Formation Hypnose

Se préparer

celinemily

Membre
Lorsque vous devez vous préparer à une "épreuve", à quelque chose que vous apprehendez, qu'est ce que vous faites pour vous y préparer et être au mieux le jour J?
J'ai pensé faire une séance oú je me visualise réussir à atteindre tous mes objectifs ce jour là.
D'autres idées?
 

Damien B.

Membre
Bonsoir je te conseille d'aller chercher la ressource dont tu as besoin pour atteindre ton objectif et ce par auto hypnose avec visualisation et ancrage car ce dont on a besoin pour réussir ou dépasser une épreuve est en nous même...
 

Nossolar

La vie est un mystère qu'il faut vire !
Membre de l'équipe
Imaginer la scène et la réussir ?
oui et même après cette réussite, se visualiser comment je vais être, comment je vais me sentir, etc...

être déjà comme si on avait passé ce cap.

Bien sur gardant un peu a l'esprit que ce ne seras pas forcement hyper facile, je veux dire par là que de croire que l'on va réussir un examen alors que l'on étudie pas....
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
J'ai pensé faire une séance oú je me visualise réussir à atteindre tous mes objectifs ce jour là
oui et dépasser ce moment en imprimant dans votre imaginaire tout ce qui découle de cette réussite..
Je fais également un petit exercice avant ,en imaginant les réponses qu'attend celui qui me fais passer cette épreuve,histoire ce "coller" à son scénario à lui.
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Erickson ,un jour a reçu un sportif du tir à l'arc(ou de carabine ,je ne me souviens plus bien) de haut niveau qui redoutait sa prochaine compétition;il lui a simplement suggéré d'imaginer que toutes ses flèches(ou balles) atteignaient le centre de la cible!...et se sportif réussit sa compétition
 

Chriscool

Membre
Hello Céline,

Il y a deux aspects à ce que tu mentionnes: l'appréhension et la préparation. Pour ce dernier , les commentaires précédents ont tout dit.

Pour ce qui est de l'appréhension, et si tu en parles j'imagine que ça te travaille quand même, que ce n'est pas juste un stress normal dans une épreuve, le fait de vouloir la contrôler ou l'oublier ne fonctionnera pas. Tu connais l'adage: suis-moi et je te fuis; fuis-moi et je te suis! La peur est paradoxale, quand on ne la désire pas, elle se manifeste et quand on la désire, elle a plutôt tendance à disparaître.

L'idéal est donc de prendre chaque jour une trentaine de minutes (pas une de plus, pas une de moins), te mettre dans un endroit calme ou tu ne seras pas dérangée, mettre une alarme à 30 minutes puis te mettre dans la pire situation de ton épreuve en éprouvant un maximum d'angoisse. Tu imagines le pire, tu essaies de ressentir tout les symptômes négatifs de l'épreuve, en pensée, en émotion, en sentiment... tu peux pleurer, crier, te plaindre... bref, te baigner entièrement dans cette appréhension.

Dès que l'alarme sonne, tu stoppes, tu vas te rafraîchir et tu passes à tes activités courantes.

En particulier pour les attaques de paniques, plutôt que la fuite ou l'évitement qui ont tendance à aggraver l'angoisse, c'est un moyen de se tourner, faire face et toucher la peur du doigt ce qui a pour résultat de la faire disparaître ou du moins de la diminuer à seuil acceptable.

Si le taux d’appréhension dont tu parles dans ton sujet est vraiment insupportable et que tu te sentes le désir d'essayer cette approche, dis-nous ce qui se passe après une bonne semaine de la pratique journalière des 30 minutes du pire... car il y a une suite pour devenir plus autonome dans ce genre de situation qui dans la vie se présente à plusieurs reprises ;)
 

celinemily

Membre
Erickson ,un jour a reçu un sportif du tir à l'arc(ou de carabine ,je ne me souviens plus bien) de haut niveau qui redoutait sa prochaine compétition;il lui a simplement suggéré d'imaginer que toutes ses flèches(ou balles) atteignaient le centre de la cible!...et se sportif réussit sa compétition
ca me parle parfaitement ayant pratiqué le tir à l'arc en compét' avant que mon dos lache. Effectivement, juste avant de s'axer et de redresser l'arc, c'est ce que mon coach me demandait de visualiser....
 

jumb

Membre
La dernière épreuve que j'ai réussie, je pensais que j'avais très peu de chances de la réussir... du coup, j'y suis allée sans pression et j'ai pu donner le meilleur de moi-même. Ca peut paraître paradoxal, mais en ce qui me concerne j'ai besoin de réduire "l'enjeu" de ce que je fais. Si je veux "trop réussir", ça crée l'effet inverse. J'ai besoin de laisser de la place à l'échec, que celui soit possible (et que ce ne sera pas une catastrophe)

Ce que je tiens à préciser c'est que suivant l'épreuve en question, je n'adopte pas la même stratégie.

On dit souvent aussi (à méditer) qu'on a peur de réussir (plutôt que peur de rater)

Bien se connaitre, savoir ce qui nous "rassure" aide beaucoup aussi.
 

pasq

Membre
Pour reduire la pression, l une des solutions est d'envisager que tu rates l'epreuve et d'en envisager les consequences.
Est ce aussi dramatique que cela? n'y aura t il pas une 2e chance ? Est ce que ca remet en cause tout ton parcours ? ....
Le fait d enlever la pression te permet ensuite de passer au coté positif, d'effectivement pouvoir rassembler tes ressources, et envisager une issue positive quoiqu'il arrive
 

celinemily

Membre
Merci à tous pour vos précieux conseils. J'ai travaillé en amont sur une visualisation de moi sereine, parvenant à faire parfaitement ce que je souhaitais, en maîtrisant les émotions sur le moment. J'ai aussi envisagé la possibilité de l'échec afin de dédramatiser et d'imaginer des portes de secours au cas où. J'ai été très surprise du résultat: je ne pensais pas que cela, couplé au travail que j'avais déjà entamé sur moi même, serait aussi efficace!!!!
Il ne s'agissait pas d'un examen, ni d'une épreuve sportive, mais d'une "épreuve" dans le sens de faire quelque chose qui est éprouvant, qui coute, fait peur et donne la sensation de se mettre en quelque sorte en danger. Je ne sais toujours pas si c'est réellement le travail fait en hypnose qui m'a permis de trouver les ressources pour me centrer sur ce que j'avais à faire et à dire sans me laisser déborder par les émotions comme c'est souvent mon cas ou bien si c'est simplement le fait de me dire un peu à la méthode coué "tu t'y es préparée, donc tu es prête", mais dans tous les cas, ca a marché, et encore mieux que ce que j'aurais espéré!!!! Comme un nouveau moi tout neuf que je découvrais... Épatant, troublant même de se dire qu'au fond j'avais cette capacité en moi alors que je m'en croyais exempte depuis des années....
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Waouhhhh,bravo,vous avez même adopté le langage hypnotique(complètement flou)...Quelle merveilleuse progression en deux années!!!!!
 

neptunnne11

Membre
Erickson ,un jour a reçu un sportif du tir à l'arc(ou de carabine ,je ne me souviens plus bien) de haut niveau qui redoutait sa prochaine compétition;il lui a simplement suggéré d'imaginer que toutes ses flèches(ou balles) atteignaient le centre de la cible!...et se sportif réussit sa compétition
ERICKSON à précisé de tirer à la carabine chaque coup comme si c'était le premier . Le sportif à été surpris à la fin des tirs car il n'a pas compté . (Peut être était il en hypnose ) . Il n'avait pas le tress d'avoir loupé un tir puisque c'était , selon lui toujours le premier . Il n'avait pas d'appréhension puisqu'il était dans le lâcher prise . Une situation devient angoissante lorsque l'on commence à réfléchir avec des pensées négatives . Si on coupe ces pensées et qu'on laisse faire on s'aperçoit que les situations se font sans angoisses .
 

pasq

Membre
D'un autre coté, même si j imagine que chaque flèche atteint sa cible, vu que je n'ai jamais tiré a l'arc, je doute un peu du résultat ! ;-))
Autrement dit, La technique est nécessaire (ou d'avoir révisé ses cours avant une épreuve), et ensuite il est préférable de se mettre a l'abri des pensées perturbatrices ...
 

neptunnne11

Membre
Je rejoins Chriscool au sujet des peurs . Nombreuses thérapies sont basées sur ce principe. le problème c'est de pouvoir le supporter . Les pensées qui vont venir de l'inconscient vont être de moins moins fortes . L'inconscient va démêler le vrai du faux. Par exemple les souvenirs de l' enfance vont être vue avec les yeux d'adulte . Quand on aborde sa peur sous toutes ses formes au lieu de la fuir , on s'aperçoit qu'elle n'est pas toujours justifiée . On peut ansi la comprendre . L'inconscient peut ainsi trouver toutes les solutions pour gérer cette peur .
 

Chriscool

Membre
Merci Neptunne11... pis c'est aussi pour une raison tout à fait paradoxal. Si je dis à quelqu'un: "sois spontané!", il ne le pourra plus. Pareil pour la peur, le fait de vouloir volontairement la développer va en réalité ne plus la rendre spontanée ou inconsciente avec souvent une belle diminution symptomatique (voir même une relaxation et une détente dans l'exercice). Mais il y a quand même une anamnèse à faire (que cache peut-être cette peur) et un suivi stratégique à adopter.

Belle nuit les ami(e)s ;)
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut