Risque de déplacement du symptôme

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Nath72, 11 Avril 2010.

  1. Nath72

    Nath72

    Inscrit:
    16 Octobre 2008
    Bonjour
    Je suis nouveau sur le forum et débutant en hypnose.
    Il y a moins d'une semaine, j'ai hypnotisé ma petite soeur pour que quand je dise stop le temps s'arréte pour elle et elle reste figée, et que quand je dise bouge le temps reprend son cours. (ce qui était assez drôle, je pouvais même la porter et elle restait figée)

    En apprenant cela une amie qui consomme énormément d'anxiolitique et de somnifères m'a demandé si je pouvais l'aider a arréter son traitement car les cures de désintoxication son trop dures pour elle.

    Je compte faire en sorte de remplacer les médicaments par le fait que lorsque elle appuie sur son poignet droit en pensant ou disant "je veux dormir" elle s'endorme et de la même manière que lorsque elle appuie sur son poignet gauche elle puisse se calmer et se détendre.

    J'aimerais savoir si faire cela comporte des risques pour elle (des risque de déplacement du symptôme ou autre)
    Si il est possible de les éviter j'aimerais savoir comment

    Merci d'avance :)
     
  2. Je trouve cette façon de faire très irresponsable... :x

    Lisez un peu le forum et vous comprendrez...
     
  3. Nath72

    Nath72

    Inscrit:
    16 Octobre 2008
    C'est surement irresponsable, mais si je peut aider mon amie sans risque je le ferais, si il y as des risque non.

    J'aimerais donc avoir une réponse a ma question...

    Sinon peut-être pourrais vous me dire comment pratiquer l'hypnose de manière responsable ?
     
  4. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Essayez donc ce que vous voulez, le seul risque est que cela na marche pas :roll: :roll:
     
  5. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Et ne tenez pas compte des remarques de metaphore, elle n'est sur ce forum que pour critiquer et le pourrir.

    Essayez sur votre amie, mais j'ai bien peur que cela ne marche pas aussi bien que sur votre petite soeur

    Et tenez nous au courant. :wink: :)
     
  6. Ah la jalousie quand elle nous tient... :? M. ALTMAIER, vous êtes pathétique...

    La vérité n'est pas toujours bonne à entendre, et pourtant il ne faut pas se voiler la face, je ne fais pas dans la complaisance moi...
     
  7. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Ah la jalousie quand elle nous tient... Métaphore, vous êtes pathétique...

    La vérité n'est pas toujours bonne à entendre, et pourtant il ne faut pas se voiler la face, je ne fais pas dans la complaisance moi.. Vous êtes ce que vous êtes
     
  8. apo77

    apo77

    Inscrit:
    13 Juin 2009
    Salut Nath72,

    Très bonne démarche que d'aider les autres cependant tu parle de faire en sorte de remplacer les médicaments par le fait que lorsqu'on appuis sur son poignet ça la soulage.

    Cest la qu'il faut faire attention, tu a l'air d'une personne sensé qui ne prendré pas de risque inutile, donc quand tu parle de remplacer ses médicaments je te conseil d'avoir l'avi d'un médecin au préalable pour etre sur que ton amie soit capable de les réduire voir de les arrêter :)

    Bonne chance, tien nous au courant.
     
  9. DianeV

    DianeV

    Inscrit:
    6 Août 2009
    C'est l'étudiante en soins infirmiers qui parle ... ne jamais jamais jaaaamais faire un arrêt brusque de médication sans en parler au préalable avec un médecin. Surtout les somnifères!
    Ta méthode pourra l'aider, mais conjointement à un sevrage graduel recommandé et suivi par son médecin.
     
  10. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    son problème est plus grave que vous ne pensez. Si elle n'arrive pas à baisser c'est qu'elle va trop mal.
    si vous enlevez une béquille à quelqu'un qui en a besoin, il s'écroule.... :!:

    comment l'aider : en lui faisant de la relaxation, en l'habituant à cette méthode et en l'envoyant après chez un professionnel....

    il saurait normalement l'aider en l'aidant à nettoyer son passé et en faisant d'abord le tri sur les traits de caractère que lui ont donné ses parents...
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    il suffit d'introduire dans la suggestion verbale ( pendant qu'on crée un rituel physique de type ancrage dans le cas présent ) le choix pour la personne de diminuer trés progressivement les drogues ou si elle le souhaite de les conserver de toute façon

    Si elle se sent mieux avec cette procédure elle supprimera progressivement de toute façon ses médocs et les trucs qui la perturbent aussi en parallèle...

    et elle en parlera peut-être aussi d'elle même pendant l'entretien

    8)
     
  12. Tout a fait d'accord avec Valikor, confirmé par Diane...
     
  13. selenite

    selenite

    Inscrit:
    17 Mars 2010
    Déplacement du symptômes : parfois oui, parfois non. Si nous changeons quelques choses à un système, celui-ci cherche un autre point d'équilibre... (voir approches systémiques)
    Avant que d'intervenir (mais c'est un choix), je cherche souvent à déterminer les scénarios, l'écosystème, etc..... Bref, une anamnèse.....
    A quoi répond exactement le besoin de médicaments, cela répond à quel(s) bénéfice(s) secondaire(s) ? Existe-il des antécédents familiaux (une culture familiale ?)..... Voir aussi les notions de sevrage et travailler avec un médecin (le médecin de famille) peut être nécessaire dans certains cas.

    Cette approche correspond bien sur à mes propres choix méthodologiques entre A.T., PNL, hypnose et systémique et il s'agit d'un choix parmi d'autres. Voyez cela comme de propres choix cartographiques du territoire et il n'est pas de mauvaises cartes, juste, parfois de mauvaises lectures.
    (E. Berne définit le scénario comme «un plan de vie inconscient reposant sur des décisions prises dans l'enfance, renforcées par les parents, justifiées par les événements ultérieurs, aboutissant à une fin prévisible et choisie». )
    Nous devrions tous, d'ailleurs, nous mettre au clair avec nos propres scénarios et jeux......
    Tiens, chère métaphore, pourriez-vous éviter parfois les jeux du type "je te tiens mon salaud" ? i.e. (I'm Ok, You are not ok ):lol:
     
  14. Yvan

    Yvan

    Inscrit:
    29 Décembre 2007
    Bonjour, hum, vous devriez faire appel à un thérapeute confirmé...

    Amicalement,
     
Chargement...