à dit:
très bien leo, puisque vous avez raison...je ne vous répondrai pas!

de plus vos attaques personnelles sur ma soit disant habitude de drogué
ne vous honore pas ...peut être bientôt nous direz nous comment pouvez vous ne connaitre si bien et me juger a distance!.
par thelepatie sans doute?

Vous fumez du cannabis de par votre propre "aveu" et vous avez les réactions que vous avez ici et qui sont conséquentes avec ce que j'ai pu conclure des effets de la consomation de cannabis. Ce n'est pas un jugement.

de plus c'est vous qui provoquer en affichant des croyances que vous voulez faire passer pour un savoir....
vous même avouez n'avoir aucune pratique de l'hypnotherapie....sauf peut être livresque....et vous voila un specialiste !....

Je répète souvent que je suis un novice de l'hypnose. Cependant je suis un expert en psychologie dynamique. Et, il en faudra des preuves et des arguments pour me convaincre que mes connaissances en dynamique psychologique sont erronnées. Elles se sont, soit prouvées ou formées avec l'expérience et ma formation "continue" depuis le jour ou par mes propres névroses, j'en suis venu à m'intéresser à la psychanalyse.,
Si je suis ici, entre autre, c'est pour trouver les chaînons manquants entre la psychologie dynamique et l'hypnose. Et ce sera l'hypnose qui devra se conformer à mes connaissances en psychologie dynamique, pas le contraire, je vous assure. Je vous le dis, ma formation théorique avec l'hypnose abréactive est fraîche et récente et c'est elle qui s'accorde le plus avec la psychologie dynamique telle que je la connais. Sinon, je ne m'y serais pas intéressé aussi intensément.

Pour ce qui est de la "provocation" ... Je ne sais pas, pour vous, ou pour bien d'autres, ce que peut bien représenter un forum mais ciel de ciel, on est ici pour débattre non? C'est le débat qui permets à tous de se faire une idée personnelle. Oui, je lance des idées qui sont ouvertes au débat. Je fais donc ce qui est convenu de faire dans un forum. Je le fais aussi pour me permettre de parfaire ma connaissance et de m'inculquer une connaissance de l'hypnose sur des bases solides qui ne viendront que de MES conclusions sur ce qui est véhiculé comme idées ici.


donc une dernière fois je vais mettre les points sur les i....
pas pour vous puisque vous semblez être convaincu mais pour d'autres lecteurs qui pourrai être interressé!
en effet le subconscient ne sait rien...il est un formidable réservoir, une mémoire qui enregistre sans sélectionner...
ce qui devient le "savoir" est en fait analysé et organisé par le conscient. bien sur en relation avec l'inconscient et le subconscient.

Ce que vous faites ici, est un bon exemple de "s'opposer pour s'opposer" ou alors vous ne comprenez pas mon propos. Moi, je vais faire un effort alors... Si l'on considère qu'un savoir erroné n'est pas un savoir mais une croyance alors je vous l'accorde... Mais, même là, ça ne colle pas car le subconscient contient aussi des savoirs qui ne sont pas erronés. On peut dire que ce sont des croyances si on y tient mais une info qui s'avère être exact, je me permets d'appeler cela un savoir. Le subconscient "sait", "ne sait pas" ou "croit savoir" ou "croit". Le subconscient peu prendre plusieurs formes métaphoriques, il est souvent un enfant apeuré.



la raison pour laquelle les gens fument ou prennent un certain poids est la suivante....du moins c'est une hypothèse car on ne pourra la prouver que par certain résultats....
qui n'ont rien a voir avec l'origine du mal!
tout comme la psy ne peut rien prouver de façon tangible et matérielle!
l'esprit restera longtemps un mystère pour ceux qui n'ont pas d'imagination !

Ben il est un mystère pour tout le monde mais il est un mystère surtout pour ceux qui ne connaissent pas la dynamique psychologique et cela semble être votre cas. Curieusement, j'ai suivi Kein et Banyan et il est évident, tout au moins, que Banyan la connaît et c'est là que quelque chose ne colle pas, d'après moi, dans ce que vous, vous avez compris. Bon en autant que vous avez la technique... Mais moi je ne saurais jamais me contenter d'une technique dont je ne comprends pas les fondements.

mais enfin la voila... c'est une théorie générale pour la plupart des cas 70%.

un trauma léger ou lourd qui vient de l'enfance tire une sonnette d'alarme dans le subconscient et des protocoles sont établis pour empêcher l'émotion qui est attaché au trauma de se reproduire....
quand un événement similaire arrive après le trauma...dans le temps
l'alarme sonne et le subconscient change l'information qui était enregistrée pour faire face a la nouvelle occurrence
quand le déclencheur se répète trop le subconscient demande a l'inconscient de changer d'habitudes (prendre du poids ou fumer ou déclencher une phobie)

Ben oui, ça, ça semble aller...

ou même dans certain cas crée une maladie...a cause de la déficience temporaire du système immunitaire...
bien sur le subconscient et l'inconscient sont partie de ce qui se passe, mais la décision de faire ou de ne pas faire se passes au niveau du conscient....

Évidemment c'est l'agir, et cet agir conscient est fortement influencé sinon totalement "pris en charge" par le subconscient. Une prise en charge chronique du conscient par le subconscient serait une psychose. Autrement, quand ce n'est qu'un influence qui vient d'un savoir erroné du subconscient, c'est une névrose.

l'analytique et le rationnel...
car pour le fumeur comme pour celui qui met du poids au début et dans l'action de fumer par exemple...
pour eux est une activité normale....
plus tard en lisant le "fumer tue" sur les paquets de cigarettes le subconscient autorise le conscient dans le déni....
parce qu'au départ le subconscient a mal enregistré un trauma qu'il a considéré comme un danger..;alors que souvent c'est subjectif!
pour reelement comprendre comment ça marches il faut considérer
la machine de l'esprit, surtout pas d'(une façon rationnelle/consciente)
mais comme des milliards de causes a effets, qui forment un réseau et qui donnent des résultats pas toujours désirables...mais qui forment notre individualité notre personnalité.
bien que difficile a expliquer j'espère avoir été clair!

:lol: Ah...totalement... c'est clair que vous ne maîtrisez pas la compréhension, même encore trop nébuleuse, de la mécanique de la psyché. Mais, moi, je ne vous en tiens pas rigueur. Ce que je vous dis c'est qu'il serait avantageux, pour vous, de faire un effort pour comprendre ce que je dis, comme moi je fais des efforts pour comprendre l'hypnose et l'adapter à mes connaissances en psychologie dynamque. L'erreur de la psychanalyse c'est d'ignorer l'hypnose parce que Freud l'a fait. Une erreur que j'ai commise moi même dans le passé. Cependant, l'hypnose, à mon point de vue, a encore à faire certaines preuves.

dans le cas des afflictions "hypnosomatiques" cette théorie colle a notre pratique quotidienne.ce qui la différencie et la sépare des psys et du téton que nous n'avons pas assez sucés!

Y'a des phases de développement dans l'enfance que vous ne connaissez pas mais qui sont là tout de même. La phase orale en est une qui sera déterminante dans le fait de fumer ou non. Que ça vous plaise ou non. Mais ça ne veut pas dire que je vais dire au patient: Là vous aller régresser au premier moment ou vous avez voulu le sein et qu'on vous l'a refusé. Ça veut dire qu'il est possible qu'un régression en viennent à un point de l'enfance qui est en rapport avec ça.

j'ai essayé de vous prévenir par pm pour empêcher cette petite discussion....
mais par votre insistance et les vérités que vous exposez....
vous m'obligez a réagir publiquement.

:lol: Je comprends, il ne faudrait pas qu'un forum devienne un endroit ou l'on discute et débattons sur des divergences de points de vue! :lol:
désolé.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir Léo,

Leo Lavoie à dit:
castorix à dit:
voici ce que je crois comprendre de vos explications :

une théorie pourrait être : par une thérapie par l'hypnose le T se met à parler à l'IC, ce qui serait plus efficace que de dire qqe chose au conscient (genre : c'est dangereux de fumer tu devrais penser à cesser).

En quelque sorte, oui, mais il s'agit de parler au subconscient en hypnose, donc de faire en sorte que le subconscient saisisse ce qu'on lui dit. Pour ça, il faut savoir ce que le subconscient ne savait pas. C'est tout simplement un recadrage des raisons erronnées et mal informée pour lesquelles un individu a commencé à fumer. Ce n'est pas "une théorie" ou "ma théorie" c'est de l'hypnose tout simplement il me semble. Un recadrage mais un recadrage qui cible les vraies choses.

Bien, mais pour moi un recadrage thérapeutique serait :

- non pas expliquer au subconscient des choses qu'il ne savait pas sur ce qui s'est passé à un moment donné (ex. : expl. à l'IC du sujet pourquoi il a commencé à fumer).
En effet cela revient trop souvent à ce que le T déclame SA vision des choses au P. Cependant je ne conteste pas qu'à l'occasion de cet exercice, il est possible que le P fasse son profit de nouvelles considérations (cf ci-dessous) et que donc finalement, il opère un changement net et profitable.

- mais plutôt (en tout cas c'est une voie, puisqu'ici nous parlons de l'emploi de l'hypnose) permettre au P de reconsidérer toute sa situation ou une partie de celle-ci, sous un éclairage qui n'était pas dominant dans ses préoccupations.

Et pour cela, l'état hypnotique est intéressant ; on parle de "perte de l'esprit critique" en transe et je ne suis pas trop d'accord, je parlerais plutôt de "focalisation sur un point de vue dominant", ce que le T peut favoriser voire même parfois (expérience et savoir-faire + intuition) réussir à provoquer un peu volontairement.

Donc en transe le P peut changer ses priorités, entre "je fume parce que ça me calme et quand on me dit que c'est mauvais ça m'énerve donc il faut à nouveau que je me calme" et (autre ex.) "j'ai un certain plaisir à fumer mais le danger que cela me fait courir n'en vaut pas la chandelle, après tout j'ai déjà passé pas mal d'années sans fumer" etc.

En tout cas c'est selon moi l'un des mécanismes importants entrant en jeu dans les séances d'hypnothérapie (HE) ; et le plus souvent ce n'est pas aussi "dirigé" que ce que j'ai bien voulu décrire, car en hypnose ericksonienne on s'arrange pour que les suggestions soient un cadre dans le quel le P placera ses propres données importantes (au lieu de faire le choix à sa place).

Et à propos des relations entre conscient et inconscient (dont vous avez parlé), pour moi si l'on se plaçait sur un plan cognitiviste je dirais que " les schémas d'action les plus simples et qui sont associés à de nombreux autres schémas qui ont la capacité de les déclencher, s'activent sans contrôle du conscient."
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
castorix à dit:
Bonsoir Léo,

Leo Lavoie à dit:
castorix à dit:
voici ce que je crois comprendre de vos explications :

une théorie pourrait être : par une thérapie par l'hypnose le T se met à parler à l'IC, ce qui serait plus efficace que de dire qqe chose au conscient (genre : c'est dangereux de fumer tu devrais penser à cesser).

En quelque sorte, oui, mais il s'agit de parler au subconscient en hypnose, donc de faire en sorte que le subconscient saisisse ce qu'on lui dit. Pour ça, il faut savoir ce que le subconscient ne savait pas. C'est tout simplement un recadrage des raisons erronnées et mal informée pour lesquelles un individu a commencé à fumer. Ce n'est pas "une théorie" ou "ma théorie" c'est de l'hypnose tout simplement il me semble. Un recadrage mais un recadrage qui cible les vraies choses.

Bien, mais pour moi un recadrage thérapeutique serait :

- non pas expliquer au subconscient des choses qu'il ne savait pas sur ce qui s'est passé à un moment donné (ex. : expl. à l'IC du sujet pourquoi il a commencé à fumer).

Il ne s'agit d'expliquer au subconscient les raisons pour lesquelles il commencé à fumer, il s'agit de comprendre les raisons qui ressortiront en hypnose de la part du patient et de recadrer le contexte en hypnose. Même en psychanalyse il ne s'agit pas d'informer le patient de "ses raisons" il s'agit de guider le patient vers des pistes qui vont l'emmener à trouver ses raisons sans les suggérer.


En effet cela revient trop souvent à ce que le T déclame SA vision des choses au P.

Jamais je n'ai pensé qu'on pouvait suggérer au patient sa propre vision des choses. Ce serait vraiment déplacé. On peut le faire à la rigueur dans le travail conscient à fin de déclencher des abréactions spontanées ou à long terme mais pas en hypnose.

Cependant je ne conteste pas qu'à l'occasion de cet exercice, il est possible que le P fasse son profit de nouvelles considérations (cf ci-dessous) et que donc finalement, il opère un changement net et profitable.

Ben voilà. Nouvelles considérations = recadrage.

- mais plutôt (en tout cas c'est une voie, puisqu'ici nous parlons de l'emploi de l'hypnose) permettre au P de reconsidérer toute sa situation ou une partie de celle-ci, sous un éclairage qui n'était pas dominant dans ses préoccupations.

Et pour cela, l'état hypnotique est intéressant ; on parle de "perte de l'esprit critique" en transe et je ne suis pas trop d'accord, je parlerais plutôt de "focalisation sur un point de vue dominant", ce que le T peut favoriser voire même parfois (expérience et savoir-faire + intuition) réussir à provoquer un peu volontairement.

Vous voulez élaborer là? Je ne comprends pas."Focalilsation sur un point de vue dominant" c'est une nouveauté ça.

Donc en transe le P peut changer ses priorités, entre "je fume parce que ça me calme et quand on me dit que c'est mauvais ça m'énerve donc il faut à nouveau que je me calme" et (autre ex.) "j'ai un certain plaisir à fumer mais le danger que cela me fait courir n'en vaut pas la chandelle, après tout j'ai déjà passé pas mal d'années sans fumer" etc.

Si l'on se plaçait sur un plan cognitiviste je dirais que " les schémas d'action les plus simples et qui sont associés à de nombreux autres schémas qui ont la capacité de leS déclencher, s'activent sans contrôle du conscient."

Voilà, ça c'est bien vrai. Les névroses se greffent au pulsions naturelles et prennent leur énergie. Comme quoi la pulsion naturelle de se nourrir est truffée de fausses associations qui font que le type mange des trucs néfastes pour la santé, ou qu'il prenne de l'alcool ou, même qu'il fume dans certains cas.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Léo,
je tiens à vous adresser ce message écrit avec l'orthographe, la syntaxe, la ponctuation et la clarté que vous semblez déplorer manquantes dans mes messages précédents.
Ma consommation de cannabis supposée....n'a jamais été qu'une plaisanterie que vous avez pris littéralement....merci de vous soucier de mon bien être...
J e veut vous rassurer , je me porte très bien!
Mon excès d'enthousiasme, de passion et le manque de temps m'ont souvent conduit à être maladroit.
Votre ton paternaliste, votre analyse et vos déductions ne vous honorent pas. Votre insistance à me stigmatiser apparaît comme une dérive malsaine et indigne.
Ne serait-il pas plus intelligent de nous concentrer sur ce qui nous uni, que se perdre dans ce qui nous sépare.
N'est-il pas temps d'abandonner les querelles stériles?
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Leo Lavoie à dit:
Jamais je n'ai pensé qu'on pouvait suggérer au patient sa propre vision des choses.

Lorsque le T livre une de ses interprétations au P, c'est pourtant clairement ce qu'il réalise !

Il peut m'arriver en entretien de proposer une réinterprétation de la situation que décrit le sujet. Par ex. : : il me dit que sa mère lui demande de ne pas partir en vacances parce que le père est souffrant, et que s'il s'en va 15 jours le père ne suivra plus son taux de sucre et fera un nouveau coma diabétique. Je lui demande s'il ressent ou non que cela peut être une tentative de manipulation de sa mère, qui instrumentalise la maladie du père pour pouvoir donner des ordres à son fils adulte et le contraindre à l'obéissance ?

C'est bien un de mes modèles du monde que je projette dans l'univers du P en faisant cela.
Eh bien, jamais en HE ; je tiens mes suggestions comme un cadre, comme des propositions de plusieurs orientations permettant au P de choisir, beaucoup plus éloignées d'un niveau d'interprétation que je laisserais interférer avec son monde.


Leo Lavoie à dit:
(...) Je ne comprends pas. "Focalisation sur un point de vue dominant" c'est une nouveauté ça.

Pour citer les mots d'Erickson : "entrer dans le cadre de référence du patient" est une formule qu'il a employée.
Eh bien le T a pour travail de créer une relation (qui réalise la véritable induction) dans laquelle le P pourra examiner les suggestions du T, sous un éclairage étroit.

Voici un des exemples les plus simples que je puisse trouver : soit un patient déjà en transe légère, si le T lui dit : "et je me demande si c'est dans deux minutes que vos paupières vont devenir si lourdes qu'elles se fermeront seules, ou bien si c'est dans une minute que vous remarquerez que vos paupières clignent de plus en plus avant de se fermer doucement, mais peut-être est-ce dès maintenant que vous remarquez cela, et vous avez peut-être déjà compris que vos paupières désirent se fermer spontanément sans même attendre que..." eh bien, le P s'il est correctement placé dans ce cadre de référence, la seule chose qu'il va examiner avec intérêt dans ses pensées, c'est de savoir QUAND ses paupières vont se fermer - car nous savons qu'en transe il y a réduction des champs perceptifs. Hors de transe le P se dirait très simplement : "moi j'ai pas envie de fermer les yeux, je veux voir ce qu'il fait, ce sera ni une minute ni deux si ça se trouve dans 1 heure mes yeux seront tjrs ouverts ! "

Voilà ce que j'appelle la focalisatiion sur un point de vue.

C'est loin d'être nouveau n'est-ce pas.
Plus simple encore : "ne pensez pas à un éléphant rose" réussit très simplement à orienter le cadre de référence ainsi : "je cherche s'il y a ou non un éléphant rose dans mes pensées en ce moment", quelque soit le choix fait, accepter ou refuser le pachyderme, accepter ou modifier sa couleur, on s'est focalisé là-dessus...
 
nate

nate

Membre
messages
387
Points
2 790
Pardon d’intervenir en plein dialogue Professionnel, mais il y a une chose je ne n’ai pas compris.

Comment fait-on pour savoir à quel moment de l’existence est né le traumatisme qui fait que l’on mange trop ou que l’on fume etc.… ?
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
castorix à dit:
Leo Lavoie à dit:
Jamais je n'ai pensé qu'on pouvait suggérer au patient sa propre vision des choses.

Lorsque le T livre une de ses interprétations au P, c'est pourtant clairement ce qu'il réalise !

Ah oui mais il faut faire gaffe à cette façon de faire. Comme je dis, on le fait "hors transe" bien sûr mais il y a des façons particulière de le faire et un bon psychanalyste ne livre pas d'interprétation directement comme ça sans un but sous jacent qui n'est ni de suggérer la chose telle quelle ni d'informer le patient de "son analyse" . "L'analyse du psychanalyste n'est pas une analyse que l'on fait et livre au patient comme ça. C'est une analyse que l'on fait pour faire en sorte que le patient se dévoile et prenne conscience de lui même d'un tas de trucs. Le but est de guider le patient très indirectement dans les prises de consciences. Il faut faire bien attention au terme "analyse" de psychanalyse.

Il peut m'arriver en entretien de proposer une réinterprétation de la situation que décrit le sujet. Par ex. : : il me dit que sa mère lui demande de ne pas partir en vacances parce que le père est souffrant, et que s'il s'en va 15 jours le père ne suivra plus son taux de sucre et fera un nouveau coma diabétique. Je lui demande s'il ressent ou non que cela peut être une tentative de manipulation de sa mère, qui instrumentalise la maladie du père pour pouvoir donner des ordres à son fils adulte et le contraindre à l'obéissance ?

C'est bien un de mes modèles du monde que je projette dans l'univers du P en faisant cela.
Eh bien, jamais en HE ; je tiens mes suggestions comme un cadre, comme des propositions de plusieurs orientations permettant au P de choisir, beaucoup plus éloignées d'un niveau d'interprétation que je laisserais interférer avec son monde.

Je vois bien et vos propos me font m'intéresser à l'hypnose Éricksonnienne. Mais j'ai une aversion à ces façons indirectes par trop évidentes pour induire.

Leo Lavoie à dit:
(...) Je ne comprends pas. "Focalisation sur un point de vue dominant" c'est une nouveauté

Pour citer les mots d'Erickson : "entrer dans le cadre de référence du patient" est une formule qu'il a employée.
Eh bien le T a pour travail de créer une relation (qui réalise la véritable induction) dans laquelle le P pourra examiner les suggestions du T, sous un éclairage étroit.

Voici un des exemples les plus simples que je puisse trouver : soit un patient déjà en transe légère, si le T lui dit : "et je me demande si c'est dans deux minutes que vos paupières vont devenir si lourdes qu'elles se fermeront seules, ou bien si c'est dans une minute que vous remarquerez que vos paupières clignent de plus en plus avant de se fermer doucement, mais peut-être est-ce dès maintenant que vous remarquez cela, et vous avez peut-être déjà compris que vos paupières désirent se fermer spontanément sans même attendre que..." eh bien, le P s'il est correctement placé dans ce cadre de référence, la seule chose qu'il va examiner avec intérêt dans ses pensées, c'est de savoir QUAND ses paupières vont se fermer - car nous savons qu'en transe il y a réduction des champs perceptifs. Hors de transe le P se dirait très simplement : "moi j'ai pas envie de fermer les yeux, je veux voir ce qu'il fait, ce sera ni une minute ni deux si ça se trouve dans 1 heure mes yeux seront tjrs ouverts ! "

Voilà ce que j'appelle la focalisatiion sur un point de vue.

C'est loin d'être nouveau n'est-ce pas.

Ah, là je saisis, mais on parle d'induction là. Il est connu que la focalisation contribue ou cause la transe. Mais ce que vous disiez c'était que la transe EST une focalisation sur un point de vue dominant. Il m'a semblé qu'une fois qu'on est entré dans la transe, on a moins besoin de ce point de vue dominant qu'on a utilisé pour y entrer. Et là le travail se fait hors de cette focalisation. Je me trompe?

Plus simple encore : "ne pensez pas à un éléphant rose" réussit très simplement à orienter le cadre de référence ainsi : "je cherche s'il y a ou non un éléphant rose dans mes pensées en ce moment", quelque soit le choix fait, accepter ou refuser le pachyderme, accepter ou modifier sa couleur, on s'est focalisé là-dessus...
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
nate à dit:
Pardon d’intervenir en plein dialogue Professionnel, mais il y a une chose je ne n’ai pas compris.

Comment fait-on pour savoir à quel moment de l’existence est né le traumatisme qui fait que l’on mange trop ou que l’on fume etc.… ?

Ben c'est une bonne question mais y'a plusieurs réponse dépendamment de la "discipline" hypnotique.

Celle que je connais le plus c'est la régression en hypnose à l'événement initial. Et pour éviter les confusions, quand le sujet est dedans, on lui demande si ce qu'il vit "actuellement" dans cette régression lui semble familier ou tout à fait nouveau. Si c'est familier on refait l'exercice et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il déclare que ce qu'il vit n'a rien de familier. Là alors on a de bonnes chances de se retrouver dans l'événement initial.

Pour recadrer alors on recule encore pour "le préparer" à l'événement de façon éclairée avec de nouvelles infos. Alors on retourne encore à l'événement qui est vécu autrement. Les infos s'organisent autrement dans le subconscient. Enfin c'est ce que les tenants de l'hypnose abréactive prétendent et c'est très sensé. Mais je ne peux parler par expérience.

Mais on peut aussi connaître l'origine des névroses au bout de quelque temps en psychanalyse...habituellement au bout de trop de temps. C'est long la psychanalyse. Et c'est pour cela que l'hypnose m'intéresse autant.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
paulelie à dit:
Léo,
je tiens à vous adresser ce message écrit avec l'orthographe, la syntaxe, la ponctuation et la clarté que vous semblez déplorer manquantes dans mes messages précédents.
Ma consommation de cannabis supposée....n'a jamais été qu'une plaisanterie que vous avez pris littéralement....merci de vous soucier de mon bien être...
J e veut vous rassurer , je me porte très bien!
Mon excès d'enthousiasme, de passion et le manque de temps m'ont souvent conduit à être maladroit.
Votre ton paternaliste, votre analyse et vos déductions ne vous honorent pas. Votre insistance à me stigmatiser apparaît comme une dérive malsaine et indigne.
Ne serait-il pas plus intelligent de nous concentrer sur ce qui nous uni, que se perdre dans ce qui nous sépare.
N'est-il pas temps d'abandonner les querelles stériles?

Je ne me querelle que très rarement. Je suis ici pour débattre. Et je ne me suis pas querellé avec vous. Vous dites que j'insiste à vous stigmatiser? J'avoue que ce que je raconte en faisant un lien entre le cannabis et votre façon de réagir pourrait vous stigmatiser ici mais j'en doute fortement. Je confirme mon conseil cependant si vous consommez la chose.

Il est évident pour bien des gens que je serais plutôt dans la conciliation que dans la confrontation inutile mais je ne crains pas la confrontation quand on me confronte dans mes affirmations. Il faut tout simplement se préparer à débattre... Et, je reviens là dessus, un forum est l'endroit idéal pour ça. Les débats sont utiles. Les gens se révèlent le plus quand les choses se corsent.
 
nate

nate

Membre
messages
387
Points
2 790
Merci Léo pour la réponse.


J’aimerai savoir s’il y a un moyen d’entreprendre cette démarche seul ?
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
nate à dit:
Merci Léo pour la réponse.


J’aimerai savoir s’il y a un moyen d’entreprendre cette démarche seul ?

Bonne question... On dit que oui, mais je ne sais pas trop comment faire ou alors j'ai de la difficulté à assimiler tout ce qu'on me chante sur le sujet. L'autohypnose est encore plus un mystère pour moi que l'hypnose, dont je n'ai pas encore fait le tour.
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Bonne question... On dit que oui, mais je ne sais pas trop comment faire ou alors j'ai de la difficulté à assimiler tout ce qu'on me chante sur le sujet. L'autohypnose est encore plus un mystère pour moi que l'hypnose, dont je n'ai pas encore fait le tour.

Ainsi que le rêve éveillé, hihihii :lol: où j'obtiens de très bons résultats ?

Nate je vous attends ?... :wink:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
>>>>J’aimerai savoir s’il y a un moyen d’entreprendre cette démarche seul ?
ce n'est pas une démarche, mais une thérapie!
en theorie oui...si vous avez une heure par jour, tous les jours pendant plusieurs mois a y consacrer...
.c'est une technique comme la méditation par ex:
qui demande une discipline certaine.....
l'auto-médication en général n'est pas recommandable pour des raisons évidentes de manque d'information et surtout d'expérience de la pratique therapeutique....

vous voulez changer les freins de votre voiture.... et que vous n'etes pas mecanicien...
quelle decision sera la meilleure pour vous assurer un bon resultat , sans danger pour votre vie?
a propos de l'auto hypnose therapeutique vous allez jouer le role du therapeute et du patient en meme temps....pensz vous sans parler des qualifications necessaires, que vous etes pret pour le faire?

vous prenez un risques de ne pas obtenir de résultats...ou pire d'en tirer des conclusions fausses comme cela ne marches pas!
refermer une porte que vous venez d'ouvrir, sans avoir vu ce qu'il y a dans la chambre...!
vous pensez avoir un probleme, trouvez la personne qui pourra vous aider est un pari ou vous mettez le plus de chances de votre coté!
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Leo Lavoie à dit:
Ah, là je saisis, mais on parle d'induction là. Il est connu que la focalisation contribue ou cause la transe. Mais ce que vous disiez c'était que la transe EST une focalisation sur un point de vue dominant. Il m'a semblé qu'une fois qu'on est entré dans la transe, on a moins besoin de ce point de vue dominant qu'on a utilisé pour y entrer. Et là le travail se fait hors de cette focalisation. Je me trompe ?

Je maintiens ma proposition, c'est un des phénomènes hypnotiques les plus caractéristiques que cette réduction des champs perceptifs avec ce qui est parfois qualifié de littéralisme autrement dit parfois : perte du second degré.

Il n'est pas correct de dire que cela est employé pour l'induction, il serait à mon sens "au moins aussi exact" de dire que cette manière de développer le principe de l'alternative illusoire (cf mon exemple des paupières) est plus encore une utilisation du processus qui se manifeste déjà.

D'ailleurs : si vous racontez cela à quelqu'un qui n'est pas du tout en début de transe, il vous envoie balader (mais j'ai déjà développé tout ça !).
Vous n'avez qu'à essayer avec un enfant : "est-ce que tu préfères te coucher maintenant, ou bien dans cinq minutes ? "

Soit vous avez déjà installé soigneusement une relation (autoritaire avec menace incluse, par exemple, ce qui est déja une synchronisation ; ou bien tendre complicité, et réduction douce du rythme de la conversation, des lumières,...) soit il rigolera plutôt en refusant les deux options, non ?!

C'est pareil - essayez quand vous vous essaierez à la transe dirigée...
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
castorix à dit:
Leo Lavoie à dit:
Ah, là je saisis, mais on parle d'induction là. Il est connu que la focalisation contribue ou cause la transe. Mais ce que vous disiez c'était que la transe EST une focalisation sur un point de vue dominant. Il m'a semblé qu'une fois qu'on est entré dans la transe, on a moins besoin de ce point de vue dominant qu'on a utilisé pour y entrer. Et là le travail se fait hors de cette focalisation. Je me trompe ?

Je maintiens ma proposition, c'est un des phénomènes hypnotiques les plus caractéristiques que cette réduction des champs perceptifs avec ce qui est parfois qualifié de littéralisme autrement dit parfois : perte du second degré.

Il n'est pas correct de dire que cela est employé pour l'induction, il serait à mon sens "au moins aussi exact" de dire que cette manière de développer le principe de l'alternative illusoire (cf mon exemple des paupières) est plus encore une utilisation du processus qui se manifeste déjà.

D'ailleurs : si vous racontez cela à quelqu'un qui n'est pas du tout en début de transe, il vous envoie balader (mais j'ai déjà développé tout ça !).
Vous n'avez qu'à essayer avec un enfant : "est-ce que tu préfères te coucher maintenant, ou bien dans cinq minutes ? "

Soit vous avez déjà installé soigneusement une relation (autoritaire avec menace incluse, par exemple, ce qui est déja une synchronisation ; ou bien tendre complicité, et réduction douce du rythme de la conversation, des lumières,...) soit il rigolera plutôt en refusant les deux options, non ?!

C'est pareil - essayez quand vous vous essaierez à la transe dirigée...

Ok mais alors, ce point de vue dominant n'est alors pas fixe donc. Il est changeant? On focalise sur une chose et puis sur une autre dépendamment des suggestions?
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Leo Lavoie à dit:
Ok mais alors, ce point de vue dominant n'est alors pas fixe donc. Il est changeant? On focalise sur une chose et puis sur une autre dépendamment des suggestions?

Pour moi, le point de vue s'il est guidé peut en effet être conduit dans une progression. Un peu comme une nouvelle induction :shock: , qui doit prendre son orientation de départ dans le cadre de la relation en cours :roll: , ce qui est le plus important.

Je ne dirais donc pas que le point de vue (au sens littéral de la perspective) soit changeant, mais que le regard peut évoluer sur la chose observée.
Il s'agit notamment d'une variation dans les priorités.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
en utilisant vos messages...
castorix à dit:
Leo Lavoie à dit:
Ok mais alors, ce point de vue dominant n'est alors pas fixe donc. Il est changeant? On focalise sur une chose et puis sur une autre dépendamment des suggestions?

Pour moi, le point de vue s'il est guidé peut en effet être conduit dans une progression. Un peu comme une nouvelle induction :shock: , qui doit prendre son orientation de départ dans le cadre de la relation en cours :roll: , ce qui est le plus important.

Je ne dirais donc pas que le point de vue (au sens littéral de la perspective) soit changeant, mais que le regard peut évoluer sur la chose observée.
Il s'agit notamment d'une variation dans les priorités.

je vais me permettre de faire une démonstration (douteuse ?) (presque de mauvais gout!) de la régression en utilisant vos mots commençant par la fin....

le patient vient vers vous , désespéré avec une absence de solutions,avec un probleme qui semble sans espoir....
votre priorité va devenir un élargissement de son mental par des variations de proirités....

la chose observée va evoluer par la vison d'autres realités...
la perspective ne changeant pas il faut donc ajouter de nouveau point de vue

l'important est la relation baseé sur la confiance des le depart et qui va se renforcer par le choix et l'orientationcommune vers l'hypnose...
l'induction un outil qui permet d'acceder a la realité du subconscient...
si repetée va changer de fonction pour devenir un moyen rapide d'acces a une certaine profondeur....
ces fondamentaux qui sont:la confiance,répétition,profondeur,remplacement
de la realité "malade" par une realité "saine" ne peut etre que proposée par le guide...dans la progression...qui renforce la confiance et les fondamentaux qui suivent....en offrant d'autres "point de vues"

Qui qui me fait dire en remontant les messages et en passant a celui de leo

que les suggestions sont en fait construite sur les mots clefs que le patient dispense a l'interview+ l'ouverture d'une nouvelle realité produite par le guide
la focalisation est sur un point précis....
il n'y a donc pas de point de vue dominant...mais une écoute certaine...qui va déconstruire la réalité consciente et la comprendre....
afin de remplacer les pièces malades...par des associations viables acceptées par le subconscient.
ce qui va être utilisée pour élargir la réalité présente....
avec une arborescence de choix et de non choix (proposés par le guide)
pour aller vers une rémission....et un futur sans la maladie...

ps: ce qui me fait observer deux realitées que la pratique partage sur des théories apprises et celles qui sont vécues!
ce n'est point un jugement de valeur de personnes mais un jugement par rapport a ma realité... :wink:
mais un appel a la prudence pour des progression dans la théorie...basée sur les livres..
.qui ne sont qu'un rapport somme toute subjectif d'une certaine expérience ou plutôt d'un événement.
mais un atout non négligeable!
 
Clairesophie

Clairesophie

Membre
messages
2
Points
1 690
Mr Leo Lavoie,

Je ne connais pas les lois en vigueur au Canada, par contre je connais celles en vigueur en France.
Je suis avocate et je connais particulièrement bien la législation concernant internet.
Faisant suite aux agressions et menaces écrites dont vous avez été victime vous avez mentionné :

Jeudi 20/08/2009 à l'intention de Mr paulelie
......votre consommation plus ou moins occasionelle de cannabis..........


qui a pour origine présumée ceci :

21/07/2009 de Mr paulelie
.....si ça vous rassure ...une confession j'adore la bonne chaire, le bon pinard , un bon joint de la meilleure herbe..........

Apologie de substances illicites ;
Articles 222-34 à 222-39 du code pénal.
Article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle.

http://www.e-juristes.org/Publication-d ... -illicites

Je demande au modérateur de prendre les mesures appropriées.
Quant à ma fille, nous avons un dialogue responsable concernant les dangers d’internet. C’est pour cela que je m’autorise à intervenir.
Cordialement.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
une drôle d'avocate dont nous allons faire du guacamole :D
seulement il y a un hic car si nous épluchons votre message a la loupe...
j'y vois quelques trous....
encore une attaque de gabay je présume....nous verrons !

cette personne va disparaitre comme elle est venue....
car elle n'as pas du tout envie de révéler son identité....
n'est ce pas?
vous n'avez pas dus tout lire de l'échange ,
car je serai très content que vous
m'emmeniez devant le juge...
cela me permettrai d'arrondir mes fins de mois...
ceci est encore de la diffamation.... et puisque vous y tenez je suggère a nos amis modos s'ils écoutent de vérifier la provenance de ce message et de chercher parmi les nouveaux venus...si par hasard un petit malin
aurait endossé recement plusieurs avatars provenant de la même machine....
voila qui serait interressant de vérifier non?
see you soon in court! imposter!
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Clairesophie à dit:
Mr Leo Lavoie,

Je ne connais pas les lois en vigueur au Canada, par contre je connais celles en vigueur en France.
Je suis avocate et je connais particulièrement bien la législation concernant internet.
Faisant suite aux agressions et menaces écrites dont vous avez été victime vous avez mentionné :

Jeudi 20/08/2009 à l'intention de Mr paulelie
......votre consommation plus ou moins occasionelle de cannabis..........


qui a pour origine présumée ceci :

21/07/2009 de Mr paulelie
.....si ça vous rassure ...une confession j'adore la bonne chaire, le bon pinard , un bon joint de la meilleure herbe..........

Apologie de substances illicites ;
Articles 222-34 à 222-39 du code pénal.
Article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle.

http://www.e-juristes.org/Publication-d ... -illicites

Je demande au modérateur de prendre les mesures appropriées.
Quant à ma fille, nous avons un dialogue responsable concernant les dangers d’internet. C’est pour cela que je m’autorise à intervenir.
Cordialement.

Madame, je vous suis gré d'avoir vu clair dans les propos de Mr Paul, cependant, je dois dire que je ne suis pas d'accord avec vous sur la chose du cannabis ou du "bon joint de la meilleure herbe" comme vous le citez si bien. La loi est la loi et j'en conviens mais on est pas forcé de tout prendre au pied de la lettre et, je le répète, c'est à chacun de voir à ses enfants avec Internet. Disons qu'il ne serait pas mauvais, peut-être, de faire de ce forum un forum réservé aux adultes... Mais la réalité c'est que bien des gens consomment du cannabis et on ne peut pas tous les criminaliser.

Qu'allez vous faire avec tous les sites porno ou porno-violent ou tout le "trash" qui se trouve sur le net, vous n'allez tout de même pas tous les trainer en justice, vous y perdriez votre chemise et votre temps. On ne pourras jamais contrôler l'Internet et c'est une bonne chose à long terme croyez moi ou, enfin, pensez-y. :)
 
gabway

gabway

Membre
messages
23
Points
1 790
Localisation
Paris
paulelie
Je suis surpris de me voir citer dans votre message.
Je vous prie de vérifier la provenance des messages.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
gabway à dit:
paulelie
Je suis surpris de me voir citer dans votre message.
Je vous prie de vérifier la provenance des messages.
vous vous trompez j'ai dit gabay pas gabway....
cette personne dont je parles n'est pas hypnotherapeute...
vous par contre dans vos messages affirmez être ....confirmé
je ne me trompe pas? donc ce n'est pas vous!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
leo vous perpétuez un mensonge a propos de ma soi disant consommation de stupéfiants...venue d'une phrase humoristique que j'ai postée...
seulement je peut le prouver ! que je ne fumes pas...
devant un tribunal si nécessaire.
bien que vous ne dépendiez pas de la juridiction française ...et croyez pouvoir vous permettre toutes les dérives
le probleme ici c'est que vos attaques personnelles sont gratuites et infondées et révèlent votre caractère de prédateur....
c'est de la diffamation , et si vous continuer je vais le reporter.
car l'administrateur seul peut vérifier ce que j'avance, et mon identité...
que vous semblez questionner maintenant!
vous n'avez pas apprécié les critiques que je vous ai faites...
et au lieu de changer votre approche vous avez foncé droit dans le "piège" que je vous ai tissé.... vous êtes mauvais perdant ...
c'est tout!
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
paulelie à dit:
leo vous perpétuez un mensonge a propos de ma soi disant consommation de stupéfiants...venue d'une phrase humoristique que j'ai postée...
seulement je peut le prouver ! que je ne fumes pas...
devant un tribunal si nécessaire.
bien que vous ne dépendiez pas de la juridiction française ...et croyez pouvoir vous permettre toutes les dérives
le probleme ici c'est que vos attaques personnelles sont gratuites et infondées et révèlent votre caractère de prédateur....
c'est de la diffamation , et si vous continuer je vais le reporter.
car l'administrateur seul peut vérifier ce que j'avance, et mon identité...
que vous semblez questionner maintenant!
vous n'avez pas apprécié les critiques que je vous ai faites...
et au lieu de changer votre approche vous avez foncé droit dans le "piège" que je vous ai tissé.... vous êtes mauvais perdant ...
c'est tout!

Oui, oui...c'est ça Mr Paul... c'est un PIÈGE que vous avez savamment concocté pour...euh...me ...dénoncer tiens! Oui, oui, c'est ça... Je suis tombé dans votre savant piège et j'ai perdu... Maintenant Mr Paul...ne bougez pas trop vous allez dénouer votre camisole de force là... :lol:
 
Nouveaux messages
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
16
Affichages
97
Nossolar
Nossolar
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
61
surderien
surderien
ANNY-FRANCE RISTAGNO
  • Question
  • ANNY-FRANCE RISTAGNO
Réponses
13
Affichages
79
Nossolar
Nossolar
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut