1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

vaginisme

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Anonymous, 28 Décembre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Est ce que l'hypnose peut soigner le vaginisme ?
    le vaginisme est une contraction involontaire du vagin qui rend la pénétration très douloureuse voire impossible. De très nombreuses femmes en souffrent, passent de gynécologues en gynécologues (qui se contentent de leur dire que le problème n'est pas physique, qu'il faut se "détendre", c'est du vécu), de psychologues en sexologues qui là, parfois peuvent les aider... mais bon. Alors, elles font leurs exercices quotidiens pour s'habituer à la pénétration. C'est long et pénible : d'abord un doigt. Pour une vaginique c'est extrèmement difficile. Puis 2 etc...

    C'est une maladie encore peu connue. On ne sait pas trop pourquoi on est vaginique. Bien sur, ça peut venir d'un gros traumatisme, comme dû à un viol par exemple. Mais, la plupart des vaginiques n'ont pas subi pareille torture et ne savent pas vraiment d'où vient ce blocage.

    Vous l'aurez sans doute deviné, je suis vaginique... mais je me renseigne aussi pour d'autres femmes. Qui sait, peut-être que ça pourrait nous aider. J'ai donné un max de détails sur la maladie au cas où vous ne connaitriez pas, mais si vous avez des questions, n'hésitez pas. Merci.
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    bonjour Eliane,
    je ne connaissais pas ce trouble, cependant, et d'après tes explications, il ne s'agit pas d'un problème physique, mais simplement psychologique.
    Et dans ce cas, l'hypnose fait des miracles!
     
  3. AUSSOURD

    AUSSOURD Membre

    Inscrit:
    19 Décembre 2009
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    730
    BONSOIR JE PENSE QUE L'HYPNOSE PEUT SOIGNER LE VAGINISME CAR MOI G ETE SOIGNEE POUR PHOBIE SOCIALE IL Y A TROIS ANS ET CA A ETE MIRACULEUX MAINTENANT JE M'ATTAQUE A MON VAGINISME LOL CAR G 28 ANS QUAND MEME CA SERAIT TEMPS DE PASSER A L'ACTE LOL ET APRES ARRET DE LA CLOPE G TROUVE UN HYPNO DANS MA REGION QUI REMBOUSE EN PLUS DONC VOICI MES NOUVELLES RESOLUTION DE L'ANNEE PROCHAINE;SINON DANS MA REGION QUI EST LE 37 G 2 PSY KI PRATIQUE L'HYPNOSE TRES BON EN EFFET 1 AN D'ATTENTE PR L'UN ET L'AUTRE RDV EN JUILLET ENFIN JE M'ACCROCHE A BIENTOT VIRGINIE
     
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    oui, les troubles sexuels fonctionnels disparaissent avec des métaphores bien construites

    et souvent, en quelques séances, tout va déjà être différent


    J'espère que votre hypno vous donnera la formule magique

    pour trouver vous même, quand le moment sera venu, la clef magique


    8)
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    Même si le post date de 2005, j'ai envie d'y répondre car le vaginisme n'est déjà pas une maladie et encore moins peu connue.

    Le vaginisme a toujours existé ou du moins on s'est lui donné un nom approprié. Et oui effectivement il vient souvent d'un trauma du passé, attouchements, abus sexuel, qui se réflète aussi par la mésentente du couple, c'est une autre façon d'avoir la migraine en quelque sorte, un refus inconscient de l'acte sexuel.

    Mais pour moi, le vaginisme est tout à fait psychologique et comme tout ce qui est psychologique peut se soigner par l'hypnose entre autre...
     
  6. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    ca peut venir aussi de ma mère.. genre je ressens fortement que ma mère avait des problèmes (et donc moi aussi)...

    ou une problématique liée aux parents : j'ai pas le droit au plaisir...
     
  7. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Il y a aussi des fois où c'est dû à une peur de l'acte sexuel : la personne a peur que son vagin ne soit pas assez grand, et que ça fasse mal, voir que ça lui inflige une blessure ( après, savoir si c'est un traumatisme à l'origine de ça ou autre chose...). Et un truc, que m'a donné un sexologue, qui marche bien sur ce genre de cas, c'est de prendre un miroir et de "partir en exploration de son sexe" ( j'adore son expression, ça me donne envie de prendre un casque et de faire de la spéléologie ) pour s'apercevoir que finalement, il est plus grand que ce qu'on pense, et qu'il n'y aura pas de problème lors d'une relation sexuelle... Bien sûr, ça ne marche que dans les cas où le vaginisme est dû au problème que j'ai dit plus haut... bien que d'après ce sexologue "la connaissance de soi est toujours une bonne chose..."
     
  8. Métaphore

    Métaphore Invité

    La peur certainement, maintenant il faut voir si c'est une peur du 1er acte sexuel, ce qui ne serait pas du vaginisme, mais une appréhension normale. Car avoir peur que son vagin soit trop petit, toutes les filles savent que leur futur enfant passera par là, donc cela est suffisant pour leur faire comprendre que cette paroi est extensible.

    Par contre ne pas connaître son corps, est plus axé sur la notion du plaisir, car on peut ne pas souffrir de vaginisme, qui empêche toute pénétration, mais ne pas ressentir de plaisir, c'est une autre affaire...

    Car avoir peur d'un rapport sexuel de façon continue sous-entend un autre problème, soit d'ordre organique, infection , etc ... ou psychologique, ce qui est souvent le cas..
     
  9. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Je crois que c'est une peur en général ( et pas que du 1re rapport sexuel ). Ensuite, même si toutes les filles savent qu'un bébé peut passer par là, je crois que vous n'êtes pas sans savoir qu'une phobie n'est pas logique. Certains maîtres nageurs qui se retrouvaient face à un enfant qui avait peur de boire la tasse ou de se noyer ( ce qui est normal quand on ne sait pas nager ) les jetaient à l'eau et leur disaient après "tu vois, tu n'en est pas mort". Chez certaines personnes, ça a "soigner" leur appréhension de l'eau ( à cette époque ce n'était pas encore une phobie : avoir peur de boire la tasse quand on ne sait pas nager c'est normal ), mais chez beaucoup, ça leur a fait une jolie phobie ( même s'ils n'en sont pas morts ). Pourquoi ne serait ce pas pareil pour le vaginisme?? ( une fillette voit un accouchement à la télé et voit la taille de la tête du bébé et s'imagine un truc comme ça qui lui sort d'entre les cuisses pour se représenter ce que serait un accouchement sur elle et..... devinez la suite, je pense que vous pouvez imaginer tous les scénarios possibles ). Maintenant, vous savez comme moi ce qu'est une catalepsie. Et si une femme croit que son vagin est trop étroit, il le sera... Si elle croit qu'il est trop étroit pour un pénis mais pas pour un bébé, il le sera pour un pénis, mais pas pour un bébé ( aussi illogique que cette croyance puisse être... il suffit de voir les gens qui ont la phobie des genoux et de leur dire que leur phobie est illogique parce qu'un genoux n'a jamais fait de mal à personne pour que cette phobie disparaisse???)
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Et bien c'est ce que je vous dit depuis le début il s'agit souvent d'un problème psychologique, cette peur prendre sa source quelque part, donc est d'accord.