1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Témoignage sur le traitement de la migraine par hypnose

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par jean touati, 31 Janvier 2010.

  1. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    je vous propose ce témoignage sur le traitement de la migraine en hypnothérapie.

    Elias a 56 ans, il est migraineux chronique, « un cas d’école » dit-il. Il habite en Nouvelle Calédonie et vient me consulter au cours d’un déplacement sur Paris. Je ne pourrai le voir qu’une seule fois. Son discours, 6 mois après la séance montre bien les automatismes et « schémas de pensées »(TCC) sur lesquels le travail en hypnose a permis d’agir.
    la suite :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Jean Touati Hypnothérapeute Cabinet Orgadia Paris
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  2. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Extrait du lien :

    "Je poursuis par la séance d'hypnose. Elias est assez réceptif. Le travail en hypnose durera environ 1h.
    Elias vient me revoir 6 mois plus tard lors de son retour à Paris.
    - Bon, la séance de la dernière fois, je vous ai dit au téléphone, ma vie a changé. Je suis passé de l’ombre à la lumière, hein !
    - C’est formidable !"

    Ben alors qu'est ce qui se passe pdt la séance, quelle est la technique choisie ? Dites nous svp. Sinon on va croire que vous n'êtes là que pour vous faire de la pub :D

    a+
     
  3. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris
    Bonjour,
    Je revois mes notes concernant cette séance et je vous écris une petite synthèse sur le déroulement de la séance d'hypnose.
    Merci pour votre intérêt. A bientôt.
    Jean Touati Hypnothérapeute Cabinet Orgadia Paris
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Quand je mets un vert,
    ça ne veut pas dire de l'herbe,

    Quand je mets du bleu,
    ça ne veut pas dire du ciel.

    Henri Matisse
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Moi aussi je suis intéressée par la technique utilisée.

    J'ai été visité votre visite et lu quasiment tous les articles, et j'ai apprécié la présentation de votre site, vos commentaires, votre vocabulaire à la portée de tous, ainsi que les expériences rapportées.

    Et en plus vous faites votre pub sur ce forum de façon intelligente donc hypnotique...
    :10:
     
  5. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris
    Merci, ça me fait plaisir de lire ces mots sympathiques, qui plus est de la part d'un confrère.
    Cordialement
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  6. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris

    Bonjour,
    je reviens sur la technique mise en œuvre dans cette séance sur le traitement de la migraine.

    Durant cette séance d’hypnose d’1h (1h50 en tout). J’invite Elias à fixé un objet, il préfère fermer directement les yeux et se met dans la position de méditation dont il a l’habitude : mains posées sur les genoux, index contre pouce. Je n’utilise pas une « technique » type protocole PnL. L’induction peut se définir comme une approche dite d’hypnose humaniste, en ouverture sur son ressenti sur sa connexion au monde et mêlant tous les modalités sensorielles en parlant de l’histoire d’Elias, ce qu’il attend de ce travail, mélangé à ce qu’il entend (les bruits de la vie au dehors)... J’ai un discours à la fois métaphorique et symbolique sur la possibilité de changement maintenant, aussi sur le changement de croyance « à quand la prochaine crise ». Mon discours est nourrit de contes, de multiples histoires que je « réécris » avec le vocabulaire, les expressions du discours d’Elias.

    Ces histoires sont encastrées les unes dans les autres (je commence une histoire, je poursuis par une 2ème, puis une 3ème, etc. je reviens à la 1ère, etc.) ce qui favorise la confusion et l’amnésie. J’utilise la dissociation : « Elias se voit différent.. .» j’utilise aussi des suggestions assez directes et imagées (le registre dominant d’Elias) sur les facteurs physiologiques de la migraine sur lesquels « sont esprits » peut reprendre le contrôle.

    Mon discours est très soutenu et fluide. Dès l’entrée en transe j’accompagne ma voix par la musique Koln Concert de Keith Jarrett que je laisserai tout au long de la séance. J’utilise de nombreuses techniques d’approfondissement de la transe tout au long de la séance. J’induis une lévitation des 2 mains.

    J’ajoute que moi aussi je me plonge dans une transe hypnotique dès le début de la séance et je raconte ce que je vois, moi-même, dans cette transe.

    Mais, au-delà de la technique, et même si G. Brassens nous rappelle, en riant, que « Sans technique un don n’est rien qu’une salle manie » en parlant de la façon de « bien savoir bouger les fesses » pour une fille de joie, il s’agit avant tout d’être capable de nouer très rapidement une relation authentique avec le patient (je vous renvoie notamment à S. Ferenczi que je cite dans d’autres articles) et d’être pleinement conscient que le thérapeute travaille dans, sur et par la relation. Pour cela les modèles de la Pnl permettent de faire un grand pas en avant. S’ils permettent de pratiquer la théorie et de modéliser sa pratique, il faut aussi avoir le sentiment de les avoir oublié à l’instar de nos schèmes gestuels – nous ne pensons pas pour faire quelque chose d’aussi complexe que de marcher – et ainsi passer de la technique à l’art de la thérapie…

    Au plaisir d'échanger,

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Quand je mets un vert,
    ça ne veut pas dire de l'herbe,

    Quand je mets du bleu,
    ça ne veut pas dire du ciel.

    Henri Matisse
     
  7. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Merci pour ces précisions !

    Savez vous pourquoi Keith Jarrett a réussi un si bon concert à Koln ? Et bien le piano sonnait bizarre, limite faux et il s'est adapté en se laissant guider par son feeling ... je vous dis ça mais ça se trouve ça aussi vous le saviez déjà :oops:

    Au plaisir de vous lire ! :D

    a+
     
Chargement...