1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Recherche suggestions pour modifer le métabolisme

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Cath, 13 Juillet 2009.

  1. Cath

    Cath Membre

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour !

    Pourriez-vous m'aider à trouver des suggestions visant à transformer un métabolisme lent en métabolisme normal ?

    Il s'agit d'un d'un homme en surpoids (1m93 - 103 kg) qui aimerait pouvoir manger normalement (il tourne à 2000 calories).

    habitudes : sédentaire (voile de temps en temps)
    passion : électronique


    Objectif : 90 kg sans souffrir de la faim (et sans aérobic !)


    J'espère que vous vous surpasserez, car il s'agit de mon prince charmant et que je cuisine merveilleusement bien.

    Merci
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    La raison principale pour les métabolismes lent est la "crainte" du corps de manquer de nourriture. Il se place donc, plus ou moins de façon générale ou ponctuelle, en état de "famine" ou de "préfamine" ou en état de préhibernation. Son corps alors utilise un mécanisme, par ailleurs naturel, pour emmagasiner du gras. Un vrai mécanisme naturel basé sur une fausse croyance ou certitude de l'inconscient; comme bien des problèmes de santé physiologique ou psychologique.

    Il faut donc convaincre l'inconscient de la personne qui est, évidemment, la partie de sa psyché qui est la plus proche du corps, qu'il y a abondance de nourriture et qu'il n'en manquera pas. Même s'il y a vraiment abondance de nourriture dans sa vie, son corps garde cette crainte là. .. Tout à fait comme celui qui est multi milionnaire depuis des décennies garde sa crainte de la pauvreté et c'est cette crainte qui lui fait accumuler de l'argent.

    Le corps alors devrait ne plus faire d'excès d'économie énergétique et, ce faisant, sera aussi alors plus ouvert à l'idée de faire de l'exercice régulièrement. Il ne s'agit pas de le faire pour perdre du poids mais le faire comme nous devrions tous le faire, parce que c'est un réel besoin du corps et de l'esprit.

    Un autre point aussi pour inclure dans les suggestions serait de remplacer tout ce qui est fait de farine blanche et de sucre par tout ce qui est fait de grains entier et de trouver son sucre dans les aliments qui en contiennent naturellement comme dans les fruits.
     
  3. Cath

    Cath Membre

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Merci Léo.
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    J'ai pratiqué cette méthode (comme l'explique Leo) sur moi même... J'avais prévu de perdre 5 kgs... et c'est fait. Lentement sans souffrance!

    Et ce n'est pas tant le poids qu'une transformation corporelle. Au point que mes collègues ont cru que je faisais de la muscu!

    Reellement ça marche! Et comme il le dit...!
     
  5. nathalie75

    nathalie75 Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2009
    Messages:
    49
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    ça me fait penser à la méthode du docteur Zermati, connaissez??
     
  6. Cath

    Cath Membre

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Non, je ne connaissais pas. Je suis donc partie aux infos. D'après ce que j'ai pu lire, il semble que la méthode s'adresse à des personnes qui ont des troubles comportementaux alimentaires. Mais effectivement on retrouve les conseils donnés par Léo pour rassurer la partie qui stocke.

    Extrait :

    "Il s'agit dans un premier temps d'abandoner dans sa tete l'idee de faire un regime pour le reste de sa vie, et ensuite rassurer aussi son corps dans une premiere etape en lui faisant comprendre qu'on ne va plus jamais le priver, que la nourriture sera toujours la, et qu'il peut enfin abandonner le mecanisme de 'stocker pour les periodes de famine. C'est ainsi que dans un tout premier temps on mange tout ce qu'on veut, TOUT, meme ce qu'on considerait comme etant le plus interdit, dans des quantites qu'on veut... et ça, evidemment, ça fait flipper au premier abord, on se dit 'je vais rester a cette premiere etape toute ma vie, et je vais finir par peser 250kg'. Or, ce n'est pas le cas. Car une fois qu'on arrive enfin a rassurer notre corps qu'on va lui donner tout ce dont il a envie, il commencera a nous demander ce dont il a besoin.... et peu a peu, on commencera a manger non pas par compulsion, mais parce que notre corps nous le demande, par faim physiologique, et il nous demandera ce dont il a besoin (que ce soit du broccoli ou un hamburger), dans les quantites dont il a besoin (oui, un carre de chocolat, et un seul, parce qu'on a envie de ça et pas plus, ça existe). Bien sur, il y a tout un travail a cote, il ne suffit pas d'appliquer que la pratique que je vous decris, il faut parvenir a comprendre et a assimiler tout un tas de choses. "

    De mon côté j'ai utilisé un petit truc de pnl qui semble avoir porté ses fruits, puisqu'au petit déjeuner, Mr H m'a demandé un jus d'orange, chose tout à fait nouvelle, les fruits n'étant pas son truc (c'est plus appétissant dans les pays chauds)
    Le truc ? Je me suis émerveillée de sa capacité à emmagasiner la misérable quantité de calories qu'il prend par jour, en lui demandant de m'expliquer sa façon de faire afin de pouvoir proposer sa méthode aux populations affamées... J'ai beaucoup insisté, son conscient ne savait pas si c'était du lard ou du cochon mais l'inconscient a peut-être réagi au paradoxe.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Ah ben moi je ne savais même pas que c'était déjà utilisé et formulé comme ça. J'ai pris ce que je sais de l'hypnose et ce que je sais déjà, depuis que je m'y intéresse, des problèmes de poids sous ses formes endocrinologiques pschologique et nutritionnelles.

    Bref, c'est évident qu'un corps qui prend du poids le fait parce qu'il "croit" que c'est nécessaire. L'idée simpliste qu'une calorie de trop se transformera nécessairement en graisse est une bêtise sans nom. Le corps peut métaboliser ou ne pas métaboliser. On a tous connu des gens qui mangaient comme s'ils n'y avait pas de fond à leur estomac mais qui restaient minces.

    Et, dans la nature, les animaux accumulent de la graisse pour quelques raisons spécifiques qui sont la famine, la disette, l'hibernation. Ils ne mangent que ce que leurs instincts leur donnent envie de manger aussi et ils mangent presque tout le temps...Mais ils dépensent aussi beaucoup d'énergie à trouver la nourriture en question. Il faut modéliser sur cet équilibre et l'adapter à notre vie humaine.

    Mais il est clair que l'on doit "bien informer" le corps qu'il sera inutile et nuisible d'accumuler de la graisse comme un ours qui va hiberner ou comme quelqu'un qui doit économiser son énergie et la stocker sous forme de graisse, et qu'il est nécessaire de se débarrasser de celle déjà accumulée et qu'il y a et aura abondance de nourriture variée délicieuse et nutritive.

    La seule façon dont le corps sait stocker de l'énergie, c'est sous la forme de graisse d'ou il pourra puiser quand il n'y aura plus de nourriture.

    D'abord les deux raisons les plus communes qui font que le corps croit qu'il doit stocker sont quelque formes évidentes ou subtiles de malnutrition à n'importe quel moment de l'enfance, et les diètes de privation de nourriture. Il va sans dire qu'un enfant très mal nourri bien que nourri pourra percevoir, au niveau du corps, une forme de malnutrition. Il va sans dire aussi qu'un enfant laissé trop souvent pleurer de faim parce qu'on croit qu'il a des "coliques" aura aussi cette tendance à accumuler du gras.

    Mais, et l'on voit cela surtout chez les femmes, les diètes de privation sont la cause numéro 1 des problèmes de métabolisme et d'accumulation incongrue de graisse. Le corps croit à la rareté de la nourriture et il se met en mode "famine" il économise son énergie et accumule de la graisse pour "survivre" . Voilà.
     
  8. nathalie75

    nathalie75 Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2009
    Messages:
    49
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    c'est tellement vrai, et simple à comprendre...malheureusement qd on lit les magazines féminins, et le nombre de femmes qui y croient... c'est triste!
     
  9. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    J'aime bien votre théorie Léo, mais peut on la généraliser?

    Et si oui, comment expliquer que la plupart des fumeurs qui réussissent à s'arrêter prennent du poids?
    il n'y a pas là de pénurie de nourriture.
    Ou bien alors le corps réagit contre une pénurie, (nicotine) en croyant à une pénurie de nourriture?

    J'aimerais bien savoir si quelqu'un a une explication et un traitement adéquate à proposer.

    Jurgen :wink: 8)
     
  10. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Jurgen, la nicotine est très connue pour augmenter le métabolisme de base, donc un corps au repos total, consomme plus d'énergie pour assurer sa survie chez un fumeur.

    D'ailleurs les conséquences bien connues du tabac (pour ces raisons et d'autres conjointes) en sont que, en anesthésie ou en psychiatrie les doses de produits nécessaires pour obtenir des effets thérapeutiques, sont différentes chez le fumeur (jusqu'à 30 % de différence sur la dose de médicament).

    Mais il y a d'autres facteurs, participant à la prise de poids qui se produit souvent dans la période suivant immédiatement le sevrage en tabac :

    - le sujet retrouve odorat et goût, il reprend goût à la bonne nourriture

    - le tabac est un peu anorexigène

    - le métabolisme de base variant rapidement, l'adaptation n'a pas le temps de se faire lors d'un sevrage soudain

    - le sujet en sevrage est souvent stressé par son tabac (ce n'est pas d'être non-fumeur qui est stressant, c'est d'être un fumeur en manque) et une des réactions d'adaptation au stress est éventuellement de se mettre à manger n'importe quand, voire n'importe quoi

    - les sujets fumeurs sont moins souvent sportifs, l'équilibre entre nutrition et activité est donc souvent moins harmonieux, et dès les effets mentionnés ci-dessus disparus, le sujet rejoint les statistiques de ratio taille /poids des sédentaires ?
     
Chargement...