Sophismes Hypnotiques

Discussion dans 'Hypnose conversationnelle' créé par surderien, 24 Juin 2014.

  1. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    La phrase suivante est vraie

    La phrase précédente est fausse.

    Les phrases précédentes étaient elles toutes fausses ?

    o_O
     
    Dernière édition: 24 Juin 2014
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Les paradoxes logiques peuvent vraiment être des sacrés trains hypnotiques, certaines images (escalier de Weschler, illusions d'optiques...). Depuis que je pratique régulièrement l'auto-hypnose j'y ai développé une grande sensibilité, rien qu'à lire ce genre de chose: baisse du rythme cardiaque, défocalisation des yeux etc.
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    apprentissage social de Bandura

    Et pour embrayer sur un aphorisme bien plus cartésien :

    La solution pour ne pas perdre c'est de ne jamais jouer.

    Simplement pour gagner il suffit alors d'oser jouer...

    :cool:
     
    Dernière édition: 25 Juin 2014
  4. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    on peut voir le verre d'eau à mloitié vide ou à moitié plein, laquelle de ces deux visions est vraie???

    réponse : la question n'a pas de sens... ce sont juste deux perceptions différentes mais c'est la même réalité... deux perceptions différentes = deux conséquences différentes...

    en plus il y a 1001 façon de percevoir/concevoir les choses... il n'y en n'a pas une plus vraie que les autres... autant choisir celle qui nous permettent d'aller bien, d'etre heureux, zen....
     
  5. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    J'adore cette manière de voir et j'y adhère complétement.
    Le confort c'est tellement agréable! (enfin en ce qui me concerne)
     
  6. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    il y a pas plus anormal que cet présidence normale,
    il y a pas plus normal que cet présidence anormale

    (facile vu la tronche que j'ai )
     
  7. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Il voulait que tout le pays soit en hypnose mais çà n'a pas encore marché :(

    Il persiste à continuer d'y parvenir...car il est sûr qu'un jour çà va réussir :

    " Plus çà rate et plus çà a des chances de marcher "

    Devises Shadokéennes : http://perso.cimetz.com/jvoyenne/shadok/devises.htm

    :rolleyes:
     
    Dernière édition: 27 Juin 2014
  8. Azakaloo

    Azakaloo

    Inscrit:
    8 Juin 2014
    Ma préférée:

    Un problème comporte toujours au moins une solution.
    Donc s'il n'y a pas de solution,
    il n'y a pas de problème

    Pourrait être utile pour une personne qui ne voit pas la lumière au bout du tunnel.
     
  9. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Meilleure Réponse
    Un problème qui n'a pas de solution, ce n'est pas un problème mais quelque chose à accepter...
     
  10. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Mais si on ne parvient pas à accepter et que finalement on arrive à faire autre chose à la place...

    C'était simplement là la solution du problème.

    :cool:

    C'est le principe de la thérapie provovocative : en voulant forcer la personne à accepter, elle accepte de moins en moins et finit par trouver autre chose à proposer...
     
    Dernière édition: 10 Juillet 2014
  11. libellule

    libellule

    Inscrit:
    19 Août 2010
    "La solution du problème que tu vois dans la vie, c'est une manière de vivre qui fasse disparaitre le problème." L. Wittgenstein
     
  12. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    la mort, c'est quelque chose à accepter.

    un problème (résoluble) qu'on n'accepte pas, c'est un pb qu'on ne peut pas résoudre... et ça fait des blessures inguérissable...

    qqn qui n'accepte pas quand cela ne se passe pas comme voulu, c'est qqn qui a du mal à accepter la réalité... Il s'inflige donc une double peine...
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    La mort n'existe pas
    On se l'est inventée.
    On se rendra compte un jour qu'on avait rien compris.
    Faute de comprendre, l'homme s'invente comme il peut sa propre réalité.
    En s'infligeant bien du tourment.
     
  14. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    ça me parle le coup de la double peine, j'ai des clients pour qui s'est très dur de dépasser la douleur passée et du coup non seulement ils ont eu mal dans le passé mais ils en souffrent encore: double peine pour certaines victimes. Souvent on en passe par le travail sur le fait que la vie est injuste. Y'a des gamins qui meurent, des salauds qui vivent vieux, c'est pas juste mais c'est la vie, c'est comme ça, et c'est là que c'est intéressant de voir ce que l'on peut changer... ou pas. Bien entendu ça rejoint l'autre remarque de Valikor qui me parle aussi beaucoup (cf ma signature). Et quand on accepte d'accepter ce que l'on ne peut pas changer c'est nous que l'on change, toujours du changement, quel qu'il soit, à la base de l'augmentation de confort. D'ailleurs la douleur est un puissant moteur de changement.
     
  15. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Peux tu développer ton point de vue à ce sujet?Car justement les douloureux chroniques ont beaucoup de mal à accepter le changement bien souvent
     
  16. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je pensais à une douleur psychologique. Les patients/clients viennent généralement avec une plainte, une douleur qui va motiver le fait qu'ils prennent rendez-vous, viennent, payent pour qu'on les aide, c'est déjà un premier pas vers le changement. Le "je n'en peux plus" va aider à accepter quelque chose de nouveau et à lâcher l'ancien système dont ils ne peuvent plus, qu'ils ne supportent plus.
    Ex: Le ras-le-bol de ne pas pouvoir sortir de chez soi pour la personne qui souffre d'agoraphobie va l'aider à faire des exercices de relaxation, les expositions etc.
    La douleur est un puissant vecteur de changement par le fait que vouloir la diminuer ou la faire disparaitre est souvent une motivation puissante. (Après il reste à trouver un désir orienté positif, ex: "je ne veux plus souffrir d'agoraphobie" -> "je veux pouvoir sortir quand je veux")
    Quelqu'un qui vient pour un problème de stress, il vient parce que son niveau de stress le fait souffrir et que ça a dépassé une limite interne supportable, il vient pour changer ça.

    Je ne suis pas sûre mais je crois que j'ai trouvé une réflexion du genre dans un livre de thérapie brève, sûrement Doutrelugne/Cottencin mais sans certitude.
     
  17. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    merci sous cet angle ,je comprends mieux ton message,car vu sous le mien ça ne collait pas
     
  18. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    pas forcément, il peut suffire de réaliser que lorsqu’on n'accepte pas quelque chose, en fait, on se torture soi-même...
     
  19. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    toujours vrai pour tous les problèmes sauf que la limite dépend du contexte, de la personnalité, de l'expérience...
     
  20. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Tout à fait chacun ses limites (et son ressenti), c'est sûr.
     
  21. Rebouteux

    Rebouteux

    Inscrit:
    19 Septembre 2016
    Bonjour j adore ce genre de phrases

    Cela me fait penser aux koan zen

    Quand tu applaudi quel est le bruit d une seule main qui applaudit?
     
  22. neuneutrinos

    neuneutrinos

    Inscrit:
    30 Juillet 2014
    Logicien dans la place !

    Pour parler de paradoxe, il faut qu'il y ait "double" contradiction. (si la première phrase est vrai, alors j'en déduis qu'elle est fausse , mais si je suggère qu'elle est fausse , je trouve qu'elle est vrai)
    Ici c'est clairement le cas.
    Mais dans d'autres forme de logique (avec d'autres axiomes de base) il est possible de trouver une réponse.

    Une méthode élégante, (qui n'utilise presque pas de logique :D ) serait d'avoir une vision plus généraliste. (pour imager, ce serait passer de la 2D à la 3D)

    -mon problème est soluble
    {

    -La phrase suivante est vraie
    -La phrase précédente est fausse

    }
    Conclusion mon problème n'est pas soluble. (et c'est une solution simple :D )

    C'est aussi la méthode pour résoudre les paradoxes visuelle. Par exemple l'escalier qui ne fait que monter (ou descendre)
    Vidéo imagé qui représente le paradoxe (et sa résolution :D ) ici

    Pour en revenir au titre du sujet... est-ce un sophisme ?
    non, car il n'est pas question d'argumentation. (un sophisme est une argumentation biaisé , qui n'est pas logique mais qui fait tout pour le paraitre)

    exemple du problème avec les contradiction : le principe d'explosion.

    D'après l’expérience de pensé de Schrödinger , on peut considérer que:
    Le chat est vivant
    Le chat est mort
    sont vrai.

    Soit l'assertion :
    Le chat est vivant OU l'hypnose est une banane
    Cette phrase est vrai car le chat est vivant est vrai. ( vrai OU (?) est toujours vrai)
    Le chat est mort OU l'hypnose est une banane est vrai aussi !

    (sophisme)
    Si A OU B est vrai et que non(A) OU B est vrai, alors B est vrai.
    On en conclu que l'hypnose est une banane !
    "D'une contradiction on peut tout conclure"
    Le raisonnement est bon, l'erreur repose sur la contradiction à la base.
     
  23. Chaka14

    Chaka14

    Inscrit:
    31 Mars 2014
    oui parce que...
    plus on pédale moins fort et moins on avance plus vite...
    dans la vie...
     
  24. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    L'art de l'usage thérapeutique de propos bizarroïdes déclenchant une mentalisation provocative source de restructuration et de
    ré agencement neuronal bien-faisant...

    Dans une résonance très proche du processus de la jouissance intellectuelle de la branlette mentale...

    :p
     
  25. Eagle

    Eagle

    Inscrit:
    22 Novembre 2016
    Une fois j'ai découvert ça en cherchant des phrases pour une "séquence fragmentale" comme on s amuse a les appeler:
    - Pour avancer, prenez le sens et mettez le à l'envers.
    - Ca n'a pas de sens me direz-vous
    - Ho, on en perd ses sens....

    Surderien: Branlette mentale haha exactementca! Et sinon, usage therapeuthique?!?
     
    Dernière édition: 1 Décembre 2016
  26. Eagle

    Eagle

    Inscrit:
    22 Novembre 2016
    la phrase suivante est vraie.
    La phrase precedente est fausse.
    .......
    Dans le contexte où les phrases qui precedent sont fausses et celle qui suivent sont vraies, ma réponse est que toutes les phrases precedentes sont fausses si les phrases qui précédent celle-ci sont invariables et vraies.
     
    Dernière édition: 1 Décembre 2016
  27. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Quand je souhaite faire ressentir le paradoxe je propose à la personne :

    "Je vous propose un exercice : À partir de maintenant, dites exactement le contraire de ce vous pensez..."

    Pas facile d'être de mauvaise foi est ce tout à fait naturel pour vous ?
     
Chargement...