Formation Hypnose

A nouveau besoin de vous

  • Initiateur de la discussion lojong
  • Date de début
L
lojong
Membre
messages
10
Points
990
Ma cliente va beaucoup beaucoup mieux et ce gâce à vous et des pistes que vous m'aviez proposé.

Néanmoins subsiste chez elle un problème que je n'arrive pas a résoudre.

Elle a désormais une sexualité épanouie ou elle prend dit t elle bcp de plaisir mais le hic car il y en a un sinon a quoi servirait ce forum ^^

C est que quand elle met en place un de ses fantasmes " 50 shades of grey a fait son oeuvre " elle y prend bcp de satisfaction sur l instant mais apres a honte d elle même se sent immature, et veut rester dans la norme afin de ne pas perdre le controle.

Gros boulot avec elle : on a traité blessure du rejet et humiliation, auto-hypnose sur la sexualité etc

A priori sa mere est tres rigide et serait potentiellement du même accabit. Elle se sent très influencée par elle et a la sensation de lui devoir quelque chose, comme une sorte d hommage ou d heritage inconscient.

Que feriez vous ?

Merci aux posteurs
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
et vous que pensez vous de:
veut rester dans la norme afin de ne pas perdre le contrôle.
?
pensez vous qu'il y a quelque part un cordon ombilical a couper?

les pratiques bdsm sont un mirage a double tranchant...
d'un coté la promesse de vous liberer, de l'autre l'exploration du pouvoir, de la soumission, de l'humiliation, de la honte etc qui deviennent très vite une construction addictive....

vous remplacez donc dans ce cas, une "timidité" par un extrême addictif....
qui bien sur fait revenir la cliente....( car son problème n'est pas résolu?)( ou,évolue dans une voie, ou il semble qu'elle trouve plus(+) de problèmes)

donc on peut prévoir un bilan.... si vous continuez a lui suggérer de s’épanouir sur la pente.... des jeux sexuels de pouvoir , domination etc
qui est: une spirale sans fin!

cela me fait penser au effet secondaires d'un médicament!
quelqu'un vous a suggérer la piste de la régression pour trouver la cause.... avez vous complétement abandonné cette suggestion?
 
L
lojong
Membre
messages
10
Points
990
pure speculation de votre part : si vous continuez a lui suggérer de s’épanouir sur la pente.... des jeux sexuels de pouvoir , je ne lui jamais rien suggéré du tout, ni sur ce livre ni sur une pratique sexuelle de cet ordre.

Je ne vois pas la chose de la même façon que vous. Je pense au contraire que l arbre cache la foret. Je m explique :

Exemple ma cliente à des soucis et dit je n aime pas le sexe ( entre autres ) et ça pose probleme dans mon couple.

En travaillant sur elle, elle découvre que sa blessure de Rejet la limite a cette vue. Elle la dépasse par l hypnose, l auto hypnose et d autres moyens.

Que se passe t il alors ? elle devient plus lucide sur les liens qui jusque là n etaient même pas visible pour elle. Finalement ce n est pas le sexe qu elle n aime pas mais elle est lié enchainée a une idée de la sexualité.


Elle est passé du stade je veux mourir, a celui de je vais bien et je voudrais allez encore mieux, Elle va donc de mieux en mieux et non pas de moins en moins bien.

On a travaillé la regression sans succés.

Dans quel but décide t elle malgré elle de rendre hommage à sa mere ?.
Dans quel but n'arrive t elle pas à transcender ses craintes face au plaisir ?
Dans quel but ne s'autorise t elle pas à avoir simplement du plaisir ? ( ex anorexique )

Car nous parlons plaisir, je vois dans votre texte des limites à l experimentation de ce plaisir si ma cliente aime la sodomie mais qu elle en a honte ( ceci est un exemple et ne reflete pas la réalité ) en quoi serait t il mal que elle aime ça sans autres formes de procés? quelle chappe de plomb morale , religieuse culturelle doit t elle depasser ?

++
 
H
Hubert Chatelée
Membre
messages
213
Points
1 820
lojong à dit:
C est que quand elle met en place un de ses fantasmes " 50 shades of grey a fait son oeuvre " elle y prend bcp de satisfaction sur l instant mais apres a honte d elle même se sent immature, et veut rester dans la norme afin de ne pas perdre le controle.



A priori sa mere est tres rigide et serait potentiellement du même accabit. Elle se sent très influencée par elle et a la sensation de lui devoir quelque chose, comme une sorte d hommage ou d heritage inconscient.
Le "problème" sexuel que vous évoquez est assez fréquent, il peut souvent se régler en régression dissociée. Je vous adresse en M.P. un exemple de protocole avec lequel j'obtiens habituellement de bons résultats.

Reste le problème de l'héritage de la mère.
Si la régression sur le problème sexuel a bien fonctionné, il serait intéressant de tenter une régression par ponts affectifs.
 
L
lojong
Membre
messages
10
Points
990
Merci bien

++
 
Hypnopotam
Hypnopotam
Membre
messages
193
Points
1 860
lojong à dit:
pure speculation de votre part : si vous continuez a lui suggérer de s’épanouir sur la pente.... des jeux sexuels de pouvoir , je ne lui jamais rien suggéré du tout, ni sur ce livre ni sur une pratique sexuelle de cet ordre.

Je ne vois pas la chose de la même façon que vous. Je pense au contraire que l arbre cache la foret. Je m explique :

Exemple ma cliente à des soucis et dit je n aime pas le sexe ( entre autres ) et ça pose probleme dans mon couple.

En travaillant sur elle, elle découvre que sa blessure de Rejet la limite a cette vue. Elle la dépasse par l hypnose, l auto hypnose et d autres moyens.

Que se passe t il alors ? elle devient plus lucide sur les liens qui jusque là n etaient même pas visible pour elle. Finalement ce n est pas le sexe qu elle n aime pas mais elle est lié enchainée a une idée de la sexualité.


Elle est passé du stade je veux mourir, a celui de je vais bien et je voudrais allez encore mieux, Elle va donc de mieux en mieux et non pas de moins en moins bien.

On a travaillé la regression sans succés.

Dans quel but décide t elle malgré elle de rendre hommage à sa mere ?.
Dans quel but n'arrive t elle pas à transcender ses craintes face au plaisir ?
Dans quel but ne s'autorise t elle pas à avoir simplement du plaisir ? ( ex anorexique )

Car nous parlons plaisir, je vois dans votre texte des limites à l experimentation de ce plaisir si ma cliente aime la sodomie mais qu elle en a honte ( ceci est un exemple et ne reflete pas la réalité ) en quoi serait t il mal que elle aime ça sans autres formes de procés? quelle chappe de plomb morale , religieuse culturelle doit t elle depasser ?

++
Essaye une méthode de Rossi, ca fonctionne pas mal quand tu sais pas trop comment abordé un sujet, je l'ai souvent constaté !
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut